1. //
  2. //
  3. // Résumé

Metz presque en Ligue 1, le National pour Paris et Créteil

Avant-dernière journée de Ligue 2 ce vendredi soir. Les dix matchs de 37e journée se disputaient à la même heure. Metz se rapproche de la Ligue 1 en battant Tours (2-1), mais Le Havre s’accroche en se débarrassant d’Auxerre (1-3). En bas de tableau, c’est fini pour Paris et Créteil, défaits contre Valenciennes (1-4) et Niort (4-2). Sochaux fait la bonne opération aux dépens d’Évian.

Modififié
2k 19

AC Ajaccio 0-2 Sochaux

Buts : Sacko (42e), Sao (72e) pour Sochaux

Sochaux lutte pour se maintenir en Ligue 2 en cette fin de saison. Les Lionceaux, qui n’ont jamais connu la troisième division dans leur histoire, commencent le match tambour battant à Ajaccio. Karl Toko-Ekambi est le premier à se mettre en valeur, mais manque le cadre au quart d’heure de jeu. Il est imité par Sacko quelques minutes plus tard, mais l’ancien Bordelais dévisse sa frappe du gauche. La délivrance arrive peu avant la mi-temps grâce aux deux flèches offensives sochaliennes. Toko-Ekambi trouve la tête de Sacko qui décroise parfaitement sa tête pour tromper le portier corse. Moussa Sao décide lui aussi de participer aux attaques sochaliennes et décoche une superbe frappe du gauche pour doubler la mise côté Lionceaux. Les Sochaliens se donnent de l’air et quittent la zone rouge, aux dépens d’Évian Thonon Gaillard, qui passe dix-huitième à trois points de Sochaux. Le tout sans Hervé Renard ni Pascal Dupraz.

AJ Auxerre 1-3 Le Havre

Buts : Puygrenier (25e) pour Auxerre // Mendes (35e, 49e), Mousset (95e) pour Le Havre

Timides en début de match, les Havrais prennent rapidement la mesure de la rencontre, mais manquent les occasions d’ouvrir le score. Sébastien Puygrenier, en vieux briscard dans la surface après un corner mal dégagé, en profite et trompe Farnolle d’une tête puissante à la 25e. Mais le défenseur auxerrois perd son duel aérien contre Joseph Mendes qui égalise d’un joli coup de casque cinq minutes plus tard. L’attaquant havrais s’offre même le doublé au retour des vestiaires, à la réception d’un centre de Mousset au second poteau. Mousset endosse le rôle de buteur et fusille Boucher du gauche pour sceller le sort de la rencontre en fin de match. Les Havrais tiennent leur victoire, mais restent à trois points des Messins, troisièmes, qui possèdent une bien meilleure différence de buts.

Nancy 1-0 Évian TG

Buts : Lusamba (54e) pour Nancy

Destins croisés ce vendredi soir à Marcel-Picot. Nancy joue pour gagner son cinquième titre de champion de deuxième division quand Évian lutte pour sa survie en Ligue 2. Youssouf Hadji pense bien ouvrir le score pour les Lorrains avant la mi-temps, mais Benjamin Leroy est à la parade et réalise une belle horizontale. Le gardien haut-savoyard réalise un nouvel arrêt exceptionnel du pied au retour des vestiaires. Les Évianais décident de se mettre à jouer et trouvent la transversale nancéienne sur coup franc. Mais les hommes de Romain Révelli encaissent l’ouverture du score sur l’action suivante après un bon décalage d’Hadji pour Lusamba, qui trompe enfin Benjamin Leroy à la 54e pour inscrire le seul but de la rencontre. Évian file vers le National, tandis que les joueurs de l’AS Nancy-Lorraine sont sacrés champions de Ligue 2.

Niort 4-2 Créteil

Buts : Choplin (5e), Roye (35e, 38e), Dona Ndoh (66e) pour Niort // Diedhiou (14e), Gérard (20e) pour Créteil

Boris Mahon, défenseur de Créteil, parlait de « stress » avant d’aborder cette finale pour le maintien. Et le début de match entre le 16e et 19e de Ligue 2 se révèle vite encore plus anxiogène pour les Cristoliens. Sur la première occasion des Chamois, Choplin vient placer une jolie tête décroisée sur corner qui termine sa course dans les filets franciliens. Mais Diedhiou relaxe ses partenaires cinq minutes plus tard sur corner en embuscade au deuxième poteau. Gérard, parfaitement détendu, plante même le deuxième but de Créteil à la 20e minute de jeu. Mais Tony Chapron décide de mettre fin à l’euphorie cristolienne et expulse le gardien Yann Kerboriou à la demi-heure de jeu. Cyril Merville prend sa place dans les bois, mais ne peut repousser le penalty frappé par Jimmy Roye. Le capitaine niortais s’offre même le doublé trois minutes plus tard d’une belle reprise de l’extérieur du droit. Dona Ndoh permet aux Chamois de faire le break dans ce match complètement fou à la 66e. Créteil finira la rencontre à neuf contre onze après l’expulsion de Dabo pour un deuxième carton jaune. Créteil est en National.

