1. //
  2. // 2e journée
  3. // AC Milan/Cagliari

Milan, le Marioland de Balotelli

Avec le départ de Kevin-Prince Boateng pour Schalke 04, Mario Balotelli est un peu plus dans un fauteuil. À lui de prouver qu'il peut porter l'équipe sur ses épaules, comme Ibrahimović qu'il a récemment taquiné.

4 15
C'est décidément un été très difficile que vivent les supporters du Milan. Tout l'été, ils ont dû se faire chambrer pour le mercato toujours très mésuré des Rossoneri, incapables de se payer Ljajić par exemple. Et puis mercredi, il y a eu le match retour contre le PSV en barrages pour la Champions League. Une putain de libération. Une victoire 3-0, du jeu, l'envie d’inonder les portables voisins pour se venger. Ça, c'était il y a trois jours. Depuis, Kevin-Prince Boateng, auteur d'un doublé contre les Bataves, a été transféré à Schalke 04. Alessandro Matri, un joueur dont le nom était mentionné sur une banderole à San Siro mercredi à côté de la mention « on n'en veut pas » a signé. Cerise sur le gâteau, Walter Birsa, un mec qui a joué à Sochaux et Auxerre sans, à chaque fois, être le meilleur de son équipe, est aussi arrivé en provenance du Genoa... Avant même le match de ce soir contre Cagliari, le moral est donc sérieusement retombé.

Une ossature déjà bien définie

Pourtant, ça peut paraître fou, mais Milan ne fait peut-être pas n'importe quoi. Bon, Birsa, d'accord, ce n'est pas facile à défendre. Mais c'est la stratégie de Milan, ce n'est pas nouveau, de récupérer des joueurs à faible coût pour les valoriser juste par leur passage dans ce club prestigieux (Mesbah, Taïwo...). Le partenariat avec le Genoa est spécial, beaucoup de joueurs font la navette entre les deux clubs qui se rendent plus d'un service (le jeune Franco-Italien Johad Ferretti, Kévin Constant, mais aussi Boateng et Thiago Silva). Et alors ? Au Real Madrid, quand il y avait Zidane, il y avait aussi Pavon, et ça marchait. Surtout, contrairement à la saison dernière, ce Milan ne semble pas subir les évènements et ressemble vraiment à quelque chose. Le schéma type a déjà été instauré par Allegri. Avec des joueurs clés et une hiérarchie à d'autres postes pour créer une émulation en vue de gérer toutes les compétitions. Abbiati dans les bois a montré qu'il était prêt à réaliser la meilleure saison de sa carrière. La charnière Mexès-Zapata sera poussée par Matías Silvestre, Argentin transfuge de l'Inter qui avait montré de belles choses à Catane. À droite, Abate est dans la forme de sa vie, prêt à devenir indiscutable aussi en sélection. De Sciglio à gauche a pour objectif de faire de même. Constant le fera souffler au besoin. Juste devant, De Jong a pris place. Le charcutier néerlandais est devenu indispensable dans un rôle de sentinelle qu'il prend à cœur. Devant lui, deux relayeurs, Montolivo et Muntari, qui a su saisir sa chance. Pour la rotation, il y a le jeune Poli, qui peut être une des révélations de la saison, et Nocerino. Enfin, devant, c'est du trio magique qui s'organise comme il veut avec Mario Balotelli, Stephan El-Shaarawy et Robinho pour l'instant, en attendant que Matri s'intègre, que Pazzini revienne de blessure et que M'Baye Niang grandisse.

Une équipe taillée pour lui

Dans ces conditions, le départ de Boateng peut se comprendre. Super footballeur, le Ghanéen n'était peut-être pas compatible avec le reste de la ligne d'attaque. Peut-être un peu trop dans le registre auquel aspire désormais Balotelli, qui devrait donner la pleine mesure de son talent avec les appels incessants de Matri et du petit pharaon. Alors qu'au départ, Berlusconi avait dit qu'il ne voulait pas du fou de Manchester City dans son équipe, cette dernière tourne désormais autour de lui. Logique, vu tous les pions qu'il enfile depuis son arrivée. Malin, connaissant le potentiel du garçon. Mais risqué, bien évidemment. Après la défaite inaugurale en championnat en Italie, les images de Balo au bord des larmes assis dans le rond central ont fait le tour de l'Europe. Il sait désormais qu'il est en première ligne, comme Zlatan en 2010 avec le même maillot. À lui de dépasser le maître donc, en ramenant le Scudetto contre toute attente.

par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Abbiati sort des saisons de hautes factures depuis plusieurs années. Énième rappel.
Balo était triste car il venait de se faire assassiner dans la surface du Hellas et qu'il a pris... Un carton jaune (même action plus tôt dans le match d'ailleurs). Un "arbitrage Balotelli" qui le pèse forcément d'autant qu'il a changé et qu'il ne mérite plus la réputation qui était la sienne avant.

