Mihajlović n'a « aucune rancune »

Modififié
0 6
Siniša Mihajlović a tourné la page.

Nommé entraîneur du Torino en mai dernier, le Serbe affrontera pour le compte de la première journée de Serie A l'AC Milan, qui l'avait licencié en avril dernier. Une confrontation forcément spéciale pour l'ancien joueur de la Lazio, qui s'est confié à la Gazzetta dello Sport : « La motivation est double pour aller chercher nos premiers points dans ce championnat. Mais je n'ai jamais été en colère, même s'il y a eu de la déception et de l'amertume. Mais aucune rancune... Je suis parti de Milan la conscience tranquille après avoir emmené le club en finale de la Coupe d'Italie. Bien sûr, nous avons eu des hauts et des bas, mais le groupe était uni et a donné tout ce qu'il pouvait. »


Mihajlović a également évoqué ses rapports avec le désormais ex-président du Milan, Silvio Berlusconi, qui vient de céder le club lombard à un groupe d'investisseurs chinois : « Je suppose qu'il lui en a coûté. Il était non seulement le président ayant cumulé le plus de succès dans le monde depuis 30 ans, mais aussi le premier fan de Milan. Mais des problèmes se posent lorsque cela ne vous suffit pas et que vous voulez aussi cumuler la fonction d'entraîneur... Il ne cachait pas ses idées sur qui il souhaitait voir sur le terrain... Mais c'est moi qui ai toujours fait la formation de Milan. Quoi qu’il en soit, je le remercie pour l'opportunité qu'il m'a donnée et je lui souhaite bonne chance pour l'avenir.  »

Siniša, ferme, mais toujours classieux. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

T'étais pas la hauteur mon gars c'est tout.
Il te reste plus qu'à leur prouver le contraire.
Top-player Niveau : CFA
Berlu était aussi assez impatient quand même. L'éviction de Seedorf au bout d'une saison en est la preuve.

D'ailleurs vu que le cavalier est parti. Un retour du beau Maldini est il possible ?
Pas à la hauteur? S'il a probablement une part de responsabilité dans la saison catastrophique de l'AC, il avait un effectif bien naze. De plus, je ne pense pas qu'il ait eu la main sur le recrutement et donc l'équipe qu'il aurait souhaitée.

Si les Chinois sont malins et veulent s'intégrer correctement dans l'organigramme du club, ils ont tout intérêt à s'entourer de quelques anciens. Maldini le premier.
Ronniesheva Niveau : CFA
il ne faut pas oublier que quand il était en place, on était encore en position d'être européen...
Totti Chianti Niveau : CFA
 //  10:46  //  Tifoso della AS Rome
Message posté par Ronniesheva
il ne faut pas oublier que quand il était en place, on était encore en position d'être européen...


C'est ce que j'allais dire.
En tant qu'adversaire, je ne le trouvais pas catastrophique du tout.
Et le virer une semaine avant la finale de coupe d'Italie était une errur monumentale.
Le retour de Maldini...
Comme pièce de collection mais quoi d'autre ?
Je ne sais pas s'il ses diplômes d'entraineur mais si oui, ce serait plutôt pour l'image qu'autre chose de le placer à la tête du Milan.

J'aime les entraineurs qui ont voyagé, qui ont vu d'autres championnats, d'autres pays, d'autres manière d'appréhender le jeu.
Mettre un pur produit du club, je n'y crois plus. Je dis ça parce que je suis Nantais. Et que l'on voit les limites, on tourne en rond à un moment donné...
A moins qu'il y ai une équipe jeune, talentueuse, et qui souhaite s'investir sur la durée. C'est pour ça que je n'y crois plus...

Comme papa Maldini - paix à son âme - qui est marqué au fer par le Milan et qui n'a pas fait grand chose en temps qu'entraîneur. La Coupe des Coupes en 73 ? Une Zidane... La finale de cette même Coupe l'année suivante ? Un titre à défendre avec le catenaccio.
Mais sinon, rien. En Championnat, c'est le néant.
A titre personnel, ce sont des échecs en équipe A. La seule éclaircie, ce sont les titres en Espoirs en 92, 94, 96.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 6