Clermont 2-0 Brest

Buts : Laborde (48e), Dugimont (73e) pour Clermont

Pas grand-chose à signaler dans cette rencontre sans enjeu du milieu de tableau en Ligue 2. Les deux équipes se neutralisent dans une première mi-temps où les occasions ne sont pas légion. Gaetan Laborde décide de réveiller la partie d’un subtile coup franc botté par sa patte gauche au retour des vestiaires. Les Clermontois assomment ensuite leur adversaire du soir à la 73e d’un joli piqué du gauche de Dugimont bien décalé par Hunou. Clermont l’emporte deux buts à zéro face à des Brestois peu inspirés.

Bourg-Péronnas 2-1 Lens

Buts : Boussaha (1re), Goyon (82e) pour Bourg-Péronnas // Banza (94e) pour Lens

Ça commence fort au Stade Jean-Laville de Gueugnon. Lakdar Boussaha, parti dans le dos de la défense lensoise, vient tromper Jérémy Vachoux de l’intérieur du droit dès la première minute de jeu. Pas grand-chose à signaler dans le reste de ce match sans véritable enjeu si ce n’est la belle panenka inscrite par Yannick Goyon sur penalty à la 82e minute, Banza réduit la marque en fin de match pour les Nordistes. Lens reste à la septième place de Ligue 2, Bourg est 10e.

Metz 2-1 Tours

Buts : Milan (29e), Ngbakoto (69e) pour Metz // Khaoui (21e) pour Tours

Marco Simone, suspendu pour les deux derniers matchs de la saison, profite du You’ll never walk alone entamé par les 25 000 spectateurs de Saint-Symphorien depuis les tribunes. Sur le terrain, les Tourangeaux mettent la pression sur des Messins qui concèdent l’ouverture du score à la 20e après un festival du gaucher Khaoui. Guido Milan, le capitaine du FC Metz, égalise 10 minutes plus tard après une tête de Bekamenga mal repoussée par Kamara. Les hommes d’Hinschberger poussent et finissent par prendre l’avantage grâce à Ngbakoto, parfaitement lancé en profondeur par Kévin Lejeune à la 68e. Portés par un public survolté, les Messins ne tremblent pas en fin de match et l’emportent deux buts à un. Avec trois points d’avance et un bien meilleur goal average sur Le Havre, quatrième, cette victoire acquise ce vendredi soir sent bon la Ligue 1.

Nîmes 1-1 Laval

Buts : Ripart (55e) pour Nîmes // Chafik (13e) pour Laval

Début de match timide au stade des Costières entre Nîmes et Laval. Mais les Crocos, qui ont assuré leur maintien après avoir commencé le championnat à -8 points, se font surprendre au quart d’heure de jeu. Après un ballon renvoyé dans l’axe par la défense nîmoise, Foued Chafik décoche une belle frappe des 20 mètres qui termine sa course dans les buts gardés par Gallon. Nîmes réagit en seconde période grâce à Renaud Ripart qui vient égaliser après un long cafouillage dans la surface lavalloise. Un partout score final entre ces deux équipes qui officialisent leur maintien en Ligue 2 la saison prochaine.

Paris FC 1-4 Valenciennes

Buts : Camara (31e) pour Paris // Mbenza (58e), Fulgini (60e), Da Costa (80e, 87e) pour Valenciennes

Les joueurs du Paris FC ne se font plus beaucoup d’illusions avant d’accueillir Valenciennes à Charléty. Les hommes de Jean-Luc Vasseur à six points du premier relégable sont toutefois les premiers à se mettre en évidence lorsque Camara place sa tête en pleine lucarne à la demi-heure de jeu. Mais tout va s’écrouler en deux minutes pour les Franciliens. Mbenza déclenche une superbe frappe enroulée du droit pour égaliser à la 58e avant un débordement de l’éternel Sébastien Roudet venu servir Fulgini au point de penalty qui double la mise pour les Nordistes. Da Costa aggrave le score en fin de match en inscrivant un joli doublé. Valenciennes l’emporte quatre buts à un et relègue le Paris FC en National.

Red Star 3-2 Dijon

Buts : Da Cruz (24e), Ngamukol (39e), Bouazza (79e) pour le Red Star // Diony (14e), Jullien (85e) pour Dijon

Les journalistes chinois venus superviser le Red Star au stade de Beauvais assistent impuissants à l’ouverture du score de Diony pour Dijon dès la quatorzième minute de jeu après un joli mouvement collectif bourguignon. Mais les Audoniens se réveillent devant leurs invités d’un soir d’abord par Da Cruz qui égalise de la tête après une mauvaise sortie de Baptiste Reynet. Puis c’est Ngamukol qui donne l’avantage aux joueurs de l’Étoile rouge en remportant son face-à-face avec le gardien dijonnais. Les Bourguignons dominent la seconde période, mais manquent de précision devant le but à l’image de Tavares qui loupe l’immanquable à la 65e. Sammaritano décide de partir en vacances plus tôt que prévu à la 78e en récoltant un carton rouge après avoir sorti une claquette façon Luis Suárez pour empêcher le troisième but du Red Star. Un troisième but qu’inscrira Hameur Bouazza sur penalty dans la foulée. Dijon réduit l’écart dans la foulée sur corner par Jullien, mais s’incline trois buts à deux à Beauvais.

