1. //
  2. //
  3. // Fiorentina-Milan (0-0)

Milan a obtenu ce qu’il était venu chercher

Bien en place, les Rossoneri ramènent un bon nul de leur déplacement à Florence, mais une victoire était également dans leurs cordes. La Fiorentina, elle, peut regretter le péno manqué par Iličić. Score nul, vierge et logique à l'Artemio Franchi.

Modififié
254 18

ACF Fiorentina 0-0 AC Milan



Bonaventura sort alors qu’il vient tout juste de prendre Borja Valero de vitesse, Jack semble pourtant en avoir encore sous la pédale, mais Montella en décide autrement et le remplace par Antonelli à la 78e minute. Ce dernier, latéral gauche, va occuper une position inédite pour lui une dizaine de mètres plus haut. Ce changement pourrait suffire à illustrer la métamorphose du nouveau coach du Milan. Réputé pour sa philosophie très offensive et ce milieu révolutionnaire sans aucun râtisseur lorsqu’il officiait justement à la Fiorentina, l’Aeroplanino a décidé de la jouer prudente, conscient des limites de l’effectif à sa disposition. Une attitude qui lui a permis de mettre au point sa défense (troisième match sans prendre de but), la base pour être plus ambitieux dans le jeu un peu plus tard. La Fiorentina n’a donc pas trouvé la faille et cela donne un 0-0 pas foufou.

Iličić prend le poteau


Montella aligne le même (très jeune) onze que face à la Lazio, du jamais-vu pour les Rossoneri depuis février dernier. C'est peut-être même une équipe type définitive, hormis l’éternel ballottage chez les latéraux. Le jeu penche clairement à gauche avec le duo Bonaventura-Niang et les erreurs de De Sciglio. Compliqué de ressortir le ballon devant le pressing de forcenés des hommes de Paulo Sousa, également plus à l’aise dans la circulation du ballon. Bernardeschi allume la première mèche, mais c’est trop enlevé, tandis que Gonzalez Rodríguez prend sa biscotte après seulement 180 secondes. L’homme le plus en vue se nomme Josip Iličić, capable, comme d’habitude, du meilleur comme du pire. Côté droit, il pénètre, tire, et l'une de ses actions personnelles est à l'origine d'un penalty.

Nous sommes à la 23e, le centre du Slovène est mal repris par Kalinić, le ballon revient alors sur Borja Valero à quelques mètres de la cage, la main de Calabria sur son épaule ne peut passer inaperçue. Erreur de jeunesse et penalty, alors que deux situations limites entre Paletta et Kalinić auraient pu déjà déboucher sur la plus sévère des sanctions. Iličić s’élance, bim, poteau ! Dix minutes plus tard, la Madjer loupée de Bacca à la conclusion d’une action rondement menée constitue la plus dangereuse action des visiteurs. En effet, aucun tir cadré et des gardiens au chômage technique durant cette première mi-temps entre deux adversaires prudents.

Montella pas loin de réussir son coup de Trafalgar


Borja corrige le tir dès la reprise, mais c’est vraiment pour la stat'. Le topo est le même, la formation viola tient le ballon (61% de possession), est plus entreprenante, tandis que le Milan obtient de bonnes situations de contre qu’il peine à exploiter. C’est le cas sur des centres à ras de terre de Niang et Calabria qui ne demandent qu’à être poussés au fond des filets. Même quand l’excellent Montolivo sort un joli exter’ pour servir Bacca dans la profondeur, le Colombien n’en fait rien. Le premier changement intervient à l’heure de jeu, capitaine Rodríguez sort blessé à la cuisse et est suppléé par Vecino, ce qui oblige l’ancien Valenciennois Sánchez à reculer d’un cran. Risqué. Mais la bourde, c’est Badelj qui la fait et permet à Suso de partir en contre, l’Espagnol se trouve aussi à la conclusion de l’action dans une position favorable, or Tătăruşanu, sur ses six mètres, la sort.

Ça commence à faire beaucoup d’opportunités gâchées par les Rossoneri, dont le plan de bataille marcherait à la perfection avec une bonne finition, d’autant que Gigio Donnarumma est attentif sur les frappes de Kalinić et Borja. Niang aussi est amoché avec une cheville qui a tourné, et c’est le jeune Locatelli (dix-huit balais) qui entre en jeu pour la troisième fois consécutive. La voilà, l’erreur de Sánchez qui permet à son compatriote Bacca de tenter une demi-volée acrobatique. Toutes ses tentatives ont fini hors cadre et son bilan de 23 buts en 45 frappes cadrées reste intact. Son remplaçant Luiz Adriano partira seul au but à la toute dernière seconde, stoppé de façon irrégulière par Tomović à l'extrême limite de la surface. De toute façon, l'arbitre n'a même pas sifflé faute. Oui, Montella n'était vraiment pas loin de son coup.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Incroyable que l'arbitre ne siffle rien sur la dernière action... Vraiment incompréhensible tellement c'est flagrant.
    Milan s'est quand même procuré de bonnes occasions dans un match pas facile, ça s'améliore tout doucement.
    Toujours aussi satisfait de Donna et Calabria et du retour en forme de Bonaventura.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Oui, et on ne parlera pas de la superbe performance de De Sciglio, un savant mélange de placements merdiques, de relances aberrantes, et, pour agrémenter le tout, de centre à ras de terre d'une faiblesse ahurissante qui n'ont pas le temps d'atteindre ne serait ce que le premier poteau avant de se faire intercepter.

    Poète.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Pour le reste, Niang, toujours aussi frustrant, par moment très intéressant, à d'autres comique, Suso toujours aussi plaisant, quoique manquant un peu d'épaisseur, Montolivo qui sort vraiment un bon match, Kucka solide, et la charnière assez rassurante.

    A part ça, j'ai trouvé Bacca un peu décevant, assez lourd dans ses prises de balle et ses déplacements, notamment lors d'une percée pleine axe de Jack, le Carlos a un boulevard devant lui pour faire un appel tuant, mais se fait bouffer à la vitesse par Salcido.
    Bon, on va pas lui en vouloir pour si peu.
    J'en parle même plus de De Sciglio tellement il stagne à un niveau que je qualifierais de mélange entre Mesbah et Constant.
    JuanSchiaffino Niveau : National
    sa deuxième mi temps est tres correct, vous abusez un peu.
    Et le centre pourri écrasé à ras de terre, cétait Antonelli, Georges, qui venait tout juste de rentrer, pr l'excuser un peu.

    3eme match consécutif sans se prendre de but, sinon.
    Ravière Pastauré Niveau : National
    Message posté par Inzagoal
    J'en parle même plus de De Sciglio tellement il stagne à un niveau que je qualifierais de mélange entre Mesbah et Constant.


    A mon avis il a vraiment un problème mental.

    Je l'ai trouvé excellent à l'Euro, surtout contre l'Espagne.
    Globalement match assez moisi.

    La faute à une équipe de Milan qui ne prend aucun risque et à certains joueurs mauvais ce soir comme Ilicic ou Bernardeschi (tellement surcoté ce mec)
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    @Juan
    Autant pour moi, mais Antonelli a bien plus de crédit, pour ma part, que DS, dont je ne peux plus supporter la présence.

    Mouzone
    Je crois que je suis de ton avis concernant Bernardischi. J'ai du mal à voir ce qui fait dire aux gens que c'est un monstre.
    Pour moi, c'est un El Shaarawy en plus élégant et plus tonique mais moins bon frappeur.
    Il a aussi un beau sauvetage de la tête au 2e poteau, devant Kalinic il me semble. Mais le bilan est encore assez maigre. C'est le "encore" qui me dérange le plus.
    Calabria est beaucoup plus volontaire et utile, Antonelli aussi d'ailleurs.

    Comme je le disais sur le dernier article concernant Milan, De Sciglio ne joue bien qu'avec le maillot bleu sur les épaules. D'un seul coup il n'est plus tout mou et se trouve une hargne qu'il n'a pas en club. On dirait qu'il manque de motivation ici, probablement un problème mental oui.

    Ça ne sert à rien de s'acharner sur lui mais il est vraiment énervant à voir jouer.
    Niang est maladroit mais il se bat et tente des trucs lui, pour ça que je ne le critiquerais pas.

    Si Milan ne prend pas de risque, c'est parce qu'il joue à l'extérieur contre une équipe qui lui est supérieure, malheureusement.
    JuanSchiaffino Niveau : National
    MOi j'aime bien les deux joueurs. Et je dois être le dernier teubé des supporters du Milan à tjrs croire en Mattia. Apres quand on a qqun dans le nez cest toujours un peu comme ca, on a tendance à péter des cables et a remarquer toutes les erreurs.
    Moi cétait ca avec Matri. je me souviens que mm quand le gardien loupait un renvoi je finissais par l'insulter, lui. lol.
    Message posté par Georgesleserpent 2.0
    @Juan
    Autant pour moi, mais Antonelli a bien plus de crédit, pour ma part, que DS, dont je ne peux plus supporter la présence.

    Mouzone
    Je crois que je suis de ton avis concernant Bernardischi. J'ai du mal à voir ce qui fait dire aux gens que c'est un monstre.
    Pour moi, c'est un El Shaarawy en plus élégant et plus tonique mais moins bon frappeur.


    Ouais je suis de cet avis
    Par contre les recrues Salcedo Sanches ça m'a l'air très très bien.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Puis pardon mais je pense pas qu'on soit trop dur avec De Sciglio.
    Ca fait quatre ans que le mec se fout de notre gueule, à se branler quand il joue chez nous, à se réveiller avec la Nazionale (encore que je le trouve pas transcendant, mais il faut reconnaitre qu'il est fiable).
    Et outre sa mollesse (ce qui est déjà honteux, le type n'est rien et il se permet de ne pas respecter l'institution), il fait des fautes défensives et tactiques assez rédhibitoires à ce niveau. Sans parler de sa technique qu'il garde bien cachée des regards indiscrets, si tant est qu'il en ait une.

    Et c'est ces lacunes qui me font dire qu'au Milan ou ailleurs, ce type n'ira pas loin.

    Tout ça pour dire que je prie chaque jour pour qu'on le vende, ne serait ce qu'à 15-20M, et prendre à sa place un bon milieu, type Badelj.
    Mais De Sciglio il est meilleur à droite ou à gauche ?

    A chaque fois que je le vois jouer en nazionale je le trouve excellent.

    Ptet il devrait changer d'air pour son bien.
    @Mouzoune
    Il est meilleur nulle part...

    Je l'ai pas pris en grippe spécialement mais sa manière de jouer est vraiment insupportable. C'est ça qui fait qu'il est irritant.
    Autant je suis parfois dur avec Montolivo parce que j'en attends plus de lui mais au moins il se bat toujours, il a une attitude digne. D'ailleurs il a plutôt fait un bon match aujourdhui.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Je commence à avoir peur pour le gros manque de fond de jeu à Milan.
    C'est solide derrière, donc ça tient. Mais offensivement, quelle tristesse.
    Super-Pippo Niveau : CFA
    De Sciglio oscille entre le très mauvais et le tout juste correct en club, et le mauvais et le bon en Nazionale mais je le trouve toujours timide. On dirait qu'il a peur de gêner.

    Bernardeschi c'est déjà un bon jeune joueur et je pense qu'il deviendra un bon joueur mais je doute qu'il en devienne un très grand. Je suis sceptique quant à sa capacité à devenir une figure de proue du football Italien.
    JuanSchiaffino Niveau : National
    Abate est nul depuis autant d'années, vous dites pas grand chose...TOute l'équipe est nulle depuis deux ans, et vous dites rien non plus... De Sciglio nul depuis 4 ans, quelle mauvaise foi, Georges... sa première saison est très bonne, la preuve étant qu'il cétait fait sélectionné direct.
    Le mec est pris en grippe par les supps, il joue dans une équipe qui n'est pas "une équipe" (sur ces dernières années), et qui est en crise.
    Bref, vous avez le droit d'avoir votre avis. Maintenant, quand il est entouré de leader, on voit bien qu'il est pas mauvais.
    Tu dis la même chose que je soulignais dans le dernier article sur le match contre la Lazio concernant DS.
    La Défense n'a jamais été stable, manque de leader, de bloc équipe, un collectif lessivé mentalement... Ok, on est d'accord. Mais Calabria, Donna y arrivent dans le même contexte.
    Je me répète mais c'est l'état d'esprit qui me déplaît chez DS, il ne donne pas l'impression de s'investir à 100%.
    Georges et moi, on a longtemps souligné (comme la majorité) que l'effectif était moisi depuis le départ des sénateurs environ. Que les seuls bons coups étaient des erreurs (Bacca grâce au changement d'avis de J.Martinez et Bona suite au problème de santé de Biabiany).
    Abate n'est pas le meilleur latéral du monde mais il fait le job. Il est combatif, offensivement il fait souvent la même chose (crochet extérieur, accélération, centre) mais c'est loin d'être mauvais. Défensivement il a quand même progressé depuis ses débuts (il est ailier de formation). Y'a un monde d'écart entre les deux. Calabria est (déjà) devant, Antonelli aussi et Abate également.
    Après chacun son avis mais tant qu'il ne changera pas d'attitude je ne le défendrai jamais.
    Le plus important ça reste l'équipe plus qu'un joueur nul parmis d'autres. La réception de Sassuolo ne sera pas facile mais ce sera un bon test pour notre défense face à la force de frappe sassolesi. J'espère qu'ils seront fatigués de leur match de coupe UEFA.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    254 18