1. //
  2. // 16es
  3. // Résumé

Midtjylland surprend Manchester, Séville se balade

Modififié
229 12

ACF Fiorentina SpA 1-1 Tottenham Hotspur FC

Buts : Bernardeschi (59e) pour la Fiorentina // Chadli (37e) pour Tottenham

Lorsque le séduisant jeu de Paulo Sousa se heurte à la machine offensive de Mauricio Pochettino, on pourrait croire que le résultat est explosif. Pourtant, c’est un match dans l’ensemble fermé qui est sorti de cette confrontation.

Dès le coup d’envoi, le ton est donné par les deux équipes qui se partagent les occasions, l’une à la suite de l’autre. Aucun ballon ne se décide à rentrer, et surtout à être cadré, dans cette première période. Il faut attendre une faute de Tomović sur Davies dans la surface de réparation pour que Tottenham prenne l’avantage grâce à un penalty transformé par Chadli. Du côté de la Viola, on se mord les doigts au vu des incroyables tentatives manquées. Mais les joueurs étant de retour sur le terrain, l’égalisation ne se fait pas tarder. Ambitieux, Bernardeschi tente une frappe lointaine, Mason la dévie, et Vorm est impuissant face au ballon qui passe juste en dessous de la barre transversale. Jusqu’au coup de sifflet final, les deux formations tentent chacun de prendre l’avantage, mais de manière plus timide qu’en première mi-temps.

Finalement, le score ne bouge plus, et chaque entraîneur peut être content de repartir avec ce résultat, qui aurait très bien pu tomber d’un côté comme de l’autre.

RSC Anderlecht 1-0 Olympiakos Le Pirée

But : Mbodji (67e)

Anderlecht sort vainqueur d’une rencontre très serrée contre l’Olympiakos, dans laquelle les deux formations se sont longtemps neutralisées.

Les occasions partent pourtant dans tous les sens en début de partie. Okaka frôle le cadre de la tête, et Ideye, lui, trouve bien le poteau juste après. Mais aucune équipe n’arrive vraiment à se créer des opportunités dangereuses, et elles restent la plupart du temps coincées au milieu de terrain. Mbodji réussit tout de même à débloquer la partie un peu après l’heure de jeu, après avoir profité d’une mauvaise sortie du gardien sur corner qui a laissé le but vide. Il aura donc fallu une seule petite erreur pour qu’un vainqueur soit désigné dans cette partie qui semblait rester stérile pendant 90 minutes.

FC Midtjylland 2-1 Manchester United

Buts : Sisto (44e) et Onuachu (77e) pour Midtjylland // Depay (37e) pour Manchester United

Alors que tout semblait écrit, Midtjylland a surpris Manchester United dans une partie pourtant majoritairement dominée par les Mancuniens.

Comme attendu, les assauts sont principalement pour les Anglais, qui monopolisent le ballon une bonne partie du temps. Mais les Danois sont résistants et donnent du fil à retordre à leur adversaire. Le marquoir finit tout de même par se débloquer avec Depay, qui reprend en deux temps un centre de Lingard. Pourtant, contre toute attente, Sisto arrache l’égalisation avant la pause, d’une puissante frappe à l’entrée de la surface de réparation. On ne sait pas ce qu’a dit Van Gaal à ses hommes avant de remonter sur le terrain, mais les Mancuniens sont moins percutants et réalisent beaucoup trop d’erreurs. Bien sûr, Midtjylland finit par en profiter d’un tir au ras du sol d’Onuachu. Manchester insiste devant les buts, mais n’y arrive plus. Pour ce qui est des Danois, ils jouent intelligemment et remportent une victoire gagnée avec les tripes et beaucoup de courage. Louis van Gaal peut réellement prier pour finir le mois sur le banc.

Séville FC 3-0 Molde FK

Buts : Llorente (35e) et (49e), Gameiro (72e)

C’était presque trop facile pour Séville qui s’est baladé dans cette rencontre avec le Molde de Guðjohnsen et Solskjær.

Les Espagnols prennent rapidement le contrôle de la partie face à des Norvégiens totalement dépassés. Les assauts se font de plus en plus fréquents, l’adversaire sent alors qu’il est temps de réagir et tente de s’imposer devant la surface adverse. Mais les Sévillans ne se laissent pas faire et redoublent d’intensité dans leurs attaques. Évidemment, l’avantage arrive, bien qu’un peu tardivement, de Llorente qui croise sa frappe à l’entrée de la surface de réparation. Le ballon ricoche sur le poteau, et c’est enfin 1-0. Du genre prudent, l’attaquant en remet même un deuxième en début de seconde période, histoire de mettre les siens à l’abri. Gameiro termine ensuite le travail, lui aussi d’une frappe croisée, mais cette fois mal anticipée par le gardien.

Sans forcer, Séville met ainsi déjà un pied et trois orteils en 8e de finale.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa Par Giuliano Depasquale
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    La perf de Midtjylland n'est pas surprenante, cette équipe ne se laisse pas manœuvrer facilement.

    Et apparemment les Mancuniens ne connaissent pas bien Pione Sisto, il serait temps parce qu'il risque de les sortir au match retour.
    En tout cas le match le plus agréable à regarder, le but d'Onuachu est beau aussi, plein d'audace et de maîtrise technique.
    Wesley Sneijder Niveau : District
    Oui mais si t'as 2 joueurs de L2 à la place de Herrera et Mata, jamais les danois ne marquent.
    Je me répète mais Mata et Herrera, c'est le degré zéro du foot, rien de plus bas, c'est en dessous de tout, de la médiocrité à l'état pur!
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    229 12