1. //
  2. // 32e journée
  3. // AC Milan/Naples SSC (1-1)

Milan-Naples, une bagarre mais pas de vainqueur

On attendait un choc, on a eu droit à un combat. Le Milan et le Napoli n'auront finalement joué au football qu'une mi-temps, laissant ensuite place aux embrouilles. Logiquement, ils se séparent sur un nul (1-1). Mais avec l'expulsion de Flamini et la blessure de Boateng, c'est peut-être Milan qui a perdu.

Modififié
0 6
Milan-Naples : 1-1
Buts : Flamini (29e) pour le Milan. Pandev (33e) pour le Napoli.

Un Milan-Napoli dans la dernière ligne droite du championnat, ça promettait. Des buts, des frissons, un gros score. Du beau spectacle, en somme. Mais non. Plutôt que de pratiquer le beau football auquel elles habituent leurs supporters, les deux équipes ont préféré faire dans le fight. Des contacts, des cartons, des embrouilles. Un peu en première mi-temps, énormément en seconde. Un gros bordel qui aura fait quelques victimes côté milanais, comme Boateng blessé à la cheville ou Flamini, expulsé. Des absences qui pourraient s'avérer préjudiciables à une semaine d'un autre duel de haut de tableau face à la Juve.

Le Napoli attend le but adverse pour s'y mettre

C'est sans ses deux attaquants stars que le Milan aborde le choc. Pas de Mario Balotelli, on le savait. Mais chose étonnante, son acolyte Stephan El Shaarawy se trouve sur le banc, Allegri lui ayant préféré Robinho. Des absences de marque donc, qui n'empêchent en rien ce Milan de dominer le début de rencontre. À peine cinq minutes de jeu et De Sanctis doit déjà s'employer sur une frappe du très motivé Boateng. Le Napoli subit et peine à sortir de son camp devant un gros pressing milanais. Il met dix bonnes minutes à s'en défaire pour entrer timidement dans son match. Car les Rossoneri demeurent bien plus à l'aise dans la conservation du ballon. Une aisance qui ne se traduit pas en occasions concrètes, la faute au très dense rideau azzurro devant les cages de De Sanctis. Il faut attendre une petite maladresse napolitaine pour que la situation se débloque. Flamini – qui aurait pu provoquer un péno pour une main dans sa surface quelques minutes plus tôt – profite d'un ballon qui traîne à l'entrée de la surface et place un plat du pied au ras du montant (1-0, 29e). Une ouverture du score méritée qui provoque le réveil partenopeo. Bien plus tranchants, les Napolitains réagissent directement : suite à un joli mouvement côté gauche, Hamšík distille une merveille de passe décisive pour Pandev. Esseulé au point de péno, le Macédonien n'a plus qu'à tromper Abbiati (1-1, 33e). Le match est plus équilibré, et juste avant la pause, Cavani manquera même de très peu un petit lob sur le portier. Ouais, le second acte promet.

Plus de foot, du combat

Pourtant, la seconde période démarre sur un plus petit rythme. Et là où les contacts sont nombreux, les deux défenses restent très solides. En vrai, il n'y a quasiment aucune possibilité d'incursion dans les surfaces. Alors Pandev et Flamini tentent de loin, Cavani et Pazzini sont invisibles. Le Milan a la possession du ballon, mais est clairement en panne d'inspiration à l'approche des 16m50. En cela, on n'entrevoit aucune occasion. Pas une frappe à se mettre sous la dent. Mais s'il n'y a pas de spectacle, en revanche, il y a bien de la tension. De plus en plus palpable au fil des minutes, elle a même gagné l'ensemble des acteurs : Britos et Pazzini se cherchent, Mexès et Campagnaro également, les coups de sifflets se multiplient. Jusqu'au tacle dangereux de Flamini sur Zúñiga, entraînant son expulsion. Une aubaine pour les Partenopei qui disposent alors de vingt minutes pour aller décrocher un succès. Oui, mais non. Bien que dominateurs, ils feront face au même problème que leurs homologues. C'est sur un nul un peu triste que se quittent les deux formations.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

tristiano Niveau : CFA2
Le Napoli a conservé ses 4 points d'avance, c'est l'essentiel pour eux!
milanello44 Niveau : CFA
Flamini nous fait du Flamini, très bon match jusqu'à ce qu'il nous gratifie d'une spéciale 2 pieds décollés en avant, en Angleterre ça aurait été jaune...
Boateng blessé bonne nouvelle j'en peu plus de lui et pourquoi faire rentré El Sha aussi tardivement dans un match aussi important alors qu'on a eu le droit à un Robinho très moyen.
L'entrée de Niang exécrable il se laisse aller le petit, Mexes énorme. Bref un bon nul à l'italienne au final, en cas d'égalité entre ces 2 clubs Milan aura l'avantage.
Qu'elle salope cette flamini , le carton rouge accompagné d'un KO dans sa face lui aurait fait du bien.
Pas sur que ce tacle valait un rouge direct mais même à 11 je voyais pas Milan en mettre un deuxième.
Avec un Robinho (encore) fantomatique, un Pazzini pas à 100% et un Niang pas concerné par le match c'est pas évident...
Sérieux chaque match du Milan ça part en fight, ça fait trois matches d'affilée que c'est du catch, à croire qu'ils se sont tous donné le mot.
La seule véritable information de ce match c'est que Flamini n'a toujours pas de neuronnes
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 6