Milan est triste, mais ne pleure pas

Nous sommes en mai 2007, et les deux milanaises sont aussi belles l'une que l'autre. La noir et bleu règne sur l'Italie, la noir et rouge domine l'Europe. Roberto Mancini est la tête de la première, Pippo Inzaghi est le bout du pied de la seconde. Aujourd'hui, le panorama a été complètement bouleversé, et les deux plus belles femmes de la Botte sont contraintes à ne plus se montrer sur la glorieuse scène européenne. Parce que la beauté ne peut être immortelle, Milan est triste. Mais la capitale de la mode sait mieux que personne à quel point tout peut changer d'une saison à l'autre. Alors, elle ne pleure pas.

L'an passé, les deux derbys avaient dévoilé une vérité qui fait mal aux oreilles d'une Lombardie qui aime tant les belles réussites : Inter et Milan sont devenus médiocres. Une victoire interista à l'agonie sur un coup de talon inespéré de Palacio, et une revanche milanista sans enjeu (ni jeu) sur un coup de tête tout aussi inespéré de De Jong. Cette saison, après onze journées, Milan est septième et l'Inter est neuvième. Du côté optimiste, les deux clubs ne se trouvent « qu'à  » quatre et cinq points d'une troisième place très courtisée. Du côté réaliste, le monde entier ne peut s'empêcher de regarder les deux Lombardes avec les yeux de celui qui plaint deux femmes à la beauté passée. Alberto Zaccheroni, qui a entraîné les deux clubs, a fait un constat d'une profonde tristesse : « L'équipe qui parviendra à cacher ses défauts gagnera le derby.  » Le grand Derby della Madonnina devrait donc se résoudre au lifting ? Sans Alex, ni Abate, ni Bonera, Inzaghi devra faire confiance à un quatuor surprise : Rami-Zapata-Mexès-De Sciglio. Et en l'absence du métronome De Jong, il recevra l'Inter avec un milieu Essien-Muntari que même le Ghana n'utiliserait pas.

En face, l'Inter aussi marche dans le noir. La défense à quatre est toute nouvelle, et en l'absence de Medel, c'est M'Vila qui sera lancé dans le grand bain. Devant, Sheva a beau croire en Fernando Torres, San Siro attend surtout le retour d'El Sharaawy et, pourquoi pas, la folie de Ménez. Mis à part les cas De Sciglio et Bonaventura, ce Milan est une équipe de gloires passées, vieux revanchards et talents polémiques dirigés par un jeune entraîneur très prometteur. Le cas intériste est différent. Samir Handanović (qui reste sur cinq penaltys arrêtés d'affilée) fait partie des meilleurs, tout comme Medel et Palacio, et Icardi est indéniablement sur le chemin des plus grands. Mais le reste est fait d'individualités qui n'ont jamais confirmé leurs promesses (Guarín, Hernanes, Ranocchia…) et qui ont donc ralenti la progression déjà très lente du collectif. Tactiquement, le duel reste fascinant avec un Inzaghi en 4-2-3-1 et 4-4-1-1 en phase défensive (El Sharaawy et Bonaventura sur les côtés), et une Inter en 4-3-1-2 qui pourrait évoluer en 4-2-3-1 (Guarín-Kova-Palacio sur la même ligne).

La grinta de Pippo Inzaghi


Cette semaine, Marco Materazzi a dit avoir entendu que « quelques joueurs n'étaient pas heureux sous le commandement de Seedorf, et avaient demandé du changement » . Et le changement a un grand nom : Pippo Inzaghi. Avant d'être un entraîneur très prometteur, Pippo est un homme de sourires, de joies, de célébrations. Pippo, plus qu'un homme, est un personnage. Et un personnage séduisant, sachant réunir milanais et milanaises. Pippo a toujours eu cette capacité à transformer un centre anonyme en un but célèbre, et les Rossoneri comptent sur lui pour transformer un effectif moyen en équipe gagnante. Cet entraîneur qui a l'ADN du Milan dans ses veines, c'est celui qui répète en conférence de presse qu' « un derby ne se joue pas, il se gagne  » et « nous irons à l'attaque car nous jouons chez nous. »

Sheva analyse dans la Gazzetta : « Il est enthousiaste et agité, toujours en mouvement, comme le joueur qu'il était. Il n'a pas l'expérience de Mancini, mais il a la grinta et la fraîcheur. » Finalement, ce Milan est celui de toujours : optimiste, sûr de sa force, berlusconien et toujours prêt pour renaître de ses cendres, ne serait-ce que pour une belle soirée. « Autour de moi, je vois une équipe qui me suit, des dirigeants présents et des tifosi qui comprennent nos efforts. (…) Berlusconi est très affectueux et respectueux, il nous donne beaucoup de conseils. C'est beau qu'il soit venu nous voir cette semaine malgré ses problèmes de santé. C'est une arme supplémentaire. » Interviewé aussi par la Gazzetta, Torres en remet une couche : « Je n'avais jamais vu un président aussi intéressé par ce qui se passe sur le terrain. Il me donne des conseils sur comment un attaquant doit se placer par rapport aux milieux de terrain. » Si les diables connaissent ainsi par cœur l'architecture des grands rendez-vous, Berlusconi n'a pas réussi toutes ses revanches politiques, et il serait dangereux de trop suivre la même courbe que sa carrière politique…

L'enthousiasme de Roby Mancini


Si Roberto Mancini et le licenciement de Walter Mazzarri ont coûté très cher à l'Inter, il se dit que l'enthousiasme n'a pas de prix dans le football. « S'il n'y a pas d'enthousiasme, c'est difficile de faire les choses bien et de tout donner  » , a dit l'entraîneur originaire de Jesi en conférence de presse. En quelques jours, Mancini a déjà réussi un dribble très compliqué : redonner le sourire à des tifosi en pleine crise de confiance. Kovačić confirme : « On voit tout de suite, même par sa façon de parler, qu'il a entraîné à très haut niveau. Il a du charisme, et on est tous très enthousiastes après les premiers entraînements. » Devant la presse, dans un costume magnifique, Mancini a préféré montrer les solutions plutôt que les problèmes. Sous Mazzarri, Guarín et Hernanes étaient des soucis car ils n'aidaient pas l'équipe en phase défensive. Pour Mancini, « ces deux joueurs seront très importants car ce sont des milieux qui savent marquer beaucoup de buts » .

Même discours sur Kovačić : du « il doit encore grandir » de Mazzarri, on est passé au «  ce joueur sait tout faire  » du Mancio. Et quand il a fallu parler sérieusement des objectifs envisageables, Mancini a donné une leçon de gestion de grande équipe à Mazzarri, pour qui la troisième place semblait être une lointaine utopie. « Moi, je ne suis pas habitué à devoir lutter seulement pour la troisième place, ça me démoralise un peu. Donc on va attendre un peu avant d'accorder de l'importance au classement. » Là, Mancini a fait sous-entendre que la C1 était le minimum. Et si les joueurs devront maintenant répondre en conséquence sur le terrain, le Mister a le mérite d'avoir réussi à faire passer le message, quitte à paraître très optimiste. Avant de gagner des points, l'Inter avait besoin de foi. Le changement suffira-t-il ? La parole est au terrain.

Charme et belles couleurs


En pleine crise, Shevchenko vient à la rescousse comme au début des années 2000 : « Vous avez déjà vu un électrocardiogramme ? Les battements du cœur font comme ça : au-dessus, en dessous, etc. La vie est faite ainsi, et celle des clubs de football aussi. » Convaincant ? Capitale de la mode, Milan a élevé San Siro dans le ciel, adulé Paolo Maldini et Javier Zanetti pour leurs exploits autant que pour leur élégance, et vu naître une infinité d'histoires de self-made-men à la milanaise. Entre la beauté et le charme, Milan choisira toujours la beauté. Très loin dans le charmant quartier d'Avellaneda à Buenos Aires, Diego Milito en a parlé cette semaine à la Gazzetta : « Dans certains endroits, l'histoire exige que tu gagnes, rapidement et le plus possible. » Implacable et froide, Milan ne sait pas vivre de son passé ni de ses belles couleurs. Pas de place pour la médiocrité.

Mais il ne faut pas oublier que la cité milanaise a l'habitude de la pluie, de la boue et des semaines de ciel gris. Toute proche des Alpes, pas si loin de l'Autriche, la froide Lombardie sait que le vent peut vite souffler dans les deux sens. Pour Torres, « le grand Milan reviendra parce que les grands joueurs veulent les grandes équipes et que les grandes équipes sont celles qui ont une grande histoire » . Après tout, même si le ciel se noircit dangereusement en ce début d'hiver, certaines choses restent éternelles, du marocchino à l'ossobuco. À la recherche de prouesses vintage, l'Inter et le Milan se réjouiront tout de même du grand retour des tambours de chaque côté des tribunes, interdits sans raison depuis 2007. Face à la tristesse, la mélancolie, les espoirs déchus et la dure réalité, voilà le derby. Alors on danse ?

Que va changer Mancini tactiquement ?
Milan, football et gorgonzola

Par Markus Kaufmann À visiter :
Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

tres bel article , esperons juste que le spectacle sera au rdv !
romlakers Niveau : CFA2
Excellent article, comme souvent avec Kaufmann. Les 2 équipes vont mal, mais je pense qu'un jour elles renaîtront toutes les 2. Ca prendra du temps mais si le football italien veut retrouver sa gloire d'antan il a besoin des 2 milanaises.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Rien a rajouté !
Inter milan vaut les barca real !! Le genre de match qui ne se loupe jamais !!! Forza Milan !!
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Ouais enfin, il déconne un peu quand il dit que mancini est un grand entraîneur et je pense que tous les supporters de City vous le diront.
Au contraire, mazzari lui est je pense, supérieur en tout point (en tout cas au niveau de ce qu'il a fait à Naples c'est quasiment exceptionnel)
Nathan le blues belge Niveau : DHR
L'époque de ces deux grands milans me manquent... Vivement un vrai renouveau
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! il y a 2 heures Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11 Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30
mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4