1. //
  2. //
  3. // Ludogorets-Arsenal (2-3)

Mesut d’amour

En une action, Mesut Özil a non seulement donné du plaisir à beaucoup de gens, mais il a aussi résumé le football à sa plus simple expression. La beauté du but de l'Allemand en ferait presque oublier son contexte : une victoire arrachée par Arsenal à la 88e minute après avoir été mené 2-0 par Ludogorets. Merci la vie.

Modififié
9k 52
Le contrôle, comme toujours, est parfait. Dans la course, ni trop loin ni trop près, à la bonne hauteur. Le ballon peut suivre tranquillement la trajectoire du bonheur, celle du but. Se présente alors un quidam, soucieux de gâcher la fête. Auparavant, le principal fait d’arme du portier de Ludogorets, le dénommé Milan Borjan, se jouait entre le fait d’avoir connu Boca, River et Quilmes, sans jamais jouer un match, et d’être double champion de Bulgarie. À présent : se retrouver à l’horizontale en dehors de sa surface face à Mesut Özil. Ayant anticipé le crochet, le Canado-Serbe se jette, pour ne réaliser que trop tard que le ballon vient de passer au-dessus de lui. D’un réflexe oscillant entre la survie, la peur et la honte, il lève le bras, quitte à se faire expulser comme l’a pu être Claudio Bravo à la journée précédente. « Qu’importe, tout mais pas ça » , se dit-il certainement à ce moment-là. Le piqué, geste humiliant s’il en est, geste de gourmand. Encore plus que le petit pont – son frère terre-à-terre –, le piqué, en rajoutant la dimension air, « tue » celui qui le subit, qui regarde ce qu’il convoite le dépasser sans pouvoir l’atteindre, impuissant. S’il y a malice à passer entre les jambes, il y a triomphe à passer par-dessus la tête. D’un coup, on se retrouve propulsé dans la cour de récré, le jogging déchiré et/ou verdi, ou une manette aux touches usées entre les mains. Bref, une certaine idée de l’insouciance.

Calme comme un Allemand, fort comme un Turc


Forcément, Mesut ne s’arrête pas là ; il était trop loin pour piquer directement au fond. Alors il récupère, et doit faire face à deux nouveaux obstacles. L’Allemand le plus délicieux choisit donc le seul geste à même de les éliminer simultanément : la feinte de frappe. Du Sun Tzu dans le texte. Menacer de sa plus grande arme, laisser l’autre se compromettre, partir où on ne l’attend pas, finir où c’est le plus facile, dans le but vide. En une action, Özil, calme comme un Allemand, fort comme un Turc, aura combiné la maîtrise, le spectacle, l’efficacité, sans jamais trembler, sans jamais s’inquiéter. Contrôle-piqué-feinte-frappe. Il faudrait aussi parler du travail de Giroud, qui se bat comme un beau diable pour récupérer le ballon en phase défensive au début de l’action. Ou de la somptueuse ouverture d’Elneny, et ainsi avoir conscience d’un but quintessentiel. Mais impossible de ne pas tresser les lauriers, de ne pas déposer la couronne sur la tête de Mesut Özil. Depuis qu’il a récupéré le rôle du Dennis Bergkamp de la grande époque, le natif de Gelsenkirchen se retrouve plus souvent à la finition, en témoigne son premier triplé face à ces mêmes pauvres Bulgares. Si le Hollandais avait son Argentine, l’Allemand a maintenant son Ludogorets. Deux bijoux étrangement similaires d’ailleurs, tant dans la construction que dans la conséquence, symptomatiques de magiciens à l’élégance rare. Aujourd’hui, le respect n’est pas mort, il revient simplement à Mesut Özil. Avec beaucoup d’amour.




Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

J'ai eu la chance de le voir jouer à plusieurs reprises, et c'est un mec qui te fait aimer le foot.
Un vrai artiste du ballon rond, où à chaque prise de balle, à chaque contrôle, tu as des frissons.
Oui, il lui arrive d'être transparent. Oui, il est souvent à la ramasse face à une grosse intensité. Oui, il est parfois très frustrant. Mais au final, difficile de ne pas l'adorer.
Un coup de patte, et hop tu oublis tout ce qu'il a mal fait ou pas fait.
Top-player Niveau : CFA
Je vais faire mon rabat-joie, mais cet article en fait un peu trop. Le but d'Ozil est magnifique et décisif certes mais de là à le comparera Denis Bergkamp.. S'il fait ça en finale, je dis pas mais ça reste face à une équipe très modeste..

D'autant que comparer l'influence d'Ozil à Arsenal à celle de Bergkamp en son temps, là aussi c'est trop. À Arsenal, Ozil aura réalisé de nombreuses prouesses mais a été aussi très irrégulier. Finalement (pour l'instant), il n'aura pas amené Arsenal aussi haut qu'on l'attendait. D'ailleurs si j'étais méchant, je dirais que son départ à Arsenal correspond à sa moins bonne période en sélection.

Mais son but comme le joueur est magnifique alors bravo à lui

Commentaire très juste Top Player :)
je vois bien ce que tu veux dire mais alors dans ce cas ça s'applique à TOUS les joueurs.

Puis l'argument "équipe modeste" est pas très bien placé, sachant que toute l'année on se paluche sur Ronaldo, Messi, Neymar qui mettent la même misère contre des équipes encore plus modeste que Ludogorets.
lemacaque Niveau : DHR
Il est pas comparé à Bergkamp, l'auteur dit qu'il a le même rôle. Si je dis qu'areola a desormais le même rôle que Edel, je compare pas les joueurs, je parle de ce qu'ils doivent faire sur le terrain
perso j'ai plus trouvé que la comparaison se faisait sur le style et notamment l'élégance et le coté un peu magique dans leur jeu ou les mecs prennent des décisions improbables très naturellement qui prennent tout le monde à contre pied (j'ai le but de ronaldinho contre le milan qui me revient en ecrivant ca...http://www.dailymotion.com/video/x3q6j1_video-barca-milan-ronaldinho_sport)

je ne vois pas ou l'on compare le "niveau" des deux, d'autant que l'auteur met en avant l'irrégularité d'Ozil
Au niveau du geste en lui même, ce petit piqué par-dessus le gardien m'a surtout évoqué un but mythique de Messi face (justement) à Arsenal, ily a de cela quelques années.

Evidemment, les positions des joueurs sur le terrain ne sont pas les mêmes (Özil est en pleine course, dans l'axe, aux vingt mètres, quand Messi était moins lancé et à l'angle droit du rectangle des six mètres), la finition non plus (encore quelques touches humiliantes pour l'Allemand et une patate en volée pour l'Argentin) mais le geste en lui-même, ce sombrero subtil, est exactement le même. Du grand art.
5 réponses à ce commentaire.
Dommage qu'aujourd'hui (merci Messi et Cristiano) beaucoup critiquent les joueurs pour leur manque de régularité (comme Hazard qui était devenu surcoté la saison dernière) mais quand tu vends autant de reve, quand tu es le foot dans toute sa splendeur, tu as tout le droit d'etre irrégulier et de disparaitre de certains matchs si tu veux!
C'est marrant, quand j'ai vu l'action le truc qui m'a sauté aux yeux c'est le boulot de Giroud. À la dernière minute du match, se défoncer pour aller chiper la balle dans les pieds du défenseur, sans faire faute... Pour moi c'est son geste la quintessence du football, plus que le petit numéro d'Ozil (magnifique au demeurant). Sans la course d'Olivier, qui se crame les poumons pour l'équipe, on rentre aux vestiaires à 2-2.

Question de subjectivité tout ça
Commentaire très juste Arsanal :)
Kame House Niveau : CFA
Toi aussi Hatem tu le mets sur le banc, parce que le foot c'est cramer ses poumons avant toute autre chose.
Non mais si les "tacherons" n'etaient pas prets a se "cramer les poumons", les artistes ne nous gratifieraient jamais de gestes de classe comme Griez ou Mesut hier soir.

Pour reprendre une expression que je deteste, l'attitude de Giroud sur l'action "pue" autant le foot que le passe d'Elneny ou que la finition d'Ozil surtout quand on pense qu'elle est effectuee a la 88eme minute.
Kame House Niveau : CFA
Note : -2
Elle suinte le travail c'est certain, mais le foot...
Mais justement, la beaute du foot c'est de faire cohabiter des Deschamps et des Zidane, des Casemiro et des Modric, des Parlour et des Bergkamp et que l'expression individuelle de l'un depende du travail de l'ombre de l'autre.

Un peu marre d'entendre que le "vrai" foot ce ne serait que de l'attaque a outrance, que la "technique" au sens large ne s'entende que par le dribble sans valoriser le travail collectif.

Le but d'Ozil est avant tout l'aboutissement de trois gestes techniques difficiles a realiser si on prend en compte les circonstances: un super geste defensif d'un attaquant, une passe hyper bien sentie d'un milieu def et la finition de classe et lucide d'un offensif.

Et mepriser la part de travail dans l'excellence c'est meconnaitre les specificites du football de 2016 qui ne laissent que peu de place aux paresseux.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Commentaire très juste, Ari.
Kame House Niveau : CFA
Ce qui fait rêver les gamins qu'on a tous étés, c'est l'attaque, c'est le dribble, c'est le tir voire la passe; bref le spectacle.

Les petits qui aiment la boue et le combat ils font du rugby. Et ça ne signifie pas que les besogneux ne sont pas indispensables sinon on aurait pas de match possible !

Aucun mépris dans ma bouche.
Sauf qu'on grandit, et que j'estime que mon appréciation du foot vaut autant que celle d'un gamin.

Pour Ben Arfa faut arrêter à un moment avec ça. Déjà parce que sans trop suivre le PSG, si je comprends bien s'il y en a un qui mérite de prendre une place dans le 11 c'est plus Jésé. Ensuite parce qu'Ozil fait ce geste, mais peut-être qu'il est sur le terrain au départ parce qu'il est performant à l'entraînement et en match plus que parce qu'il est capable de ce geste.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Parce que lorsqu'on est gosse, nos yeux brillent pour le spectacle le plus évident. Mais avec l'âge, on découvre que la beauté se niche aussi bien dans un dribble que dans un tacle héroïque, ou au contraire une défense debout, intelligente.

Regarde le match de Gundogan hier, le plus remarquable n'est pas dans ses buts mais dans son placement et ses appels.

Avec le temps on apprend à saluer la beauté sous toutes ses formes.
Je suis d'accord, mais au bout d'un moment, il faut se rendre à l'évidence : le foot, ce n'est pas pour les enfants.
Ahaha aucun mepris dans ta bouche... Benzema fait le meme effort defensif tu nois en parles pdt 2 semaines mais non la cest Olivier Giroud donc tu vomis ta haine
Flav of Love Niveau : Loisir
Je jouais libéro quand j'etais petit. Moi les tacles me faisaient rêver. J'adorais Alain Roche. Voila.
12 réponses à ce commentaire.
Non mais qui peut se vanter d'une régularité constante à part Messi et Ronaldo?
On dit qu'il est irrégulier mais chaque année il plante 8-10 buts et minimum 15 passes dans la saison.
Faut redonner du sens au mot "irrégulier" aussi, on oublie qu'il est aller se terrer à Arsenal au moment ou ce club traversait un désert de succès, on est tous au courant que la couverture médiatique joue énormément dans l'opinion d'un tel ou d'un autre du coup ça me laisse penser qu'il est assez sous-côté en France et qu'on oublie qu'il était le 10 du Real, qu'il est champion du monde et qu'il fait partie des meilleures et ce depuis 2010...
Bon bah regarde mes precedents coms et prends mon plussoiement pour toi :)

Je pense que le body language d'Ozil est pour beaucoup dans cette impression de nonchalance et d'irregularite. Pour avoir la chance de le voir jouer au stade plusieurs fois par saison, le mec est beaucoup plus concerne qu'avant dans la recuperation du ballon et fait desormais les quelques metres necessaires pour empecher autant que faire se peut l'adversaire de lancer une contre attaque rapide.
De memoire au mois de mars dernier Ozil etait le joueur en Europe (dans les 4 "gros" championnats) qui avait cree le plus d'occasions nettes. Messi et Ronaldo, comme tu l'as justement souligne, ont completement brouille les standards. C'est de l'essence meme d'un numero 10 d'etre inconstant car il depend avant tout des autres. S'il effectue une passe judicieuse mais que son attaquant ne la lit pas ou s'il tente une passe compliquee pour trouver de l'espace dans une defense fermee a double tour il sera taxe de prestation moyenne alors que grace a ces memes transmissions si elles amenent deux buts ou meme deux situations on le porterait aux nues.

Son match a Sunderland ce week end en est l'exemple, il rate une occase "facile" pour un joueur de sa qualite, se fait bouger par le rugueux milieu des Blackcats, semble manquer d'inspiration pendant 70 minutes et finit tout de meme par deposer un corner sur le crane de Giroud.
Le jeu anglais lui fait un bien fou c'est clair, ça lui a permit d'élargir sa palette mais à moyen terme à moins qu'il rentre dans sa période dorée et qu'il surclasse tout le monde je pense pas que la PL lui fera passer un cap dans cette logique de "régularité".
Son jeu ne colle pas avec l'intensité que réclame la PL, puis il joue à Arsenal, il n'a pas devant lui Aguero ou Diego Costa, même si clairement c'est le meilleur Arsenal depuis 2004 que je vois actuellement.

