1. //
  2. // 38ème journée

Miracle et tragédie ou simple logique ?

Les trois relégués, les quatre représentants en Champion's league et les trois en Europa League sont connus depuis mercredi dernier. La dernière journée s'annonce sans intérêt. Sauf que Chelsea n'est pas encore champion et que MU vise toujours son 19ème titre.

Modififié
0 0
Wigan fait la Une en Angleterre. Et pas seulement parce que les “Latics” sont le dernier obstacle sur la route de Chelsea vers le titre de Champion. Leur président, Dave Whelan, 73 ans, également propriétaire des Wigan warriors (rugby à XIII), vient d'être désigné personnalité sportive la plus riche du Royaume Uni. L'ancien joueur des Blackburn Rovers détrône David Beckham dans le palmarès (248M€ contre 145M€). Pas de quoi foutre les chocottes aux Blues de Chelsea, cornaqués par Abramovich, l'un des milliardaires les plus milliardaires du monde. Et puis Ancelotti figure en 4ème position des coachs les plus fortunés d'Angleterre, dans un classement où l'on cherche encore Roberto Martinez, le manager des Latics.

Une tragédie pour Chelsea ?


En tête quasiment toute la saison, Ancelotti n'y va pas par quatre chemins. Pour lui, perdre le titre lors de cette dernière journée, à domicile, contre le 15ème du classement, serait simplement une tragédie. Pour Chelsea, il suffit de gagner. La presse anglaise semble si certaine que cela se fera facilement qu'elle se focalise sur la possibilité d'atteindre les 100 buts marqués en championnat. Les Blues en sont à 95 avant le dernier match. Ancelotti, lors de sa conférence de presse, a surtout chercher à éviter les célébrations prématurées. Pour lui, seuls les trois points sont importants, le reste... « Nous méritons le titre. C'est notre but de gagner. Nous avons fait un boulot fantastique cette saison. Nous devons faire de notre mieux, avoir le même comportement pour ce match que pendant le reste de la saison. Après dix mois comme cela, ce serait une tragédie, un désastre de laisser échapper le titre » . Pour faire bonne mesure, Ancelotti a aussi rappelé que Chelsea avait gagné tous ses matchs contre les membres du Big Four (MU, Liverpool, Arsenal) à la maison comme à l'extérieur. OK Carlo. Tout le monde est d'accord, Chelsea mérite le titre. Mais Chelsea va-t-il battre Wigan cet après-midi ? En étudiant les performances à l'extérieur des Latics, cela ne fait pas un pli : 3 victoires, 2 nuls et 13 défaites, 47 buts encaissés pour 18 inscrits. A part les relégables, c'est ce qui se fait de pire dans le Royaume. Point d'orgue un tragique 9-1 encaissé à Tottenham en novembre dernier.

Avec les Latics, ce sera tout en rien


Mais Wigan a battu Chelsea cette saison, 3-1, lui infligeant sa première défaite. Et les Latics se sont aussi farci Arsenal, Liverpool, Aston Villa. Méfiance de mise, d'autant que Wigan s'appuie sur un jeu physique, rapide mais pas dénué de qualité technique, avec des attaquants percutants comme Rodallega (10 buts), convoité par MU. Wigan sera privé de Marcelo Moreno en attaque et de l'ailier Scott Sinclair, prêté par Chelsea et qui ne peut jouer contre son club d'origine. Mais, Charles N'Zobia sera de retour et voudra se montrer dans un match de ce calibre. Avec un gardien pas maladroit comme Kirkland et l'armoire à glace Titus Brandle en défense, les Bleu et Blanc ont des arguments. Dans un bon jour, en jouant les contres à fond, cette équipe vaut bien plus que sa 15ème place.

On conseillera donc à Chelsea de ne pas démarrer aussi timidement que contre Liverpool la semaine dernière. Une apathie générale pourrait coûter cher. Chelsea devra se méfier de l'adversaire mais aussi de ses nerfs. Le titre lui semble tellement promis que la pression peut les bloquer dans un premier temps. Mais honnêtement, le parcours des Blues à domicile cette saison est quasi parfait et plaide en leur faveur. Et puis avec des joueurs expérimentés à tous les postes, la pression ne doit pas ramollir les jambes et les cerveaux. Bien que cela puisse arriver. En finale de Champion's League à Moscou, sur le point de gagner, Chelsea avait flippé. Terry avait glissé et raté son tir au but. Tout est possible...

Manchester ne croit pas au miracle ?


Ferguson ne semble pas trop y croire. Peut-être parce que MU a passé 9 buts à Wigan sans en prendre un seul en deux matchs. Il lui faudra quand même faire sa partie du boulot et battre Stoke. Franchement cela ne posera pas de problème. Aucune surprise à attendre d'une équipe qui vient d'en prendre 7 à Chelsea justement. Une équipe accrocheuse, volontaire, mais limitée et qui termine en roue libre. MU devra juste éviter les touches dans sa moitié de terrain pour ne pas donner l'occasion à Delap d'envoyer un missile à tête chercheuse dans la surface. Manchester visera une ouverture du score rapide pour mettre un peu plus la pression sur Chelsea. Une fois le score bien établi, il lui restera à gérer en espérant un résultat miraculeux à Londres.

Les Spurs devant Arsenal ?


Dernière toute petite interrogation, les Spurs peuvent-ils terminer troisièmes et éviter le tour préliminaire de Champion's League au profit d'Arsenal. Il faudrait pour cela qu'ils gagnent à Burnley (faisable) et qu'Arsenal perde chez lui contre Fulham (possible mais peu probable). On ne voit pas pourquoi les joueurs de Fulham, qui auront la tête à leur prochaine finale de l'Europa League, se défonceraient demain pour favoriser un club londonien plutôt qu'un autre.

Entre miracle, tragédie et simple logique, une seule chose est sûre en Angleterre ce week-end. Les supporters de Liverpool prient pour que Chelsea gagne le titre et que Manchester reste bloqué à 18 titres, comme les Reds. Dans le cas contraire, ce ne serait plus une simple année noire ou un cauchemar, mais un TROU NOIR pour le club de la Mersey.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0