1. //
  2. // 4e journée
  3. // Empoli/Milan AC

Milan revient de loin

Sous l'eau pendant quasiment toute la première mi-temps, les joueurs milanais se sont peu à peu repris pour finalement empocher le point du match nul sur la pelouse du promu Empoli. Torres a marqué pour sa première titularisation sous ses nouvelles couleurs. L'honneur est sauf pour le Milan, pas la confiance.

Modififié
4 21
Vulgairement, on appelle cela « en chier » . Grâce à un but salvateur de Fernando Torres juste avant la mi-temps, le Milan a retrouvé des couleurs et un brin de dignité après 40 minutes abyssales. De nouveau abandonné par sa défense, Christian Abbiati a encaissé deux buts rapides qui auraient pu coûter extrêmement cher aux joueurs lombards. Au terme des 90 minutes d'une partie un peu folle, Milan repart avec un nul plutôt mérité au vu de la prestation des deux équipes. Si les bonnes intentions entrevues lors des trois premiers matchs se sont confirmées en seconde période, les grosses lacunes défensives étaient elles aussi au rendez-vous. Milan a d'abord cru perdre, avant de s'imaginer gagner après l'expulsion de Valdifiori en toute fin de partie. « Tout n'est pas si facile, tout ne tient qu'à un fil » , rappait NTM en 95. Depuis son banc de touche, Superpippo a pu constater que cette maxime n'est pas usurpée.

Le Milan lâché par sa défense


Face à un promu déjà en difficulté après seulement trois journées de championnat (deux défaites, un nul pour Empoli), le Milan de Pippo Inzaghi n'a qu'une option : prendre les trois points lors de ce déplacement en Toscane afin de mettre tout de suite la pression sur les monstres romains et turinois, seuls en tête avec neuf points. Manque de bol, les choses commencent très mal pour la bande à Philippe. Dès les premiers instants de la rencontre, Milan se fait littéralement bouffer par une équipe d'Empoli qui montre tout sauf le visage d'un avant-dernier de Serie A. Sur son couloir gauche, l'international Mattia De Sciglio suffoque, sans parler de cette charnière centrale Bonera/Zapata absolument dégueulasse une fois encore. C'est logiquement qu'Empoli ouvre la marque sur le premier corner du match après seulement 12 minutes de jeu. Esseulé au point de pénalty, Tonelli trompe de la tête un Christian Abbiati apathique sur sa ligne de but. Les Rossoneri sont coulés, dépassés, et ne parviennent à remonter la balle qu'à de très rares occasions. Malins, les Toscans profitent de la soirée portes ouvertes dans la défense milanaise pour doubler la mise, de nouveau sur coup de pied arrêté. Milan vient d'encaisser son huitième but de la saison, Nesta et Maldini tombent en syncope devant leur télé.

Le sursaut d'orgueil milanais


S'il compte éviter la taule face à une équipe qui n'avait pas mis un pied en Serie A depuis six ans, le Milan n'a plus d'autres choix que de jouer son football et d'attaquer. Van Ginkel blessé, Pippo fait alors entrer Bonaventura à la demi-heure de jeu. Menés, les Rossoneri se réveillent et trouvent le chemin des filets à trois minutes de la pause grâce à une lourde tête du Niño sur un service canon d'Abate côté droit. Au retour des vestiaires, la partie s'emballe et le Milan retrouve peu à peu un meilleur visage. Abate trouve Honda au milieu du terrain, le Japonais élimine un joueur d'un passement de jambe divin, frappe aux vingts mètres et trompe Luigi Sepe. Deux partout, balle au centre. Fantomatique en première période, l'avant-garde milanaise se découvre petit à petit. Après une démonstration dans la surface toscane, Torres trouve Ménez en retrait qui éclate la barre et loupe là son 4e but de la saison. La suite n'est qu'une succession d'occasions gâchées et vendangées par les hommes de Filippo Inzaghi. Empoli n'y arrive plus et, après un premier acte maîtrisé de la tête et des épaules, se fait submerger par des vagues rouges et noires incessantes. Milan était venu chercher trois points en Toscane, il repart avec un nul et quelques sueurs froides. Pippo a encore du boulot.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Vulgairement, on appelle cela « en chier » "
Est ce une bonne façon d'entamer un article journalistique?

Perso je n'ai pas été plus loin.

Bonne nuit
Mention spéciale au commentateur de Sport+ qui a décidé officiellement ce soir qu'il s'en battait les couilles, à commenter de manière chevaleresque, à pousser des hurlements tout en tentant des jeux de mots incroyables comme "La patte de Macarone" , "on se demande pourquoi Croce n'est pas capitaine" , "croce du droit, croce du gauche", "verdi nous fait son opéra".

