Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Mexique : Luna accusé de racisme

Diego Luna aurait dépassé les bornes. Auteur d'un petit format animé pour
la télévision mexicaine à l'occasion de la Coupe du Monde, l'acteur-réalisateur s'est payé
sans détour la classe politique mexicaine en utilisant la figure intouchable de Nelson Madela.


Dans "Rafita", le père de la nation arc-en-ciel est pris pour un pauvre mendiant par un politicien mexicain
de la plus sale espèce venu assister à la Coupe du Monde. Mais les propos racistes tenus par le ripoux
en cravate se sont retournés contre Luna, obligé de sous-titrer sur son Twitter son dessein de caricaturiste.
Visiblement diplomate, le réalisateur a concédé son « erreur d'avoir utilisé la figure de Mandela pour faire passer ce message » .

En revanche, la frange de la classe politique mexicaine mise en cause par l'acteur d'"Y tu Mama tambien" peut dormir sur ses deux oreilles.







TG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible