Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Metz-St-Étienne (0-0)

Metz cale au vert

En supériorité numérique pendant près d'une heure, le FC Metz, en déficit de talent, n'a pas réussi à faire flancher Saint-Étienne. Mais ce sont bien les Verts qui se sont montrés les plus décevants aujourd'hui.

Modififié

FC Metz 0-0 AS St-Étienne



À Saint-Symphorien, les Verts n'ont jamais dégagé l’impression de viser l’Europe. En souffrance en première période, ils offrent un triste spectacle qu’Oussama Tannane vient parachever de son œuvre. À côté de ses pompes comme l’ensemble de ses coéquipiers, le Marocain pète un plomb en prenant deux cartons jaunes en moins d'une minute. Ce garçon, à qui l’on promettait un avenir radieux en Ligue 1 la saison passée, montre son vrai visage depuis plusieurs semaines. Celui d’un joueur talentueux, mais nerveux et inconstant, donc fatigant. Bref, un joueur moyen. Un bon reflet de sa formation ? La question mérite d'être posée.

La Tannane du siècle


Saint-Étienne avait une belle opportunité à saisir. Celle de grimper à la cinquième place du classement. Face à des Messins défaits lors de leurs quatre dernières sorties en Ligue 1, la victoire ne peut pas être une option. Pourtant, l’entame de match est à l’avantage des locaux. Agressifs et habiles dans l’utilisation du cuir, les Grenats déstabilisent le milieu stéphanois. Mandjeck et Erding se mettent en évidence dans le premier quart d'heure, mais une jambe et un hors-jeu bien existant les privent d’un but. Dans la foulée, les Verts imprègnent enfin la rencontre de leur style si particulier. Une possession de balle stérile et des défaillances techniques affligeantes à ce niveau.


Certes, les hommes de Philippe Hinschberger ne montrent pas plus de jeu, mais eux ne prétendent pas à l’Europe. À ce constat, il faut ajouter la bêtise d’un Forézien : Oussama Tannane. Nerveux comme jamais, le Néerlandais enchaîne les fautes stupides, avant d’être sanctionné d’un jaune. Et au lieu de se faire discret tel un Pokémon légendaire, le bougre récidive et se fait attraper par l’homme en noir. Carton rouge logique. À onze contre dix, Metz se procure la dernière occasion du premier acte, mais Erding décide de prolonger la saison des vendanges (44e). La mi-temps est sifflée dans un climat très tendu. Et sur un score tout nul.

Un nul suffisant


De retour sur la pelouse, les Messins profitent de leur supériorité numérique en accaparant la possession du ballon. Mais l’utilisation qui en est faite n’a rien d’exceptionnelle. Lejeune et Cohade ne sont pas très inspirés dans l’entrejeu, tandis que les latéraux peinent à se pointer aux avant-postes. Finalement, Seul Nguette semble être en mesure de foutre le boxon dans la défense verte (53e, 54e, 59e). En parlant de cette arrière-garde, il faut bien lui reconnaître sa solidité. Bien regroupés devant les cages de Ruffier, les Verts ne concèdent plus grand-chose aux attaquants lorrains. Ils se permettent même de partir en contre-attaque, bien aidé par la vitesse de l’entrant Monnet-Paquet. Sur un corner, Perrin est à une reprise du hold-up, mais Balliu l'empêche de repartir avec le magot (77e). Finalement, cette deuxième période de l’ASSE avec un homme en moins est de bien meilleure facture que la première. Le match se termine donc sur ce score de parité.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Lhadi Messaouden
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 32
    il y a 5 heures La finale de la C1 2020 à Istanbul 23 il y a 7 heures Roy Contout en garde à vue 30 il y a 7 heures Ronaldinho va se marier avec deux femmes 80
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    il y a 9 heures Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)
    À lire ensuite
    Caen fait chuter Nice