Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // JO 2012
  2. // Groupe A
  3. // J1
  4. // Mexique/Corée du Sud (0-0)

Mexique et Corée s'annulent

Devant un Saint-James' Park clairsemé, Corée du Sud et Mexique se sont neutralisés (0-0). À l'exception de vingt dernières minutes débridées, on s'est ennuyé ferme.

Modififié
Cinquante-cinquième minute : Ki Sung-Yueng oblige Jesús Corona à s'envoler, pour repousser sa frappe limpide et puissante. Il s'agit de la première occasion digne de ce nom d'un match que la nervosité des deux ensembles a longtemps rendu soporifique. Un grand classique des entames de compétitions internationales, où la peur de mal faire l'emporte sur les bonnes intentions initiales.

Légèrement dominatrice, la Corée du Sud a cependant rarement déstabilisé le Mexique. Les Tigres d'Asie ont surtout réussi à entraver la relance du vainqueur du tournoi pré-olympique de la CONCACAF, par un pressing haut et inlassable, une qualité dont ils avaient fait leur miel lors de la Coupe du monde 2002. Le sélectionneur coréen, Hong Myung-Bo, était d'ailleurs le capitaine de ces Tigres d'Asie, demi-finalistes du Mondial co-organisé avec le voisin japonais. Esseulé en pointe, Park Chu-young n'a jamais été trouvé en situation idéale par Koo Ja-Cheol (Wolfsburg) ou Ki Sung-Yueng, et n'a pu rappeler ainsi à Arsène Wenger pourquoi il l'avait recruté.

Giovani dos Santos sur la banc

Côté mexicain, Giovani dos Santos, lui aussi habitué à fréquenter les bancs de touche et tribunes anglaises, était écarté du onze titulaire. Une demi-surprise, puisque si le produit de la Masia a été appelé pour renforcer la sélection olympique, son manque de rythme fut évident lors des matches de préparation, comme son incapacité à briller à gauche et à s'associer avec Marco Fabián, le référent offensif d'El Tri lors du récent tournoi de Toulon (sept buts). Le joueur de Tottenham a finalement fait son entrée à la 66e place, pour prendre place en pointe et substituer un autre renfort, le transparent avant-centre de Santos Laguna, Oribe Peralta (28 ans). Au moment où le match s'ouvrait, le seul Mexicain de la sélection à évoluer à l'étranger n'a pas été loin de faire la différence par la qualité de ses services (66e) ou en se trouvant à deux doigts de pied de dévier une passe en profondeur de Miguel Ponce au fond des filets (88e).


Décevant et dominé pendant les trois-quarts de la rencontre, le Mexique s'est finalement trouvé tout près d'emporter la mise lors d'un dernier quart d'heure débridé. Au bout du temps réglementaire, Raúl Jiménez, entré à la place de Marco Fabián, voyait sans doute sa frappe déjà au fond des filets, mais elle passait du mauvais côté du poteau. Au final, Corée du Sud et Mexique se sont annulés et n'ont pas compromis leur futur dans le tournoi. Les deux sélections devront toutefois améliorer leur production offensive pour envisager les quarts de finale. Elles en sont capables.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 46
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 9 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT)