En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Groupe E à H

Milan dans la douleur, le Barça s'est amusé

Le plus gros suspense de la soirée était à chercher du côté du groupe H, avec un Milan AC en infériorité numérique et en grande souffrance face à l'Ajax, mais qui a su préserver le point du nul synonyme de qualification. Sinon le Barça de Neymar, auteur d'un triplé, s'est amusé du Celtic, Porto est éliminé, le Zénith s'en sort bien, Chelsea assure le minimum et Schalke dispose de Bâle.

Modififié

Groupe E

Schalke 04 - Bâle : 2-0
Buts : Draxler (51e) et Matip (57e) pour Schalke 04

Victoire et qualification pour Schalke 04, FC Bâle reversé en Ligue Europa : la logique a été respectée ce soir. Dans l'obligation de s'imposer, les Allemands avaient aussi à cœur de se reprendre devant leur public, après une période tristoune depuis quelques semaines. Ils sont parvenus à faire plier les Suisses lorsque ceux-ci se sont retrouvés en infériorité numérique, suite à l'expulsion d'Ivanov à la demi-heure de jeu. Sa faute ? Avoir empêché une occasion adverse en position de dernier défenseur. Logique mais dur à admettre pour la bande à Streller, lui dont l'offensive avait été stoppé de manière illicite également quelques minutes avant… Toujours est-il que les quelques beaux sauvetages du gardien Yann Sommer n'ont pas suffi, Schalke marquant deux fois en seconde période. D'abord par Drexler, libre de tout marquage pour reprendre un centre de Farfan, puis par Matip à la réception d'un coup franc du même Farfan, alors que la totalité de la formation suisse était montée pour jouer le hors-jeu. Et il y avait bien largement hors-jeu d'ailleurs… Mais même si ce but aurait dû logiquement être refusé, la victoire est globalement largement mérité pour Schalke 04.

Chelsea – Steaua Bucarest : 1-0
But : Ba (10e) pour Chelsea

Un but de Demba Ba dès la 10e minute de jeu, un bon gros raté du même Demba Ba en début de seconde période et… c'est à peu près tout pour ce match sans enjeu ou presque, Chelsea ayant quand même à assurer la première place du groupe. Objectif atteint donc, sans douleur mais sans briller non plus face à des Roumains limités. Il faut dire que ce n'était pas une grosse équipe de Chelsea ce soir, avec plusieurs habituels titulaires laissés au repos. Schwarzer dans les buts, Hazard, Oscar, Willian and co ont fait le travail, point barre.

Groupe G

Austria Vienne – Zénith Saint-Pétersbourg : 4-1
Buts : Hosiner (44e et 51e), Jun (48e) et Kienast (90e) pour l'Austria, Kerzhakov (35e) pour le Zénith

Dieu que le Zénith s'en sort bien… Les Russes se qualifient malgré une lourde défaite concédée ce soir en Autriche face à une équipe de l'Austria Vienne réjouissante, auteur de quatre buts dont un doublé de son buteur maison, le solide Philipp Hosiner. Là où cette défaite est vraiment fâcheuse pour les joueurs de Saint-Pétersbourg, c'est qu'ils avaient pourtant très bien démarré la rencontre, pilonnant le gardien adverse dès les premières minutes et trouvant la faille peu après la demi-heure de jeu par Kerzhakov. Ils ont alors pêché par excès de confiance et la défense a pris l'eau, comme trop souvent cette saison. Franchement, si ce n'est la température hivernale qu'il y aura à Saint-Pétersbourg au moment des 8es de finale, ce Zénith-là est un bon adversaire à prendre pour le PSG.

Atlético Madrid – Porto : 2-0
Buts : Raúl Garcia (14e) et Diego Costa (37e) pour l'Atlético

Déjà assuré de la qualification, l'Atlético a fait preuve de beaucoup de réalisme ce soir pour s'imposer face à des Portugais éliminés et reversés en Ligue Europa. Les deux buts ont été inscrits en première période, le premier par Raúl Garcia d'une grosse frappe dans un angle fermé, le second par Diego Costa, bien lancé à la limite du hors-jeu et qui a pris de vitesse le gardien Helton, sorti à sa rencontre. Le score est lourd pour Porto qui a clairement manqué de chance ce soir, avec un pénalty stoppé par le gardien madrilène Aranzubia (qui était l'auteur de la faute), deux barres et un poteau en première période, puis encore une barre en seconde ! Grâce à ce succès, l'Atlético termine la phase de poules invaincu avec un bilan presque parfait de 5 victoire et un nul.

Groupe H

Milan – Ajax : 0-0

Le Milan AC se qualifie dans la douleur en parvenant à préserver le point du nul, ce qui lui permet au final de garder un maigre avantage au classement sur son adversaire du soir. L'Ajax peut s'en vouloir de n'avoir pas su concrétiser ses nombreuses actions offensives, la faute pour moitié à de la maladresse dans la finition, pour l'autre moitié à la vigilance d'Abbiati dans les cages du Milan. Les Italiens se sont trouvés en infériorité numérique dès la 22e minute, quand Montolivo s'est fait logiquement expulser pour avoir imprimé ses crampons sur la cheville de Poulsen. En grande souffrance ce soir et se rendant bien compte qu'il ne pouvait espérer mieux qu'un partage des points, le Milan a au moins eu le mérite d'assurer l'essentiel dans les dernières minutes, jouant assez salement pour obtenir cette précieuse qualification.

Barcelone – Celtic :
Buts : Piqué (7e), Pedro (39e), Neymar (44e, 48e, 58e) et Tello (72e) pour Barcelone, Samaras (88e) pour le Celtic

Les Barcelonais avaient juste à assurer leur première place au classement de ce groupe H ce soir mais ils ont tenu à faire le spectacle face à un adversaire écossais complètement à la rue. Clairement, ça allait trop vite pour le Celtic, qui a néanmoins réussi à sauver l'honneur d'une tête de l'inévitable Samaras en fin de match. Avant cette réduction du score anecdotique, il y a eu du spectacle au Camp Nou. Beaucoup de spectacle. Et des buts aussi, plein. Le premier par Piqué dès le début de rencontre, suite à une frappe mal repoussée de Sanchez. Le second par Pedro, offert par Neymar. Ce fut ensuite à ce même Neymar de s'amuser en signant un joli triplé, se trouvant d'abord à la conclusion d'une merveille d'action collective, puis se jouant par deux fois d'une défense adverse bien trop balourde. C'est enfin Tello qui a parachevé la boucherie à vingt minutes de la fin. Rarement le Celtic avait été autant humilié sur la scène européenne…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 83
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40