En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 21e journée
  3. // FC Barcelone/Villarreal (3-2)

Messi torpille Villarreal

Dans l'affiche de cette 21e journée de Liga, le FC Barcelone et Villarreal ont offert un vrai spectacle à tous les amateurs du beau football. Vainqueur du match des équipes en pleine bourre grâce à Lionel Messi (3-2), le Barça poursuit sa marche en avant.

Modififié

Barça - Villarreal
(3-2)

Neymar (45'), Rafinha (53'), L. Messi (55') pour FC Barcelone , D. Cheryshev (30'), L. Vietto (51') pour Villarreal.


On joue la 55e minute de jeu dans l'antre du Camp Nou. Entre Villarreal et le FC Barcelone, la bataille du beau jeu fait rage, et les deux équipes se rendent coup pour coup. Les spectateurs en ont pour leur argent, mais le match ne va pas tarder à basculer dans le génie pur. Et qui dit génie, dit forcément Lionel Messi. Aidé par Jordi Alba et Luis Suárez, La Pulga se retrouve sur son pied droit à l'entrée de la surface. Sur son mauvais pied, l'Argentin aurait pu tenter la force, voire complètement foirer son tir. Mais non, Lionel Messi est quadruple Ballon d'or et possède deux mains à la place des pieds. D'un subtile enroulé que les fans du carré+R1 ne renieront pas, le numéro 10 ajuste Sergio Asenjo et place sa team devant au tableau d'affichage pour la première fois de la rencontre. Une seule fois suffira. Le Barça n'a pas craqué et reste toujours dans le sillage du Real Madrid. Comme dirait Kery James, le combat continue.

Cheryshev donne le la


Cette semaine, le dénouement des quarts de finale donnait l'opportunité aux deux équipes de se rencontrer au prochain tour. Jouant son match un jour avant, le Barça a pu récupérer davantage, ce qui n'empêche pas Luis Enrique de modifier son onze de départ. Ivan Rakitić cède sa place dans l'entrejeu à Rafinha pour lui donner du temps de jeu, mais aussi l'opportunité de retrouver ses anciens potes de la Cantera, les frères Dos Santos, au moment d'entrer en file indienne sur le terrain. Si les sourires sont de sortie avant la rencontre, la pression est tout de même bien présente. En Catalogne, Villarreal se ramène avec un CV solide : invaincu depuis début novembre, fort d'un jeu collectif bien huilé et d'un attaquant en pleine confiance en la personne de Luciano Vietto. Le Barça le sait : plus que jamais, il va falloir envoyer du lourd face à l'équipe frisson du moment. Aux grandes œuvres, grands moyens : le trio MSN est de sortie.

Dépositaires du jeu, les Culés prennent progressivement la mesure de leurs adversaires. Par deux fois, Luis Suárez se retrouve dans une bonne position lors du premier quart d'heure, mais soit la précision, soit les gants de Sergio Asenjo lui font défaut. De son côté, Lionel Messi cherche à percer la coque du sous-marin, mais Villarreal, c'est seulement cinq buts encaissés depuis la nouvelle année civile. Pas facile de passer le mur jaune dans de telles conditions, d'autant plus que les possibilités de contres avec les fusées Denis Cheryshev ou Giovani dos Santos sont existantes. C'est d'ailleurs sur l'une d'elles que le match va définitivement se lancer. Mis en difficulté sur une belle ouverture de Bruno, Mascherano renvoie rageusement d'un tacle glissé. À l'affût, Mario Gaspar tente le coup, mais foire totalement son tir. Pas grave, Cheryshev passait par là et dévie le cuir dans les cages de Bravo (30e). C'est confirmé : il va falloir s'arracher pour dérégler la mécanique valencienne.

Messi termine la chanson


Peu avant la mi-temps, le Barça souhaite mettre un dernier coup d'accélérateur et empêcher Vietto de marquer le but du break. Côté droit, Messi trouve Rafinha dans la surface. Le Brésilien enclenche une subtile frappe enveloppée, repoussée par Asenjo dans les pieds de Neymar pour conclure (44e). L'égalisation avant de rentrer aux vestiaires, un grand classique pour booster le moral des uns et saper celui des autres. Oui, mais Villarreal n'est pas né de la dernière pluie. Incisif dans le début du deuxième acte à l'image des décalages d'Andrés Iniesta, le collectif blaugrana se disloque sur un mauvais contrôle de Gerard Piqué. Vif, Giovani prend Shakiro de vitesse et sert en retrait Vietto pour son dixième but en Liga (51e). En grande équipe, le Barça va répondre du tac au tac. Le mouvement offensif finit sur la tête de Messi, mais Asenjo repousse. Une fois encore, Rafinha a bien suivi (53e). La suite, c'est pour Messi. Le suspense perdurera jusqu'au bout du match, mais la victoire ne changera pas de camp. On ne dit jamais non au souhait du génie.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport)
il y a 7 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 44 il y a 9 heures Dupraz quitte le TFC 125 il y a 9 heures Robinho en route vers Sivasspor 56 il y a 12 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 9 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7