1. //
  2. // 5e journée

Le Milan AC, grâce à l’inévitable El Shaarawy et un but venu d’ailleurs de Mexès, assure sa qualification face à Anderlecht, tout comme le Borussia Dortmund sur la pelouse de l’Ajax et Schalke 04 face à l’Olympiakos. Porto, en balade face au Dinamo Zagreb, garde la première place du groupe A devant le PSG.

Modififié
0 13
FC Porto – Dinamo Zagreb : 3-0
Le Dinamo Zagreb a des stats de taré. La nouvelle lourde défaite concédée par les Croates au Portugal est leur 11e consécutive en phase de poules de C1, en ajoutant les résultats de la saison passée, et leur 7e revers de suite en déplacement. Sans vouloir les accabler, c’est aussi un nouveau match sans marquer un but, une habitude prise depuis la 1re journée… Face à un adversaire aussi faible, Porto a donc assuré, avec un excellent João Moutinho, buteur sur un amour de coup franc et double passeur sur l’ouverture du score de son capitaine Lucho et le 3-0 signé Varela. Zagreb aurait même pu prendre beaucoup plus cher sans quelques arrêts décisifs de son gardien Ivan Kelava, qui a bien du mérite… Grâce à cette victoire, les Dragons gardent une unité d’avance en tête du classement du groupe A devant le PSG. La première place se jouera au Parc le 4 décembre.

Schalke 04 – Olympiakos : 1-0
C’est d’une frappe bundesliguesque de plus de 35 mètres signée de l’Autrichien Christian Fuchs à la 77e minute de jeu que Schalke 04 assure la victoire et obtient du même coup sa qualification pour les 8es de finale. Auparavant, les Allemands ont dominé, beaucoup tenté, mais se sont soit montrés maladroits, soit ont buté sur le portier nord-irlandais de l’Olympiakos Roy Carroll. Holtby, Farfan, Huntelaar, Draxler, tout le monde s’y est mis à un moment ou à un autre, et cette ouverture du score en fin de rencontre s’avère finalement méritée. À l’issue de cette 5e journée, Schalke se situe même en tête de classement, un point devant Arsenal. Un avantage à conserver dans quinze jours en déplacement à Montpellier.

Zénith Saint-Pétersbourg – Málaga : 2-2
Pas au top ces derniers temps en Liga, mais étonnamment fringant sur la scène européenne, Málaga a assuré sa première place dans le groupe C en allant chercher un résultat nul en Russie. Les Andalous peuvent même s’en vouloir de ne pas avoir obtenu la victoire, puisqu’ils menaient 2-0 après moins de 10 minutes de jeu sur des buts de Buonanotte et Fernandez. Le premier nommé profitait d’un bon service dans le zig alors que la défense du Zénith était parti dans le zag, le second héritait carrément d’une grosse boulette du gardien Malafeev à la relance. Les hommes de Spalletti confirmaient leurs difficultés à démarrer leurs rencontres cette saison, mais se reprenaient en seconde période par Danny, bien surgi au cœur d’une défense de Málaga apathique, et en fin de rencontre par l’entrant Faizulin, après que ce même Danny avait raté la balle d’égalisation quasi au niveau de la ligne de but. Bref, c’était un peu la soirée des cadeaux à Saint-Pétersbourg, un mois avant l’heure. Málaga peut se satisfaire de ce résultat malgré une équipe remaniée et attendre sereinement le tirage des 8es de finale. Quant à Saint-Pétersbourg, au potentiel offensif incontestable, il peine encore à l’exprimer complètement, à l’image d’un Kerzhakov maladroit et d’un Hulk actif mais peu en réussite.

Anderlecht - Milan : 1-3
Oh, ce cachou de Philippe ! 71e minute de jeu : le bon gars Mexès hérite d’un coup franc un peu foireux de Montolivo dos au but, contrôle de la poitrine et se lance dans un retourné acrobatique complètement fou juste à l’extérieur de la surface, la balle allant se loger dans la lucarne opposée ! Quelques jours après le but de Zlatan en sélection, il va falloir relancer la boîte à superlatifs pour qualifier ce bijou… Avant ça, les Milanais avaient ouvert la marque en début de seconde période par l’inévitable El Shaarawy, excellemment servi par le latéral droit Mattia De Sciglio. Encore avant, il y avait eu une première période bien tristoune. En fin de rencontre, De Sutter a réduit la marque, Pato l’a aggravée et Milan se qualifie donc au terme d’une rencontre riche en rebondissements et contrastée, avec une performance collective pas toujours à la hauteur, mais des exploits individuels remarquables. Anderlecht, réduit à 10 à vingt minutes de la fin, peut s’en vouloir d’être passé à côté, Jovanović et Mbokani ayant eu des occasions d’ouvrir le score en première période. Un dernier défi attend les Belges, en déplacement à Málaga lors de l’ultime journée : aller chercher la 3e place au Zénith Saint-Pétersbourg, qui va de son côté se mesurer à Milan.

Ajax – Borussia Dortmund : 1-4
Leur victoire ce soir combinée au résultat nul entre City et le Real dans l’autre match du groupe D assure au Borussia Dortmund non seulement la qualification, mais aussi la première place. Les Allemands ont offert une leçon de réalisme à Amsterdam, avec trois buts inscrits en première période sur leurs trois seules occasions. Mario Götze a été le grand bonhomme de cette rencontre, avec à son actif un but et deux passes décisives pour Reüs et Lewandowski, auteur d’un doublé. L’Ajax a seulement pu réduire la marque en fin de match par Danny Hoesen, suite à un excellent travail du non moins excellent Christian Eriksen. Au classement, les Hollandais sont troisièmes actuellement avec un point d’avance sur City. Une position qu’il va falloir conserver de haute lutte à Madrid lors de la dernière journée.

Par Régis Delanöe
Modifié

En faisant 1-1 contre City, le Real s'est également qualifié.
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
0 13