1. //
  2. // Arrivée de Michel à l'OM

Michel : « Les entraîneurs qui n'aiment pas les numéros 10 mentent »

Après le Rayo, Getafe, Séville et l'Olympiakos, Michel, l'ancien meneur de jeu du Real Madrid à l'époque de la Quinta del Buitre, serait le favori pour prendre la succession de Marcelo Bielsa sur le banc de l'OM. Un homme qui croit beaucoup à l'importance du numéro 10, même s'il portait le 8.

Modififié
Interview réalisée à l'été 2013

Que représente pour vous ce numéro 10 ?
L'importance du 10 dans l'histoire du football est fondamentale. Excepté Cruijff, tous les joueurs qui font que ce sport soit le plus populaire du monde portent ce numéro : Zidane, Platini, Maradona, Pelé… Si on aime ce jeu, c'est avant tout grâce à eux.

Qu'est-ce qui différencie le 10 des autres joueurs ?
Les 10 ont toujours été des footballeurs cérébraux. Ils ont le spectacle dans leur tête, ils amusent les stades et donnent vie à la circulation du ballon. Ce sont des références : c'est très rare de voir un joueur porter le 10 et avoir les pieds carrés. En Espagne, on dit souvent : « Dis-moi quel 10 tu as et je te dirai comment joue ton équipe.  » Cela veut dire beaucoup de choses. Cela veut surtout dire que la victoire, seule, ne vaut rien, s'il n'y a pas la manière. Et ceux qui se chargent de la manière et de mettre le sceau « qualité » , ce sont les 10.

Pourquoi portiez-vous le 8 plutôt que le 10 ?
Lors de ma première année au Real, je portais le 10 avant d'avoir le 8 et c'était une vraie fierté. Après, c'est Gallego, Martín zquez ou Laudrup qui l'ont porté. Il était entre de bonnes mains. Aujourd'hui, les joueurs portent des numéros qui ne veulent rien dire, c'est aussi pour cela qu'on a l'impression que les 10 ont disparu. Aujourd'hui, il y a encore des joueurs techniques et spectaculaires qui donnent du sens au jeu. Toutes les équipes en Espagne ont des meneurs de jeu, des cerveaux, quels que soient les systèmes ou la tactique. Que tu sois une équipe défensive ou offensive, ça ne change rien, il faut un leader technique. Pourquoi ? Parce qu'avec eux, le chemin du but est moins long, les 90 minutes sont moins longues et le plaisir est plus grand. Pour tout le monde.

Pourtant certains entraîneurs n'aiment pas vraiment les meneurs de jeu...
Les entraîneurs qui n'aiment pas les numéros 10 mentent. Ceux qui disent qu'ils peuvent se passer d'eux pareil. Le 10 à l'ancienne a disparu, mais il existe toujours. C'est un numéro éternel qui traverse le temps. Aujourd'hui, on parle du neuf et demi, ou de footballeurs comme Xavi qui ne sont pas considérés comme des vrais 10 parce qu'ils jouent plus en retrait. Pour moi, les 9 et demi et les Xavi ce sont des 10, parce qu'ils ont le match dans leur tête et la qualité nécessaire pour faire des passes décisives et donner du sens au collectif. Pour moi, Xavi et Özil sont des 10 modernes. Ils sont partout, tout ce qu'ils font a un sens et beaucoup de classe. Les anciens 10 étaient des joueurs, peut-être plus fantasques, mais c'est tout… Le gros point commun de tous les grands 10, c'est qu'ils auraient pu jouer à n'importe quelle époque. Si Maradona, Pelé, Platini ou Zidane pouvaient jouer aujourd'hui, je pense qu'ils ne seraient pas ridicules. Au contraire. C'est pareil pour Xavi, Iniesta ou Özil. Ces joueurs-là auraient été bons, il y a 20, 30 ou 40 ans. On parle de types qui ont une intelligence de jeu hors du commun. Aujourd'hui, le football va de plus en plus vite, mais qui gagne des titres ? Ceux qui traitent bien le ballon, pas ceux qui sautent le plus haut ou qui court le plus vite.

En tant qu'entraîneur, quelle liberté accordez-vous à vos 10 ?
Moi qui ai été un 8 et un 10 dans mes premières années de pro, je me vois mal brider mes joueurs aujourd'hui. J'aime qu'ils me surprennent, parce que s'ils arrivent à me surprendre, ça veut dire qu'ils surprennent l'adversaire. J'aime la spontanéité et les prises de risques de mes joueurs. Au quotidien, je ne me bats pas pour qu'ils jouent bien au football, mais pour qu'ils comprennent le jeu. C'est ça qui rend meilleur tout un groupe et c'est pour ça que nous nous battons tous les jours.

« L'Espagne, c'est un aquarium. On a beaucoup de gros poissons dans un petit bocal »

Votre Real a souvent rencontré le Milan de Sacchi. Une équipe sans numéro 10…
Sacchi a été révolutionnaire. C'était un maître tacticien qui a fait du Milan une machine tactique. Mais il a aussi été sélectionneur, et même s'il n'aimait pas les n°10, il me semble que Baggio était un titulaire indiscutable… Pour Sacchi, l'organisation, c'était très important. Mais quand je vois l'Espagne jouer, je ne vois pas de désorganisation. Elle a une organisation basée autour du ballon. Celle de Sacchi était basée sur l'espace. Je ne sais pas pourquoi on associe le talent et la qualité au désordre. Je ne suis pas d'accord avec ça. Pour moi, quand il y a du talent et des joueurs avec des caractéristiques de 10, il y a de l'ordre. Le seul désordre qu'ils provoquent, c'est dans l'organisation de l'équipe adverse pas dans la leur. Oui, Milan était vraiment une équipe parfaitement organisée, mais si elle a autant gagné, c'est parce qu'il y avait aussi une part d'improvisation. Gullit, Donadoni, Van Basten, ils te foutaient le bordel. C'est ça qui était magnifique : ces grains de sables qui, au lieu d'enrayer la machine, te le faisaient avancer.

Quelle est la place du numéro 10 en équipe d'Espagne ?
Avant on se demandait : « Si tu fais jouer Xavi, Iniesta, Silva et Cesc ensemble, qui récupère le ballon ?  » Maintenant, on pense à l'inverse. Si tu joues avec beaucoup de 10 ensemble, ou avec des footballeurs qui ont les caractéristiques des n°10, tu donnes la priorité à la possession de la balle, tu maîtrises le match. Beaucoup disent que l'Espagne est ennuyeuse à voir jouer parce que sa possession de balle est stérile. Mais la possession, c'est le moyen d'attaquer, mais aussi de se défendre. Si l'adversaire n'a pas le ballon, comment il va marquer ? Tout ça pour dire que l'Espagne a récupéré l'essence du football, l'héritage laissé par les 10. C'est-à-dire avoir le ballon et savoir quoi en faire en toutes circonstances et de manière efficace et intelligente. L'Espagne, c'est un aquarium. On a beaucoup de gros poissons dans un petit bocal. Regarde bien les poissons, même quand ils sont des milliers dans un mètre carré, ils ne se marchent pas dessus. Ils sont très mobiles. Comme nos 10.

En Allemagne et en Angleterre, on accorde moins d'importance au 10. Vous avez une explication à cela ?
Les Allemands et les Anglais ont longtemps été corsetés. Les latins jouent au football pour éviter les contacts et sont à la recherche d'espaces. Eux, en revanche, ils cherchent l'impact et ils mettaient des ballons dans la boîte. Je pense que c'est pour ça qu'il n'y a pas de grande culture du 10 chez eux. Il a fallu que des entraîneurs étrangers arrivent en Premier League pour qu'on arrête de voir des longs ballons vers les attaquants. En Angleterre, le jeu, les centres passaient avant tout par les ailiers. Les 10, eux, ils mourraient de faim. Je me rappelle Glenn Hoddle, un joueur merveilleux. Bah en Angleterre, il était perçu comme un extraterrestre. Tu l'aurais mis sur la lune, c'était pareil. Il a dû se sentir très seul parfois pendant les matchs...

En Espagne, il ne faisait pas bon être un 10 il y a encore quelques années.
Pendant longtemps, on s'est méfié du 10. On a toujours eu des doutes sur leur investissement. On leur reprochait de ne pas assez se défoncer, de ne pas assez courir. Des Xavi ou des Iniesta à mon époque, ils auraient été critiqués. J'ai souvent entendu dire : « Il est petit, il ne court pas vite, il ne saute pas haut. En vrai, il n'a que de la qualité technique et de la vision de jeu. » C'était bête. On a longtemps préféré le muscle à la malice. C'était du temps de cette bêtise énorme qu'était la Furia. Et regarde maintenant où on en est : on a fait du chemin.

Qu'est-ce qui explique qu'on forme moins de meneur de jeu aujourd'hui ?
Quand j'étais petit, je jouais dans les potreros de mon quartier de Madrid. Je dribblais des troncs d'arbres et des vieilles dames avec leur caddy de courses. Il n'y avait pas de lignes, pas de buts, mais les possibilités étaient infinies. Aujourd'hui, tous les mômes jouent dans des gymnases, sur des terrains synthétiques. Tout est encadré ; aseptisé, c'est de plus en plus rare de les voir jouer dans la rue. Le football est tellement organisé qu'il tue la création et la prise d'initiatives. C'est aussi pour ça qu'on a moins de 10. Il faut de la fantaisie pour que ce type de joueur émerge et c'est quelque chose qui a beaucoup à voir avec tout ce qui t'entoure.


Propos recueillis par Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


LesterFreamon Niveau : District
Excellent article ! Son interview donne envie de voir son équipe jouer, est-ce que quelqu'un connaît bien l'Olympiakos ici pour parler un petit peu de leur jeu?
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : 4
Rien que pour voir évoluer Gaëtan Bong ça faut le coup d'oeil ouais
christianlebresilien Niveau : District
"c’est très rare de voir un joueur porter le 10 et avoir les pieds carrés" ==> Gallas avec son n°10 à Arsenal faisaient mal aux yeux
LesterFreamon Niveau : District
Un technicien hors pair en effet.. @brianhainaut
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 19
Quand je lis ce genre d'interview, j'ai l'impression que le football est une véritable science.
C'est tres juste ce qu'il dit
petitbodiel Niveau : CFA2
poésie quand tu nous tiens...
Xavi et Cesc numéros 10?
Bon ben je comprends plus rien au foot.
Ou ptet qu'un numéro 10, c'est juste un milieu technique dans le foot d'aujourd'hui?
Note : 2
@ Coach Mouzone

Merci tu viens de me spoiler la fin de The Wire alors que je suis qu'au début de la saison 3 ! Frère Mouzone devient donc coach des Baltimore Ravens, je le sentais pas venir ça...
Le problème n'est pas que les entraineurs n'aiment plus jouer avec des n°10 mais ils ne savent plus le faire, c'est ça le pire!
boy in green Niveau : District
Mine rien dans les 4 plus grands de l'histoire vu de l'oeil d'un espagnol, on a 2 français ! Cocorico
Message posté par Ruud04
Xavi et Cesc numéros 10?
Bon ben je comprends plus rien au foot.
Ou ptet qu'un numéro 10, c'est juste un milieu technique dans le foot d'aujourd'hui?

Xavi non, mais Cesc oui. Xavi joue trop reculé mais Cesc lui est partout et sait tout faire.
dernière et toute fraiche illustration de ces paroles pleines de bon sens:

https://www.youtube.com/watch?v=5xqueIwRJqs
Sa remarque sur le foot de rue des gamins est vraiment intéressante. Doit-on se résigner à ne voir à l'avenir que des argentins et des brésiliens comme 10 créatifs ?
Message posté par sospanic
Sa remarque sur le foot de rue des gamins est vraiment intéressante. Doit-on se résigner à ne voir à l'avenir que des argentins et des brésiliens comme 10 créatifs ?


De toute façon, ça a toujours été plus ou moins comme cela...
Michel.
Mon idole, bien avant Raul, un magnifique joueur qui aurait sans nul doute mérité la consécration suprême en Coupe d'Europe des Clubs Champions
(la seule, l'unique, la VRAIE coupe des Champions, pas comme cette infâme League du pognon qui regroupe les champions et 1er, 2è voire 3è dauphins...) avec le Real.
Superbe article.
Michel quel génie, une légende de la casa blanca.
J'espère qu'il va réussir en tant qu'entraineur et pourquoi pas revenir à la maison ensuite.
Note : 1
Message posté par sospanic
Sa remarque sur le foot de rue des gamins est vraiment intéressante. Doit-on se résigner à ne voir à l'avenir que des argentins et des brésiliens comme 10 créatifs ?


Remarque pertinente , je sais pas si tu a déja remarquer en France l'expression " 10 a l'ancienne " un peu comme si tu mettais des lunettes mouche sur le nez et que tu allumais ta télé 3 boutons en noir et blanc au moment de dire ces mots !
Michel dit ce que j'ai écris il y a quelques jours sur Simeone ou un entraineur Argentin ne voit pas un effectif sans un meneur de jeu .
Après je ne serais dire pourquoi ils en sort moins ici dans les écoles de football , il faudrait demander aux adultes qui gèrent les centres de formation ...
Arthur-FAFI Niveau : DHR
L'article sur le 10 "classique" est intéressant mais il faut noter quand même une évolution dans le football moderne.

Aujourd'hui, les joueurs "essentiels" doivent être plus polyvalents. Ils ont un peu un rôle de meneur de jeu et un rôle important de finisseur.

Les stars actuels sont : Ronaldo - Messi- Ibra - Suarez - RVP - Rooney - Costa - etc...On les juge d'abord sur leurs buts et sur leurs passes décisives. Mais, ils ont un talent technique (dribble, passe, contrôle) et de la vista. Ils ont aussi de la percussion. En gros, ils faut qu'ils fassent un peu tout. Et, ils sont assez libres dans leur placement.

La différence aussi est qu'ils ont un tel talent que l'équipe doit être à leur service. Avant cela, le 10 classique était plutôt au service de l'équipe. Platini et Zidane ne sont pas les meilleurs réalisateurs français. Ce n'était pas leur fonction.
Message posté par sospanic
Sa remarque sur le foot de rue des gamins est vraiment intéressante. Doit-on se résigner à ne voir à l'avenir que des argentins et des brésiliens comme 10 créatifs ?


Tu connais qui comme brésilien ou argentin qui jouent n°10 depuis Ronaldinho et Riquielme?
Y a Diego, c'est le seul vrai n°10 brésilien
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 13
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3
dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23