En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 32e journée
  3. // Naples/Sampdoria

Mihajlovic, le nouvel amant du San Paolo ?

Il ne faut pas le dire trop fort, mais il se trame quelque chose entre Siniša et le Napoli. Leur relation en est encore à l'état de rumeur, et pour cause : Benítez est toujours engagé avec le club. Le point sur ce ménage à trois.

Les diplomates parleront d'un jeu des chaises musicales. Les honnêtes, d'un ménage à trois. Ce n'est pas nouveau, l'amour entre Rafael Benítez et le Napoli n'est plus. Il s'estompe depuis quelques mois. Les supporters en ont marre de vivre des hauts et des bas. Une grosse série de victoires en début d'année civile, un mois de mars catastrophique, et puis finalement une demi-finale de Ligue Europa. Les tifosi ont toujours besoin d'être surpris, mais ils ont envie de l'être régulièrement. Retrouver la Ligue des champions, les grosses écuries, le haut du tableau en Serie A, gagner, marquer, vibrer quoi. Et pas seulement en C3. Ils veulent retrouver la passion qu'ils ont connue avec Mazzarri. Oui, c'est ça… Mais en beaucoup mieux encore. Aurelio De Laurentiis, le président du Napoli, a déjà engagé la discussion, la séduction avec Siniša. Et une chose est sûre avec lui : c'est souvent tout ou rien.

Paparazzades


En fait, le début de cette relation adultère a débuté à plus de 2000 kilomètres de San Paolo. À Manchester exactement. Un autre entraîneur espagnol rame comme il faut avec sa ribambelle de stars. Manuel Pellegrini n'est pas à la hauteur du challenge proposé par l'Émirat de Manchester City. Le nom de Rafael Benítez, soi-disant malheureux en ménage, circule parmi d'autres. Il n'en faut pas plus pour que les paparazzi s'emparent de cette affaire. Benítez, ne supportant plus la critique dans sa propre maison, serait prêt à voir ailleurs. Il lui faut un remplaçant et il est tout trouvé pour le Corriere dello Sport. Voilà le titre du journal en ce mercredi 22 avril : « Le Napoli est Mihajlović ! Accord conclu avec De Laurentiis » .


Dit comme ça, tout semble merveilleux dans le meilleur des mondes. Le Napoli et Benítez se quitteraient à l'amiable et chacun retrouverait son bonheur de son côté. Sauf que Benítez est toujours sous contrat avec le Napoli jusqu'à la fin de la saison avec possibilité de le reconduire. Pour le moment, il n'a « toujours pas dit non » à une prolongation de contrat. Pour le moment, il n'a surtout toujours pas rencontré De Laurentiis pour discuter de son avenir : « Nous avons échangé par SMS avec le président, et nous devons nous rencontrer au plus tôt : je suis ouvert à toutes les propositions » . Dans le milieu, on appelle ça être cocu, mais bon… Benítez ne cache pas non plus ses envies d'ailleurs. Seul problème pour lui, la piste britannique n'a pas l'air d'être aussi sérieuse qu'on le dit : « Oui, j'aime City, mais pour le moment, je ne pense qu'à Naples. Je n'ai aucun contact avec Manchester City. Il n'y a pas eu de discussions ou d'offres. Je suis quelqu'un de professionnel » . Pas besoin d'être Sherlock Holmes pour comprendre que ça ne sent pas très bon pour lui.

Combat de coqs


Car si l'on écoute le Corriere dello Sport, Siniša, le nouvel amant du Napoli, a déjà fait ses valises et serait prêt à s'installer dès la fin de la saison. Il serait même carrément déjà en train de faire ses premiers caprices : « Il veut Soriano, Obiang et De Silvestri » . Rien que ça. Pas encore arrivé au club qu'il impose déjà ses conditions, ou du moins ses premières volontés. Avec Gabbiadini déjà sur place, Siniša souhaite imposer toute sa famille. Bref, ça fait quand même beaucoup de compromis à trouver avant de voir les deux parties s'engager. En tout cas, ce dimanche soir, plus que l'enjeu européen, la Samp' et le Napoli étant respectivement quatrième et cinquième à trois points l'une de l'autre, l'affiche de cette 32e journée de Calcio a surtout des allures de combat de coqs, fiers, avec beaucoup de choses à prouver, et est déterminante pour l'avenir des deux hommes.


Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 4 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 8 il y a 5 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 41
À lire ensuite
Paris marche sur le LOSC