En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 21e journée
  3. // Marseille/Guingamp

Michy Batshuayi en salle d'attente

Grosse recrue du mercato estival à Marseille, Michy Batshuayi doit ronger son frein et se contenter d'un rôle de doublure de l'intouchable André-Pierre Gignac. Ce qui n'a pas empêché le jeune attaquant belge de convaincre et de s'affirmer comme le futur leader d'attaque phocéen.

Modififié
« Historiquement, on n'est pas un club formateur, on a commencé en 2004. Je ne dirais pas que Michy est le meilleur joueur que l'on ait sorti, mais c'est une de nos fiertés, car il est à un poste particulier. Dans le foot, le plus dur c'est de marquer, et donc pour un formateur ce n'est pas simple de sortir un buteur efficace. Michy, c'est un profil rare.  » Directeur du centre de formation du Standard de Liège, Christophe Dessy ne tarit pas d'éloges sur Michy Batshuayi. À 21 ans, l'attaquant international espoir belge était l'une des recrues phares du mercato estival marseillais, même si en six mois, il a dû se contenter d'un statut de doublure d'André-Pierre Gignac. « Pour le moment, il est logique qu'il soit remplaçant, car Gignac est intouchable » , consent le formateur belge, pour qui l'avenir appartient malgré tout à son ancien poulain : « Il a clairement le talent pour prendre la succession la saison prochaine, même si rien n'est jamais garanti. »

Batshuayi, prêt à succéder à Gignac ?


Seulement 11 matchs de Ligue 1 et deux buts, le bilan est maigre, mais cela n'a pas empêché le jeune avant-centre de convaincre sur la Canebière. « Moi, perso, je pense que c'est un super attaquant » , estime Adrien Ponsonnaille, membre des South Winners. « On sait quel était son niveau au Standard de Liège, même si la Belgique n'a pas le niveau de la Ligue 1. Cela a été dur pour lui au début parce qu'il ne jouait pas beaucoup, mais j'ai suivi les matchs de pré-saison, il avait beaucoup marqué, et sur ses dernières entrées, il a confirmé qu'il pouvait être un bon attaquant pour le long terme.  » Le long terme, c'est avant tout la perspective de voir Gignac partir en fin de saison, une fois son contrat arrivé à terme. Car pour le moment, selon Adrien Ponsonnaille, « les performances de Gignac depuis 2-3 ans le rendent indiscutables » même si « Batshuayi aura le niveau pour être numéro 1 d'ici la saison prochaine. »

Sans s'imposer, l'attaquant belge a su se faire accepter. Christophe Dessy : « Ce n'est pas le genre à créer des problèmes dans le vestiaire pour jouer, même s'il a énormément d'ambition. Après, je ne l'imagine pas faire deux saisons comme ça, mais je ne pense pas que l'OM ait investi pour le laisser sur le banc. » Surtout que le peuple phocéen pourrait bientôt réclamer un joueur « qui ne met pas des buts merdiques, souligne Adrien Ponsonnaille. Il me fait un peu penser au style de Didier Drogba, même si les trajectoires des deux n'ont rien à voir. Ici, on se dit qu'il pourrait devenir un superbe avant-centre. »

« Marseille a mis le grappin sur un très bon »


La prise de température chez les supporters confirme une adoption réussie pour le Belge : « Je parle en mon nom, mais aussi par rapport à ce que j'entends, Batshuayi a fait bonne impression pour le moment. Il a du talent, il se bat, sur le peu qu'il a joué, il a été efficace. On sent que le club a fait une bonne pioche » confirme Christian Cataldo, le président des Dodgers. Pour lui, la situation de numéro 2 du joueur est en quelque sorte une fatalité passagère, car « s'il est remplaçant, c'est seulement à cause du niveau de forme de Gignac.  » Mais vu que Cataldo voit l'actuel meilleur buteur olympien plier les voiles cet été, l'avenir de Batshuayi devrait s'éclaircir.


Pour Christopher Dessy, il ne fait aucun doute que l'avenir de son ancien protégé s'annonce radieux : « L'OM n'est qu'une étape pour lui. Chez les jeunes, il marquait beaucoup chaque année, en une saison pro il a terminé deuxième meilleur buteur en Belgique. Il est physique, a le sens du but... Marseille a mis le grappin sur un très bon. C'est une belle acquisition, même si je pense qu'il aurait bénéficié de faire une année de plus chez nous. » S'il explose, les supporters marseillais risquent-ils de jouer au jeu des comparaisons avec l'illustre Didier Drogba ? Christian Cataldo : « Il ne faut pas le comparer à Drogba, mais le laisser jouer son jeu, car il est encore loin de ce qu'a fait Didier ici. S'il est bon, forcément il y aura des gens pour le comparer à Drogba, et s'il est mauvais les mêmes le compareront à Luyindula... »

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9