1. //
  2. // 3e journée
  3. // Gr.C
  4. // Málaga/Milan AC

Milan, la C1 pour respirer un peu ?

Totalement largué en championnat d’Italie, le Milan AC va devoir se servir de la Ligue des champions comme d’une échappatoire pour reprendre une bouffée d’oxygène. Mais attention, Málaga n’est certainement pas là pour offrir de l’air gratuitement.

Modififié
0 12
Mise au vert pour tous. Voilà ce qu’a ordonné Adriano Galliani, l’administrateur délégué du Milan AC, après la défaite face à la Lazio, samedi soir. Un coup de sang ? Non, pas vraiment. Plutôt une ultime tentative de sauver les siens du naufrage. Car Milan est au plus mal, comme jamais, même. Les Rossoneri viennent de concéder leur cinquième défaite en huit journées de championnat. Ils ne comptent que 7 points au classement, soit autant que Pescara, premier relégable. Une situation insoutenable pour tous les tifosi qui, cet été, avaient tenté en vain de prévenir les dirigeants de la catastrophe imminente. Le début de saison du Milan AC n’a en effet rien de surprenant. Les Rossoneri ont laissé filer une grande partie de leur effectif (plus besoin de les citer) et n’ont, en contrepartie, recruter que des joueurs de seconde voire de troisième zone. Berlusconi tente bien d’expliquer que le club de via Turati n’a plus un rond et qu’il a surtout essayé de stabiliser les comptes. Mais les résultats sont là. Les comptes sont peut-être stables, mais le jeu produit par l’équipe est, lui, navrant. C’est dans cet état d’esprit très compliqué que Milan se déplace ce soir à Málaga, avec l’ambition de faire un coup en terre espagnole. Histoire de se remettre sur les bons rails.

Le fantôme de Boateng

Un stage punitif, donc. À Milan, on n’avait plus connu ça depuis mai 1998. En ce temps-là, les Milanisti avaient encaissé un sévère 5-0 contre la Roma de Zeman et avaient été envoyés en «  ritiro  » par les dirigeants. C’est dire à quel point la situation est préoccupante. « J’assume la paternité, et même la maternité de cette mise au vert. Je ne sais pas si cette mesure va servir à quelque chose, mais au moins, les joueurs vont avoir du temps pour réfléchir » , a affirmé Galliani. Les joueurs, l’entraîneur, les dirigeants… Difficile de trouver le coupable idéal à ce début de saison chaotique. Il est vrai que l’an passé, Milan pouvait compter sur des joueurs comme Ibrahimović, Thiago Silva, Nesta, Cassano ou encore Seedorf pour résoudre des situations difficiles. D'accord. Néanmoins, l’effectif est loin d’être dégueulasse aujourd’hui. Boateng, Montolivo, Nocerino, Pazzini, Abate sont tous des joueurs habitués au haut niveau, et qui devraient donc être en mesure de donner la secousse nécessaire à l’équipe. Que l’on ne dise pas que ce Milan AC, certes affaibli par rapport aux saisons précédentes, a un effectif inférieur à des équipes comme Cagliari, l’Atalanta, le Torino ou Catane, qui comptent tous plus de points au classement.

Les joueurs ont donc forcément leur part de responsabilité là-dedans. On les dit pas suffisamment impliqués. À l’instar de Boateng. Le Ghanéen, monstrueux lors de la saison du titre, n’est que le fantôme de lui-même. Samedi soir, sur le terrain de l’Olimpico, il avait l’air totalement paumé, comme un âme errante. Allegri a eu pitié et l’a fait sortir à la pause. Mais le coach a, lui aussi, ses torts. Et il l’a à nouveau prouvé contre la Lazio. L’entrée d’Emanuelson (à la place de KPB, justement) a changé le visage du Milan. Le Néerlandais a de loin été le meilleur des siens, mais Allegri, à dix minutes du terme, a décidé de faire entrer Bojan, faisant ainsi reculer Emanuelson. Résultat : lors des dix dernières minutes, Milan, qui était presque en train de réaliser un miracle (de 3-0 à 3-2) n’a plus créé aucun danger. Une véritable faute tactique, lourdement critiquée par la presse italienne, le lendemain. Malgré tout, les dirigeants milanais continuent de réaffirmer leur confiance à Allegri. Il lui reste deux matchs pour sauver sa tête.

Milan et Málaga, même combat, mais pas la même façon de se battre

En cela, le match face à Málaga, ce soir, est à nouveau décisif (encore). Pour le moment, Milan a partiellement réussi son entrée en piste, avec un premier nul assez décevant contre Anderlecht (0-0), puis une victoire satisfaisante sur la pelouse du Zénith (3-2). S’imposer ce soir à Málaga voudrait dire plusieurs choses. D’abord, que Milan est en vie. Après les deux défaites consécutives contre l’Inter et la Lazio, ce serait une bonne chose et une preuve de réaction. Ensuite, une victoire à Málaga permettrait au Milan AC de prendre la première place du groupe et de poser déjà une sacrée option sur la qualification, puisque Anderlecht et le Zénith sont à la traîne. Enfin, un succès offrirait à Allegri un répit, au moins jusqu’au match de samedi contre le Genoa. Le technicien, indépendamment du résultat de ce soir, jouera sa tête contre les Génois. Une défaite ce week-end précipiterait très vraisemblablement les Rossoneri dans la zone de relégation. S'il est aujourd’hui impossible de penser que Milan va jouer le maintien, il va inévitablement falloir revoir les ambitions à la baisse.

