Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 21ème journée

Milan au petit trot

Le Milan AC remet les gaz, le Napoli suit la cadence, l'AS Roma revient, la Lazio et l'Inter s'écroulent et la Juventus piétine. Cela s'appelle un long dimanche de football en Italie.

Modififié
Ça suffit. Il est temps pour le Milan AC de remettre les choses à leur place. Depuis le début de l'année 2011, les Rossoneri n'ont pas vraiment brillé : cinq points pris en trois matches, pendant que les cousins interistes en prenaient douze, grâce à leur match en retard. Le sympathique club de Cesena débarque donc à San Siro pour jouer les victimes sacrificielles. Et pourtant, le plus petit budget de Serie A joue les fortes têtes face à l'ogre milanais. Il faut finalement un coup du sort, un but contre son camp du défenseur Pellegrino, pour que le mur érigé par Cesena ne se brise. L'Argentin avait d'ailleurs déjà marqué contre son camp la semaine dernière contre l'AS Roma. Deux CSC en sept jours, on tient là une belle perf. Milan se met à l'abri en fin de rencontre grâce à l'inévitable Zlatan, qui vient coller une grosse praline dans le petit filet d'un Antonioli plutôt incertain. Sans briller, Milan s'impose (2-0) et reprend neuf points d'avance sur l'Inter Milan de Leonardo. De fait, un peu plus tôt dans la journée, à l'heure où l'on est censé déguster le repas dominical, les Nerazzurri se sont effondrés sur le terrain de la brillante Udinese (3-1). Après avoir ouvert la marque par Stankovic, les Champions du Monde ont sombré face à une Udinese trop joueuse et trop offensive pour être stoppée. Zapata, Di Natale et Domizzi ont signé le plus beau retournement de situation de la saison pour les Frioulans.

Si l'Inter subit un bon coup d'arrêt, le Napoli et l'AS Roma mettent le pied sur l'accélérateur. Après avoir été bloqués par la Fiorentina la semaine dernière, les Napolitains ont remporté le choc du sud face à Bari (2-0). Mazzarri peut toujours s'appuyer sur ses deux fuoriclasse, Lavezzi et Cavani, littéralement sur une autre planète depuis le début de la saison. L'Argentin a inscrit en renard des surfaces son cinquième but en championnat, avant d'offrir à son pote uruguayen la balle du 2-0 définitif. Naples reste sur les talons du Milan AC et récupère par la même occasion sa deuxième place, occupée le temps d'une soirée par l'AS Roma. Samedi soir, les Giallorossi n'ont fait qu'une bouchée de Cagliari, vengeant ainsi la raclée du match aller (5-1). Les Romains ont ouvert le bal par un pénalty (le 348ème de la saison ?) de Totti, avant de clore le suspens par Perrotta en seconde période. Dans les arrêts de jeu, Jérémy Menez a offert aux tifosi un but ronaldesque, en éliminant le gardien adverse d'un passement de jambes avant de déposer le ballon dans le but vide. Espérons que Laurent Blanc a vu ça dans l'Equipe du Dimanche. Satisfaction ultime, cette victoire permet à l'AS Roma de chiper la troisième place à la Lazio Rome, battue à Bologne (3-1). Les hommes d'Edy Reja ont pourtant ouvert le score par Floccari, après quatre minutes. A l'instar de l'Inter à Udine, ce but a réveillé les adversaires, qui ont alors surclassé les Romains. Encore une fois, Bologne peut remercier son capitaine Marco Di Vaio, auteur d'un doublé. Pour la Lazio, en revanche, il va falloir se réveiller : quatre points en quatre matches, c'est loin d'être suffisant pour ambitionner la Ligue des Champions. La Juventus aussi rêve de C1. Mais la Vieille Dame aussi piétine. Face à une Sampdoria invaincue à domicile depuis quatre mois, les Turinois n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul (0-0) qui peut néanmoins leur laisser des regrets : par deux fois, en fin de match, Del Piero a eu le ballon de la victoire au bout des pieds. Il faudra montrer plus d'envie et de détermination, la semaine prochaine, face à la bouillante Udinese.



Le match nul de la Juventus et la défaite de l'Inter profitent à Palerme, vainqueur à l'arrachée de Brescia (1-0). Après avoir longuement buté sur le portier Arcari, les Rose et Noir ont trouvé la faille à cinq minutes du terme grâce à un coup-franc de Bovo, sur lequel le mur de Brescia s'est ouvert telles les eaux face à Moïse. Palerme n'a toujours pas eu de péno (malgré une énième faute sur Pastore dans la surface) mais engrange tout de même trois points fondamentaux dans la course à l'Europe.



Un peu plus bas dans le classement, ça se bagarre. Lecce, revigoré en 2011, est allé chercher le nul sur la pelouse de la Fiorentina (1-1). Di Michele a ouvert le score, a raté un pénalty et n'a rien eu à voir sur l'égalisation de Gilardino. Diego Simeone a quant à lui raté ses débuts sur le banc de Catane : son équipe a été surclassée par Parme, grâce aux deux bannis de la Juventus, Candreva et Giovinco (2-0). Les Parmesans ont désormais six points d'avance sur Cesena, premier relégable. Le Chievo et le Genoa ont, pour leur part, confirmé qu'ils étaient actuellement les deux clubs les plus emmerdants de Serie A. Tous deux rois du 0-0 (cinq pour le Chievo, quatre pour le Genoa), leur confrontation s'est soldée par un très surprenant score nul et vierge.




Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3
À lire ensuite
Benzema sauve le Real