Milla ne veut pas d'un sélectionneur étranger

Modififié
2 35
On le savait sanguin, patriote, et surtout proche de Jean-Paul Akono, son ami de longue date. Interrogé sur un éventuel remplacement du sélectionneur camerounais par un entraineur étranger, Roger Milla s'est un peu (trop) emporté.

Alors qu'une mission a été détachée par la fédération camerounaise pour auditionner trois candidats en Europe, « le vieux lion » a prévenu : les étrangers ne seront pas les bienvenus. « Dites à cet entraîneur qui s’apprête à débarquer au Cameroun de rebrousser chemin sinon nous allons le tabasser avant de le refouler chez lui. Nous ne pouvons pas accepter ces ennemis du pays. » a déclaré Milla, avant d'attaquer la Fécafoot.

« D’ailleurs je vais vous le dire, la Fédération n’a aucun droit de désigner un entraîneur sans l’avis de l’Etat. C’est l’Etat qui paye l’entraîneur ; pas la Fédération. La Fécafoot n’est que l’organe technique qui protège et encadre l’entraîneur par rapport au contrat qu’il signe et en informe la Fifa. La Fédération peut même envoyer 10 ou 30 noms dans la short list qu’elle transmet au ministère. Ce dernier peut décider d’ignorer cette liste et choisir un autre entraîneur. »

Il était quand même bien plus drôle quand il dansait la Makossa... CC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il a pas tort, mais comment dire.. Le Cameroun ne fera plus rien dans ce cas et deviendra une des risées africaines.
Je pousse le Pioneer à fond...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 35