Le départ de Boateng ne change pas grand chose car il jouait par défaut.
Si Galliani nous sort une fin de mercato dont il a le secret, nous aurons la vraie signification de son départ.
@Inzagoal

"d'autant qu'il a changé" ?
De ce que j'ai vu, il ne se gêne toujours pas pour plonger ou tomber
Le ratio fautes subies / chutes est très respectable.
dealerdefunk Niveau : District
TRès heureux que Boateng se soit barré. Ce joueur est anarchique, aucune intelligence tactique. Un milieu de terrain qui a brillé grace à Ibra qui lui a fait manger du caviar à la cuillère.Zlatan parti , il a disparu de la circulation (tout comme Nocerino )

Comment un joueur aussi frustre techniquement a t il pu exiger et jouer en tre quartista et porter ainsi le glorieux maillot numero 10 du Milan.

Je n'ai jamais pu blairer ce joueur qui perdait une quantité industrielle de ballons. Parler de lui au passé me fait un bien fou.
Un Ricardino Kaka à 50% est 10 fois meilleur que Boateng.

Balotelli est un joueur de classe, il faut juste qu'il muscle encore le cerveau et qu'il évite de se mettre la pression inutilement comme contre le Hellas Verone.

Dans les pieds, ce gars a de l'or ( quel relachement au moment de la frappe ) . Le retour d'un sénateur commme Kaka va lui faire du bien il aura moins de pression sur ses épaules.

Beaucoup de tifosis pensent qu'on est fini, Fiorentina, Napoli, Roma seraient largement au dessus de nous. Pourtant,il parait que c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens...
romlakers Niveau : CFA2
Il faudra m'expliquer en quoi le moral a baissé à Milan. Le départ de Boateng est plus que réjouissant, tant ce joueur fut souvent un boulet, qu'on a longtemps cru invendable. Incapable de réussir convenablement une série de passes,doté d'une inconstance rare, d'une technique plus que douteuse et très moyen tactiquement. Son départ est une bonne affaire.

Concernant Birsa, on l'a juste pris pour liquider Antonini, latéral plus que médiocre, et ainsi faire une économie de salaire. Birsa sera en permanence en tribunes, pas de quoi s’inquiéter.


Enfin, quand on sait que Boateng sera remplacé par Kaka dans un premier temps et , puis dès janvier, par Honda il y a de quoi être satisfait. On aura accompli d'énormes progrès au poste de trequartista, en ayant enfin des joueurs de classe.
Boateng parti c'est plutôt une bonne nouvelle pour les milanais.
Balotelli + El Sha + Matri + Pazzini c'est plus que bien.
Si Kaka devait arriver ne resterait que la défense centrale à corriger.
Et Allegri me semble plus à l'aise avec cette équipe qu'avec le Milan des "monstres sacrés".

Reste que la meilleure phrase de l'article c'est : "Le partenariat avec le Genoa est spécial"
Supp Milanais depuis 1995, j'ai quasiment tout vécu avec le milan. Concernant l'équipe de cette année, j'ai vraiment du mal avec de 4-3-3 qui isole El Sharaawy sur le coté! Tandis que l'autre coté et tout simplement fantomatique (Niang, Robinho). Avec l'arrivé de Kaka sa risque de changé et passé dans un milieu en losange avec 2 pointes ou le fameux 4-3-2-1 fait par Ancelotti (encore faut il avoir les joueurs) Pour Balotelli, c'est juste énorme qu'il soit au milan. Encore 2-3 efforts dans la concentration, et plus de percussion et tout est bon pour qu'il passe encore un cap!
Au lieu de Pavon,vous auriez pu citer Faubert (même s'il est arrivé après).
Vraiment pas convaincu par cet article. La baisse de moral n'a pas lieu d'être, Boateng n'était plus vraiment apprécié par les supporters. Bizarre de ne pas parler de l'arrivée possible (même si c'est loin d'être fait) de Kaka que tout le monde attend. Bizarre aussi de ne pas citer le nom de Saponara.

Tactiquement, je ne comprends pas le choix Matri. Contrairement à ce que suggère l'article, Balotelli s'est désormais imposé comme un pur avant-centre. Sur le banc, il y a Pazzini comme très bonne solution de rechange, pourquoi prendre un troisième numéro 9 alors qu'Allegri a définitivement adopté le 4-3-3 ? La priorité aurait du être un défenseur central, un milieu relayeur ou un ailier droit. Les pistes Sakho, Honda et Kaka étaient beaucoup plus logiques.
Jean-Bernard Niveau : Loisir
Moi je suis seulement triste pour une chose à cause du départ de Prince. Les paroles de Booba n'auront plus jamais le même sens désormais...
Message posté par W

Tactiquement, je ne comprends pas le choix Matri. Contrairement à ce que suggère l'article, Balotelli s'est désormais imposé comme un pur avant-centre. Sur le banc, il y a Pazzini comme très bonne solution de rechange, pourquoi prendre un troisième numéro 9 alors qu'Allegri a définitivement adopté le 4-3-3 ? La priorité aurait du être un défenseur central, un milieu relayeur ou un ailier droit. Les pistes Sakho, Honda et Kaka étaient beaucoup plus logiques.


Entre la blessure de Pazzini (indisponible jusque fin octobre) et le départ de Petagna (en prêt pour lui donner plus de temps de jeu), Balotelli est actuellement la seule pointe. On a quand même été éliminés de la CL parce qu'on avait aucun avant-centre de métier disponible pour le match retour.

Mais si Allegri et Galliani ont mis 11 millions, c'est surtout pour avoir un effectif permettant un jeu à 2 pointes en 4-3-1-2. Reste le problème du trequartista, d'où les tentatives sur Kaka, Honda (fail), et les débuts probables de Saponara.
Il ne faut pas non plus cracher dans la soupe, Boateng a été important dans plusieurs matches décisifs comme le dernier qualificatif pour la Ligue des Champions. Mais c'est vrai que le vendre est une bonne affaire, tant il est inconstant et brouillon en temps normal. Et si c'est pour récupérer Kaka ou Honda, Milan pert vraiment pas au change.


Quand à Balotelli, il s'affirme de plus en plus comme un patron, comme un Ibra. Il est monstrueux, d'une sérénité incroyable, il est vraiment balaise. Sur de lui, inbougeable physiquement, toujours la pour faire la déviation ou l'exploit technique qu'il faut sans oublier ses minasses qui soit trouent le filet soit fracture les doigts des gardiens qui relâchent comme ils peuvent dans les pieds d'El Shaarawy et consort. Et tout ça avec son air mélangeant nonchalance et confiance en lui, vraiment beaucoup de similitudes avec Ibra. Et il a 23 ans...
Et voila, minasse de Balotelli, le ballon est repoussé par le gardien sur Méxès et but, 2-0 ;)
Joseph Marx Niveau : Loisir
Message posté par dealerdefunk
Comment un joueur aussi frustre techniquement a t il pu exiger et jouer en trequartista et porter ainsi le glorieux maillot numero 10 du Milan.
Tu ne crois pas qu'en matière d'infamie, il y a eu pire comme recrutement ces 20 dernières années au Milan ?

Message posté par dealerdefunk
Un Ricardino Kaka à 50% est 10 fois meilleur que Boateng.
Que les Dieux du calcio t'entendent, amico milanista ! Moi, j'ai peur que Ricky nous fasse une Sheva 2.0, vois-tu...

Message posté par dealerdefunk
Beaucoup de tifosi pensent qu'on est fini, Fiorentina, Napoli, Roma seraient largement au dessus de nous. Pourtant,il parait que c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens...
Je suis milaniste depuis 1991 mais je pense que la Fio, la Roma et le Napoli sont aussi forts voire plus. Mais, cela reste équilibré et la lutte sera âpre derrière la Juve.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Au fait, compères milanistes, Honda, c'est sûr, il vient ? Mais quand ? Janvier ?
Et en défense ? Astori, il y a une chance ou pas ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 15