Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Finale
  3. // France-Portugal

Miguel Gomes : « Le Portugal, la meilleure équipe de cet Euro de la débrouille »

Réalisateur de l’ample trilogie Les Mille et Une Nuits et du fascinant Tabou, le réalisateur portugais et benfiquiste patenté Miguel Gomes s'est envolé au Brésil, d’où il regardera la finale. « J’aurais aimé que ce soit l’Allemagne, juste pour voir la réaction des Brésiliens… »

Modififié
Cette finale s’annonce-t-elle bien pour vous ?
Je crois. Ma théorie, c’est qu’on va gagner, aucun doute là-dessus, et ce, pour une bonne raison : nous restons fidèles à l’ADN de cet Euro, qui est celui de la débrouille. Notre ennemi, c’est nous-mêmes. J’ai raté la demi-finale des Français, mais avec 35% de possession de balle, la France a gagné comme le Portugal, quoi… Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi il n’y a pas eu d’autres équipes que l’Italie à faire ce dont on aurait eu besoin pendant cet Euro : défendre bien et prendre vraiment l’avantage devant, en équipe. Il n’y a eu que les Italiens Éder et Pellé qui ont fait cela.

Ronaldo sort-il du lot ?
En 2000, on avait Rui Costa et Déco, les 2e et 3e meilleurs milieux de terrain au monde après Zidane. C’était un luxe. Ronaldo n’est pas ce type de joueur, c’est désormais le capitaine qui écoute l’entraîneur qui lui demande de ne pas jouer sur l’aile, mais au centre. Il ne joue pas perso et obéit à la tactique retenue par l’entraîneur. C’est nouveau de le voir comme cela, d’une certaine manière, prisonnier du système, dans le compromis total. Il devient même mignon, il rigole aussi, il devient sage, moins sexy, comme un joueur âgé en somme. C’est dommage pour le jeu, évidemment, mais on va gagner aussi grâce à cela. C’est un Euro où il n’arrive pas à profiter de ses caractéristiques, la vitesse, la percussion. Reste la détente, où là, il reste hors du commun. Je suis aussi très heureux que l’entraîneur ait fait confiance à Renato Sanches pour le remplacer. C’est un joueur complètement sauvage, parfois, il ne sait pas trop quoi faire. Il n’a pas peur de perdre le ballon et de jouer contre le défenseur. Il n’est pas dans l’évitement, il fonce. Et c’est bien aussi.

Et Pepe ?
Ah, là, pour le coup, cette année, le grand joueur de la sélection, c’est lui, pas Ronaldo. Je sais qu’on le qualifie de « boucher » ou d’ « asssassin » , mais à côté des défenseurs italiens, le plus efficace, c’est lui. Personne n’est à son niveau dans cet Euro. Après, on a un peu perdu la sauvagerie, la prise de risques. Nani est plus discret, il profite que les regards soient braqués sur Ronaldo pour faire son travail, ni plus ni moins. Quaresma raconte quelque chose aussi. Il était au centre de formation du Sporting, comme Ronaldo. C’est bien simple : Ronaldo, c’est Tom Sawyer, qui travaille pour aller plus loin, quand Quaresma est plus Huckleberry Finn, absolument non domesticable. C’était d’ailleurs une erreur de partir en Italie pour cette raison. Le mec est un mustang, un cheval sauvage. Rejoindre une prison tactique en a fait le pire joueur de l’Inter de cette époque, alors que ce n’est pas le cas.

L’équipe du Portugal est-elle fidèle à l’esprit du moment dans le pays ?
Un peu. C’est une équipe post-crise. Il y a des gens brillants qui ne le sont pas toujours, des joueurs qui doivent désormais être humbles pour briller collectivement. C’est un Portugal pratique qui se débrouille mieux avec la réalité. Il n’y a pas le choix. Avant, cette équipe pouvait tenter d’imposer son football. Aujourd’hui, non. Le Portugal de 1984 de Chalana ou de 2000 d’Abel Xavier avait perdu en jouant plutôt bien. Là, ce sera le contraire.


Quid des autres équipes ?
Globalement, tous les grands joueurs sont fatigués. Avec l’Italie, il restait bien l’Allemagne. La dernière grande équipe, c’était l’Espagne, mais il n’y a pas eu de miracle. Il n’y aura au final pas eu de grand match dans cet Euro, ni de grande équipe, quelle que soit l’issue de la finale. Dans ce championnat d’Europe un peu merdique, le Portugal va gagner, car c’est une équipe qui suit cette logique de la débrouille jusqu’à la fin. La débrouille réussit à toutes les équipes : à la France contre l’Allemagne, à l’Islande contre l’Angleterre, au pays de Galles contre la Belgique… Après, ce n’est pas non plus une tragédie à ce que ce soit la domestication de la sauvagerie. La faiblesse des défenseurs suffit pour qu’une brèche se crée. Il faut avoir une grande force défensive, et faire que trois joueurs empêchent l’autre équipe de jouer. La France était plus forte sous Zidane. L’est-elle toujours aujourd’hui pour annihiler une équipe ? Sûrement. Le monde du football est différent désormais, il y a moins de certitudes, et le Portugal est l’équipe qui s’en sort le mieux.

Vidéo


Propos recueillis par Brieux Férot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 58
Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 74 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 24 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15