1. // Euro 2012
  2. //

Miro n'est pas un peintre

On ne peut discuter les chiffres. Klose a de grandes chances de devenir l'attaquant le plus efficace de la Mannschaft. Il lui reste 4 ans pour arrondir les angles d'un parcours pour l'instant inégal, mais qui peut le faire rentrer dans l'Histoire.

0 3
Quasiment tous les footballeurs vous le diront: laisser une trace dans l'Histoire, c'est l'objectif numéro 1. Le sport de haut niveau aime les stats, les lignes sur le palmarès, les souvenirs d'exploits, bref il aime bien nourrir son anthologie. A ce petit jeu, dans le football moderne, Miroslav Klose est juste en train de se construire un des meilleurs matelas qui soit. On parle tout de même d'un joueur qui facture 105 sélections avec la Nationnalmannschaft, soit plus que le Kaiser Beckenbauer, qui partage avec Gerd Müller la 2ème place du classement des buteurs en phase finale de Coupe du Monde (14 buts), qui présente un ratio de plus d'un but tous les deux matches et qui est le 2ème meilleur buteur allemand de tous les temps en sélection derrière « Bomber » Müller. Miro Klose est, avec sa sélection, le renard européen le plus efficace de la deuxième partie des années 2000 et a tout simplement déposé dans les chiffres Klinsi (Klinsmann), Rudi (Völler) et Oli (Bierhoff).

Pourtant, l'attaquant d'origine polonaise n'est pas celui qui crève le plus l'écran, qui a la plus belle femme ou qui s'épanche le plus dans les journaux. Question de caractère déjà. Mis à part sur le terrain avec la sélection, Klose est médiatiquement l'exemple parfait du joueur discret, à la manière d'un Trézéguet. Mais son caractère en miel n'est pas seul responsable. A Kaiserslautern, Miro débute sa carrière de pro à un rythme de 11 buts de moyenne. Honnête. Au Werder, dans une équipe joueuse à tout-va, le striker allemand fait monter la moyenne (18 buts par saison, 25 ficelles en 26 matches de Bundesliga en 2006, élu meilleur joueur allemand cette année-là) et atterrit logiquement au Hollywood Bayern Münich. Le tremplin semble idéal pour que l'international allemand enfile enfin les titres collectifs. Le bilan est honorable mais seulement domestique (1 Coupe de la Ligue, 2 coupes d'Allemagne et 2 Bundesliga) et Miroslav n'a à ce jour pas réellement marqué l'Histoire du Bayern, comme un Giovanne Elber par exemple (il a une Ligue des Champions en poche, lui). Et ces deux dernières années, l'ancien attaquant du Werder est à l'arrêt : 4 petits buts en une trentaine de matches et une place de titulaire fortement discutée.

Le salut de sa carrière tient évidemment en un homme : Joachim Löw, sélectionneur de la NM. Dans le parcours éliminatoire au Mondial 2010, Jogi a une seule certitude : Klose est à chaque fois le premier nom couché sur sa feuille de match, juste avant Philipp Lahm. Klose termine meilleur buteur de son groupe d'éliminatoires (7 buts), aligne les buts en Afrique du Sud (4) et repart de plus belle aujourd'hui dans les qualifs pour l'Euro 2012 (6 cageots en 4 rencontres dont un doublé contre la Turquie). Miroslav Klose, sans être un Messi, un Cristiano Ronaldo ou un Zidane, a l'occasion pour sa fin de carrière de s'ériger comme le plus plus grand attaquant de l'Histoire de l'Allemagne. A aujourd'hui 32 ans, il ne lui manque plus que les titres internationaux en sélection pour recevoir les honneurs. Pour 2012, le deal semble jouable. En Afrique du Sud cet été, la Nationalmannschaft des Özil, Khedira, Müller et Schweinsteiger a prouvé qu'elle était la plus sérieuse des challengers pour l'Espagne. Pour taper le record de buts en sélection de Gerd Müller, Klose semble toujours dans le coup (plus que 10 pions à inscrire). S'il pousse jusqu'à la Coupe du Monde 2014 au Brésil, Klose pourrait même se permettre de taper le record de buts en phase finale de Coupe du Monde de Ronaldo (plus que deux buts à caler) et pourquoi pas soulever le trophée...



C'est fou de l'écrire, mais pour l'instant, de tous les footballeurs en activité, Miroslav Klose est tout simplement le joueur le mieux placé pour rentrer dans les pages importantes de l'Histoire du foot, le joueur le mieux placé pour laisser une véritable trace de son passage. Müller, Beckenbauer ou Matthäus, prenez garde : la hiérarchie est en passe d'être bousculée.





Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
en plus de savoir planter des buts et de pas être une star (j'ai habité pas mal de temps à Brême et eu l'occasion de le croiser plus d'une fois), c'est un attaquant qui sait se replacer participer aux tâches défensives, faire des cadeaux aux partenaires, etc..
un gros bonhomme qui mérite de finir dans un club moins hollywoodien... soit à Breme, ou un club comme liverpool, pour lui donner une reconnaissance plus forte hors-germanique
Ah c'est autre chose que Thierry Henry !
sans vouloir etre mechant avec ce pauvre petit Klose,Muller a inscrit 68 buts mais en seulement 62 matchs(365 buts en 427 matchs de Bundesliga!!!),Klose 58 mais sur 105 matchs...Klose c'est bien mais"pour rentrer dans les pages importantes de l'Histoire du foot" on repassera
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3