1. //
  2. //
  3. // Résumé

Metz assure, le Paris FC dans la panade

Festival de buts pour cette 35 ème journée et premières officialisations en vue de la saison prochaine. Dijon réalise l’exploit d’être sûr de monter en Ligue 1 avant même de jouer, Metz réalise la grosse opération du jour en disposant du Red Star (2-0), et en ne gagnant pas contre Créteil (2-2), le Paris FC signe presque son arrêt de mort.

Modififié
251 5

Nîmes 4-2 Lens

Buts : Ripart (45e), Savanier (71e, sp), Briancon (73e) pour les Crocos // Cyprien (66e), Harek (CSC, 90e) pour les Lensois

La raclée de la soirée. C’est dans un stade des Costières rempli comme un œuf que Nîmes, remarquable et remarqué 13e de Ligue 2, accueillait Lens. Et dans ce match opposant les deux équipes en forme de cette deuxième partie de saison, c’est bien l’excès d’engagement et d’agressivité qui l’emporte en début de rencontre. Un match très viril où le spectacle est davantage à observer en tribunes avec l’ambiance créée par le public nîmois plus que sur la pelouse où le jeu haché au milieu se révèle assez ennuyeux. Jusqu’à cette fameuse 45e minute et ce contre éclair mené par Mounié qui décale bien Ripart dans la surface, ce dernier ne laissant aucune chance à Jérémy Vachoux (1-0). Suffisant pour faire exploser un stade déjà bien chaud juste avant le repos. Touchés, mais pas coulés, les Lensois prennent les choses en main en seconde mi-temps et ça finit par payer, quand Cyprien égalise à la 66e minute. Nîmes entame alors son festival. Savanier égalise sur penalty 5 minutes plus tard, et Briancon scelle définitivement le sort du match à la 73e minute (3-1). Steve Mounié y va lui aussi de son but à la 79e minute en trompant de près un gardien lensois complètement abandonné par sa défense. La réduction anecdotique des Nordistes sur un but contre son camp de Harek n'y changera rien. Nîmes continue sa bonne lancée et laissera peut-être beaucoup de regrets à Lens dans sa course à la montée. Sacrés Crocos.

Paris FC 2-2 Créteil

Buts : Keita (18e), Perreira de Sa (77e) pour le Paris FC // Andriatsima (27e), Clemence (89e) pour Créteil

Malheur au perdant. C’était clairement le mot d’ordre pour ce match opposant le 20e au 19e de cette Ligue 2. Et les Parisiens, qui pointent toujours à 8 points du premier relégable Créteil veulent se battre jusqu’au bout et le prouvent. L’ancien Nantais Ismaël Keita ouvre en effet la marque dès la 18e minute et fait perdurer l’espoir dans les rangs de la lanterne rouge. Mais c’était sans compter sur la bonne forme du meilleur buteur cristolien, Faneva Andriatsima, qui, bien servi dans la surface, remettait les deux équipes à égalité d’une jolie frappe croisée (27e). Le match va alors clairement perdre en intensité, et la nuit tombe dans le ciel de la capitale autant que l’enthousiasme des tribunes du stade Charléty. Mais la filière parisienne fait finalement la différence. Perreira de Sa, jeune espoir prêté par le PSG, redonne l’avantage à l’autre club de Paris à la 77e minute et réveille les spectateurs. Mais en vain. Sacha Clémence remet les deux équipes à égalité à la 89e minute et condamne quasiment les Parisiens à découvrir les viriles joutes du National la saison prochaine.

Metz 2-0 Red Star

Buts : Bekamenga (73e, 85e) pour les Messins

Match au sommet, match serré. L’enjeu était de taille entre des Messins, 3es, désireux de conforter leur place sur le podium et le Red Star, 6e avant la rencontre, mais à un petit point seulement de ses adversaire du soir. Il y avait donc comme une odeur de Ligue 1 dans cette rencontre qui, à quatre journées de la fin, a visiblement crispé tout le monde en première mi-temps. La bataille tactique fait rage certes, mais le jeu et les occasions sont aux abonnés absents, au grand dam de la belle affluence de Saint-Symphorien. Les Messins rentrent donc avec de meilleures intentions en deuxième mi-temps, et comme souvent, c’est Christian Bekamenga qui va mettre les Grenats sur les bons rails. À la suite d’un quiproquo dans la surface du Red Star, le renard camerounais récupère le ballon pour ouvrir le score (73e). Et Bekamengoal ne pouvait pas en rester là. À la suite d’un nouveau cafouillage dans la surface, l’attaquant messin reprend bien le ballon pour tromper une nouvelle fois Arnaud Balijon. Metz conforte donc sa 3e place et augmente l’écart avec le Red Star qui n’aura pas su se montrer à la hauteur de l’enjeu ce vendredi soir.

Brest 0-0 Laval



La purge de la soirée. On ne sait pas quelles autres occupations offrait la jolie ville de Brest ce vendredi soir, mais une chose est sûre, il valait mieux aller se balader en bord de mer ou profiter d’un bon verre entre amis dans un bar breton que de s’asseoir dans les tribunes du stade Francis-Le Blé. Et pour cause, les deux équipes n’ont rien montré ou presque, malgré quelques accélérations poussives (mais complètement inoffensives) des Brestois en fin de match. Au final, Brest perd juste une place et passe 10e, quand Laval conserve sa 14e place du championnat. Au final, tout le monde est content, sauf les supporters.

Niort 0-0 Bourg-Péronnas



Premier non relégable avant la rencontre, Niort se devait de gagner devant son public pour se donner un peu d’air avant d’entamer le sprint final. Mais au vu de la première mi-temps, difficile d’apercevoir l’esprit de combat espéré face à des Burgiens bien installés dans le ventre mou du classement (11es). Certes, les Chamois ont la possession, mais se montrent beaucoup trop inoffensifs pour espérer quoi que ce soit, et c’est donc logiquement que les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 0-0. Et il n'y aura rien de plus à signaler dans une deuxième mi-temps tout aussi triste. Niort reste 17e et ne se rassure pas vraiment dans l’optique du maintien. La fin de saison s’annonce compliquée.

Clermont 0-1 Tours

But : Khaoui (32e) pour Tours

Après un round d’observation d’une dizaine de minutes, Wesley Jobello donne les premiers frissons au stade Gabriel - Montpied quand sa sublime reprise de volée vient fracasser le poteau tourangeau. Mais alors que les Auvergnats prennent le jeu à leur compte, c’est bien Khaoui qui, au sein une équipe tourangelle dangereuse en contre, débloque le tableau d’affichage à la 32e minute. Un but, et puis c’est tout. Les Tourangeaux vont alors fermer la porte le reste du match et résister aux trop rares offensives des locaux, laissant le soin à d’autres matchs d’assurer le spectacle de cette 35e journée. Seule action digne d’intérêt, ce penalty accordé généreusement à un Clermontois à la 77e minute, mais qui passera finalement largement au-dessus. Une victoire qui permet aux Tourangeaux de grappiller une place et de se hisser à la 9e place du classement.

Évian Thonon Gaillard 1-1 Le Havre

Buts : Barbosa (25e, sp) pour Évian // Mousset (85e) pour Le Havre

L’opération « match à 2 euros » n’a visiblement pas été un franc succès au vu des tribunes clairsemées du stade Parc des Sports d’Annecy. Pourtant, c’est motivés que les Savoyards entament la rencontre. Avec comme leader technique l’inoxydable Cédric Barbosa. Frais comme un gardon du haut de ses 40 ans, l’ancien Montpelliérain donne le ton en début de rencontre. D’abord sur un coup franc qui fait frissonner la défense normande, puis en transformant le penalty logiquement accordé aux Savoyards à la 25e minute (1-0). Lancés sur de bons rails, Évian va pourtant se mettre en difficulté tout seul à la 40e minute, quand Centonze récolte un second carton jaune synonyme d’expulsion. Réduits à 10, les locaux s’accrochent en deuxième mi-temps face aux offensives normandes, mais concèdent finalement un penalty à la 64e minute. Le moment choisi par Mousset pour envoyer un missile sur la barre de Benjamin Leroy et manquer l’occasion de recoller au score. Mais à 11 contre 10 et trop fébriles en défense, les Savoyards ne tiendront pas. Et donneront l’occasion en toute fin de match à Mousset de se faire pardonner, puisque le Havrais égalise à la 85e minute, permettant au HAC de ramener un point d’Annecy. Rageant.

Ajaccio 1-1 Valenciennes

Buts : Panyukov pour l’ACA (81e) // Abdelhamid (10e) pour Valenciennes

Dominer n’est pas gagner, et l’ACA en a fait l’amère expérience ce vendredi soir. Bien entrés en jeu au stade François-Coty, les Corses se font pourtant rapidement surprendre par l’opportunisme d’Abdelhamid qui trompe Riffi Mandanda d’une frappe à ras de terre. Toudic a beau parfaitement lober son ballon pour éviter la sortie de Perquis quelques minutes avant la mi-temps, la transversale en décide autrement et permet donc aux Nordistes d’être devant aux points à la mi-temps. Les Corses poursuivent leur domination durant le second acte et finissent par voir leurs efforts récompensés dans le dernier quart d’heure quand Panyukov égalise à la 81e minute. 1-1 partout score final et un match qui compte quasiment pour du beurre, les deux équipes s’assurant juste une fin de saison relativement tranquille.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Pierre-Laurent Lemur
  • Modifié

    Dans cet article

    Petite question aux fans de VA (ou aux suiveurs de la Ligue 2) est-ce que Aloé fait une bonne saison ?
    Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
    Message posté par Furia-Ceca
    Petite question aux fans de VA (ou aux suiveurs de la Ligue 2) est-ce que Aloé fait une bonne saison ?


    Aloé se troue ce soir sur le but ajaccien, mais sinon oui il fait une saison correct. Sachant qu'il a débuté sur le banc et s'est imposé progressivement, d'abord en arrière gauche puis dans l'axe formant un relativement solide duo avec Abdelhamid le taulier de notre défense. Pour sûr il ne ferait pas tâche dans la défense de l'OM cette année...
    Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
    *en arrière droit
    Message posté par Brian Hainaut
    Aloé se troue ce soir sur le but ajaccien, mais sinon oui il fait une saison correct. Sachant qu'il a débuté sur le banc et s'est imposé progressivement, d'abord en arrière gauche puis dans l'axe formant un relativement solide duo avec Abdelhamid le taulier de notre défense. Pour sûr il ne ferait pas tâche dans la défense de l'OM cette année...


    Merci pour cette réponse ! J'espère pour lui qu'il aura sa chance dans l'OM de l'année prochaine
    Pour info, Arnaud Balijon, le gardien du Red Star, s’est blessé sur le premier but de Metz (on parle d'une rupture du tendon d’Achille).
    Donc c'est son remplaçant qui s’est pris le second but ;-)

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    251 5