Metz - Lens, la première finale de 1998

Actuellement à la lutte en L2 pour la montée, Lens et Metz (opposés ce samedi) faisaient la une du football français. C'était un mois avant la Coupe du monde 1998, les deux équipes avaient d’ailleurs terminé à égalité de points à la première place. Retour sur un passé proche qui paraît bien lointain.

Modififié
61 14
Soixante-huit points chacun, mais une victoire de moins pour les Messins. Autant dire qu’ils se souviendront longtemps de bêtes matchs nuls comme celui concédé plus tôt dans la saison sur la pelouse de Cannes, futur lanterne rouge du championnat. Le titre de champion de France 1997/1998 tendait pourtant les bras aux Lorrains solides leaders à cinq journées de la fin. C'était sans compter sur un autre club à la recherche de son premier titre de champion : le RC Lens. Si le PSG et Monaco semblent désormais les seuls à pouvoir régner sur la France, il fut une époque, à la toute fin du XXe siècle, où les grandes équipes n’étaient autres que Lens et Metz. Autres temps, autres mœurs.

La saison : avantage messin

Premier à la fin de la première journée suite à sa grosse victoire contre Auxerre (3-0), Lens va ensuite connaître une baisse de régime qui l’emmènera jusqu’à la 10e place. Metz, de son côté, va rapidement se caler parmi les équipes de tête. Avec Pires, Meyrieu et bien sûr Bruno Rodriguez, les Messins vont prendre trois fois la tête de la D1 avant la trêve et devenir ainsi champions d’automne. En progression générale depuis quatre saisons, Metz étonne la France et semble devenir bien plus qu’une surprise. De son côté, Lens se reprend au début des matchs retours et, bien que discret, reste bien positionné pour une place européenne. Aux 2/3 du championnat, la lutte pour le titre semble se dessiner entre Metz, Monaco, Marseille et le PSG. Mais ces derniers seront les premiers à lâcher après quatre défaites de suite, avant que Metz n’écarte Marseille et que Monaco ne soit défait chez lui par… Lens. À l’aube de la 30e journée, il ne reste que deux champions potentiels, et ils vont s’affronter dans ce qui semble être la finale du championnat.

Le match : chamboulement

Dimanche 29 mars, tout se passe donc au stade Saint-Symphorien où les Grenats s’apprêtent à recevoir Lens. Les deux clubs connaissent des trajectoires inverses, Lens étant en grande forme, alors que Metz montre de plus en plus de signes d’essoufflement. « On s'est préparés comme s'il s'agissait d'un match normal, même si on savait tous que l'enjeu était capital, témoigne Guillaume Warmuz. Et je peux vous dire que Metz nous a mis la pression ! Je me souviens d'un ballon parachuté qui est venu de notre côté, ils cherchaient à ce qu'on s'échauffe le moins possible... C'est de bonne guerre, on va dire. Mais tout ça, on l'avait anticipé. Il fallait jouer notre jeu comme on savait le faire depuis plusieurs matchs, sans se poser de questions. »

Il n’y aura pas vraiment de rencontre, les Lensois, bien meilleurs, vont ainsi ouvrir le score après 23 minutes quand Smicer trouve la tête de Drobnjak. Frédéric Meyrieu, un des meilleurs Messins de la saison, n’a pas pu participer à ce choc. « J’étais suspendu, alors c’était compliqué pour moi d’être en tribune, impuissant, et de ne pas participer au match, en plus face à mon ancien club. C’était d’autant plus rageant que nous avions une équipe capable de battre tout le monde cette saison-là. » Pourtant, Lens continue d’attaquer et c’est le même duo qui va amener le deuxième but quelques minutes plus tard. Mal placé sur la droite, Smicer tente quand même la frappe. Surpris, Lionel Létizi ne peut que repousser, mais Drobnjak, en vrai renard des surfaces, a bien suivi et envoie le cuir au fond des filets. Les Messins ne reviendront pas, au grand bonheur de Jean-Guy Wallemme. « Je me souviens très bien de la fin du match. Quand vous entrez sur le terrain de Saint-Symphorien, le parcage visiteur est situé sur la droite. Autant vous dire qu'il était plein à craquer. Forcément, on est allés les voir après coup, et c'est à ce moment-là qu'on se dit : "Tiens, pourquoi pas aller au bout ?" Autant avant, on ne se prenait pas trop la tête, mais là, ça devenait sérieux. » Et Warmuz de poursuivre : « Ça changeait tout... On passe premiers à quatre matchs de la fin, et ils prennent un gros coup sur la tête : l'état d'esprit dans les deux équipes s'est inversé, les médias nous mettent clairement favoris pour le titre. On avait fait le plus dur, c'est évident. » Lens est désormais leader avec deux points d’avance sur Metz.

Youtube
La fin : maîtrise lensoise

Si rien n’est fait officiellement, les Nordistes semblent avoir plus qu’un avantage mathématique. Pourtant, Metz va se battre jusqu’au bout, enchaînant trois victoires jusqu’à la dernière journée de la saison. « C’était notre saison la plus aboutie. Nous prenions les matchs sans aucun stress. Nous nous sommes retrouvés leaders et nous voulions absolument remporter le titre » , se souvient, rêveur, Jocelyn Blanchard. Mais dans le même temps, les Sang et Or n’ont pas eu de soucis non plus, la dernière journée sera donc décisive. Face à Lyon, Metz n’a pas le choix, et n’a même pas son sort entre ses mains : gagner et espérer, c’est tout ce qui leur reste à faire. À la 14e minute, Bruno Rodriguez met Metz devant, les sourires apparaissent, surtout que cinq grosses minutes plus tard, Sabri Lamouchi balance une prune dans le but lensois, Auxerre mène 1-0, le titre appartient pour le moment aux Messins.

Et il le sera pendant une grosse demi-heure… Jusqu’au but de Yohann Lachor, qui part tromper Fabien Cool de près. Il n’y aura plus d’autres buts. « Le match se termine, on finit deuxièmes, la pelouse est envahie, les gens chantent et font la fête malgré tout. Moi, à ce moment-là, j'avais envie d'être ailleurs, se morfond Joël Müller. On tape un sprint et on perd pour rien du tout. C'est difficile. Metz sortait de quatre grandes saisons, ça aurait pu être l'aboutissement de tout. » Même déception pour Blanchard : « Quand on est tout prêt du but, c’est certain qu’il y a de gros regrets. Ils sont toujours présents aujourd’hui. La blessure reste. » Revenus dans le Nord, les Lensois vont se rendre à Bollaert aux alentours de 3 heures du matin pour y mettre le feu avec les 30 000 personnes encore debout et qui ont fait le déplacement pour célébrer le premier titre des Nordistes. Le lendemain, lors d’un défilé sur une benne tirée par un tracteur dont le conducteur n’est autre que Gervais Martel, les joueurs seront applaudis par le tout Lens, ce qui fera dire à André Delelis, maire local : « Je n'ai jamais vu autant de monde dans Lens depuis la Libération. »

La suite : Coupe de la Ligue et descentes

La saison suivante, Lens et Metz marquent le pas et se classent respectivement 6e et 10e. En Champions League, les Nordistes réalisent un bon parcours avec en prime une victoire à Wembley contre Arsenal. Mais la compétition n’ayant pas encore ses 32 équipes, seuls les meilleurs deuxièmes accèdent au 2e tour, et Lens n’en fait pas partie. Consécutivement éliminé sans gloire par Helsinki (en Ligue des champions) et l’Étoile rouge de Belgrade (Coupe UEFA), Metz atteindra néanmoins la finale de Coupe de la Ligue, où il retrouvera… Lens. Mais pas de revanche pour la bande à Joël Müller, de nouveau battue sur un but de Daniel Moreira. Par la suite, si Lens résistera encore quelques années au sein de l’élite (et connaîtra d’ailleurs la même mésaventure que Metz en perdant le championnat face à Lyon en 2002), les Grenats vivront eux une chute plus dure pour se retrouver définitivement en L2 à partir de 2008. Les Lensois suivront trois ans plus tard, avant un retour commun en mai ?



par Antoine Donnarieix et Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Y'avait quand même pas que des peintres des deux côtés sur le terrain à Saint-Symphorien en 98 : Pirès, Foé, Smicer, Letizi, Warmuz, Vairelles, Song, Blanchard... Et le premier but de Drobjnak est superbe ! P*tain d'époque les nineties en France...
Dwight K. Schrute Niveau : District
Le début de la fin pour Metz, on a pas su négocier le virage pris par le foot français au début des années 2000... A l'inverse de l'OL par exemple, p*tain de nineties...
Je me rappelle de mon père après la victoire en finale de CDM de la France... "ça me fait de l'effet, mais pas autant que la victoire de Lens"

En lisant cet article, je me dis que c'était tellement vrai. 1998, plus belle année du football à tout jamais.
Je me demande si je reverrai un jour Lens champion de France de mon vivant...
Pascal Pierre Niveau : Loisir
J'étais à St Symphorien ce soir-là quand Lens nous ait passé devant. Il n'y avait pas trop photo même si l'absence de Meyrieu ne noua pas facilité la tâche.

