Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée

Mexès offre la C1 au Milan AC, l'Udinese en Europa League

Dernière journée de Série complètement folle : mené au score jusqu'à la 83e minute, Milan arrache finalement trois points sur la pelouse de Sienne et se qualifie pour la C1. La Fio est quatrième. L'Udinese atomise l'Inter et décroche son billet pour la C3. La Roma coiffe la Lazio au sprint final.

Modififié
Le Milan AC rit. La Fiorentina pleure. Mais quel dénouement, déconseillé aux cardiaques… Le Milan AC se qualifie pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Mais que ce fut dur… Oh oui, que ce fut dur. Les Rossoneri avaient simplement besoin de s'imposer sur la pelouse de Sienne, déjà relégué depuis la semaine dernière, pour s'assurer la troisième place. Ils ont finalement opté pour le scénario le plus dingue. Mené au score par un but de Terzi inscrit à la 25e minute, Milan a longtemps couru après le score, pendant que la Fiorentina s'amusait à enfiler les perles sur la pelouse de Pescara. La der' d'Allegri ressemble alors à une fin catastrophe, où tous les acteurs offrent leur pire prestation. Mais non, il fallait un happy ending. Ironie du sort, Milan obtient un penalty à huit minutes du terme suite à une faute de Felipe, un joueur prêté à Sienne par… la Fiorentina. Balotelli ne se fait pas prier, et transforme. À 1-1, c'est toujours la Fiorentina qui est qualifiée pour le tour préliminaire de la C1.

Mais Milan a désormais les clefs. Suite à un cafouillage dans la surface, à trois minutes de la fin, c'est Philippe Mexès qui offre le billet pour la Ligue des champions aux Milanais. Un véritable thriller, qui laisse les tifosi de la Fiorentina sans voix. Pendant plus de 80 minutes, ils ont caressé le rêve de la Champions. Ils devront finalement se contenter de la Ligue Europa, ce qui est déjà une belle réussite. La formation viola a en effet de quoi être confiante pour l'avenir : ce soir, elle en a passé 5 à Pescara, sous le signe d'un homme : Adem Ljajić, auteur d'un triplé, et de 6 pions sur les 6 dernières journées de championnat. L'homme du futur florentin. L'autre sourire vient d'un immense retour : celui de Giuseppe Rossi, qui a effectué ce soir ses grands débuts sous le maillot florentin, après une éternité d'absence. Ce sont eux, avec Montella, qui construiront la Fiorentina de demain. En attendant, c'est ce soir Milan qui fait la fête. Allegri a réussi sa mission : qualifier le Milan AC pour la C1, pour la troisième fois en trois ans. Il peut désormais partir en paix.

L'Udinese en C3, la Roma coiffe la Lazio


L'autre nouvelle de la soirée, c'est la qualification pour la Ligue Europa de l'Udinese. Les Frioulans avaient leur destin entre les mains, et devaient s'imposer à San Siro face à une Inter qui n'avait plus rien à jouer. Le suspense n'a pas duré bien longtemps, puisqu'au bout de 10 minutes, l'équipe de Guidolin mène déjà 2-0 grâce à des buts de Pinzi et Domizzi. L'Inter tente bien une vaine réaction par Juan Jesus, mais jamais elle ne sera en mesure de faire trembler l'Udinese. Au terme d'une balade de santé, les Frioulans s'imposent finalement 5-2 (avec un but exceptionnel de Di Natale, son 23e de la saison) et terminent leur championnat par une huitième victoire consécutive. La cinquième place est pour eux. L'Inter, pour sa part, va devoir tout reconstruire. Les Nerazzurri terminent neuvièmes, derrière Catane. Moratti dit vouloir conserver Stramaccioni. Il serait peut-être l'heure de se poser les bonnes questions.

Soirée de merde pour l'Inter, mais soirée complètement désastreuse pour la Lazio. Les Romains étaient les seuls à pouvoir potentiellement rattraper l'Udinese et ainsi se qualifier pour la Ligue Europa. Au bout de 10 minutes, ils ont bien compris que c'était mort. Restait alors une dernière chose à défendre : la suprématie de la ville. La Lazio avait en effet seulement besoin d'un nul face à Cagliari pour être assurée de terminer devant la Roma. Bah non. Face à une équipe qui n'avait plus rien à jouer, l'équipe de Petković a réussi à s'incliner 1-0, ponctuant ainsi une phase retour catastrophique. Cette défaite de la Lazio fait donc le bonheur de l'autre équipe de Rome, la Roma. Les Giallorossi se sont imposés 2-1 face au Napoli au stadio Olimpico, et coiffent ainsi leurs cousins laziali au poteau. Cavani, qui disputait peut-être là son dernier match avec Naples (tout comme Mazzarri), a inscrit son 29e but de la saison en championnat, en fin de rencontre. Le patron, c'est celui.

Respectivement sixième et septième, la Roma et la Lazio sont pour le moment toutes les deux out de toute compétition européenne pour la saison prochaine. Il ne reste donc plus qu'une seule solution pour décrocher un billet pour la C3 : gagner la Coupe d'Italie. La finale entre les deux formations romaines se disputera dimanche prochain, au stadio Olimpico. Une finale qui vaut véritablement une saison. Peut-être même le derby romain le plus important de l'histoire. La semaine va être longue, très longue, du côté de la Ville Eternelle.

Maran fait sourire Catane


Tous les autres matchs de la journée n'avaient aucun intérêt, du moins aucun intérêt pour le classement. La Juventus, championne d'Italie, a terminé sa saison par une défaite 3-2 sur la pelouse de la Sampdoria. L'équipe génoise est la seule équipe à avoir battu les Bianconeri aussi bien à l'aller qu'au retour. Mais la vraie nouvelle, pour les champions d'Italie, c'est qu'Antonio Conte sera bien le coach la saison prochaine. Et ça, c'est bien plus important qu'une défaite indolore sur la pelouse de la Samp. Pour son dernier match en Serie A, Palerme n'a de son côté pas franchement dit au revoir à ses supporters de la meilleure des façons. Les Siciliens se sont inclinés 3-1 à domicile contre Parme. Miccoli a sauvé l'honneur en fin de rencontre pour les rosaneri, inscrivant peut-être là son tout dernier but avec le maillot rose, puisque Zamparini lui a déjà fait comprendre que son salaire était trop encombrant pour un club de Serie B. Sympa.

Le reste : des matchs inutiles, oui, mais avec des buts. Dans l'après-midi, l'Atalanta et le Chievo se sont séparés sur le score de 2-2. Le grand protagoniste du match, c'est le Français Cyril Théréau qui, par deux fois, a permis au Chievo d'égaliser. 11 buts pour lui cette saison, le meilleur total de sa carrière. Joli. Moins joli : le 0-0 tout pourri entre Bologne et le Genoa, même si Bologne a vraiment fait preuve de malchance au cours de cette rencontre. Pour le Genoa, rendez-vous la saison prochaine, après avoir tremblé pendant des semaines et des semaines. Enfin, nos derniers applaudissements de la saison vont à Catane. Avec des moyens financiers limités, le club sicilien termine à la huitième place du classement. Leur dernier match de la saison s'est ponctué par un score de 2-2 sur le terrain du Torino. 56 points : le meilleur total de l'histoire du club en première division. Bravo à Rolando Maran, coach qui découvrait cette saison la Serie A, et véritable révélation des bancs de touche italiens. Reste maintenant le plus dur : confirmer au haut niveau, comme son prédécesseur sur le banc de Catane. Un certain Vincenzo Montella.

Les résultats :



Sampdoria - Juventus 3-2
Eder 31', De Silvestri 57', Icardi 75' / Quagliarella 25', Giaccherini 90'
Atalanta - Chievo 2-2
Stendardo 8', Giorgi 85' / Théréau 76' et 90'
Bologna - Genoa 0-0
Torino - Catania 2-2
Cerci 53', Bianchi 83' / Almiron 25', Bergessio 62'

Pescara - Fiorentina 1-5
Vittiglio 77' / Ljajić 16', 24' et 59', Mati Fernandez 28', Jovetić 54'
Cagliari - Lazio 1-0
Dessena 75'
Siena - Milan 1-2
Terzi 25' / Balotelli 84', Mexès 87'
Roma - Napoli 2-1
Marquinho 47', Destro 58' / Cavani 84'
Palermo - Parma 1-3
Miccoli 76' / Gobbi 38', Valdés 41', Belfodil 45'
Inter - Udinese 2-5
Juan Jesus 12', Rocchi 63' / Pinzi 1', Domizzi 10', Di Natale 41', Gabriel Silva 52', Muriel 67'

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 17 minutes Ongenda débarque en Roumanie
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Good bye, Paul Scholes !