Bref, pour qu'il soit reconnu à sa vraie vraie valeur je pense qu'un départ est inéluctable, excepté un retour au Real je le verrai bien à la Juve qui sait y faire avec les numéros 10.
2 réponses à ce commentaire.
DixDier Super Niveau : District
Quel sang-froid ! J'étais sûr qu'il avait été trop gourmand et qu'il allait se rater. Heureusement que j'ai le palpitant bien accroché !
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Jamais été convaincu par Ozil.
Ou disons plutôt que si j'estime que c'est un joueur à la classe inouïe, je pense qu'on peut pas parler d'un grand numéro 10 en sa personne (je dis ça par rapport au fait qu'on entend de temps à autres qu'il est le dernier grand 10).
Je sais pas si c'est une limite mentale ou physique, mais en effet dès lors qu'il y a un minimum d'intensité en face, il disparait.
Et ça peut arriver n'importe quand, je parle pas là d'une finale de LDC ou de CDM.
Suffit de voir ses performances en tournoi international avec l'Allemagne.
Et c'est dommage, car il a un énorme talent.

Par exemple, je préfère très clairement Sneijder, qui ne dégage peut être pas autant de classe, visuellement, mais qui me semble meilleur dans tous les domaines, notamment celui de la force dans l'adversité.

Mais bon, le but d'Ozil est quand même absolument fabuleux.
vangaalforever Niveau : District
Ozil est excellent et toujours juste avec la NM. Il a ete balance partout par Low, et est devenu un ailier pour laisser la place a Kroos en 10 en 2014, mais regarde son mondial 2010 ahurissant, se finale de CM 2014...non, il est tres bon avec l'Allemagne
1 réponse à ce commentaire.
Belle patte gauche! Ozil est un superbe technicien.

On se paluche beaucoup sur ce but depuis hier. Perso, je préfère les buts collectifs (comme celui de Messi, hier) ou les patates en lucarne (comme celles de Zuffi et de Meunier). Question de goût!

Ouais mais il est quand même collectif ce but, Giroud-Elneny-Özil, il se le fait pas tout seul. Il le conclut avec la manière, ça ajoute de la classe, mais ça reste une action collective à la base
1 réponse à ce commentaire.
Kame House Niveau : CFA
Pas d'article sur De Bruyne qui continue d'épater la galerie malgré son charisme ?
il est transparent pendant 45 minutes hier.
Il met un bijou sur CF, mais c'est clairement pas le plus impressionnant.
Otamendi était plus bon délire par exemple.
Kame House Niveau : CFA
Tu omets La passe qu'il met sur le troisième but, elle est décisive dans le sens littéral du terme. A vrai dire de manière générale ce belge prend très souvent la bonne décision, il est vraiment au dessus de la mêlée niveau "QI Footballistique".
J'omet rien du tout, j'te parle de la première mi-temps.
Otamendi fait clairement un meilleur match que De Bruyne, c'est un fait.
Le QI footballistique, on s'en fout là car ce n'est pas le débat. J'adore KDB, mais son but reste "standard". Magnifique coup-franc, mais il y aura un similaire le weekend prochain.
Le but d'Özil, c'est un truc que tu verras plus dans l'année, avec le contexte en prime (fin de match, but de la victoire).
JimPooley Niveau : CFA2
Pas sûr du "standard" ni du "même le week-end prochain". Si tu regardes bien la trajectoire de ce coup-franc, le ballon ne tourne pas du tout sur lui-même et du coup sa course n'est pas du tout incurvée vers la gauche (comme elle l'est généralement sur une frappe intérieur pied droit). C'est une technique pas très courante, et ça a certainement fait la différence sur l'intervention du gardien. Moi ça m'a rappelé Juninho, qui mettait souvent des frappes du même genre.
Mais pour rester dans le sujet, toute l'action est magnifique et le but d'Özil un chef-d'oeuvre qui restera dans l'histoire.
4 réponses à ce commentaire.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Superbe article. La référence à Sun Tzu est brillante.

Entre le piqué, le crochet exter et la feinte de frappe, on peut aussi y voir une merveilleuse application du principe de moindre action.
Zimedine Zimdane Niveau : CFA2
J'ai eu la chance de le voir plusieurs fois à l'entraînement avec Arsenal à london Colney, cet homme est immense

Il rate pas une passe, pas un contrôle, Il voit tout avant tout le monde et sent le jeu comme personne

J'etais fou de Dennis, mesut reprend le flambeau

Le but marqué hier me rappelle son but contre Malaga au Bernabeu lors de la saison 2012-2013

Une merveille https://youtu.be/jttlI1cnNMY
 //  11:31  //  Aficionado du Togo
Quelque chose a changé chez nos Gunners, typiquement le genre de match qu'ils pouvaient perdre encore l'année dernière cf zagreb olympiakos
Pour moi c'est le plus beau joueur en activité :)
Romansochaux Niveau : CFA
Son but est magnifique mais en fait il peut frapper dès qu'il voit le gardien sortir comme un cotorep. Après, c'est joli mais il n'y a rien de plus facile que de mettre à terre des défenseurs qui se jettent pour contrer un tir dans un but vide.
Hormis le dribble sur le gardien (qui est grandement dû à sa nullité), il n'y a rien de dingue dans ce but en fait.
Définition de Spectacle: Ensemble de ce qui se présente au regard, à l'attention, et qui est capable d'éveiller un sentiment.
1 réponse à ce commentaire.
Bergkamp vs Argentine en quarts de finale d'une Coupe du Monde, et Ozil vs Ludogorets en matches de poule de la C1.
Comment glorifier tout en dézinguant...
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Super-Pippo Niveau : CFA
En fait tout est magnifique dans ce but, l'acharnement d'Olivier Giroud pour récupérer le ballon, la passe sublime d'Elneny, puis Ozil : l'appel, le contrôle, le lob, l'autre contrôle, la feinte de frappe, tout y est magique. Tout cela à 2-2 à la 88e certes pas dans un match super important mais c'est toujours agréable.
Donc le commentateur était un peu en avance sur son temps?
RobertoBaggio Niveau : DHR
Ce qui me fait plaisir sur ce but, c'est de voir sa lucidité, en fin de match, de tenter des gestes très "joueurs" (le piqué, la feinte de frappe) tranquillement avec l'assurance du mec qui marque au bout. Parce que s'il loupe ça, arsenal fait 2-2, et sa gourmandise serait vilipendée par la plupart d'entre nous.

Vraiment très classe. Dans une époque un peu moins intense sur tous les aspects du foot (physique, pression psychologique, impact statistique des deux phénomènes que l'on connaît sur la vision de ce sport, argent...) je pense qu'un joueur comme lui se serait plus épanoui (ou alors un défenseur l'aurait cassé en deux, c'est selon).

Même dans des équipes plus rigoureuses il y a de la place pour ce genre de joueur, ça me rappelle Rui Costa au Milan qui apportait beaucoup par ses passes de 40 mètres, ses centres au cordeau et sa capacité à aérer le jeu en quelques dribbles ; Ozil est plus "buteur" mais il garde un style relativement proche de ce style de 10.

Plus un collectif est impliqué et appliqué dans son travail, plus les artistes en son sein peuvent s'exprimer dans un cadre à la fois régulier et "propre" pour y poser sa partition, c'est ce qui fait la beauté du sport collectif.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
VanGaal forever
Je dis pas qu'il est mauvais avec l'Allemagne, mais je trouve que ses tournois internationaux (tout du moins ses trois derniers) sont en dessous de ce qu'il est capable de faire.
Sa CDM 2010 est énorme, certes.
Tu me parles de sa demi en 2014, ouais, m'enfin je te rappelle qu'on parle là du fameux 7-1, il lui était pour le coup impossible de pas être bon, et il loupe même un but tout fait, sans quoi le score aurait été de 8-0. Tu me diras, rien de grave, certes, mais prendre cet exemple pour expliquer que le mec est toujours présent dans les tournois internationaux, non; ce d'autant que sur ce match il est sans doute le moins bon milieux allemand, vu les performances de Khedira et de Kroos.
A l'Euro 2016, il est moyen face à l'Italie et mauvais face à la France.
En 2012, face à l'Italie, là aussi il est mauvais.
En finale de CDM 2014, de même.

Bref, je cherche pas à démonter le joueur ni ses performances avec l'Allemagne, mais ces dernières démontrent juste ce que je disais plus haut, à savoir que quand l'intensité monte, il n'y arrive juste plus.
Donc non, il n'est pas "toujours juste et excellent" avec la NM.
Contre la france et l'Italie il a été nul?

La première période contre la France si on prend autant le bordel c'est parce que Kroos et Özil ont montré à la planète entière leur niveau de dingue, après on parle d'un milieu de terrain, je pense pas qu'Iniesta ou Modric aurait fait plus qu'eux dans une équipe décimée qui jouait sans pointe...

Contre l'Italie il marque, pas le plus beaux buts certes mais but quand même, puis il donne une galette que Gomez vendange, ça aurait pu faire 2-0.

Remet les choses dans leur contexte aussi, ça fait une analyse bien différente.
1 réponse à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Né un 12 juillet
9k 52