Et oui, une autre époque mais à Metz on sentait déjà qu'on avait réalisé la saison de l'exploit, en célébrant la fin de la saison comme si l'on avait remporté le titre, Place d'Armes, avec " We are the champions" en fond sonore.

Le plantage complet face aux amateurs finlandais a été l'échec de trop pour notre club. On connait la suite alors que des vraies pépites (Ribery) et d'autres très bons joueurs sont de nouveau passés par chez nous (Cissé, Beria...)

Pareil que Pig Benis, je ne sais pas si je verrai de nouveau Metz crever l'écran de L1 ou même réussir quelques exploits comme dans les années 80.

Les années 90 étaient juste parfaites avec un Metz brillant, une EDF qui allait enfiler sa petite étoile.

Ma belle époque.

Allez Metz (même si je sens que le match face aux lensois sera très compliqué) !!!
Don't mess with Tonygoal Niveau : DHR
Quand on compare l'intensité des matchs de cette époque et celle du marasme à Marseille hier, ça fait flipper
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par Don't mess with Tonygoal
Quand on compare l'intensité des matchs de cette époque et celle du marasme à Marseille hier, ça fait flipper


Après, je veux bien qu'on soit nostalgique mais il y avait aussi pas mal de matchs de merde à l'époque.

Même s'il y avait plus d'équipes avec quelques bons éléments, la mentalité fermée des match était déjà présente.
95/96 : 2,28 buts/match
97/98 : 2.36 buts par match
12/13 : 2.54 buts/match
Je ne sais pas si nous révérons ça un jour. Un finish dantesque. Et j'ai encore la VHS du titre, le maillot aussi d'ailleurs. Que c'était beau !
Syr_Odanus Niveau : CFA
A l'époque à Metz, il y avait un super crack: Danny Boffin, surnommé "la mobylette" et qui avait fait des ravages sur son flanc gauche toute la saison.

Dommage pour Metz qui aurait sans doute mérité le titre, et peut-être évité leur lente agonie...
bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
putain j'avais vu Kastendeuch à Disneyland la même année et je lui avais dit que Metz allait perdre le titre et il avait rigolé. Un mec cool Sylvain.
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
ah oui, ce Metz-Lens, le RCL qui restait sur des victoires à Monaco où tu gagnais jamais et la démonstration contre Paris, le contre sur le 1er but toujours dans ma mémoire, le plan sur le parcage à la fin, génial...tu m'étonnes que les joueurs se soient dits après qu'il y avait pt être un truc à faire !

mais put*in, Lens champion, les 30 000 fans à Bollaert, le défilé dans la benne le lendemain, mon meilleur souvenir de foot, pour toujours
Jouer l'Europe contre Beggen ou Odessa ça me semblait déjà un putain d'exploit, mais là ce titre...et après, la CDL en 1999, le parcours en UEFA en 2000,... on aura quand même vécu de bons moments à Bollaert à cette époque
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par Syr_Odanus
A l'époque à Metz, il y avait un super crack: Danny Boffin, surnommé "la mobylette" et qui avait fait des ravages sur son flanc gauche toute la saison.

Dommage pour Metz qui aurait sans doute mérité le titre, et peut-être évité leur lente agonie...


