En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Retraite de Michael Owen

Michael Owen, ce génie éphémère

Un mioche ultra-précoce… Des buts… Une merveille de pétard dans les filets de Roa… Des buts… Une Coupe de l'UEFA… Des buts… Un Ballon d'Or presque anecdotique… Et puis, plus rien… Ah si… Des béquilles, des attelles, des pépins et une retraite. Michael Owen s'en va mais Boy Wonder est parti depuis bien longtemps…

Modififié
Un joueur précoce
Faire ses gammes à Lilleshall Hall – le Clairefontaine anglais – est, communément, de bon augure. Jermain Defoe, Joe Cole, Scott Parker, Sol Campbell, Jamie Carragher, pour ne citer qu'eux, y ont fait les leurs. Owen, aussi, était de ceux qui ont foulé, un jour, la School of Excellence de la FA. Mais Michael avait cette étincelle que n'ont guère eue d'autres : un génie précoce… Trop précoce même. Liverpool en avait eu une ébauche, lorsque le gamin lui offrait sa première Youth Cup de l'histoire à 16 berges, une esquisse quand le natif de Chester plantait pour son premier match en pro à Milton Keynes à 17 printemps, une confirmation lorsque le mioche, 18 ans à peine, terminait meilleur artilleur de Premier League, avec 18 pions, et une apothéose quand Owen enchaînait, la saison suivante, avec 18 pétards et un deuxième Golden boot. Michael devient Magic Michael, Saint Michael, ou encore Boy Wonder
Vidéo

2001, année de tous les succès
Le millésime 2001 rime avec titres en pagaille et consécration individuelle pour le Boy Wonder. Un exercice 2000-2001 où il a passé son temps à casser les reins des défenseurs adverses. À seulement 22 piges dans les jambes, l'attaquant des Three Lions s'est déjà imposé en tant que titulaire inamovible sur le front de l'attaque avec Emile Heskey. Le duo va éclabousser l'Europe de tout son talent en ramenant à Anfield sa troisième Coupe de l'UEFA au terme d'un match ébouriffant face au Deportivo Alavés (5-4 a.p). Ce qui permettra au peuple red de glaner la Supercoupe d'Europe trois mois plus tard. Mais l'enfant chéri de Chester avait au préalable pris le temps de garnir son palmarès au pays de Sa Majesté. Une League Cup, un Community Shield et une FA Cup dont il sera le héros grâce à un doublé salvateur en finale contre Arsenal. Pour ces titres empilés – au nombre de cinq – et ses 27 pions claqués toutes compétions confondues, Owen remportera le Ballon d'Or devant Raúl et Kahn. Et verra à jamais son blase inscrit à l'encre indélébile aux côtés de ses illustres compatriotes Matthews et Keegan.
Vidéo

Madrid, l'expérience foirée
Été 2004. Alors que tout le monde à Madrid attend Patrick Vieira, Michael Owen débarque à Madrid un peu à la surprise générale. A un an de la fin de son contrat à Liverpool, le buteur quitte le « club de son cœur » pour rejoindre le « club de ses rêves » . Une opération plutôt bien menée par Florentino Pérez qui récupère le joueur contre 12 millions d'euros et l'éphémère Antonio Nuñez. Après Figo, Zidane, Ronaldo et Beckham, le boss du Real tient son nouveau Galactico. Présenté en grande pompe avec son numéro 11 dans le dos, Owen ne cache pas son bonheur. Il va pourtant vite déchanter. Barré par la concurrence de Raúl et Ronaldo, le buteur doit se contenter d'un simple rôle de joker. Un rôle qu'il tient plutôt bien d'ailleurs. Au total, il plante 22 pions en 55 matchs. Pas mal pour un remplaçant. Et comme il fait les choses bien, il claque même un but contre le Barça en Liga (4-2). Lassé de sa situation, Michael décide de retourner en Premier League. Il quitte l'Espagne après une saison compliquée et sans aucun titre dans ses valises. La même année, Liverpool remporte la Ligue des champions. Cruel.
Vidéo

Newcastle, la désillusion
25 millions d'euros. C'est le prix déboursé par Newcastle pour récupérer Michael Owen à l'été 2005. Le transfert le plus cher de l'histoire du club. Autant dire que le bonhomme garde la cote outre-Manche. « Faire venir Michael est le plus grand moment de ma présidence » , déclare même Freddy Sheperd, le boss des Magpies, à son arrivée. Alors que son retour à Liverpool était évoqué, Owen décide donc de rejoindre St James' Park. Histoire de se relancer après son expérience foirée à Madrid. Histoire, aussi, de s'assurer une place de titulaire et une participation à la Coupe du monde 2006. Sa présentation est à la hauteur des attentes. 20 000 supporters garnissent les tribunes du stade des Magpies et les maillots floqués du "10" s'arrachent. Owen promet « de nombreux buts » et les fans salivent déjà en imaginant son association avec l'idole Alan Shearer à la pointe de l'attaque. Trop souvent blessé, le striker ne parviendra pourtant jamais à s'imposer chez les Toons. Au total, il ne dispute que 79 rencontres (pour 30 buts) en 4 saisons. Faible.


Direction Manchester
Le 3 juillet 2009, Michael Owen s'engage avec les Red Devils. Beaucoup se demandent alors ce qu'Owen peut apporter à la formation de Sir Alex Ferguson. Owen donne sa réponse le 20 septembre lors du derby mancunien. Entré en jeu à la 78e, il marque le but décisif dans les arrêts de jeu d'un subtil extérieur du pied droit (4-3). Voilà ce que peut apporter l'Anglais : des buts. Il en marquera 17 en 52 rencontres, et pas seulement en League Cup. Pas si mal pour un remplaçant. L'autre chose qui résume son passage à Manchester, c'est un numéro. Le mythique numéro 7 porté auparavant par George Best, Bryan Robson, Éric Cantona, David Beckham et Cristiano Ronaldo. La comparaison avec les anciennes gloires de Manchester se limite cependant au flocage de son maillot… Après trois saisons passées à United et une dernière saison galère, Owen quitte les Red Devils sans avoir enchanté.
Vidéo

The End…
Après quinze berges de pied-balle, leur lot d'orgasmes et de débandades, de coups de maître et de coups dans la gueule, le corps esquinté, les genoux en mousse, Michael embarque pour un énième challenge foireux… à Stoke. On le dit trop vieux, trop usé, trop vintage, trop… Le gus n'a pourtant que 32 ans, mais le corps d'un quarantenaire… Trop frêle au milieu des colosses potters. Sept sorties et un but plus tard, Michael Owen annonce qu'il tire sa révérence… dans l'anonymat le plus total. L'allégorie d'un génie que le temps aura trop éreinté…



Le striker des Three Lions
L'histoire d'amour entre Owen et l'Angleterre débute le 11 février 1998, à Wembley, contre le Chili (0-2). Lancé dans le grand bain par Glenn Hoddle, le Boy Wonder dispute l'intégralité de la rencontre et devient, au passage, le plus jeune joueur à évoluer pour l'Angleterre au XXe siècle (18 ans et 59 jours). Il inscrit son premier but pour les Three Lions, lors de sa 4e sélection face au Maroc. Sa popularité naissante pousse Hoddle à le sélectionner pour la Coupe du monde 1998. Et l'ancien joueur de Monaco n'aura pas à le regretter. Michael inscrit un but d'anthologie lors du huitième de finale contre l'Argentine (2-2, 3 tab à 4). Vitesse, dribble, précision. Tout y est. Le gamin s'impose rapidement comme l'un des cadres de la sélection. En 2001, il claque un triplé historique contre l'Allemagne, à Munich (5-1). Il devient même le premier joueur anglais à inscrire au moins un but dans quatre grandes compétitions internationales (Euro 2000, 2004 et Coupe du monde 2002). Insuffisant, cependant, pour amener sa team au-delà des quarts de finale. La génération dorée du foot anglais ne remporte aucun trophée et Owen se pète le ligament du genou contre la Suède, lors du premier tour de la Coupe du monde 2006. Le début d'un long calvaire. Malgré un retour éphémère en sélection en 2008, le striker ne retrouvera jamais son véritable niveau. Owen s'arrêtera finalement à 40 pions en 89 sélections. Un ratio vraiment pas dégueulasse.
Vidéo

Un palmarès décevant ?
A titre personnel, Owen a gagné le Ballon d'Or. Difficile de faire mieux. Mais au niveau collectif, c'est une autre histoire. Son année 2001 est bien évidemment fantastique avec une Coupe UEFA, une Coupe d'Angleterre et une Coupe de la Ligue notamment. Mais à part ça, son palmarès est famélique. Une petite League Cup avec Liverpool en 2003, une autre en 2010 avec Manchester United. Il y a bien un titre de Premier League en 2011 avec cette même équipe de Manchester mais difficile de se gargariser de cette récompense puisqu'il n'était pas un maillon fort de la bande à Fergie. Beaucoup lui promettaient pourtant une gloire sans précédent. Mais à l'image de son jeu, Owen est parti très vite. Sauf que tenir la distance, c'est une autre histoire. Et ça, l'Anglais n'a pas su le faire. La faute aux blessures ou à des mauvais choix de carrière ? Nul ne peut y répondre.



Des blessures à répétition
Le calvaire commence en décembre 2005. Lors d'un match contre Tottenham, Owen se brise le métatarse du pied droit. Il ne revient qu'à l'aune de l'été 2006 pour disputer la Coupe du Monde en Allemagne. Un retour loin d'être une sinécure puisqu'il se blesse gravement durant la compétition. Verdict : rupture des ligaments du genou. Newcastle est excédé, Owen meurtri. Il lui faut presque une année pour retrouver les pelouses de Premier League. Et comme souvent avec lui, tout va très vite, trop vite peut-être. A peine revenu à la compétition, il est de nouveau appelé en sélection. Il réalise d'ailleurs de belles performances mais est encore rattrapé par les blessures. Owen devient réputé pour être un joueur fragile. Son passage à Manchester donnera raison à cette théorie. Du gâchis au regard du potentiel du joueur. Un peu de chance, c'est peut-être ça qu'il a manqué à Owen pour marquer un peu plus l'histoire de ce sport.
Vidéo

Un physique atypique
Quel souvenir laissera Owen une fois sa carrière terminée ? Sûrement le souvenir d'un joueur supersonique. Il était petit et plutôt frêle, certes, mais bon sang, le mec était foutrement rapide. Nombre de ses buts sont des Ctrl+ C-Ctrl + V. Un appel au milieu des défenseurs et une course qui relègue tout espoir de retour à un doux rêve. Loin de l'attaquant britannique typique, bon de la tête, puissant mais avec des palmes à la place des pieds. Non, lui, son truc, c'était la profondeur, son plaisir, c'était d'éviter les contacts et prendre tous les défenseurs de vitesse. Son but en finale de la Cup en 2001 face à Arsenal en est l'exemple. A part ça, que dire sur lui. Michael Owen avait une bonne tête d'Anglais, plutôt beau gosse d'ailleurs. La preuve qu'on peut avoir le beurre et l'argent du beurre…
Vidéo


Par JL, RD, GB et EG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs !
Hier à 15:48 Mario Balotelli parodie Mario Kart 2 Hier à 11:27 Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 22 Hier à 10:06 Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 67
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 00:10 Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 36 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 20 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1