1. //
  2. // 16es
  3. // Montpellier-Marseille

Michel doit-il lancer des minots ?

La saison passée, Marcelo Bielsa avait donné l'impression de vouloir donner leur chance aux jeunes du centre de formation marseillais. Depuis l'arrivée de Michel, seul Sparagna a réellement trouvé sa place sur les feuilles de match. Un tort de l'Espagnol qui aurait intérêt à s'appuyer sur les minots olympiens ?

389 14
Depuis le début de la saison, seuls quatre joueurs issus du centre de formation de l'OM ont eu les honneurs d'une présence en équipe première. Mais derrière Stéphane Sparagna - 12 apparitions et une arrivée en équipe de France espoirs - l'utilisation des « minots » ressemble surtout à de la pose de résine pour boucher les trous dans les compos de Michel. Lequel a aligné le jeune Alphousseyni Sané arrière gauche contre Toulouse en Coupe de la Ligue, ou donné quelques minutes de temps de jeu à Antoine Rabillard, Jérémie Porsan-Clémente ou encore André Zambo-Anguissa en Ligue 1. Quand on songe au potentiel du bassin marseillais, il y a de quoi rester songeur par rapport à la productivité du centre de formation local, qui, cet été, a envoyé Aloé, Tuiloma ou encore Andonian chercher du temps de jeu dans les divisions inférieures. Avec le départ d'André Ayew en juillet, l'OM a perdu sa dernière grosse production maison, après les ventes ces dernières années de Samir Nasri ou Jordan Ayew. Quand il ne s'agissait pas d'un potentiel non suspecté comme Mehdi Benatia, parti par la petite porte et qui évolue désormais au Bayern Munich. Beaucoup d'autres pépites marseillaises n'ont même pas eu la chance d'intégrer la formation locale avant de briller ailleurs, à l'image de Cantona, Gignac, Dib, Lebœuf, Luccin ou encore Zidane, pour citer les plus emblématiques de tous. Un an après Marcelo Bielsa qui avait semblé ouvrir la porte à la jeunesse marseillaise, son successeur espagnol n'a pas fait bouger les lignes. Mais en a-t-il vraiment la possibilité ?

« Il est déjà difficile pour eux de jouer face à des joueurs plus âgés en CFA »


Promue en CFA en fin de saison dernière, la réserve phocéenne est engluée à la dixième place du groupe C de la quatrième division française. Et n'a pas forcément impressionné ses adversaires, à l'image d'André Blanc, entraîneur de Hyères, qui a vu « une équipe très jeune, même si elle a beaucoup de talents individuels » . Pour le technicien, le décalage entre ce que devrait produire l'OM et ses résultats réels découle « du besoin d'un temps d'adaptation à un échelon supérieur. Si la réserve de Marseille est actuellement inférieure à celles de Monaco ou Nice, c'est en partie parce que ces dernières sont en CFA depuis longtemps » . Pour lui, la jeune génération olympienne est encore un peu verte pour prétendre à la Ligue 1, car « il est déjà difficile pour eux de jouer face à des joueurs plus âgés en CFA, alors les exposer dans l'élite, ce ne serait pas leur rendre service » . Louis Manuel Nogueira, l'entraîneur du Pontet, pense au contraire que jeter les espoirs olympiens à l'eau aurait du bon : « Maxime Lopez, Bilal Boutobba, Antoine Rabillard, Jérémie Porsan-Clémente ou Abdelkader Kraïchi sont intéressants, mais ils sont barrés en équipe première, ce qui limite leur progression. » Pour le Franco-Portugais, la situation des minots marseillais soulève la question « d'une politique formatrice ou non à l'OM » . Avec notamment l'idée d'éventuellement sacrifier certains objectifs à court terme pour aider une génération de jeunes joueurs à s'affirmer. « C'est un choix stratégique de s'appuyer sur la formation ou pas, il ne faut pas avoir peur de passer par des séries de résultats difficiles. » Par obligation, l'Olympique lyonnais s'y est résolu avec succès depuis près d'une décennie, « grâce à une génération hors norme » , estime Nogueira. Pour Blanc, il est évident que l'OM n'est pas près de suivre l'exemple, « car on ne s'improvise pas club formateur, qui plus est dans un club exigeant comme Marseille » . Surtout que l'entraîneur de l'équipe première n'a toujours pas imprimé sa patte et souffre de plus en plus péniblement des comparaisons avec son prédécesseur.

« S'appuyer sur la formation, c'est s'offrir une identité de jeu »


Mais pour les deux techniciens, que ce soit, concernant Michel, de son propre chef ou sur les injonctions de sa direction, l'ouverture à une utilisation plus poussée des gamins marseillais aurait du bon sur le moyen et long terme. « Même si des exemples comme le FC Barcelone sont excessifs, car il y a aussi une ligne d'attaque Messi-Neymar-Suárez qui leur facilite la vie, s'appuyer sur la formation, c'est s'offrir une identité de jeu » , assure Nogueira. Une identité qui pourrait parfois faire passer la pilule plus facilement en cas de mauvais résultats, car « cela plairait sûrement aux supporters d'avoir une vraie identité marseillaise, comme la génération des minots des années 80 qui a marqué l'histoire du club. » À condition néanmoins de bien doser l'arrivée des jeunots sur les feuilles de match, car « pour que cela fonctionne, il faut utiliser ces jeunes de manière ponctuelle et ne pas trop pénaliser les résultats » , analyse Blanc. « Et puis, on ne va pas mettre onze jeunes sur le terrain, ils doivent être aidés par des cadres qui leur apportent de l'expérience et de la sérénité » , estime Nogueira. À Steve Mandanda et Lassana Diarra d'accepter de parrainer des petits Marseillais.


Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

un mec derrière son PC Niveau : National
Autant je suis d'accord sur le fait d'aligner 4 minots au coup d'envoi pour un match de coupe ou de L1, autant je ne vois pas en quoi en titulariser un de temps en temps, ou entrant pour la 2e mi-temps leur ferait du mal.
Le petit Sané s'en est plutôt bien sorti à Toulouse par exemple. On voit souvent des articles parlant de telle ou telle pépite marseillaise pisté par des clubs européens mais on les voit jamais jouer.
Et vu ce qu'a proposé les pros depuis le début de saison, je suis pas certains que les jeunes auraient fait pire
Entièrement d'accord avec toi ! Je ne comprends pas plus que toi pourquoi on ne voit jamais Boutobba dans le groupe, alors que Bielsa l'avait déjà fait entrer en cours de match et qu'il a brillé avec les petits Bleus récemment (Euro U17 je crois). Pareil, on nous vend à tours de bras le petit Lopez, qu'on ne voit jamais jamais. Rabillard a eu le droit à deux entrées faméliques lors de deux purges à Guingamp et Toulouse. Sans parler de Porsan.
Sané a été correct à Toulouse, sûrement meilleur que ce qu'aurait apporté De Ceglie.

Sparagna, c'est plutôt logique qu'il soit barré par le regain de forme de Nkoulou et la montée en puissance de Rolando. Zambo Anguissa j'ai du mal à me faire une idée. Sur le peu de match où je l'ai vu jouer, je l'ai trouvé très emprunté.

Pour ce soir, Michel n'a pas retenu Porsan, ni Boutobba, ni Sané ni Lopez.
Seuls Rabillard, Sparagna et Zambo ont une (petite) chance de jouer. C'est con, ça n'aurait pas été plus mal de faire souffler certains avec le match de dimanche.
J'ajouterais un autre truc avec lequel je ne suis pas d'accord, dans ce qu'à dit Blanc dans l'article. En gros, il nous dit "ils sont déjà jeunes pour la CFA, faudrait pas les mettre en L1". Mais si un joueur comme Lopez ou Boutobba joue en appui sur Apruzesse, est-ce que le résultat sera inférieur s'ils font cette même passe à Batshuayi ?
C'est là aussi où il est intéressant de tester les qualités des uns et des autres en match réel. Parce que Boutobba, encadré par des Nkoudou, Sarr, Batshuayi, Diarra & co, il ne jouera pas comme s'il jouait avec Lopez, Rabillard et consorts.

Je pense que c'est un peu pareil pour toutes les CFA, il y a un ou deux joueurs qui sortent du lot, en dehors de la génération dorée à Lyon, qui reste une exception. De cette CFA, tous ne deviendront pas joueurs de L1, loin de là.
Concernant Lopez, Bouttoba et Porsan-Clemente, je ne sais pas ce qu'ils valent au niveau du jeu, de la technique.

En tout cas, ce qui est certain, c'est qu'ils ne sont absolument pas assez matures physiquement pour s'imposer en L1. Les deux premiers ne font même pas 60kg tout mouillés, comment veux-tu qu'ils puissent résister à un quelconque défenseur ? Au moindre contact, ils explosent. Sur le terrain, on dirait des enfants.

Bien sur qu'ils n'auront jamais un physique à la Kurt Zouma et c'est pas ce qu'on attends d'eux mais là l'écart est trop grand pour joueur face à des hommes. A titre d'exemple, des joueurs comme Valbuena ou Griezmann, pas réputés pour leur physique font à peu près 70kg.

Moi je pense qu'il est trop tôt pour les faire jouer en L1 et qu'il faut les laisser se développer physiquement encore un peu, ils ont le temps, ils n'ont pas fini leur croissance, ils ont qu'entre 17 et 18 ans.
DivinCodino Niveau : DHR
Pour Sané, je pense que si l’arrière gauche titulaire avait été un joueur avec un peu plus de bouteille que Mendy, le club n'aurait même pas pris De Ceglie.
Quand on voit toutes les apparitions de Zambo hors Groningen (qui est easy la pire équipe rencontrée par l'OM cette saison, face à laquelle il avait fait illusion), c’est incompréhensible qu'il soit systématiquement devant tous les autres jeunes.
L'an dernier Bielsa avait alternativement convoqué Aloé, Sparagna, Boutobba, Porsan-Clemente, Tuiloma, tous en ont retiré quelque chose.
Ah oui Zambo... Lui effectivement il est mature physiquement mais j'ai du mal a voir à quoi il peut bien servir pour l'instant sur un terrain. J'ai l'impression que n'importe quel joueur de national pourrait avoir plus d'influence sur le jeu que lui.
Elcocolonel Niveau : DHR
J'ai l'impression que c'est une bonne question pour le futur du foot français : que faire des jeunes en cfa ?
C'est un peu la même avec le PSG, Augustin vaut mieux le prêter à une ligue 2 ou qu'il s'entraîne avec les cadres du PSG ?
Est-ce que du coup, Lyon est quand même pas en avance dans cette politique de grand bain ? ça a bien marché l'an dernier quand même de faire monter les jeunes.

Un peu moins objectivement, j'ai l'impression que ça fonctionne bien pour Nancy, avec des jeunes comme Aït Benasser / Busin qui sont de bons renforts occasionnels mais qui ont l'air de pas mal progresser aussi en gagnant du temps de jeu.

A l'inverse, je pense que c'est un dosage de coaching personnel de recadrer les CFAs pour qu'elles comprennent que c'est une récompense à double-tranchant, car elle oblige à redoubler d'efforts et de travailler justement là-dessus. Là par exemple, avec ma base nancéienne, j'ai l'impression que c'est un peu ce que dit Correa à Lusamba. Ok petit, t'as des fulgurances mais il faut que tu sois plus humble dans ton jeu. C'est une récompense de jouer en équipe première mais c'est presque aussi une malédiction parce que le joueur peut vite prendre le melon.
un mec derrière son PC Niveau : National
Je le trouve pas mal Anguissa. Au dela qu'il soit "mature physiquement" il est surtout à l'aise avec le ballon. C'est pas juste un bourrin made in L1, c'est un jeune avec de bonnes base physiques et techniques qui peu encore énormément progresser
Effectivement c'est vrai que pour l'OM et d'autres clubs français il y a ce problème d'utilisation des jeunes formés au club
Plus précisément pour Marseille, Michel devrait essayer de les lancer dans le grand bain. ça pourrait permettre à Batschuayi de se reposer un peu et pourquoi pas remettre un peu de fraicheur et de concurrence.
theBigLebowski Niveau : District
Je ne sais pas pour le long terme. Mais sur cette saison, doubler le poste de Bats avec des minots me paraît être plutôt une bonne idée.
DocteurTherHappy Niveau : District
Une des solutions c'est peut être de permettre au équipe de jeune de jouer en national voir L 2 ( Avec des playoffs en fin de championnat de CFA ) , pour avoir de véritable equipe B

Ou de favoriser encore plus les prêts de jeunes dans des équipes pro ( Augmentation du auto de joueur prêté formé au club )
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Comment êtes-vous chers marseillais avant le rendez-vous de ce soir ?
Vous trépignez d'impatience, la pression monte et vous voyez ça comme le match de votre saison pour accrocher l'Europe plus facilement où vous êtes un peu désabusés et en avez rien à carrer ?
Personnellement, j'ai assez hâte, comme à chaque match de l'OM, c'est comme ça.
A des degrés différents bien sûr, mais j'ai hâte de voir un Strasbourg/OM ou un Chelsea/OM, j'aime regarder tous les matchs de l'OM.

Ce soir ce qui m'attire avant tout c'est de voir si les joueurs vont réussir à réitérer le même genre de match que face à Caen, qui, loin d'être parfait, était au moins intéressant au niveau des mouvements.

Satisfait ? ;)
Bayer Leverkusec Niveau : DHR
La formation à Marseille, vieux serpent de mer qui revient sur le devant de la scène dans les périodes creuses du club.
Pour une formation efficace, il faut au contraire surfer sur les périodes fastes, profiter des dynamiques positives pour ne pas griller les gamins (et d'autant plus à Marseille où "l’obligation de résultat" est décollée du niveau réel de l'équipe) et surtout, garder cette politique sur 5 ou 6 générations de joueurs, même si les résultats ne viennent pas de suite.
Pour le moment, le projet de Labrune ne semble pas s'appuyer sur le centre pour les années à venir (cf. relations avec Doyen ou encore l'accord soufflé par les lyonnais sur LE club formateur du bassin marseillais: Bel Air). Un jour peut-être, mais à court terme, ça parait bouché.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
389 14