1. //
  2. // 14e journée
  3. // Metz/PSG (2-3)

Metz sait bien recevoir, Paris en profite !

Avec un sens de l'accueil indéniable, les Messins ont offert la victoire au PSG dans un match ouvert et intense, marqué par de nombreuses offrandes (2-3). Heureux et satisfaits, les hommes de Laurent Blanc se sont régalés du menu.

Modififié
4 26

Metz - PSG
(2-3)

M. Maïga (49'), M. Maïga (52') pour Metz , J. Pastore (8'), G. Bussmann (15' csc), E. Lavezzi (82') pour PSG.


Vendredi soir, il est toujours agréable d'avoir un ami qui sait recevoir à l'heure du dîner. Un ventre bien rempli est la meilleure garantie d'une seconde partie de soirée réussie. Qu'on se le dise, Metz est un hôte d'exception. Auparavant invaincus à Saint-Symphorien, les joueurs d'Albert Cartier ont mis les petits plats dans les grands pour régaler leurs convives, au terme d'un festival gustatif de belle intensité (2-3). Entre blessures, suspensions et convocations internationales, le PSG se présentait au régime, le bouche-à-oreille n'ayant pas vraiment fonctionné. Privés de temps de jeu, Cabaye et Marquinhos obtiennent ainsi leur part de gâteau, tandis qu'Adrien Rabiot savoure en entrée un tacle fondant de Guirane N'Daw (2e), soucieux de montrer son sens de l'accueil.

Metz régale


Sans envie et sans pressing, le FC Metz met tout de suite son hôte à l'aise. Puisque l'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, Bouna Sarr met la main à la pâte : sous la pression de Javier Pastore, le milieu perd bêtement un ballon dans l'entrejeu. Maladroite et passive, la défense messine cafouille par trois fois devant l'Argentin, qui profite de plusieurs contres favorables pour inscrire son premier but de la saison, en éliminant Carrasso d'une subtile balle piquée (9e). Le début des festivités, puisque sept minutes après, c'est Gaëtan Bussman qui trompe son propre gardien en contrôlant maladroitement un coup franc rentrant de Lavezzi (16e). La suite de la première période n'est qu'une orgie d'approximations défensives dont ne profitent ni Adrien Rabiot, signalé hors-jeu sur son but (37e), ni Javier Pastore, au terme d'un joli mouvement collectif (41e).

Le PSG frôle l'indigestion


La reprise à peine sifflée, le chef Fredy Fautrel fait son entrée en sifflant un penalty litigieux, sa grande spécialité. Appliqué, Modibo Maïga transforme l'offrande sans trembler (47e). Puisque Van der Wiel en redemande en levant la main, l'attaquant malien remet le couvert dans la foulée (53e). Passé en quelques minutes de généreuses portions, pour échauffer l'estomac, au plat de résistance à la technique plus maîtrisée, les protégés d'Albert Cartier enchantent les papilles de Saint-Symphorien. La suite du repas ne sera qu'une longue découverte de saveurs, agrémentée de beaux mouvements collectifs des deux côtés. La dernière bouchée sera néanmoins pour l'excellent Ezequiel Lavezzi, qui délivre ses coéquipiers en poussant un ballon relâché au fond des filets (83e). Du spectacle, de l'intensité, et un résultat positif, le menu proposé ce soir à Laurent Blanc mérite sans doute trois étoiles au guide Michelin. Son PSG s'est explosé la panse. Le malheureux Yohan Cabaye, blessé au mollet, a même frôlé l'indigestion.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

CoreeDuNord Niveau : Loisir
Pour moi, ces deux pénaltys accordés à Metz sont une preuve, s'il en fallait vraiment une, que le complot Frederic Thiriez - Qatar existe bel et bien.
"Metz a offert la victoire au PSG"...c'est un peu abusé quand même comme résumé.
Metz donne 2 cadeaux en début de match, Paris rend la pareille en début de 2ème. Voilà, on est quitte.
El Loco Bielsa ( anigolemagicien)
Ce troll de Cavani en fait j'admire ce joueur !

Puis le skill de Pastore très malsain, El Pocho Like a Boss.

Je pense que le psg à confirmer ce soir que c'est un concurrent sérieux pour chiper la première place à l'OM !
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Zlatan tout pourri, Cabaye l'homme le plus malchanceux du monde, on voit que Rabiot manque de temps de jeu (passes manquées, jeu souvent dirigé vers l'arrière comme par peur de faire mal), Chantôme plutôt bon, Cavani hors-jeu, et les argentins qui font le match à eux 2.

Carasso très bon, par contre je comprends jamais la stratégie de l'entraîneur de Metz. Pourquoi utiliser Malouda seulement la 1ère mi-temps ? Pourquoi pas en supersub plutôt que de se griller un changement à la pause ?
Freddy Fautrel'foutre dehors.

Javier s'est cru sur FIFA. Quelle indécence...
Incroyable ce geste de Pastore, je m'étais pris le même en tournoi de futsal j'ai rarement eu aussi honte de ma vie. Les pauvres défenseurs, le mec est vraiment cinglé
Note : 5
Ce qui est fou c'est qu'on ne fais plus aucun match sans trembler.

5 victoires consécutives avec à chaque fois des périodes de vides , des cartons rouges , des peno ...des buts.


Je pensais qu'on avais plié le match à la mi temps et bim et rebim. Heureusement qu'on fait preuve d'un vrai caractère et d'une volonté de vaincre à toute épreuve ... car niveau maîtrise c'est pas encore ça !

