1. // Petite Finale
  2. // Uruguay/Allemagne

Micoud : « L'Allemand doute très peu de lui »

Avec ses quatre années passées à Brême, Johan Micoud évoque la Mannschaft 2010, son style de jeu et la consolante contre l'Uruguay. Et en profite pour mettre un taquet aux Bleus.

Modififié
0 0
Est-ce que tu as été surpris par le jeu de l'Allemagne dans cette coupe du monde ?

Personnellement, non. Je connais le championnat allemand, où jouent les 23 joueurs de la sélection. C'est à souligner. La Bundesliga a beaucoup de qualités mais est sous-estimée dans beaucoup de pays, notamment en France, où on se considère au dessus des autres. Et puis c'est la continuité de 2006 avec cette équipe allemande tournée vers l'avant, qui créait beaucoup de jeu. Un football engagé. Cette année, il y a une touche technique supplémentaire, qu'on retrouve avec les jeunes joueurs. C'est une équipe qui était vraiment complète mais qui est passée à travers sa demi-finale. Peut-être qu'ils étaient un peu fatigués aussi. Il faudrait qu'ils apprennent à gérer les matchs qu'ils gagnent largement. Ils ne sont pas obligés d'essayer de mettre cinq ou six buts tout le temps.

Est-ce que cette mauvaise demi-finale n'est pas due à l'absence de Müller, qui s'est rendu indispensable ?

Oui, mais pas seulement, je les ai vraiment trouvés en dessous physiquement, par rapport à leurs matchs précédents. C'est sur que des joueurs comme Müller pèsent beaucoup dans cette équipe, mais peut-être qu'ils ont trop respecté l'Espagne aussi.

Cette génération sera peut-être plus mature en 2014 pour aller chercher le titre.

Forcément. Ce sont des joueurs qui sont dans des clubs importants. Même s'ils ont 20 ans, ils ont l'habitude d'être dans des matchs internationaux. Certains ont été champions d'Europe dans les équipes de jeunes, ils ont l'habitude de gérer cette pression-là. Mais c'est vrai que sur la dernière marche, ils n'ont pas réussi à être présents.

Est-ce que le forfait de Ballack n'a pas servi l'Allemagne, dans une certaine mesure ?

Je ne suis pas très pro-Ballack mais il apportait par sa prestance et sa personnalité. Après ça jouait forcément moins vite avec lui. On a mis des jeunes devant leurs responsabilités et ils les ont entièrement assumées.

On a beaucoup parlé de cette Allemagne « black-blanc-beur » , tu penses que ça a eu une influence sur le changement de style de l'équipe ?

Ils ont dit eux-mêmes qu'ils s'étaient inspirés de France 98 donc il faut croire que ça amène du positif. De toute façon, le mélange des cultures apporte forcément quelque chose de bien, je crois.

Qu'est-ce qui explique que cette équipe soit la plus régulière en compétitions internationales ?

C'est l'esprit de compétition des Allemands, et une énorme confiance de chaque joueur. Défendre son pays, il y en a à qui ça fait peur, eux ça les amène à se surpasser. Ils ne doutent jamais. L'Allemand doute très peu de lui, un peu à l'image du Hollandais (sic). Ça leur amène énormément dans le sport. Ils se préparent pour gagner dès qu'ils abordent une compétition. C'est mieux que d'arriver en espérant ne pas perdre. Souvent, il y a aussi d'anciens grands champions allemands qui sont autour des clubs et qui amènent cette culture. Thomas Müller, il a 20 ans, il a fait sa première saison au Bayern mais quand il arrive, il est prêt.

Du coup vont-ils réussir à se remotiver pour accrocher une troisième place ?

Ils l'ont fait il y a quatre ans. A partir du moment où il y a un match, les Allemands sont présents. Ils ne le laisseront pas passer. C'est dans la mentalité aussi, dès qu'ils rentrent sur le terrain, que ce soit pour un match ou un entrainement, ils sont là jusqu'à la fin. Je ne doute pas une seule seconde qu'ils gagnent ce match. En plus, Klose peut battre le record donc je pense qu'il sera titulaire et que ses coéquipiers feront tout pour le faire marquer.

Est-ce que ce qui est arrivé à l'équipe de France aurait pu arriver à la Mannschaft ?

Non. Ce problème-là date de deux ans. Si le fiasco de 2008 était arrivé en Allemagne, ça aurait déjà été réglé depuis deux ans. En France il faut qu'on tape le mur pour dire qu'on a mal. Eux ont la mentalité de régler les problèmes à la source. Donc ça ne serait jamais arrivé en Allemagne, mais dans plein d'autres pays non plus. Si tu te prétends un grand pays de football, après ce qu'il s'est passé en 2008, il est exclu que ton sélectionneur soit toujours là.

L'Allemagne 2010 s'est inspirée de la France 98, peut-être que la France du futur doit s'inspirer de l'Allemagne.

La France doit s'inspirer de beaucoup de nations. Surtout ne plus jamais refaire cette erreur. A la fois les joueurs, l'entraineur, le président, la fédé, ils les ont alignées les unes derrière les autres.

Pour cette fin de coupe du monde, tu vois l'Allemagne finir troisième...

Je ne la vois pas lâcher le morceau, plutôt. Après, si elle joue à son niveau, pas comme en demi-finale, elle peut finir troisième. En Uruguay, il y a Forlan qui est un peu blessé et il est indispensable à cette équipe, ça va les affaiblir.

Et pour la finale ? Espagne ? Pays-Bas ?

J'adore le jeu espagnol, donc je vais opter pour l'Espagne. C'est le football que l'on aime voir pratiquer. On aimerait faire partie de cette équipe. Quoique je trouve qu'il leur manque un peu de monde dans la surface. On ne compte vraiment que sur la pointe et ça manque de soutien. Je trouve qu'on a retrouvé leur jeu en demi. Je ne sais pas si c'est lié au fait que certains joueurs revenaient de blessure. Jusque là ils n'étaient pas aussi impressionnants qu'à l'Euro ou en matchs de préparation mais ça a l'air de revenir.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0