En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AC Milan-Torino (3-2)

Milan gagne, mais se fait peur

Défensivement en difficulté, l'AC Milan a su faire le nécessaire devant pour s'imposer face à un Torino qui aurait sans doute gagné à être plus entreprenant. Les Rossoneri peuvent remercier Carlos Bacca, auteur d'un triplé salvateur, et Gianluigi Donnarumma, qui a stoppé un penalty dans les arrêts de jeu.

Modififié

AC Milan 3-2 Torino

Buts : Bacca (38e, 50e, 62e) pour Milan // Belotti (48e) et Baselli (91e) pour le Torino

93e minute. San Siro est sans voix. Le Milan, qui menait 3-1 face au Torino à l'heure de jeu, vient de concéder en trois minutes un but et un penalty qui, s'il est transformé, permettrait au Toro d'empocher le point du match nul. Andrea Belotti, qui a inscrit le but du 3-2, se présente face à Gianluigi Donnarumma, dix-sept ans, et déjà en charge de garder les cages du Milan. Le jeune Lombard s'étend de tout son corps et stoppe la frappe de l'attaquant. Milan l'emporte après avoir bien failli gâcher en l'espace de quatre minutes un match qu'il semblait maîtriser.

Milan n'a pas beaucoup changé


Un mercato presque atone, une saison qui se profile sans Coupe d'Europe et la vente du club par Silvio Berlusconi à un groupe d'investisseurs chinois : l'AC Milan cuvée 2016-2017 sort d'un été compliqué. En attendant que les nouveaux propriétaires mettent les moyens pour refaire du club lombard un acteur majeur de la Serie A, Vincenzo Montella aligne un onze de départ très similaire à celui de la saison dernière. Un 4-3-3 avec une défense 100% italienne Antonelli-Romagnoli-Paletta-Abate et un trio d'attaque Bacca-Niang-Suso. Système de jeu similaire pour le Toro de Siniša Mihajlović, qui retrouve le Milan après avoir été licencié du club lombard en avril dernier.

Un match que Milan débute doucement, avant d'accélérer progressivement le long de la première période. Niang, très en vue sur son côté, s'essaie plusieurs fois à la frappe après des débordements d'Abate (7e) puis de Bacca (15e). Les Grenats réagissent essentiellement par Ljajić, dont les dribbles et la qualité de passe mettent en difficulté les Rossoneri. Mais le Serbe doit malheureusement quitter ses partenaires dès la demi-heure de jeu, après s’être blessé au genou sur un contact. Milan continue pour sa part de pousser sans être capable de conclure. Maladroits face aux cages, les Rossoneri s'en remettent donc à leur buteur. Niang lance Abate sur le côté droit et l'Italien trouve ensuite Bacca, seul dans la surface, qui marque d'une tête plongeante (38e). San Siro peut hurler le nom de son attaquant colombien, une nouvelle fois décisif. Montella et les siens regagnent les vestiaires avec un but d'avance.

Bacca puissance trois, Donnarumma superstar


Milan entame pourtant de la pire des façons le second acte. Molinaro centre pour Belotti qui marque d'une tête croisée (1-1, 48e) et gèle San Siro. Mais les Rossoneri réagissent dans la foulée. Niang centre pour Bacca qui a tout le temps de contrôler dans la surface et d'ajuster Padelli du gauche (2-1, 50e). Le Toro ne rend pas les armes pour autant, et Maxi López donne des sueurs froides à San Siro sur une frappe croisée qui frôle le poteau droit de Donnarumma (59e). Le match s'emballe, et Milan se décide donc à creuser l'écart. Bonaventura est bousculé dans la surface par Obi et obtient un penalty. Et qui s'élance pour transformer la sentence ? Carlos Bacca bien sûr.

Le Colombien marque en force pour mettre les siens à l'abri (3-1, 62e). Tripletta pour lui. Mais les hommes de Montella reculent en fin de match, et Baselli, entré en cours de jeu, profite de l'apathie de la défense lombarde pour réduire le score (3-2, 90e). Et à force de jouer avec le feu, les Milanais finissent par se brûler. Le Toro obtient un penalty a priori sévère (voire inexistant) suite à une faute de Paletta, qui quitte ses partenaires sur un carton rouge. Belotti s'élance avec une course toute naze, et Donnarumma réalise une superbe horizontale pour repousser sa tentative. Ouf de soulagement à San Siro. Sans convaincre, Milan l'emporte sur le fil.


  • Résultats et classement de Serie A

    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 6 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 18
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7