Allez Paris !
Match pas simple, mais victoire méritée au final. C'est bien de voir Paris arracher la décision en fin de match, c'est pas arrivé souvent cette saison. D'une certaine façon, ça veut dire que physiquement et mentalement on progresse. Il aurait p-e fallu plus appuyer après les 2 buts en début de match, parce qu'on a vraiment pas montré grand chose en 1ère, et on a failli le payer cash avec les 2 pénos pour Metz derrière...

Collectivement c'était pas mal, toujours pas au niveau de l'année dernière, mais quand même cohérent. Rabiot apporte tellement plus que Cabaye, qualité technique, dribbles dans les petits espaces pour se sortir du marquage (Verratti style, en moins bien évidemment), progression avec la balle vers l'avant. On l'avait presque oublié, mais il a de l'avenir ce con. J'espère qu'il passera vite devant Cabaye dans la hiérarchie. Dommage qu'il nous coûte un péno par contre.
Lavezzi homme du match clairement, grosse activité, des appels dans le tempo et toujours dangereux, et un but pour ponctuer le tout. Bon match de Pastore, même s'il fait qq mauvaises passes en 2ème. Mais bon, ya cette petite gâterie à la fin, ça fait (presque) tout oublier.
Ibra est pas encore dans le rythme, mais ça devrait venir. Fantomatique sur la 1ère, un peu meilleur en 2ème, où on l'a enfin vu redescendre pour orienter le jeu avec efficacité. Il a toujours tendance à privilégier la solution individuelle devant le but par contre. Pour l'instant ça passe pas, mais j'espère que la routourne va tourner bientôt pour lui.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Un match très bizarre. Zlatan m'a bien foutu les boules a redescendre aussi bas dans l'axe, déjà que Pastore y trainait souvent c'était un peu n'importe quoi à certains moments. Gros match de Lavezzi et de Pastore. Rabiot a bien un petit quelque chose qui devrait lui permettre de faire une belle carrière et Chantôme mérite clairement mieux que de concurrencer Papus dans le rôle du meilleur porteur de serviette. Cavani et Cabaye, les souffres-douleurs officiels de la saison attendront avant de se refaire une santé, au moins ils devraient passer une soirée tranquille niveau critique.
Honnêtement, si Paris n'en colle pas 3, ces deux demi-pénos en 4 minutes, ça fait le buzz de la semaine.
Parce qu'entre le contrôle de la main du messin avant le premier et l'effleurement de VdW avec un ballon qui finit quand même dans les pieds d'un messin à 8m du but, c'était quand même vachement sévère.

Dur après ça de faire une analyse du match.
Paris a reculé avec la sortie de Motta.
Pastore est chaud, Lavezzi aussi.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
C'etait la recette de la quiche lorraine présentée en direct de st symphorien.
Je n'ai pas pu m'empêcher de rigoler sur les buts(si ce n'est le dernier).
Et je pense que beaucoup de journalistes étrangers ont du être satisfait de voir que la rigueur defensive n'est pas un mot usurpé par la liguain.
Message posté par ohundnisursofoot
on voit que Rabiot manque de temps de jeu (passes manquées, jeu souvent dirigé vers l'arrière comme par peur de faire mal)


Rabiot, même avec du temps de jeu perdait déjà des ballons à la pelle et soignait ses stats de passes vers l'arrière. Je comprends pas la hype autour de ce mec.
ParisianoLF Niveau : Loisir
Message posté par innerself


Rabiot, même avec du temps de jeu perdait déjà des ballons à la pelle et soignait ses stats de passes vers l'arrière. Je comprends pas la hype autour de ce mec.



Il a que 19 ans alors que toi t'en as 27 et tu utilises des mots comme la hype
Message posté par ParisianoLF


Il a que 19 ans alors que toi t'en as 27 et tu utilises des mots comme la hype


Perdu, j'en ai 36.
ParisianoLF Niveau : Loisir
Message posté par innerself


Perdu, j'en ai 36.


Ah ça va alors
Du grand Javier ce soir! Cette incompatibilité avec le Z fait mal quand même mal à voir... Zlatan squatte tellement l'axe, et il le fait si bien, que ca condamne forcément Pastore dans le jeu.
La malédiction SF a encore frappée: un article sur Cabaye aujourd'hui, et bim il se blesse. Dur.
Sinon la théorie fumeuse des arbitres pro-PSG, on repassera. Heureusement que les Argentins étaient chauds ce soir.
L'essentiel est fait , 3 points.

Pastore est un Génie,
Lavezzi retrouve le Rythme et le sens des appels,
Cabaye est Maudit,

Zlatan en a pas finit avec son plan de com pour la marque de ses chaussures, je soupçonne même que sa talagie est liée à tous ça, faire autant de gros plan sur son talon pour nous montrer ses nouvelles chaussures noire me laisse perplexe...

Le foot est un complot mondial organisé par Nike ?
branlez-vous , vous etes premiers jusqu'a demain soir.
C'est beau pour une equipe qui claque 50 millions tous les 6 mois .
Bizou du soleil
Desmond Dekker Niveau : District
Message posté par valoch
branlez-vous , vous etes premiers jusqu'a demain soir.
C'est beau pour une equipe qui claque 50 millions tous les 6 mois .
Bizou du soleil


lol, ton bronzage est tout rayé ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 26