Milan, c'est quoi ce mercato ?

Alors que le Milan semblait parti pour un début de mercato en fanfare, les premières négociations se sont terminées en eau de boudin. Geoffrey Kondogbia a fini à l'Inter, tandis que Jackson Martínez devrait certainement filer à l'Atlético Madrid. Que se passe-t-il donc dans la maison rossonera ? Explication d'une situation particulièrement confuse.

11 34
« Je ne suis ni optimiste ni pessimiste. En trente ans de carrière, j'en ai vu trop. » Adriano Galliani se montrait prudent, vendredi soir, au moment d'évoquer les négociations entre l'AC Milan et Geoffrey Kondogbia. Expérience oblige. Seulement, même avec toute sa bouteille, l'administrateur délégué des Lombards ne s'attendait sûrement pas au week-end noir qui attendait les siens. D'abord, l'Inter a gagné le derby en ce qui concerne le désormais ancien milieu monégasque. Puis la Juve a officialisé la signature de Mandžukić en provenance de l'Atlético Madrid. Ce qui a indirectement conduit les Colchoneros à se placer sur Jackson Martínez qu'on pensait pourtant déjà acquis à la cause des Milanais. Même la Copa América s'est fendue de clins d'œil douloureux pour les tifosi rossoneri avec la bonne prestation de Robinho, tout juste libéré de son contrat avec le Milan, ou encore le but de Thiago Silva auquel on n'a toujours pas trouvé de successeur du côté de Milanello. Pourtant la (future) vente de 48% du club - dans désormais six semaines - et les fonds débloqués en conséquence annonçaient une intersaison radieuse. C'est, pour l'instant, tout l'inverse. Alors qu'est-ce qui cloche dans la maison du Diavolo ?

Doyen Sports, juge et partie


Ces achats manqués et les aller-retour d'Adriano Galliani entre Porto, Monaco et Milan ont mis en lumière un homme : Nelio Lucas, gérant du fonds d'investissement Doyen Sports. Pour faire court – et simple – ce dernier a été intronisé au Milan par le futur actionnaire thaïlandais M. Bee qui en a fait son « conseiller technique » . Depuis, il a été aperçu à maintes reprises aux côtés de Galliani, notamment lors des tractations pour Kondogbia et Jackson Martínez. Une collaboration qui a donc de quoi inquiéter. Même si Doyen Sports n'entrerait a priori pas – le conditionnel est de mise - dans les capitaux du « nouveau » Milan, les conflits d'intérêts ne manquent pas. En devenant consultant du mercato rossonero, Doyen Sports se positionne aussi bien à l'achat qu'à la vente, puisque le fond détient plusieurs dizaines de joueurs. Certes, la FIFA a prononcé, en mai, l'interdiction de la tierce propriété (TPO), mais les fonds d'investissements ont une parade pour financer un transfert : prêter de l'argent directement au club – comme une banque - en échange d'intérêts et de certaines garanties, par exemple lors de la revente de ce même joueur. Une manœuvre appelée third party investment (TPI). Même si, selon la Gazzetta dello Sport, les 75 millions que le Milan était prêt à investir (40 pour Kondogbia, 35 pour Martinez) proviennent de la vente de 7,79 % des parts de Mediaset effectuée, en février, par Fininvest (la société mère de Berlusconi) pour 373 millions d'euros. Les doutes sont donc permis.

Aussi, il est d'autant plus surprenant que Geoffrey Kondogbia, qui apparaît encore dans la liste de joueurs détenus par Doyen Sports sur le site officiel du fonds d'investissement, ait fini à l'Inter. Trois hypothèses. La première, reprise par certaines rumeurs : Doyen Sports a perdu les « droits » sur Kondogbia lors de son transfert entre Séville et Monaco. La deuxième : Doyen Sports n'a pas fait – ou pas réussi à faire – jouer son influence. La troisième et dernière : Doyen Sports a joué un double jeu – pour faire monter les enchères et privilégier ses intérêts financiers – dans lequel le Milan n'est pas tombé en abandonnant les négociations. Chacun se fera son avis, mais il est intéressant de relever la réaction d'Adriano Galliani : « Nelio, avec certaines négociations, il faut se comporter comme avec un fils. C'est plus difficile de dire "non" que "oui", mais à ces chiffres-là, nous ne pouvons pas accepter. Il faut parfois plus de courage pour quitter la table plutôt que d'y rester. Donc allons-nous-en ! »

