Milan-Juventus, premier round

Ce soir, le Milan AC et la Juventus s’affrontent lors des demi-finales aller de la Coupe d’Italie. Une sorte de tour de chauffe entre le leader de la Serie A et son dauphin, à deux semaine du grand choc de la 25ème journée de Serie A.

Modififié
0 3
Les années 90 sont de retour. La Juve et le Milan AC se battent pour la première place du classement, comme lors des années où Beverly Hills 90210 cartonnait sur nos écrans. De 1991 à 2000, les deux équipes ont remporté 80% des titres de champions d’Italie. Or, le premier titre de la nouvelle décennie a été empoché par le Milan AC. Et, visiblement, le second tombera aussi dans les mains de l’une ou l’autre. Laquelle ? Difficile de le dire, pour l’instant. Et probablement que l’on en saura plus le 25 février, lorsque les deux clubs s’affronteront à San Siro, pour le match un sommet. Une affiche qui se déroulera, à priori, sans Zlatan Ibrahimovic, suspendu pour les trois prochaines rencontres suite à une gifle décollée sur la joue de Salvatore Aronica, le défenseur du Napoli. Mais ce soir, Zlatan sera là. Contrairement à la France ou à l’Angleterre, les suspensions reçues pendant les matches de championnat n’ont aucune influence sur la Coupe. Ce qui se passe en Serie A reste en Serie A. Suspendu en championnat, l’attaquant milanais sera donc sur la pelouse de San Siro pour tenter de vaincre l’invincibilité de la Juventus. Une Juve toujours invaincue cette saison, en 23 rencontres (14 victoires, 9 nuls), et qui aimerait bien se mettre une petite Coupe d’Italie sous la dent, 17 ans après son dernier succès dans la compétition. Ca commence à dater, mine de rien.

Une pièce en trois actes

Qu’on se le dise : le Milan AC et la Juventus ont rarement fait de la Coupe d’Italie leur objectif principal. Mais cette saison, la confrontation entre les deux clubs les plus titrés du pays a une saveur particulière. Déjà, parce que l’équipe d’Antonio Conte et celle de Massimiliano Allegri se sont lancées dans une lutte à distance en tête de la Serie A. Les bianconeri mènent la danse avec un point d’avance et un match en retard à disputer. Les rossoneri suivent mais restent sur deux contre-performances : une défaite face à la Lazio, et un nul à domicile contre le Napoli. Si le coach milanais continue d’afficher son optimisme, force est de constater que son équipe compte quatre points de moins que l’an dernier à la même époque, et qu’elle n’a pas encore battu en championnat une seule des cinq équipes de tête. Pas forcément rassurant, à l’heure d’affronter une formation qui, pour sa part, a pratiquement déjà battu tout le monde. D’ailleurs, lors de la première opposition entre les deux clubs cette année, au début du mois d’octobre, les Turinois s’étaient imposées 2-0, grâce à un doublé de Marchisio en fin de rencontre.

Alors, pour ce second round, le premier d’une série de trois matches en un peu plus d’un mois (8 février, 25 février, 21 mars), les rossoneri veulent déjà une revanche. Déjà, pour prendre un ascendant psychologique sur leurs adversaires, en vue de celle que l’on nomme déjà la « sfida-Scudetto » . « Demain, il nous faudra beaucoup d’envie, surtout parce que nous tenons à arriver au bout de la compétition. Il faudra être bon et ne pas compromettre la finale. Psychologiquement, cela peut être très important en vue de la course au titre » assure Allegri en conférence de presse. Mais aussi pour se dire que, merde, le champion d’Italie peut battre n’importe qui. Car hormis une Lazio en quarts de finale de la Coupe, et une Roma qui était à ce moment là au fond du trou en championnat, l’ogre milanais n’a pas croqué grand monde cette saison. L’occasion est belle, devant ses tifosi, de mettre fin à cette petite malédiction.

Blessures, turn-over et Del Piero

En ce qui concerne son onze, Allegri a déjà les idées claires. Ibra sera là. Le joueur ne sera pas dispo les trois prochains matches de championnat, alors, ce soir, il va pouvoir exprimer sa rage et sa frustration. A cause des nombreuses blessures qui déciment l’équipe, le coach n’a pas beaucoup de solutions. Nocerino et Emanuelson devraient se poster en sentinelles du milieu de terrain, tandis que Mexès et Thiago Silva formeront la charnière centrale. En attaque, Ibra devrait être associé à El-Shaarawy, ce qui ne serait pas un scandale au vu des dernières prestations de Robinho. De l’autre côté, Conte aussi, a déjà choisi sa formation. Pour lui, turn-over obligatoire, comme il l’a dévoilé lors de la conférence d’avant-match. « Qui est le plus en forme entre Del Piero et Quagliarella ? Ils se sentent bien tous les deux, mais demain, c’est le capitaine qui joue » affirme-t-il. Une nouvelle chance pour Del Piero qui, après son chef d’œuvre en quarts de finale contre la Roma, va tenter de se souvenir que dans sa carrière, il a perdu trois finales de Coupe avec la Juve, et qu’il aimerait bien en remporter une avant de tirer sa révérence.

Conte a également l’intention de titulariser les nouveaux venus : Padoin, Caceres et Borriello. « Et dans les cages, vous allez revoir Storari, un grand gardien et un professionnel exemplaire qui interprète de la meilleure des façons son rôle de vice-Buffon » précise Conte. Petite séquence nostalgie : il s’agira là du premier retour d’Andrea Pirlo à San Siro pour y affronter le Milan AC. Lui qui a passé neuf saisons là-bas va retrouver ses anciens tifosi, à moins que Conte ne veuille lui éviter ces émotions, et lui préfère le jeune Marrone. Quoiqu’il en soit, ce Milan-Juve là n’a encore rien de décisif ni de primordial. Car il y aura, de toutes façons, un match retour à Turin. Néanmoins, et comme tout premier match d’une série d’affrontements, il pourrait bien avoir une incidence mentale sur la suite de la saison. Le Mou, battu lors de son premier clasico en Espagne, peut en dire quelque chose.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

11 blessés + 1 suspendu à Milan ! Ca va être dur mais pas impossible si on est solide derrière.
Bizarrement, je les vois bien ce soir ! Peut-être bien parce qu'ils devront montrer les crocs et en vouloir ce soir. Battre la Juve ce soir pour la 1ère fois ferait beaucoup de bien pour la suite !
Conte fait un large turn over qui devrait toutefois rééquilibré considérablement le match car il n'y a que 2 joueurs titulaires de dimanche qui le seront aussi ce soir, Chiellini et Pirlo. Que le meilleur gagne! C'est à dire la Juve !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3