Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Mihajlović se paye Berlusconi

Modififié
Entraîneur de l'AC Milan la saison dernière, Siniša Mihajlović n'a pas pu finir l'année chez les Rossoneri, se faisant licencier après la 32e journée de Serie A. Plus qu'à ses joueurs, l'ancien défenseur de la Lazio en veut particulièrement à son président, Silvio Berlusconi, un peu trop présent à son goût, comme il l'a révélé au Corriere della Serra : « Quand je suis arrivé, Milan était dans une situation très compliquée. Nous avons perdu beaucoup de temps lors des sept, huit premiers matchs, parce que nous avons essayé de jouer dans le système que voulait Silvio Berlusconi, à savoir le 4-3-1-2. Ce n'était clairement pas la bonne formule. »


Si La Berl' n'est visiblement pas le roi de la tactique, Il Cavaliere n'est pas non plus un visionnaire. Selon les dires de l'actuel coach du Torino, Berlusconi a failli empêcher l'éclosion de Gianluigi Donnarumma : « La semaine avant que je ne fasse commencer Donnarumma, il est venu deux fois à Milanello pour me demander de ne pas le mettre et garder Diego López. Je l'ai fait jouer alors qu'il n'avait que seize ans et demi et aujourd'hui, il est en sélection. Il restera l'une de mes plus grandes satisfactions. »

Une révélation difficile à avaler, Berlusconi n'ayant en effet pas attendu Donnarumma pour montrer son amour pour les jeunes. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25