Qu'en est-il alors de l'échec dans le cas de Jackson Martínez ? Ici, les hypothèses sont tout autres, mais toutes aussi nébuleuses. Selon plusieurs sources, ce serait Jorge Mendes qui aurait fait capoter l'affaire. L'agent, entre autres, de Ronaldo et Mourinho entretiendrait effectivement des rapports houleux avec Nelio Lucas depuis que ce dernier aurait cherché à l'écarter de Radamel Falcao (dont Jorge Mendes est l'agent). Si vous suivez toujours, Mendes aurait ainsi mis en relation l'Atlético et Porto, deux clubs avec qui il entretient d'excellentes relations, pour contrecarrer les plans de Nelio Lucas. On reste là dans des suppositions, mais toujours est-il que cela illustre le fait que les intérêts de Doyen Sports risquent d'être un obstacle pour le Milan. Si le fonds d'investissement ouvre des portes, il en ferme également, puisqu'il est structurellement en conflit avec les autres intermédiaires que sont les agents. C'est une chose de partager des objectifs – et possiblement un budget - c'en est une autre de mener des négociations main dans la main.

Galliani, le Condor ou le con d'or ?


Dans ce beau désordre, où se situe donc Adriano Galliani ? Attaqué de toute part, l'administrateur délégué maintient difficilement la face en soulignant le stade très précoce de la saison : « Si nous gardons les 40 millions pour Kondogbia et les 35 pour Jackson Martínez, nous en avons donc 75 à dépenser, avec sagesse, d'ici à la fin du mercato. Seul le temps dira si c'est un mal pour un bien. » Il faut également souligner que même s'il a disposé de (nouvelles) possibilités d'investir massivement, Galliani ne s'est pas enflammé. Dès vendredi soir, alors que le Milan était encore largement favori sur l'Inter, il remarquait le mauvais tournant que prenaient les négociations avec Kondogbia : « La concurrence fait exploser le prix du joueur et le salaire qu'il réclame. Ce n'est pas dit que celui qui gagne ce match soit le vrai gagnant. » Aussi, celui qu'on surnomme « le Condor » a été dénaturé dans son mode opératoire, en raison de la collaboration imposée avec Nelio Lucas. C'est d'ailleurs ce dernier qui lui a conseillé de se concentrer sur le père de Kondogbia et d'ignorer son agent. Piero Ausilio, le directeur sportif de l'Inter, a choisi le chemin opposé. On connaît la suite. En attendant, à deux semaines du début de la préparation estivale, le Milan n'a toujours signé aucune recrue. Et quelque chose nous dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Par Éric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
ConteDeMaldoror Niveau : District
La situation critique du Milan se résume à une seule et unique vidéo (de 24 secondes) : https://www.youtube.com/watch?v=kbM-CcUtDso
Je me sens moins con après lu cet article très intéressant
C'est assez évident, personne de viendra même si Galliani a 75 millions (enfin il les aura fin août, à la fin du mercato).

Et il est plus facile de suivre Mancini et son plamarès que Mihajlovic et son expérience bancale.

De plus, la situation financière est inquiétante puisqu'il n'y en a pas (Berlusconi ne veut plus mettre un rond, le nouvel actionnaire semble aussi clair qu'un Mammadov lensois).

l'AC risque de finir au fond du trou comme Parme.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Je ne m'en fais pas pour notre recrutement car à l'heure actuelle kondgobia ne fait pas partie des joueurs sur lequel on veut des résultats immédiats en plus pour. 40me !!! En revanche martinez cela est une grosse perte je pense sauf si cavani ou higuain débarque a san siro mais au moins le mercato de cette été on parle de gros nom du lourd pas des joueurs en fin de contrat ou autre pret bizard !!!! Il faudrait deja vendre tous les rami mexes matri pazzini montolivo parceque ya un paquet de chevres à dégager de milanello !!
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 7
Franchement, pour continuer à aimer le foot, va falloir se concentrer uniquement sur ce qui passe dans le rectangle vert et ne pas tenir compte de ce qui se trame en coulisses.. Et Michel qui modifie exprès les règles du FPF juste pour attirer de tels vautours, c'est à gerber !

Et non, je suis pas pro-PSG..
LapinCrétin Niveau : CFA
Pour Martinez, le projet sportif est quand même totalement différent entre un Atletico qui joue la LDC, qui a un beau groupe et un super entraineur et le Milan où il y a tout à construire...
@Mortacci, je ne te savais pas si influent.
Une question dans les commentaires de l'article sur Kondogbia et à peine une heure après, un (bon) article pour te répondre ! Je peux te faire passer mes demandes ?
rossonerii Niveau : DHR
Je m'inquiete pas tant que ca pour la saison prochaine au vu des departs (Rami?, Agazzi, Albertazzi, muntari, Essien, Pazzini, Mexes?, Bonera,Armero,Zaccardo,Alex) des bonnes prestations de certains joueurs a repeter pour la saison qui arrive (Bonaventura,DeJong,Paletta,Lopez,Antonelli)des probables arrivée sans noms ronflants(Bertolacci,Mauri,Baselli) et un entraineur qui baissera pas les yeux devant les joueurs, je suis sur que le pire est derriere
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
Note : 9
Je pense que pour le moment Milan fait un bon mercato:
- Ne pas dépenser 35M pour un attaquant de 28 ans qui n'a quasiment rien prouvé en Ligue des Champions et n'a pas encore évolué dans un gros club, c'est une prise de risque évitée. Car en cas de flop, aucune possibilité d'avoir un retour sur investissement.
- Ne pas poser 40M (40M!!) sur un jeune milieu de 22 ans qui a déjà connu 3 ou 4 clubs, je pense qu'avec le réseau que peut avoir le Milan, il y aura moyen de trouver tout aussi efficace pour un prix inférieur.

Et mis à part ça, ils ont surtout montré à tous les joueurs que l'ambition était retrouvée, même sans Ligue des Champions, ils resteront attractifs, comme la Juve en Série B avait attiré Boumsong alors convoité par Lyon ou Marseille.
Le Mercato ne sera peut-être pas des James ou Di Maria, mais à priori c'en est fini des Taiwo, Constant ou joueurs vieillissant et/ou en fin de contrat
Peppino_Prisco Niveau : DHR
Bon j'écris à nouveau pour la énième fois, Kondogbia c'est pas 40, mais 30 plus 8 de bonus éventuels. Voilà. 40 millions c'est le chiffre qu'à balancer Galliani pour expliquer la faillite dans la signature de Kondogbia.

Bref, c'est (encore) dit.

Ancelotti : non. Ibrahimovic : non. Martinez : non. Kondogbia : non. Pour l'instant ils enchainent les camouflets les cousins, le soucis c'est qu'ils parlent trop, au lieu de rester silencieux et négocier tranquillement, Galliani et Berlusconi ne peuvent jamais s'empêcher de jeter de la poudre d'escampettes aux yeux de leurs supporters, les faire rêver alors que rien est conclu et balancer qu'il y a une enveloppe d'un tel montant à dépenser, dire combien on a à dépenser est une grosse erreur, personne ne le dit publiquement. De plus, je vois pas du tout Cavani y aller par exemple, à leurs places je fermerai ma gueule et je bosserai en silence.
Encore un joli mic mac cette reprise de l'AC Milan.
Les fonds pour la reprise ont-ils ete injectes?
Sur quoi est basee la fortune du nouvel actionnaire?
Quels sont ses plans?

Il semblerait que le mec essait par tous les moyens de debourser le moins de cash possible.

On risquerait d'avoir de sacrees surprises.
zinczinc78 Niveau : CFA
Message posté par un mec derrière son PC
Je pense que pour le moment Milan fait un bon mercato:
- Ne pas dépenser 35M pour un attaquant de 28 ans qui n'a quasiment rien prouvé en Ligue des Champions et n'a pas encore évolué dans un gros club, c'est une prise de risque évitée. Car en cas de flop, aucune possibilité d'avoir un retour sur investissement.
- Ne pas poser 40M (40M!!) sur un jeune milieu de 22 ans qui a déjà connu 3 ou 4 clubs, je pense qu'avec le réseau que peut avoir le Milan, il y aura moyen de trouver tout aussi efficace pour un prix inférieur.

Et mis à part ça, ils ont surtout montré à tous les joueurs que l'ambition était retrouvée, même sans Ligue des Champions, ils resteront attractifs, comme la Juve en Série B avait attiré Boumsong alors convoité par Lyon ou Marseille.
Le Mercato ne sera peut-être pas des James ou Di Maria, mais à priori c'en est fini des Taiwo, Constant ou joueurs vieillissant et/ou en fin de contrat


Juste pour ce que tu viens de dire, j'espère qu'ils vont recruter Gourcuff, Falcao, Bosingwa, Fletcher, Douglas, Lugano, Friedel, Kadir et qu'on va bien se marrer la saison prochaine..
Note : 2
Des mecs qui n'ont pas de face comme Kondogbia sont mieux à l'inter qu'à l'AC. Ce n'est pas une grande perte.
40M pour un mercenaire qui a 22 ans a déjà fait 4 clubs pro... Aussi bon soit-il ce n'est pas grave.

Glorifier Mancini... Mouais...

Mieux vaut prendre son temps et réfléchir à un recrutement intelligent. Je préfère augmenter De Jong et le garder que prendre Kondogbia pour 40M.
Martinez a 29 ans et n'est jamais sorti du Portugal en Europe. Pari risqué que j'aurais aimé que Milan prenne mais pari risqué quand même.
Alors Galliano, il est ou le meilleur Resto? à Porto ou à Monaco ?
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par Inzagoal
Des mecs qui n'ont pas de face comme Kondogbia sont mieux à l'inter qu'à l'AC. Ce n'est pas une grande perte.
40M pour un mercenaire qui a 22 ans a déjà fait 4 clubs pro... Aussi bon soit-il ce n'est pas grave.


Pourquoi est-ce un mercenaire?

Départ de Lens: bon choix de carrière puis Lens est descendu, avait besoin de liquidité et Seville joue dans un championnat bien plus coté que la Ligue 1.

Monaco: le projet de Monaco était pas dégueux quand il y est parti et je pense pas que Seville l'a beaucoup retenu vu le montant que leur offrait Monaco.

Inter: Monaco fait pas rêver avec son stade vide et le fait qu'il y a plus d'argent. Le FPF leur a mis un sacré coup d'arrêt et personne ne les voit partir. L'Inter offre un beau projet, dans une ville qui aime le foot et devrait assez vite rejouer la LDC.

Il est pas parti chez un rival et chaque départ est plus ou moins une progression.
Peppino_Prisco Niveau : DHR
Message posté par Inzagoal
Des mecs qui n'ont pas de face comme Kondogbia sont mieux à l'inter qu'à l'AC. Ce n'est pas une grande perte.
40M pour un mercenaire qui a 22 ans a déjà fait 4 clubs pro... Aussi bon soit-il ce n'est pas grave.

Glorifier Mancini... Mouais...

Mieux vaut prendre son temps et réfléchir à un recrutement intelligent. Je préfère augmenter De Jong et le garder que prendre Kondogbia pour 40M.
Martinez a 29 ans et n'est jamais sorti du Portugal en Europe. Pari risqué que j'aurais aimé que Milan prenne mais pari risqué quand même.


Faire passer Kondogbia pour un mercenaire c'est quand même osé. Le mec a chaque fois été vendu pour faire rentrer de l'argent dans ses anciens clubs respectifs, Lens l'a vendu pour renflouer les caisses, Séville l'a vendu 20 millions à Monaco, ... Bref, c'est pas lui qui a fait le forcing pour s'en aller.

Ce qui est bien avec vous les Milanisti, c'est que quand vos objectifs vous passe sous le nez vous vous trouvez des excuses et dénigrez les joueurs en question quand ils ont signé dans un autre club alors qu'au début ça fanfaronne et ça s'enflamme pour ces-mêmes joueurs. Un peu d'amour propre et de bonne foi seraient les bienvenus.
Message posté par Trap
@Mortacci, je ne te savais pas si influent.
Une question dans les commentaires de l'article sur Kondogbia et à peine une heure après, un (bon) article pour te répondre ! Je peux te faire passer mes demandes ?


Ma réflexion à moi a été de me dire que tu jouais en réalité un double jeu, Trap le jour, Marinelli la nuit, ou l'inverse.

Nous ferons donc un échange de demandes!
Message posté par AriGold
Encore un joli mic mac cette reprise de l'AC Milan.
Les fonds pour la reprise ont-ils ete injectes?
Sur quoi est basee la fortune du nouvel actionnaire?
Quels sont ses plans?

Il semblerait que le mec essait par tous les moyens de debourser le moins de cash possible.

On risquerait d'avoir de sacrees surprises.


Alors.

1. Non le nouvel investisseur (M. Bee) n'a pas encore injecté le moindre centime. Début juin, un préaccord a été signé avec Fininvest avec 8 semaines de délai d'ici à la signature de l'accord final. La Gazzetta dello Sport a supposé - comme dit dans l'article - que ces fameux 75 millions provenaient de la vente d'une partie de Mediaset. Berlusconi a aussi plus ou moins sous-entendu que le Milan avançait pour le moment cet argent avant de recevoir le pactole une fois la vente actée.

2. Selon la majorité des sources, M. Bee ne serait en fait que la tête pensante d'un concordat asiatique bien plus solide avec deux « banques », l'Ads Securities d'Abu Dhabi et la China Citic Bank contrôlée par le gouvernement chinois. Seulement M. Bee a lui répété que "l'argent n'était pas un problème" et que sa fortune était plus grande qu'on l'imaginait. D'après ce qu'on sait de lui, sa fortune viendrait de sa société Thai Prime, une société qui achète des entreprises, non cotées en bourse avec un potentiel de croissance, avant de les revendre.

3. Est-ce qu'il a l'idée de suivre la même stratégie avec le Milan ? Possible. Lui s'est contenté de la traditionnelle communication de façade : "L'objectif est de refaire du Milan le plus grand club du monde".

4. J'en reviens à Doyen Sports. En réalité au moment de la signature du pré-contrat de vente, Nelio Lucas n'apparaissait nulle part ! Il a seulement été intronisé quelques jours plus tard par Bee via une lettre envoyée à Berlusconi. Ce qui renforce le côté nébuleux de l'affaire et la sensation qu'il y a quelque chose de louche. D'où le "pour faire court et simple" dans l'article.

5. Enfin sur les chiffres de la vente de Kondogbia. Les différences entre les plusieurs montants cités pourraient justement s'expliquer par la présence de Doyen Sports. On peut tout-à-fait imaginer que ce fond d'investissement a participé au financement du transfert. On ne saura en fait probablement jamais les dessous de l'affaire. A moins d'une (autre) loi sur ces fameux TPO/TPI. En interdisant les TPO, la FIFA n'a en rien fait avancer les choses puisque les TPI sont une parade facile pour les fonds d'investissements. Il aurait fallu (ou plutôt il faut) - comme le souhaitent d'ailleurs la majorité des acteurs du ballon rond - une réglementation et non pas une interdiction. Dans le but d'avoir le plus de transparence possible sur ces mouvements. Avec par exemple des limites de pourcentage et l'obligation de dévoiler le pourcentage exact des "parts" de joueur qu'on détient.

Voilà, j'espère avoir été le plus clair possible, sur une situation assez épineuse.
T'es un chef merci!
Message posté par LapinCrétin
Inter: Monaco fait pas rêver avec son stade vide et le fait qu'il y a plus d'argent. Le FPF leur a mis un sacré coup d'arrêt et personne ne les voit partir. L'Inter offre un beau projet, dans une ville qui aime le foot et devrait assez vite rejouer la LDC.

Il est pas parti chez un rival et chaque départ est plus ou moins une progression.


Entre jouer à l'ASM et disputer la LDC sous les ordres de Jardim, et rejoindre un Inter en pleine reconstruction dans une Serie A assez concurrentielle, je ne suis pas certain qu'il y ait une vraie progression.

Évidement, les deux clubs milanais restent très prestigieux et s'y imposer a peut-être plus de valeur qu'à Monaco ou Seville, mais ça reste un pari. L'avenir de ces clubs est un énormes point d'interrogation, aucune garantie de lutter pour le titre et disputer la C1 dans un avenir proche.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 34