En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Montpellier-Marseille

Michy peut-il jouer tous les matchs ?

Depuis le début de la saison, Michy Batshuayi joue quasiment tous les matchs de l'OM dans leur intégralité. La faute à une absence de concurrence. Mais physiquement, est-ce possible de tenir éternellement ?

Modififié
2 541. C'est le nombre de minutes de jeu qu'a disputées Michy Batshuayi depuis le début de la saison avec l'OM. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'attaquant belge, parfois critiqué, est indispensable à Marseille. Depuis la fermeture du marché des transferts le 31 août dernier, tout le monde pointe du doigt le manque d'avants-centres au club. Et si Michy était voué à avoir énormément de temps de jeu, il était tout de même impensable que le staff marseillais tire autant sur la corde. Au total, l'OM a joué trente matchs toutes compétitions confondues. Michy a pris part à vingt-neuf d'entre eux, dont vingt-quatre qu'il a disputés en intégralité. Il est même resté 120 minutes sur le pré lors des deux derniers matchs de Coupe contre Caen et Toulouse. La seule fois où Batshuayi a dû sortir du terrain pour des soucis de santé, c'est face à Bourg-en-Bresse en huitièmes de finale de Coupe de la Ligue. Il avait des problèmes gastriques…

Un risque de cassure


« Le risque le plus probable, c'est qu'il rencontre un problème de rendement » , tranche tout de suite Jérémie Bertin, médecin du sport. Même si Batshuayi carbure avec ses quinze buts inscrits, il tire clairement la langue depuis quelques semaines. Il semble de moins en moins lucide, en atteste ses choix trop souvent individualistes. À tel point qu'il agace parfois ses supporters, ses coéquipiers et son coach, alors qu'il est le deuxième meilleur buteur du championnat, derrière Zlatan. Au-delà de ça, la sur-sollicitation de l'attaquant belge peut mettre en danger sa santé. « Plus on joue, plus on augmente le risque de contracter des lésions musculaires, des tendinites et des fractures de fatigue » , explique le membre de l'Institut régional de la médecine du sport de Haute-Normandie à Rouen.


Et puis, le changement de rythme a été brutal pour le fan de Bob l’Éponge. L'année dernière, il a dû se contenter des miettes laissées par André-Pierre Gignac et n'a disputé en tout et pour tout que 1103 minutes. Avec le départ d'APG, il a été catapulté numéro un sur le front de l'attaque marseillaise. Un numéro un incontesté, puisque l'OM n'a recruté aucun avant-centre de métier. Si la direction refuse d'investir au mercato hivernal, Michy risque de quadrupler son temps de jeu en une saison. Un changement radical qu'il a préparé dès cet été. Alors que la reprise était fixée au 22 juin, il a entamé les exercices physiques quinze jours avant tout le monde, pour se bâtir une condition parfaite. Mais alors que le rythme des matchs s'accélère en ce mois de janvier, le travail de fond commence à ne plus porter ses fruits.

« Pas tous égaux devant la blessure »


Son entraînement doit donc être adapté. «  L'entraînement hebdomadaire doit être allégé. C'est comme les tennismen qui jouent absolument toute l'année tous les trois jours. Au bout d'un moment, ils doivent se contenter d'un entraînement sommaire pour ne pas que le corps soit sur-sollicité, menant au syndrome de dépassement, puis de surentraînement » , explique le médecin du sport. Selon le spécialiste, si le staff médical de l'OM fait du bon boulot, il est possible que Michy tienne la baraque jusqu'à la fin de la saison. « C'est sûr que le risque augmente, mais il n'y a pas de vérités statistiques en médecine. Il est dans une grosse structure qui peut lui permettre de tenir. Le rôle du staff médical est en effet primordial dans la récupération et donc la prévention des lésions. Et puis, on est pas tous égaux devant la blessure. Il existe une importante variabilité interindividuelle dans la capacité à tenir le coup. Certains sont plus fragiles. Lui, il réunit tous les facteurs positifs pour l'instant : la solidité physique, la chance, et le côté psychologique. »



Et puis, après tout, Michy n'est pas le premier footballeur à réaliser une saison pleine. « Plein d'autres joueurs font des saisons à 60 matchs. Les équipes qui jouent dans tous les tableaux jusqu'à la fin de l'année. Je pense à Blaise Matuidi les saisons précédentes, notamment » , relativise Jérémie Bertin. En tout cas, Michy risque fort de devoir tenir. Il y a quelques mois, Vincent Labrune expliquait qu'il ne recruterait pas à ce poste tant qu'il n'y aurait pas de blessure du Belge. Pour l'instant, contrairement à pas mal de ses coéquipiers, il tient. Et ce n'est pas l'effectif actuel qui va lui permettre de souffler. Seul Ocampos a démarré une fois en pointe contre Groningen, et vu son état de forme actuel (blessure + niveau de jeu), ça ne risque pas de se reproduire. Michel n'a pas non plus l'air enclin à faire confiance aux jeunes de la réserve comme Jérémie Porsan-Clemente, Billel Omarani ou Samad Mouhammadou. Bref, la saison va être longue pour Batsman.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18