C'était à la fois gênant et irréel, un peu à la manière de ce Milan foutraque d'Inzaghi. Je suis un peu dubitatif concernant la réussite de cette tactique sur la durée, pour le moment c'est du Zeman tout craché. Enfin en tout cas on se fait pas chier et on rigole bien notamment en voyant la performance de Bonera, qui doit avoir des dossiers de vestiaire sur SuperPippo. Même à Empoli ils le prennent pas pour cirer le banc.
Milan est en reconstruction.

Moi je l'aime bien le Milan d'Inzaghi, sûr que ce match, on le perdait l'année l'année dernière.
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Ce Milan-ci a besoin d'un coach avec de la poigne et de l'expérience (genre Bielsa) qui tire la quintessence de l'effectif. Inzaghi (comme Seedorf) est trop jeune pour redresser ce Milan.
Une comédie de match...

Entre le Milan qui fait plus marrer qu'autre chose et Empoli qui à 5 minutes de la fin au lieu de garder le ballon et d'espérer un match nul , te balance des longs ballons vers Abbiatti... Niveau en dessous de la mer tactiquement.

Bref la déchéance de la Serie A à l'état pur.
Je me permets de recopier mon message d'avant-match paru dans l'article sur inzaghi, je pense que certains points que j'avais évoqués tout à l'heure ont pris corps dès ce match contre empoli.


1- récupérer physiquement et mentalement el shaarawy, le joueur qui, de par sa vitesse et sa technique peut bonifier ce milan.
2- retrouver une bonne assise défensive et éviter les innombrables buts encaissés sur coups de pieds arrêtés au cours de ces dernières saisons.
3- relancer torrès à un bon niveau afin de pouvoir disposer d'un vrai attaquant de pointe, principale lacune du milan anti-juventus de samedi dernier. Pazzini semblant en déclin.
4- réintégrer au plus vite montolivo qui, bien que lent, est le milieu le plus technique et créatif de l'effectif.
5- espérer que menez devienne régulier et ne se contente pas (plus) d'épisodiques coups d'éclat, synonymes de promesses rarement tenues sur le long terme dans sa carrière.
pierrot92 Niveau : CFA2
Mexes et Rami, ils sont blessés?
Défensivement, Rami apportait plus d'assurance que Zapata. Ce dernier à l'air complètement paumé sur le terrain, chacune de ses actions va à contresens de celles de ses coéquipiers. Même Bonera ne lui fait pas confiance et préfère balancer devant plutôt que de repartir de l'avant avec Zapata.

Si Inzaghi veut faire du Zeman, il va falloir qu'il bosse le chapitre "Défense=Attaque"
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Message posté par pierrot92
Mexes et Rami, ils sont blessés?
Oui, ils ont une fissure anale...
C'est plutôt bonera le probleme, zapata malgré quelques periodes d'inattention est un monstre. Zapata-Rami c'est une bonne charnière. Hier Bonera offre les 2 buts et a failli offrir un penalty. Sans bonera on gagne ce match
Typhus S. Gangrenite Niveau : Loisir
Message posté par kikette38
Milan est en reconstruction.

Moi je l'aime bien le Milan d'Inzaghi, sûr que ce match, on le perdait l'année l'année dernière.



C'est ce que je me suis dit, l'année dernière, on aurait jamais égalisé ...
Première mi temps catastrophique. Empoli méritait de mener 2/3 à 0, Muntari et son cerveau de moule atrophiée aurait pu prendre un rouge à 70m de son but...
En seconde Milan meritait mieux.
Match nul logique on va dire.

Torres excellent, Menez percutant, Honda efficace... Devant c'est une fois de plus au niveau.
Zapata/Bonera, c'est très faible. Le colombien de la coupe du monde est loin. Une relance de DH rien de nouveau. Des pertes de balle incroyables...
En même temps jouer à côté de cette quiche de Bonera ça doit pas être facile.
Comment tu peux laisser moisir Mexes sur le banc quand tu vois ça?
GoalDorak99 Niveau : DHR
C'est une erreur d'aligner d'entrée une recrue au milieu à l'extérieur Vs une équipe morte de faim, alors que ça tournait bien les 3 matchs d'avant. Muntari-De Jong-Bonaventura, point final.

De Sciglio, jamais été fan, j'attend toujours la confirmation, un apport plus important.
Content de voir qu'Abate réussit enfin ses centres cette année, on le sent hyper-motivé, Honda est au niveau aussi.

Le problème est clairement derrière, on le sait, on a compris que Milan n'a plus la grosse défense de 2006, faudra penser à arrêter de taper toujours sur les mêmes avec des feintes à la Ruquier sur Zapata (pourtant meilleur que l'année passée), Mexes, Rami ... c'est bon a compris là STOOOOOP.

PS : "« Tout n'est pas si facile, tout ne tient qu'à un fil », rappait NTM en 95." -> "à chier".
GoalDorak99 Niveau : DHR
Message posté par Inzagoal
Première mi temps catastrophique. Empoli méritait de mener 2/3 à 0, Muntari et son cerveau de moule atrophiée aurait pu prendre un rouge à 70m de son but...
En seconde Milan meritait mieux.
Match nul logique on va dire.

Torres excellent, Menez percutant, Honda efficace... Devant c'est une fois de plus au niveau.
Zapata/Bonera, c'est très faible. Le colombien de la coupe du monde est loin. Une relance de DH rien de nouveau. Des pertes de balle incroyables...
En même temps jouer à côté de cette quiche de Bonera ça doit pas être facile.
Comment tu peux laisser moisir Mexes sur le banc quand tu vois ça?


Je pense qu'Inzaghi/Le club et Mexes ça doit plus trop le faire.
C'est surtout Alex qui manque.
GoalDorak99 Niveau : DHR
Message posté par Typhus S. Gangrenite


C'est ce que je me suis dit, l'année dernière, on aurait jamais égalisé ...


C'est clair, on serait revenu à 2-2, puis on se serait pris un 3 éme but à la 93 éme.
GoalDorak99 Niveau : DHR
Message posté par Zyzoo100
Une comédie de match...

Entre le Milan qui fait plus marrer qu'autre chose et Empoli qui à 5 minutes de la fin au lieu de garder le ballon et d'espérer un match nul , te balance des longs ballons vers Abbiatti... Niveau en dessous de la mer tactiquement.

Bref la déchéance de la Serie A à l'état pur.


... c'est clair ! Et quand tu mates un super match de Premier League avec des miliards de fautes tecniques, un score de 4-7 et un match qui ressemble à rien avec des goals nullissimes et des défenseurs-plots ? tu dis quoi ? tu dis que "c'est tout pour l'attaque ce championnat !! sans calcul !" - bien apprise la leçon.
ClchnrAtm7 Niveau : DHR
Et Diego Lopez?? Parce que Abbiati, il est bien gentil et fidèle au club mais il n'a plus la détente de sa jeunesse..
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Bon le problème est toujours le même, la défense centrale est chaotique, mais attendons de voir ce que ça donnera avec le retour d'Alex. J'espère pour eux qu'en juin prochain, il y aura quelques défenseurs de haut niveau en fin de contrat...^^

Pour le reste, je trouve ça encourageant. L'attaque n'est plus Balo-El Shaarawy dépendante, ce qui signifie que le mercato a été très bon, puisqu'Honda commence enfin à rendre au mieux et Menez s'est intégré tout de suite. Bonaventura est un excellent joueur qui plus est et Torres, qui sait s'il ne va pas retrouver son talent...
romlakers Niveau : CFA2
Message posté par ClchnrAtm7
Et Diego Lopez?? Parce que Abbiati, il est bien gentil et fidèle au club mais il n'a plus la détente de sa jeunesse..


Diego Lopez est blessé malheureusement , sinon il est d'office titulaire. J4aimerais bien comprendre pourquoi Inzaghi continue d'aligner la quiche Bonera qui ne fait que des matchs catastrophiques. C'est incompréhensible.
Je sais bien pour Mexes mais quoi qu'on en dise ça reste notre meilleur stoppeur (avec Alex).
Zapata s'est amélioré mais il reste inconstant et sa relance est pourrie. Bonera est mauvais, lent, mal placé, relance 0, il est juste combatif. Zaccardo inconnu au bataillon, les seules fois quon l'a vu il était latéral. Rami a un marquage aussi efficace que Balotelli sur corner et une caravane à faire pâlir Bonera.
Au vu de ca je ne comprends pas qu'on laisse pas Mexes jouer. Alex / Mexes ce serait complémentaire.

Je suis d'accord pour De Sciglio, trop tendre. Je le répète depuis l'année dernière, Abate en a un dans chaque cuisse.
Armero a été recruté pour jouer à ce poste, enfin une recrue pas trop mal pour ce poste, profitons en.

Pour Van Ginkel, quand je vois la gestion du cas Pato, je serais lui je serais inquiet. Il n'a rien eu le temps de montrer laissons lui le temps de jouer et de s'adapter. C'est Muntari qui m'énerve le plus au milieu, il doit laisser son cerveau au vestiaire c'est pas possible. Heureusement qu'il gratte 2/3 ballons c'est bien la seule chose qu'il sait à peu près faire.

Et pour Abbiati il n'est fautif sur aucun des trois buts. Au choix : une défense arrêtée (juve), un marquage inexistant (corner) et un mélange des deux sur le coup franc.
Il a même sauvé la barraque sur quelques actions.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 21