Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-PSG (0-1)

Minimum syndical pour le PSG

Bousculé par Bordeaux, le PSG est tout de même allé chercher la victoire par le plus faible des écarts. Sans impressionner, Paris se rapproche des 100 points en championnat.

Modififié

Girondins de Bordeaux 0-1 Paris Saint-Germain

But : Lo Celso (76e) pour Paris

Les notes de Bordeaux

Quand on est déjà champion, il faut se motiver comme on le peut. Et s'appuyer sur la chasse aux records, ou aux symboles. Pour Unai Emery, la bonne idée serait d'aller chercher la barre des 100 points, ce qui ferait de lui le meilleur entraîneur du PSG sur un exercice de championnat. Problème quand vous êtes champion, c'est qu'en face, l'adversaire a un regain de motivation pour venir vous pourrir la vie. Le Basque l'a expérimenté ce soir : les joueurs de Gustavo Poyet en voulaient sensiblement plus que les siens. Mais qu'il se console, avec un très bon Alphonse Areola dans les buts et un Giovani Lo Celso appliqué au milieu, cela a suffi pour revenir de Gironde avec trois points. Pas ultra-convaincant, mais suffisant pour que Paris soit dans les temps pour la barre des 100.

Le PSG hors cadre


Gustavo Poyet avait demandé à ses hommes de se faire plaisir face aux champions. Pendant une grosse dizaine de minutes, ils se permettent de bousculer un PSG ronronnant, sans toutefois inquiéter Alphonse Areola avant une frappe cadrée de Martin Braithwaite (19e). En face, sans forcément puiser dans leurs réserves, les Parisiens ont la majorité des opportunités : une belle frappe de Giovani Lo Celso détournée par Benoît Costil (13e) et une flopée de tentatives non cadrées par Adrien Rabiot (25e), Javier Pastore de la tête (27e) ou du droit (43e), Christopher N'Kunku (29e) ou encore Kylian M'Bappé, parti dans le dos de la défense à la suite d'une superbe louche de Lo Celso (43e). Mais à jouer au trot, le PSG ne passe pas loin d'une punition juste avant la pause, lorsque Malcom se permet d'enrhumer Yuri Berchiche côté gauche avant de centrer fort pour François Kamano, devancé in extremis par Dani Alves (44e) .

Areola sauve Paris, Lo Celso assomme Bordeaux


Servi par Pastore, Edinson Cavani ouvre le score au retour des vestiaires, mais il est jugé hors jeu par l'un des arbitres assistants (48e). Une réalisation trompe-l'œil – même si elle aurait pu être validée –, car ce sont les Girondins qui dominent les débats. Braithwaite frappe de peu à côté (51e) quand Lukas Lerager voit sa frappe détournée par Areola (63e). Paris n'est pas loin de craquer, à l'image d'un Berchiche qui prend cher face à Youssouf Sabaly (56e) et Malcom (63e). Il y a plus d'intensité qu'en première période, et on le doit essentiellement aux hommes de Gustavo Poyet, visiblement motivés par la perspective de scalper le champion. Mais heureusement pour le PSG, son gardien est clairement concerné par la fin de saison, comme s'il voulait prouver qu'il mérite sa place de titulaire. C'est ainsi qu'à un quart d'heure de la fin, Areola sort une parade exceptionnelle face à Pablo, qui avait placé sa tête à bout portant (74e). Dans la foulée, Lo Celso crucifie Costil du gauche et valide une victoire au réalisme pour les Parisiens (76e), sauvés dans les arrêts de jeu par un sauvetage de Yuri Berchiche. Paris a souffert, mais Paris a su être réaliste.


Girondins de Bordeaux (4-5-1) : Costil (cap) – Poundjé, Pablo, Koundé, Sabaly – Sankharé (70e, Meïté), Lerager, Kamano, Plašil (79e, Laborde), Malcom – Braithwaite (71e, De Préville). Entraîneur : Gustavo Poyet.

Paris Saint-Germain (4-3-3) : Areola – Berchiche, Kimpembe, Marquinhos (cap), Dani Alves – N'Kunku (62e, Draxler), Lo Celso, Rabiot – M'Bappé (81e, Meunier), Cavani, Pastore (65e, Thiago Motta). Entraîneur : Unai Emery.


  • Résultats et classement de Ligue 1




    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - J34 - Bordeaux-PSG (0-1)




    Dans cet article


    Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
    Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    À lire ensuite
    Les notes du PSG