Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Groupe B
  3. // Allemagne/Portugal

Mesut Özil, l’art de la simplicité

Mesut Özil est un virtuose. Il voit le jeu comme peu de gens le font, il joue juste. Il pourrait partir balle au pied et dribbler tout le monde, il en a les capacités. Mais son truc à lui, c’est de faire briller les autres. En fait, il fait tout pour ressembler au maximum à son idole : Zinedine Zidane.

Modififié
Le ballon, le ballon, toujours le ballon. Que ce soit au taf, à la maison ou pendant les vacances, Mesut Özil a toujours une sphère collée aux pieds. « J’ai des tas de balles à la maison. Je jongle aussi avec des balles de tennis, ça m’arrive de le faire aussi quand je suis avec l’équipe nationale. […] Quand tu en fais pendant dix minutes et que tu prends ensuite une balle de foot, ça te paraît tellement plus facile !  » , confessait le numéro 8 de la Mannschaft, dans une interview accordée au Tagesspiegel. Collé au pied, le cuir le suit depuis sa tendre enfance. Hier sur les terrains en « cage » de Gelsenkirchen, là où il n’y a pas de touche, là où le ballon vit toujours. Aujourd’hui, sur la pelouse de l’immense Santiago Bernabeu.

L’art de jouer juste

Ce n’est pas pour autant que Mesut Özil tricote. Non, le numéro 10 du Real Madrid laisse ça à d’autres. Bien sûr, il est technique, il est capable d’éliminer à l’aise une grande partie des joueurs en un contre un, mais lui, ce qui l’intéresse, c’est de jouer juste. Trouver le bon joueur au bon moment. « On s’entraîne tous les jours et on se comprend sans se parler. Ça se voit en match. Je n’ai pas besoin de me poser tout plein de questions. Quand Cristiano Ronaldo court dans l’intervalle, je lui mets, et ça fait but, la plupart du temps.  » Cristiano Ronaldo, mais aussi Benzema, et les autres. Des caviars, Mesut Özil en a distribué 20 cette saison en Liga, en 35 matchs. La saison d’avant (sa première chez les Merengue, donc), on disait qu’il avait du mal à s’imposer au Real, que Mourinho lui en voulait, etc. Tout ça parce qu’il a raté deux matchs. Sinon, comment expliquer, alors, qu’il avait bouclé l'exercice avec 19 « assists » en 36 rencontres?

L’idole Zidane, l’objectif à dépasser


Match après match, Özil impressionne. En fait, il fait tout pour se rapprocher de son idole : Zinedine Zidane. « Quand j’étais petit, j’essayais toujours de reproduire les choses qu’il faisait en match. Étonnamment, j’y arrivais très vite, quand ça prenait un peu plus de temps pour les autres  » . Aujourd’hui à Madrid, la comparaison avec l’ancien numéro 5 de la Maison Blanche n’est pas tout à fait fortuite. On pourrait même pousser le vice très loin en disant que Sami Khedira est son Claude Makélélé à lui. Bien sûr, on parle de deux joueurs différents. Un exemple parmi tant d’autres : Zidane n’était pas le plus rapide de tous, quand Özil se la joue « faux-lent » , avec sa tête de mec déjà essoufflé quand il rentre sur la pelouse. C’est juste pour mieux tromper l’adversaire et lui placer une accélération dont il a le secret. C’est sans doute la raison pour laquelle les clés de l’animation offensive de la Nationalmannschaft lui ont été confiées. En "Polognukraine", Özil n’a qu’un seul but : la victoire finale. « Nous voulons gagner cet Euro. […] En 2008, l’Allemagne a été jusqu’en finale, en 2010, on a fini troisièmes. Si nous étions encore deuxièmes, ce serait une déception  » , a déclaré le joueur à Bild. Première étape, le Portugal du dénommé CR7. « Un mec sympa, serviable. Et puis on joue contre le Portugal, pas contre Cristiano Ronaldo.  » Il faudra résister à la tentation de lui faire des passes, alors.

Ali Farhat, à Gdańsk
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 60 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes