1. //
  2. // 34e journée
  3. // Résumé

Metz sur le podium, Laval renverse Évian

Grâce à sa victoire 3-0 à Bourg-en-Bresse, Metz s'empare provisoirement de la troisième place. Lens, vainqueur d'Ajaccio, est quatrième à égalité avec Le Havre, qui joue samedi. Mené 1-0 à trois minutes de la fin, Laval s'impose finalement 2-1 contre Évian qui, du coup, se retrouve relégable. Niort sort de la zone rouge.

Modififié
117 11

Bourg-Péronnas 0-3 Metz

Buts : Bekamenga (6e, 56e), Candeias (11e) pour Metz

Attendre, c’est pour les faibles, et Metz n’est pas faible ce vendredi. Ça ne traîne pas pour prendre la troisième place du podium, grâce à Bekamenga. Servi parfaitement par Diallo après à peine six minutes, il trompe sereinement le gardien du plat du pied, deux mois et demi après son dernier but. Il ne faut pas longtemps pour que Candeias l’imite, plaçant le ballon dans un trou de souris, entre le portier et son poteau. Grâce à Fabri, Bourg-Péronnas s’en sort tout de même bien face à des Messins sans pitié. Pas de bol, Bekamenga a décidé de rattraper sa longue période de disette et s’offre un doublé sur un centre de N'Gbakoto à l’heure de jeu. Metz domine tranquillement jusqu’au coup de sifflet final et s’offre là une victoire posée, sans frayeur.

Sochaux 2-1 Brest

Buts : Toko Ekambi (21e), Ramaré (33e) pour Sochaux // Adnane (29e) pour Brest

S’il avait fallu choisir un match à suivre en particulier, ça aurait été sans aucun doute ce Sochaux-Brest totalement fou. On n’a pas le temps de checker la composition des équipes que Ramare s’en va toucher la transversale sur coup franc. Ekambi rattrape cette malchance peu de temps après, sur une erreur incroyable de Brest, laissant un véritable boulevard au Sochalien qui accélère vers le but et frappe du plat du pied pour une ouverture du score méritée. Adnane relance le suspense sur une tête opportuniste après une parade de Werner. De nouveau, on n’a pas le temps de réaliser que Ramare se charge de redonner l’avantage aux siens d’un ballon fouetté sur un coup franc indirect de Martin. La bataille se poursuit jusqu’au coup de sifflet final, même s’il n’y aura plus de but.

Lens 2-0 AC Ajaccio

Buts : Bourigeaud (46e), Gbamin (50e) pour Lens

Dès les premières minutes, il est clair que Lens a l’intention de prendre le match à son compte. Le jeu est pourtant longtemps fermé, avec de trop rares occasions et des frappes non cadrées. Pas de quoi inquiéter les gardiens, en somme. Il faut patienter jusqu’à la deuxième période pour se régaler avec deux buts qui surviennent coup sur coup. Le premier est signé Bourigeaud, opportuniste sur une incroyable parade de Mandanda après une lourde frappe de Cyprien. Les Sang et Or enchaînent immédiatement, de nouveau grâce au travail de Cyprien qui oblige encore Mandanda à repousser le ballon dans les pieds de Gbamin qui le met au fond, deux ans après sa dernière réalisation. Ça ne va ensuite que dans un sens, avec une domination complète des locaux.

Red Star 0-2 Niort

Buts : Dona N'Doh (16e), Sambia (88e) pour Niort

C’est une très bonne entame de match pour les Niortais, qui n’ont besoin que d’un quart d’heure pour ouvrir le score, via Ndoh, concluant un gros travail de Sambia qui avait dribblé un homme et laissé le but vide après une frappe enroulée repoussée par le gardien. Dire que le Red Star patauge est un euphémisme. Niort pousse davantage à mesure que les minutes défilent, mais les occasions se font paradoxalement plus rares, à croire que gagner sur le plus petit des scores est bien suffisant. Le Red Star se décide à réagir, sans grand succès, puisque, au final, les Niortais donnent une bonne leçon de réalisme à leurs adversaires du soir avec une dernière réalisation de Sambia en fin de partie.

Laval 2-1 Évian TG

Buts : Afougou (87e) pour Laval // Kaye (74e) pour Évian

Pour la première fois de la saison, Évian tombe dans la zone rouge à l’issue d’une rencontre sans volonté. Pourtant, l’ETG domine de bout en bout la partie avec une poignée d’occasions manquant cruellement de réalisme pour conclure. Pendant ce temps, Laval subit mais résiste, même si ce sont plutôt les visiteurs qui ne profitent pas des espaces. En gros, il n’y a rien à se mettre sous la dent en première mi-temps et il faut attendre la reprise pour que Goncalves apporte quelques frissons avec une reprise de volée incroyablement repoussée par Leroy. Tout doucement, les Roses s’affirment de plus en plus et ça finit par rentrer, via Kaye. Les Lavallois ne faiblissent pas pour autant et trouvent l’égalisation sur corner en fin de match, avec une tête à bout portant d’Afougou. Trois minutes plus tard, sur une touche longue et un beau cafouillage, Afougou envoie contre toute attente le ballon au fond des filets pour une victoire incroyable. Évian réclame bien une position de hors-jeu, mais il n’en est rien. Ça sent mauvais pour les Roses, désormais à la 18e place.

Tours 1-2 Nîmes

Buts : Santamaria (45e) pour Tours // Lacourt (45e), Maoulida (66e) pour Nîmes

On ne s’attendait pas à un tel score, au vu de l’entame du match des deux formations. C’est très équilibré, il y a peu d’occasions des deux côtés, et la partie semble condamnée à demeurer sur un score vierge. De manière inopinée, Lacourt reprend un ballon avec peut-être une légère faute de main sur corner et débloque le score. Santamaria lui répond subitement, de la tête. Les occasions ne sont pas forcément plus nombreuses, mais Nîmes y croit, et Maoulida redonne l’avantage à son équipe. Le reste n’est qu’anecdotique dans cette rencontre sans grands enjeux.

Créteil 1-0 Auxerre

But : Mollet (44e) pour Créteil

Le défi est compliqué, mais Créteil veut absolument sortir de la zone rouge et ça se ressent dès le coup d’envoi. Mollet et Gerard se procurent les premières occasions de la partie, mais ce n’est pas vraiment représentatif de la suite de la partie, bien moins passionnante. Heureusement pour le public, Vincent apporte un peu d’intensité dans le match avec une frappe de loin qui touche la transversale. Le reste n’est que gâchis, que ce soit au niveau des passes ou des tirs, dans les deux camps. Mollet décide tout de même qu’il est temps de prendre l’avantage et s’en va seul enchaîner une feinte de frappe du droit et une frappe croisée du gauche pour faire la différence. C’est encore loupé pour Créteil.

Valenciennes 1-2 Clermont

Buts : Joia Da Costa (11e) pour Valenciennes // Diedhiou (20e), Boulaya (90e) pour Clermont

Valenciennes prend rapidement les commandes de la partie, via Da Costa, qui concrétise un penalty offert par Ndao sur une percée pleine de technique. Clermont pousse et, dix minutes plus tard, Diedhiou redonne de l’espoir à son public, alors qu’il n’avait plus fait trembler les filets depuis onze journées. Juste après, il oblige même le gardien adverse à sortir une claquette sur une tête magnifiquement placée. Les occasions sont partagées, comme la possession du ballon, mais les tentatives sont trop approximatives pour espérer renverser la vapeur, d’un côté comme de l’autre. Valenciennes pousse et essaie de faire plier son adversaire. Néanmoins, c’est sans compter sur Boulaya qui inscrit le but de cette journée de Ligue 2 à la dernière minute sur un tir enroulé au coin gauche de la surface, logeant le ballon dans la lucarne opposée. Valenciennes ne méritait peut-être pas ça, mais le foot est souvent cruel.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Giuliano Depasquale
  • Modifié

    Dans cet article

    cul-terreux Niveau : DHR
    Bravo aux 400 (!) messins qui ont mis une sacrée ambiance ! Ca sent le match décisif à Lens à la dernière journée, 98 style.
    bon c'est decide, j'arrete de regarder Metz jusqu'a la fin de saison. A chaque fois que je me decide a choper un streaming, ils perdent...
    Championnat surprenant ou une equipe qui se prend 4-0 enchaine en gagnant 3-0, ou le Red Star (qui etait mon favori pour la 3e place) s'ecroule en perdant a domicile contre une equipe de Niort qu'on peut qualifier de moyenne. Si Le Havre bat Nancy (je n'y crois pas ni ne le souhaite), ca promet un final de malade.
    Note : 1
    Tours-Nîmes

    "Le reste n’est qu’anecdotique dans cette rencontre sans grands enjeux."

    Vous avez sifflé un demi baril de vinasse ou quoi ? Avec cette victoire, on valide quasiment un maintien historique et vous venez nous parler de "rencontre sans grands enjeux". Les gars, un peu de sérieux
    Note : 1
    30 000 personnes à Bollaert ce soir, quel public bordel
    Il y a de la place jusqu'à Clermont. Fin de saison bien bouillante.
    Je suis partagé entre l'envie le voir Metz, e club de mon enfance au plus haut niveau, et le fait que je sache qu'il n'y a pas le niveau pour évoluer en L1... :/ Que faire?
    Faut pas se prendre la tete.
    Le maintien du N.O fait rager les 3/4 des journalistes et encore plus la LFP !
    D'ailleurs dommage que Thiriez a démissionné, on lui aurait rendu un hommage vibrant aux Costières en fin de saison avec notre maintien !
    Super-Pippo Niveau : CFA2
    Ouais c'est ouf ce qu'on fait les crocos et je pense qu'un club du Sud comme ça doit déranger.
    danseavecmamie Niveau : DHR
    Bravo à Nimes!

    Quant à l'étudiant qui se prend pour un journaliste, regarde un peu le classement avant d'écrire des énormitées pareilles.
    Vous pensez qu'on peut se faire rembourser son billet quand le match qu'on a été voir a été à sens unique? Hier je voulais voir Bourg-Metz et j'ai vu seulement Metz.
    Ça fait une sacrée différence d'avoir une équipe niveau "bas de tableau Ligue 1" jouer une équipe niveau "haut de tableau national" Oo...
    andreas mollard Niveau : CFA2
    Pour avoir assisté à Lens Ajaccio, on se chie dessus durant les 45 premières minutes et ensuite, tel le déblocage d'un bouchon fécal on enquille deux buts coup sur coup...et on aurait du en mettre plus,c'est dommage, la différence de but va compter...
    Sinon, 30 206 spectateurs...la classe...et une put*** d'ambiance...si on joue le match de la monté contre Metz, avec ce public...j'ose pas imaginer..



    Et Nancy qui vient de taper Le Havre à domicile....la fin de saison s'annonce bouillante! Prochain match déplacement à Nimes, pratiquement maintenu mais qu'on est capable de louper dans les grandes largeurs

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    117 11