Miccoli n'oublie pas les critiques

Modififié
0 4
Auteur d'un triplé fantastique hier face au Chievo Vérone (4-1), Fabrizio Miccoli a permis à son club, à lui seul, de remporter sa première victoire de la saison. Et accessoirement, de quitter la zone rouge. Du reste, le « Romario del Salento » n'oublie pas les évènements récents. Comme les critiques sur ses prestations, son âge (33 ans et des brouettes) et surtout les deux dernières rencontres passées sur le banc. Avec ce triplé, il avait de quoi l'ouvrir :

« Cela ne me plaît pas que, depuis trois ans, on dise que je ne suis bon qu'à jouer les vingt dernières minutes d'un match. J'ai encore deux ans de bon football devant moi, je veux continuer à jouer. J'ai 33 ans, pas 40 ! J'accepte les décisions du coach, mais il faut qu'elles viennent de lui. Quand, dans un club, on vous dit des choses qui font mal, il n'y a que deux solutions : soit, on s'en va, soit on fait les choses qu'on sait faire : 70-80 minutes par match, comme un vieux. Et il me semble que je peux bien le faire. »

Référence évidente à Zamparini, qui aurait « conseillé » à Gasperini de mettre sa star sur le banc. Miccoli 1, Zamparini 0.
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

yanusdechien Niveau : DHR
ahhh le sourcil... c'est immonde !
Ralph Louren Niveau : DHR
Hey Mickey Rourke! What's up dude!?
Ma foi pour un vieux crouton, ça va !

"-Elle m'avait dit tu me fais penser à Mickey Rourke, avec toi c'est neuf secondes et demi !
-Neuf semaines et demi !
-Non non ! Elle m'avait dit neuf secondes et demi !"
Tjrs sympa de revenir sur un sujet vieux de 6 mois.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4