Pour le titre, c’est déjà terminé. 15 points de retard sur la Juve, c’est plié. Pour la qualification en Ligue des champions, cela semble très compromis aussi, puisque le Diavolo compte déjà 11 points de retard sur le tandem Lazio-Inter. La Ligue des champions devient donc quasiment un objectif prioritaire, au moins pour tenter de sauver les apparences. Difficilement, ce Milan-là peut avoir l’ambition de remporter la C1, mais une qualification en huitièmes serait le minimum syndical pour cette équipe qui a tant perdu de sa superbe. Ce soir, Málaga attend donc le Milan AC de pied ferme. Les joueurs de Pellegrini n’ont perdu qu’un seul match cette saison, toutes compétitions confondues. Et encore, ils se sont inclinés à la dernière minute contre le leader du championnat, l’Atlético Madrid, à cause d’un but contre son camp. Pourtant, cet été, Málaga avait perdu de nombreux joueurs clefs (Cazorla et Rondón en tête) et était en proie à de gros soucis financiers. Une situation qui rappelle un peu celle du Milan AC, en fait. Comme quoi, on peut réussir à s’en sortir, si le cœur et la volonté le veulent.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Boateng était monstrueux quand il était dans l'ombre d'Ibrahimovic et des légendes maintenant qu'il faut prendre la responsabilité de l'équipe avec le N°10 de Seedorf c'est plus dur, avec 5 défaites en Serie A, Milan a déjà dit adieu au titre et personnellement je vois même pas Milan se qualifier en Champion's League en fin de saison pour la C1 cette saison quand on voit le niveau de Malaga face à Anderlecht et Zenith, il faudra un gros Milan ce soir à la Rosaleda sinon c'est la correction...
@toto riina : clair, même en étant supporter, l'actualité du club pousse à être raisonnable en terme d'objectif...malheureusement. Les noms et le niveau de jeu ne font plus rêver et ne correspondent plus à l'identité de Milan, la transition (j'entends par là le départ des cadres historiques, et les erreurs ont commencé avec le départ de Pirlo un an plus tôt) n'a pas été anticipé, ce qui parait dingue et incompréhensible quand on sait que la gestion du club sous Silvio est quelque chose de très réfléchi à Milan...Après on sait très bien les difficultés financières du club, mais cela n'excuse pas tout.
"Milan, la C1 pour respirer un peu?" ...si seulement...
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
J'ai bien peur pour le Milan qu'ils prennent une valise ce soir au vu de sa défense en carton.
Malaga c'est vraiment du lourd en ce début de saison!
*somagic* Niveau : CFA
Parallèle intéressant sur le mercato mouvementé des deux équipes lié à une nécessité de vendre...
Pelegrinni est un grand entraineur... il n'avait plus rien à prouver mais son début de saison avec une équipe amoindrie est enorme..
Boateng déjà l'an dernier était moyen. Il était caché derrière les exploits de Zlatan. C'est un joueur moyen, qui n'a que pour lui sa fougue, mais il est limité tactiquement, techniquement et au niveau de l'intelligence tout court. Il rate des contrôles, il sait pas faire une passe, il se place n'importe comment, fait des mauvais choix constamment... Très très loin de la classe milanaise qui n'existe plus. (seul Ambrosini subsiste, même Nocerino est mauvais cette saison)
Franchement tu vois Milan s'imposer à Malaga Maggiori.?
Malaga ils ont joué pas trop vite le WE dernier et en se moment ils marchent sur l'eau!
Ca sent la branlée pour le milan AC bcp plus que l inverse!
Escalope Milanaise au menu et glace Malaga en dessert ?
Isco jeune pépite qui remplace en interne Cazorla , Saviola et Santa Cruz qui remplacent Rondon et Van Nistelrooy c'est ce qui s’appelle une bonne greffe , un bon recrutement !
une 3 ème place en championnat , et deux victoires en Champions' :
3-0 contre le Zenith et 0-3 contre Anderlecht !

Autant dire que la double confrontation pour les Lombards sera décisif face aux Andalous .
Jono Treyston' Niveau : Loisir
le parallèle avec Malaga est ironique, Malaga équipe préfabriqué sur du pognon : les joueurs s'arrachent les tripes et sortent des perf hors norme.

Milan équipe légendaire basée sur les succès : les joueurs ne s'impliquent pas.

Conclusion : ne plus payer ses joueurs.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
une institution qui crève

franchement, même sans être supporter comme moi, on peut pas se réjouir de ce qui se passe à Milan.
Voir un club pareille, bafouer sa tradition, se foutre en l'air et ne pas du tout anticiper son époque, c'est inquiétant

Contre Malaga, ca va être boucherie
J'en veux même pas aux équipes de bédouins comme celle ci qui essaient de construite un tant soit peu dans la durée et d'avoir un effectif cohérent (comme à Paris); nan j'en veux à la direction de Milan qui s'est suicidée sans classe et dans une grand ridicule

j'ai toujours respecté la Berlu pour ce qu'il a apporté à Milan mais là, c'est plus possible. On dirait que la direction est tenu par un grabataire sénile et irresponsable

quand je vois les joueurs de l'équipe mais putain¨, c'est carrément INSULTANT! Comment on peut avoir des chèvres pareilles à Milan?!
Spikelee92 Niveau : CFA2
J'ai un autre titre "milan pour s'étouffer et finir aux urgences!!!!"
Les Rossoneri vont se faire bouger en Espagne.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Milan doit se qualifier pour les Huitièmes, vu ce que fait la Juve, c'est presque la dernière chance italienne dans la compétition...
Là on est vraiment tombés très bas...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 12