D'accord avec toi, mais il jouait à droite le Danny !
Le but de lachor me fait toujours bander
J'étais gosse à l'époque putin, je comprenais à peine ce qu'il se passait... Mais c'était une putin de fête dans lens et TOUT le 62 ...
Hier à 16:50 On a besoin de vous connaître ! 17
Hier à 14:01 Ile de Guam : le président de la Fédération suspendu 7 Hier à 13:46 Domenech préfère Wenger à Guardiola 28
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:17 Si les plus grands buts étaient publiés sur un site porno... 27 jeudi 27 avril Macron buteur sur penalty 44
jeudi 27 avril Revivez Manchester City - Manchester United (0 - 0) jeudi 27 avril La Mannschaft sans Götze pour la Coupe des confédérations 3 jeudi 27 avril Un accord pour Theo Hernández au Barça ? 31 jeudi 27 avril Coupe des confédérations : Turpin arbitre vidéo 6 jeudi 27 avril Grosse baston en Uruguay 21 mercredi 26 avril L'arbitrage vidéo adopté pour la Coupe du monde 2018 40 mercredi 26 avril Bolivie : Le but splendide d'un gardien 5 mercredi 26 avril Le festival d'un joueur colombien 6 mercredi 26 avril Mourinho ne retiendra pas De Gea 32 mercredi 26 avril Monaco sur Mboula (Barça) 38 mercredi 26 avril 203€ à gagner avec Athletic Bilbao & Malmö FF mercredi 26 avril Bruno retourne à la case prison 7 mercredi 26 avril Nouveau : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mercredi 26 avril Un PSG-OM à 13h ? 23 mardi 25 avril Les idées farfelues de la LFP 49 mardi 25 avril Amazon, Facebook et Netflix bientôt sur les droits TV ? 25 lundi 24 avril Golazo au Pérou 3 lundi 24 avril Didier Zokora en Indonésie 5 lundi 24 avril MPG : les tops et les flops de la 34e journée lundi 24 avril Un supporter du Real exulte sur le but de Messi 32 lundi 24 avril Un joueur de D1 turque se suicide 12 dimanche 23 avril James égalise et Messi abat le Real 4 dimanche 23 avril Rakitić donne l'avantage au Barça dimanche 23 avril Casemiro débloque le Clásico, Messi répond dimanche 23 avril But injustement annulé pour City 11 dimanche 23 avril Glissade et reprise de volée en D4 anglaise 2 dimanche 23 avril Joli retourné en Belgique 3 dimanche 23 avril Faut-il regarder le Clasico ? dimanche 23 avril Anelka préfère Poutou à Domenech 65 samedi 22 avril 224€ à gagner avec Juve, OL-Monaco & Toulouse-Nice samedi 22 avril Toby Alderweireld sur les tablettes de l'Inter 7 samedi 22 avril Fraude à Pôle Emploi pour Abenzoar ? 14 samedi 22 avril Cristiano Jr marche dans les pas du père 14 samedi 22 avril La sale soirée de David Stockdale avec Brighton 6 vendredi 21 avril Schweinsteiger profite de son anonymat aux USA 14 vendredi 21 avril La Serie A adopte l'arbitrage vidéo pour la prochaine saison 96 vendredi 21 avril La galoche murale de Messi et Ronaldo 14 vendredi 21 avril Blatter veut faire revenir Platini 19 vendredi 21 avril Fin de saison pour Zlatan 42 jeudi 20 avril Des maillots de MLS en plastique recyclé 10 jeudi 20 avril Talisca redonne l'avantage au Beşiktaş jeudi 20 avril L'égalisation d'Alexandre Lacazette jeudi 20 avril Bruno Fernandes pourrait retourner en prison 5 jeudi 20 avril La Ligue 1 Conforama ! 108 jeudi 20 avril 358€ à gagner avec Naples & Manchester City jeudi 20 avril Les clubs de Premier League dans le rouge 12 jeudi 20 avril L'arbitrage vidéo pour les barrages de L1 ? 28 mercredi 19 avril Germain clôt les débats 4 mercredi 19 avril Reus réduit le score mercredi 19 avril Falcao double la mise mercredi 19 avril Le but d'entrée de Mbappé 2 mercredi 19 avril Quand la police espagnole charge le parcage du Bayern 42 mercredi 19 avril Un supporter de Brighton repeint sa maison 14 mercredi 19 avril Le steward complètement anémique de Tottenham 33 mercredi 19 avril L'ovation de Bernabéu à Xabi Alonso 15 mardi 18 avril Prono Monaco Dortmund : 5€ offerts sans dépôt, jusqu'à 735€ sur l'affiche de LDC ! 1 mardi 18 avril Un mec à poil sur le selfie de Cuenca 35 mardi 18 avril Énorme boulette d'un gardien en D2 hollandaise 4 mardi 18 avril Le supporter argentin jeté d'une tribune est décédé 43 mardi 18 avril Indonésie : soucis administratifs pour Essien 7 mardi 18 avril Redknapp nouveau coach de Birmingham 13 mardi 18 avril Brighton fête la montée dans un train 5 mardi 18 avril Paulinho dément un départ de Chine 11 lundi 17 avril Jeté d'une tribune, un supporter argentin est en état de mort cérébrale 43 lundi 17 avril Brighton débarque en Premier League ! 18 lundi 17 avril Zola démissionne de Birmingham City 7 lundi 17 avril Des rats jetés sur le terrain, à Brøndby 15 lundi 17 avril Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 33e journée 4 lundi 17 avril INÉDIT : 5€ offerts sans aucun dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits 8 dimanche 16 avril Un golazo prodigieux inscrit dans le championnat péruvien 7 dimanche 16 avril Tévez, Disneyland et les fans du Shanghai Shenhua 6 dimanche 16 avril Super Pippo fait remonter Venise en Serie B 9 samedi 15 avril Sirigu repousse deux penaltys 6 samedi 15 avril Curt Onalfo : « Alessandrini est un joueur de classe mondiale » 31 samedi 15 avril Tottenham met la pression sur Chelsea 9 samedi 15 avril Tim Howard suspendu après avoir insulté un supporter 6 samedi 15 avril Momo Sissoko en Indonésie 4 samedi 15 avril Le magnifique but de David Villa 5 samedi 15 avril Allemagne : Un joueur blessé à l'entraînement par ses propres fans samedi 15 avril Le patron d'Adidas plaide pour une délocalisation de la finale de la Coupe d'Allemagne 11 vendredi 14 avril La fête à Laval, les trompettes au Gazélec 2 vendredi 14 avril Suspendu à vie pour avoir pincé les fesses de l'arbitre 18 vendredi 14 avril Marc Bartra revient sur son calvaire 18 vendredi 14 avril Diarra vers l'Indonésie ? 13 vendredi 14 avril Orange prêt à aider Canal + pour les droits TV ? 12 vendredi 14 avril En Irak, hommage après l'attaque de Dortmund 24 jeudi 13 avril 214€ à gagner avec Juventus, Real Madrid & Tottenham jeudi 13 avril Morel donne l'avantage à l'OL ! 5 jeudi 13 avril L'égalisation de Tolisso jeudi 13 avril L'ouverture du score de Ryan Babel 1 jeudi 13 avril Paulinho expulsé de Chine pour avoir posé avec une pornstar ? 53 jeudi 13 avril À Nice, les joueurs remplacent les candidats à la présidentielle 22 jeudi 13 avril Lucas Alcaraz à la tête des Fennecs 15 jeudi 13 avril Wandrille Lefèvre suspendu pour avoir posé avec une arme 3 jeudi 13 avril Didier Drogba signe en D2 américaine 37 mercredi 12 avril Les deux buts de CR7 7 mercredi 12 avril Le coup de boule surpuissant de Vidal 2 mercredi 12 avril Le doublé pour Mbappé 2 mercredi 12 avril Le BvB réduit le score mercredi 12 avril Le csc du 2-0 1 mercredi 12 avril Mbappé ouvre le score 1 mercredi 12 avril Le tifo du Borussia 2 mercredi 12 avril Falcao et l'intérêt de la Chine 3 mercredi 12 avril Mesures de sécurité renforcées pour la finale à Cardiff mercredi 12 avril L'Eurovision loue 7 000 sièges du Karpaty Lviv 2 mercredi 12 avril Tableau noir fou en D1 roumaine 20 mercredi 12 avril Gignac, 379 minutes plus tard 6 mercredi 12 avril But de fou en D2 américaine 4 mercredi 12 avril Ils gagnent à l'Euro Millions et investissent dans leur club 6 mercredi 12 avril Pronostic Borussia Dortmund Monaco : 10€ offerts sans dépôt et jusqu'à 550€ à gagner ! mardi 11 avril Le doublé de Dybala d'entrée 4 mardi 11 avril Oscar rate deux pénos dans le même match 14 mardi 11 avril Un raté de classe mondiale en Pologne 3 mardi 11 avril Un arbitre frappé après avoir sifflé un penalty 14 lundi 10 avril EXCLU : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax lundi 10 avril Knockaert meilleur joueur de Championship 12 lundi 10 avril La sacrée bourde d'un gardien au Mexique 6 lundi 10 avril MPG: Tops et Flops de la 32e journée 4 lundi 10 avril Golazo astral en Macédoine 4 dimanche 9 avril Le caramel de Suso 6 dimanche 9 avril City mettra le paquet sur Bonucci 19 dimanche 9 avril Louche de caviar aux États-Unis 7 samedi 8 avril La vidéo testée en Australie 2 samedi 8 avril Marta file à Orlando 5 samedi 8 avril Explosion des revenus des agents en Angleterre 1 samedi 8 avril Le bijou de Dele Alli 2 samedi 8 avril La FIFA a perdu près de 350 millions en 2016 8 samedi 8 avril 3 buts en 5 matchs pour Alessandrini 9 samedi 8 avril Super Mario s'amuse avec les portiques de sécurité 4 vendredi 7 avril Le salaire raboté d'Infantino 11 vendredi 7 avril Deulofeu va revenir au Barça ? 24 vendredi 7 avril Transplantation rénale pour Andy Cole 10 vendredi 7 avril Le but acrobatique de Sport Recife 2 vendredi 7 avril Aux Pays-Bas, un père donne le biberon en tribunes 12 vendredi 7 avril Un but chanceux en première division hollandaise 3 vendredi 7 avril Le match du Shakhtar annulé à cause de l'état du terrain 7 vendredi 7 avril Au Brésil, des prix à la place des numéros de maillots 7
61 14