Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Milan-Fiorentina (2-1)

Milan enfume la Fiorentina

Nettement dominé par une Fiorentina deux tons au-dessus techniquement, Milan, réaliste, a frappé par deux fois avant de souffrir tout le long de la seconde période. Sans jamais craquer face aux assauts successifs des hommes de Paulo Sousa.

Modififié

AC Milan 2-1 Fiorentina

Buts : Kucka (16e), Deulofeu (31e) pour Milan // Kalinić (21e) pour la Fiorentina

Une bonne dose de cynisme. Voilà ce qui a sans douté manqué à la Fiorentina pour tenir tête au Milan ce soir. Nettement dominés dans le jeu, les hommes de Montella, froidement réalistes, ont su exploiter leurs temps forts pour frapper deux fois avant la pause. Avant de serrer les dents pour tenir le score et rester dans le coup dans la course aux places européennes.

Intenable Deulofeu


Une bataille pour la petite Europe. Largués par la Juve, la Roma, le Napoli et l'Inter, le Milan et la Fiorentina sont toujours bien placés pour décrocher une place en C3 afin d'embellir leur saison. Une rencontre où l'enjeu ne prend cependant pas le pas sur le jeu. La Viola rythme d'emblée le match en imposant ses redoublements de passes au milieu, avec Borja Valero en chef d’orchestre. Si la formation florentine régale, Milan mord surtout en contre. Mais c'est finalement sur coup de pied arrêté que les Lombards ouvrent le score. Kucka profite d'un coup franc millimétré de Sosa pour placer un coup de casque qui finit au fond des filets de Tătăruşanu. Les hommes de Paulo Sousa ne paniquent pas et continuent de multiplier les combinaisons dans les trente derniers mètres milanais. Forcément, les ouailles de Montella finissent par craquer, quand Federico Chiesa envoie un amour de centre enveloppé du gauche pour Kalinić, qui surgit pour tromper Donnarumma à bout portant. Problème : si la Viola est sexy devant, elle est nettement moins séduisante derrière. Du coup, Deulofeu, pas fou, accélère aux abords des seize mètres et envoie une subtile frappe enroulée pour doubler la mise pour les siens. Premier but avec Milan pour l'Espagnol, prêté par Everton jusqu'à la fin de la saison, et qui continue de prendre son pied en Serie A. Milan sourit et inverse le rapport de force au milieu de terrain. Deulofeu met la misère à Carlos Sánchez sur son côté gauche, Abate multiplie les montées et Pašalić, d'une frappe à l'entrée de la surface, est tout proche de tripler la mise, mais sa tentative échoue sur le poteau.

Le siège florentin


Après la pause, la Viola, qui s'est remise la tête à l'endroit, fait une nouvelle fois étalage de sa supériorité technique. Et Milan se remet à souffrir face aux vagues d'assauts successives des Toscans. La Fiorentina assiège la surface milanaise, mais continue de gâcher : Iličić vendange un coup franc idéalement placé, Chiesa, bien lancé en profondeur, mais trop excentré, ne peut ajuster Donnarumma et Carlos Sánchez, idéalement servi sur coup franc par Borja Valero, balance en tribunes sa reprise à cinq mètres du but. Milan ne peut plus que blinder sa surface et tient le coup sur le fil, notamment grâce à Paletta, qui multiplie les sauvetages décisifs. Devant, il n'y a plus que Suso pour tenter une simulation d'acteur studio pour réveiller les siens et obtenir un penalty, mais l'arbitre ne tombe pas dans le panneau. Qu'importe, la Viola ne parviendra pas à forcer le rideau lombard. Tant pis pour les esthètes, Milan s'impose au courage. Et confirme son regain de forme, après un début d'année catastrophique. De quoi arracher un sourire en coin à Vincenzo Montella. L'air de rien, son Milan, moins brillant que la Viola, mais solide et combatif, relègue à quatre unités son adversaire du soir.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    À lire ensuite
    Balo le persécuté