Résultats et classement de la Ligue 2

Par Maxime Feuillet
Modifié

Dans cet article

Note : 1
40 buts en national !

25 000 spectateurs à la meinau !

Plus de spectacle en D3 qu'en L1.

C'est fou.
Note : -1
Dijon va réussir l'exploit de finir 3ème après avoir été le premier à obtenir la montée.
J'ai déjà peur de l'année prochaine. Je ne vois pas un seul joueur dijonnais avoir le niveau L1. C'est simple, aucun ne serait titulaire à Reims ou Toulouse par exemple. On s'est juste retrouvés promus grâce à un concours de circonstances, avec 5-6 victoires improbables pendant que les "gros" se cherchaient encore. J'ai même pas envie de kiffer la montée, tant la claque sera violente la saison prochaine.
einmaleinstern Niveau : DHR
Dommage pour Le Havre, je suis sûr qu'ils auraient pu se démerder en L1!
Note : 1
Et St-Raphaël qui est relégué en DH ! Je n'aurais pas dû quitter ce club après mon année de poussin, c'est sûr. Je m'en veux...
Mousset et Lusamba, mes deux poulains.
A Dijon il y a Varrault non ?
Mais a part lui en effet l'equipe me semble tres legere.

Metz et Nancy, s'ils se renforcent intelligemment, ont un effectif qui a plus de chance de se maintenir.

Ceci etant ca dependra de qui Metz va recruter pour remplacer Ngbakoto (qui a annonce qu'il partait il y a deja quelques semaines). Mais au moins on a 2 voire 3 attaquants potables et ca devrait aider.

D'ailleurs en toute objectivite :-) Ngbakoto (et Didillon s'il n'avait ete blesse plusieurs mois) est/sont peut-etre les meilleurs joueurs de ligue 2
CFA non ? à moins qu'ils subissent une retrogradation administrative et que j'ai raté un épisode...
Message posté par Italia90
Et St-Raphaël qui est relégué en DH ! Je n'aurais pas dû quitter ce club après mon année de poussin, c'est sûr. Je m'en veux...


CFA non ? à moins qu'ils subissent une retrogradation administrative et que j'ai raté un épisode...
Message posté par themiz
CFA non ? à moins qu'ils subissent une retrogradation administrative et que j'ai raté un épisode...


Ouuuups, O.T.A.N. pour moi, c'est bien CFA.
Note : 2
Dommage pour le HAC, qui a perdu trop de matchs importants pour pouvoir monter. J'espère qu'on gardera le même groupe et le même état d'esprit, pour enfin retrouver l'élite l'année prochaine.
Strasbourg en L2 c'est la vraie excitation de l'année prochaine. Le retour en force du foot de l'est fait vraiment plaisir.
NIMOUAAAAAAS
Quand je vois le match contre Dijon hier je me dis que le red star aurait pu être encore mieux classé avec un début de saison moins catastrophique (aucune victoire lors de 6 premiers matchs alors que le jeu y était). Cette tendance à baisser le pied à l'heure de jeu montre que le souci était surtout physique. Petit à petit le coach Rui Almeida a fait des miracles dans cet effectif, qu'il reste et qu'on se maintienne encore la saison prochaine est mon seul souhait fotbalistique (si les Dieux du foot me lisent)
Message posté par supernabot
A Dijon il y a Varrault non ?
Mais a part lui en effet l'equipe me semble tres legere.

Metz et Nancy, s'ils se renforcent intelligemment, ont un effectif qui a plus de chance de se maintenir.

Ceci etant ca dependra de qui Metz va recruter pour remplacer Ngbakoto (qui a annonce qu'il partait il y a deja quelques semaines). Mais au moins on a 2 voire 3 attaquants potables et ca devrait aider.

D'ailleurs en toute objectivite :-) Ngbakoto (et Didillon s'il n'avait ete blesse plusieurs mois) est/sont peut-etre les meilleurs joueurs de ligue 2


Varrault était certainement bon, il y a 3-4 ans. Mais là clairement, il est cramé. Il est sans cesse en retard et techniquement, il n'est jamais à l'abri d'une relance redue à l'adversaire ou d'un contrôle à 5 mètres.
Sammaritano, Diony, Jullien (s'il reste)? Je te trouve un peu dur, même si j'ai pas vu tous les matchs du DFCO je trouve qu'ils avaient pas un effectif beaucoup plus faible que Reims par exemple.
Réveillez-vous So Foot, ça fait bien 6 mois que Bourg joue à Bourg (et plus à Gueugnon)!!

Sinon je suis d'accord avec le supporter dijonais plus haut. Autant Nancy et Metz ont la culture L1, autant Dijon je ne les sens pas trop la saison prochaine (à moins de quelques bons recrutements). Heureusement l'objectif du "très" bas de tableau sera de terminer 18ème pour accrocher un barrage avec match retour à la maison.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le poids de l'étiquette
2k 19