Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Metz/Nancy

Metz/Nancy : les Nancéiens interdits de derby

La préfecture de Moselle a publié un arrêté interdisant le déplacement des supporters nancéiens lors du derby lorrain, vendredi 18 septembre. Une mesure qui tend à devenir de plus en plus systématique dans les stades de football français et a poussé les groupes de supporters nancéiens à interpeller le président de l'UEFA, Michel Platini.

Il était l'un des rares derbys français à ne pas encore être concerné par une mesure d'interdiction de déplacement de ses supporters. C'est chose faite depuis le 27 août, date à laquelle la préfecture de Moselle, qui avait déjà interdit le déplacement des supporters lensois à Saint-Symphorien le 3 août dernier, a publié un arrêté interdisant la circulation des supporters nancéiens sur un secteur englobant une large partie de l'agglomération messine. Motivation principale des pouvoirs publics : le derby d'il y a deux ans qui avait occasionné plusieurs incidents entre les supporters des deux clubs et conduit l'arbitre à interrompre la rencontre à deux reprises.

Michel Platini, interdit de stade ?


Même s'il reconnaît que ce match du 28 septembre 2013 entre les frères ennemis lorrains a été agité, David, responsable du Saturday FC, principal groupe de supporters nancéien, pointe surtout « de nombreux dysfonctionnements dans l'organisation du déplacement et de l'accueil des supporters nancéiens » . Et face à cet arrêté préfectoral, il regrette une décision qui les prive « d'un rendez-vous très attendu par tous les supporters de Lorraine » . Mais plutôt que de lancer un recours auprès du tribunal administratif – requête ayant très peu de chance d'aboutir – les supporters nancéiens ont tenté, en concertation avec l'Association nationale des supporters (ANS), d'interpeller Michel Platini dans une lettre ouverte. De façon assez symbolique d'abord, puisqu'en tant qu' « amoureux » de Nancy - son club formateur - il pourrait, si l'on suit l'arrêté à la lettre, être interdit d'accès au stade Saint-Symphorien. L'argument peut prêter à sourire, mais il n'a pas beaucoup fait rire José Arribas, fils du célèbre théoricien du jeu à la nantaise et entraîneur des Canaris de 1960 à 1976, qui a dû enlever son maillot jaune et vert pour pénétrer dans l'enceinte du nouveau stade de Bordeaux. La faute à… un arrêté préfectoral.

De façon plus concrète ensuite, l'ensemble des groupes de supporters nancéiens (Saturday FC, Red Sharks, ASNL f@ns connexion, Socios Nancy et le club central des supporters) déplorent, dans ce courrier adressé au président de l'UEFA, l'absence de concertation avec les représentants de supporters : «  La France est l'un des derniers pays qui refusent la mise en place de l'article 35 de la loi UEFA sur la mise en place d'officiers de liaison » avec les supporters. Ces SLO (Supporters Liaison officers) seraient chargés de faciliter les relations entre les groupes de supporters et les dirigeants de clubs, mais aussi d'être un relais avec les pouvoirs publics. Pour le moment, la FFF comme la LFP renâclent à imposer cette mesure aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 et font la sourde oreille aux sollicitations répétées des associations représentatives de supporters (CNSF et ANS). Contacté par So Foot à propos de cette missive, Michel Platini a fait savoir qu'il « ne souhaitait pas faire de commentaires sur ce sujet » .

« Tout le monde a gagné en crédibilité »


«  Il n'y a toujours pas de dialogue ni d'échanges possibles avec les pouvoirs publics et les instances du football. Dialogue qui aurait pu permettre de trouver une autre issue que cette interdiction » veut croire David du Saturday FC. Aux arguments de la préfecture de Moselle, il oppose d'ailleurs le match retour entre les deux clubs lorrains le 28 février 2014 qui n'avait provoqué aucun incident. Suite à une décision de la commission de discipline de la LFP, ce match devait pourtant se disputer à huis clos, avant que la commission d'appel de la FFF ne transforme ce huis clos ferme en sursis. Nabil El-Yaagoubi, responsable sécurité de l'AS Nancy Lorraine, remet le contexte : « On a mis en place un gros travail en amont, en menant des discussions avec tous les interlocuteurs, ce qui a permis de débloquer des situations, et finalement, alors qu'on était attendus au tournant (le directeur de la DNLH Antoine Boutonnet était présent à ce match, ndlr), il n'y a eu aucun incident et tout le monde a gagné en crédibilité. »

Selon Nabil El Yaagoubi, interdire le déplacement de supporters est une solution de facilité qui permet certes des économies en matière d'organisation et de moyens, mais il n'est pas convaincu que ce soit la décision la plus appropriée à long terme « ou alors ce serait dommage » . « On aurait pu se tourner vers un déplacement encadré, suggère-t-il, à l'image de ce qui se fait ailleurs sur les vrais matchs à risques, comme PSG-OM. » Contactée par So Foot, à propos de cette option, la préfecture de Moselle, inflexible, rétorque : « L'interdiction totale est motivée par la faible distance qui sépare les deux villes et le risque que les supporters se déplacent avec leur véhicule personnel. De plus, les antagonismes sont tels que l'interdiction pure et simple est pleinement justifiée. »


Côté direction du club, le message est plus prudent. « Même si nous reconnaissons que cette mesure est raisonnable, nous regrettons néanmoins vivement de ne pas pouvoir compter sur le soutien de nos supporters pour ce beau derby lorrain » , indique Romain Terrible, directeur général adjoint, sur le site internet de l'ASNL. Un discours en demi-teinte pour les fans nancéiens qui espéraient un peu plus que ce soutien du bout des lèvres. La lettre ouverte adressée à Michel Platini n'a par exemple pas eu les honneurs d'une publication sur le site officiel du club lorrain. Il faut dire que Jacques Rousselot, le président nancéien, est aussi l'un des bras droits de Noël Le Graët à la Fédération française de football (FFF), et plutôt un adepte de la « tolérance zéro » .

Principe de réciprocité au match retour ?


Dans ses motivations, la préfecture de Moselle insiste également sur le fait que les « deux clubs se sont exprimés en faveur de la fermeture des tribunes visiteurs lors des deux derbys programmés de la saison » . La préfecture de Meurthe-et-Moselle devrait donc également prendre un arrêté interdisant le déplacement des supporters messins au stade Marcel-Picot. Pourtant, les supporters nancéiens entendent, comme il y a deux ans, mener un travail en amont pour «  ne pas reproduire cette décision » , assure David. « On va demander au préfet de Meurthe-et-Moselle de ne pas appliquer le principe de réciprocité sur cette mesure et de laisser les supporters adverses faire le déplacement. » Car au fond, la crainte de David, mais également de tous les supporters lorrains de Metz à Nancy, c'est que cette mesure d'exception devienne la règle pour le derby de Lorraine.

Par Anthony Cerveaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 1 heure La drôle de liste d'invités de la finale 6
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 51 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique