En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Metz, oasis de Moselle

À peine présenté, le nouveau sponsor du FC Metz a créé un incroyable imbroglio. Car quand les Tchadiens, dont le pays est dans une situation catastrophique, ont vu certains de leurs ministres fêter l'arrivée du logo du pays sur les maillots messins, des dents ont grincé. Et de Metz à N'Djaména, chacun a dû apporter des éclaircissements pour calmer la grogne.

Modififié
Les costumes sont bien ajustés, la clique bien disposée autour du président Bernard Serin, et les maillots parfaitement présentés face aux photographes. Les sourires, eux, ne sont pas de sortie. Mais ce samedi 27 août, la délégation tchadienne avait fait le déplacement jusqu'à Metz pour serrer des mains et faire des affaires, pas pour rigoler. Autour de Bernard Serin, ce sont deux membres du gouvernement du Tchad qui posent sérieusement, avec leur maillot entre les mains, comme s'ils venaient de signer au club. À sa gauche, Mariom Betel, en charge du portefeuille de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, qui dévoile le côté face du maillot, et donc le nouveau sponsor du FC Metz : un « Tchad, oasis du Sahel » posé en plein milieu du vêtement, en dessous du logo de la Moselle et de la croix de Lorraine. Et à sa droite, Baïdi Lomey, ministre des Mines, de la Géologie et des Carrières, dont on se demande en quoi son ministère est concerné par le deal, et qui montre la tunique messine floquée à son nom et d'un numéro 57 de circonstance. Avec juste en dessous du numéro, à nouveau, un « Tchad, oasis du Sahel » bien visible. Nous sommes le samedi 27 août, juste avant la rencontre face à Angers, et les nouveaux associés sont en train de présenter le nouveau sponsor du FC Metz, qui décorera les équipements du club pour les trois années à venir. Avec ce sigle de l'office de tourisme du Tchad, Metz devient le troisième club français à être sponsorisé par un État, après le PSG par le Qatar et Lens par l'Azerbaïdjan, et l'affaire aurait pu en rester là. C'était sans compter sur une contestation bruyante au Tchad, poussant tout ce petit monde à multiplier les explications.

De l'argent que le Tchad n'a pas


L'affaire était pourtant pensée pour satisfaire tout le monde. Le FC Metz, dont Bernard Serin se désolait avant la reprise qu'il soit « condamné à être l'un des cinq ou six plus petits budgets de la Ligue 1 » , et le Tchad. « Notre pays a besoin de gommer son image négative et de se faire connaître de manière positive. (…) On a donc décidé de passer par le FC Metz. On espère que cela ira bien au-delà du foot et que ça permettra d’intensifier les liens économiques entre nos deux pays » , déclarait alors le ministre Mariom Betel. Mais au pays, la nouvelle ne passe pas. Le Tchad vit depuis quelques années une crise profonde. Le nouveau président, Idriss Déby, a été investi le 8 août dans la colère de l'opposition, et les manifestations de protestation ont fait un mort. Les recettes du pétrole, l'une des mannes principales du pays, sont en chute libre, les caisses sont vides, les bourses des étudiants ont été suspendues, la dette a explosé, et même les députés ont dû accepter de réduire leur salaire de moitié. Cerise sur ce triste gâteau, le groupe terroriste Boko Haram est présent dans plusieurs régions, et coupe de nombreuses routes commerciales vers le Nigeria, principal marché d'exportation. Quant à l'équipe nationale de football, elle a dû abandonner les éliminatoires de la CAN en mars dernier, car elle n'avait plus les moyens de voyager. Alors hors de question que l'État signe un contrat qui lui coûte entre 2 et 12 millions d'euros – selon les sources, très imprécises sur la somme exacte – pour s'afficher sur un maillot de foot. Pris dans la tourmente, les ministres concernés ont été priés de rattraper le coup, et pour désamorcer la bombe, Mariom Betel se précipite devant les médias tchadiens dès le 3 septembre.

Magic System pour fêter la signature du contrat


Une intervention de cinq minutes exclusivement consacrée au FC Metz, au cours de laquelle il jure que l'opération n'a pas coûté un centime à l'État, et que l'intégralité du projet est financée par LC2 International Afnex, groupe audiovisuel dirigé par le Béninois Christian Lagnidé, joueur du FC Metz dans les années 80 : « Le Tchad, contrairement à certaines informations tendancieuses et mensongères, n'a jamais, ô grand jamais, signé un contrat avec le FC Metz pour le financer à hauteur de 8 milliards de francs CFA. » Bernard Serin s'était pourtant montré flou quant à la participation ou non de l'État quelques jours auparavant, se contentant de déclarer : « Ce n’est pas à moi de clarifier les données d’ordre financier en ce qui concerne le Tchad. Ces choses-là se règlent entre l’État tchadien, son office du tourisme et les médias tchadiens. » Avant de faire machine arrière : « Dans le cadre du lancement d’une chaîne de télé, le groupe LC2 a convenu avec le Tchad d’assurer sa promotion à l’étranger. Cela a pu créer au Tchad une petite confusion, mais c’est bien avec LC2 que j’ai signé le contrat. » Les seules discussions directes entre le club et le gouvernement du Tchad concerneraient la mise en place d'opérations pour développer et promouvoir le football tchadien. Metz possède en effet un centre de formation à Dakar – à 4500km de la capitale du Tchad, mine de rien – d'où sont sortis Papiss Cissé ou Sadio Mané. Un complexe nommé Génération Foot, où les Tchadiens pourront venir passer des tests de détection, et où les entraîneurs viendront être formés. Tout est bien qui finit bien ? Bernard Serin avait en tout cas tout fait pour lancer le partenariat sur de bonnes bases. Lors du match face à Angers, alors que la délégation tchadienne était en loges, il avait invité le groupe Magic System à venir chanter avant le coup d'envoi.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 14 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1