En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Barcelone/Grenade (5-3)

Messi roi du Barca

En inscrivant trois nouveaux buts dans un match spectaculaire (5-3), Messi est devenu le meilleur buteur de l’histoire du Barca. Le Barca, lui, revient à cinq points du Real Madrid, qui se déplacera à Villarreal demain soir.

Modififié
FC Barcelone 5-3 Grenade
Buts : Xavi, Messi (x3) et Tello pour Barcelone ; Mainz et Siquiera (x2, sp) pour Grenade

« Nous ne gagnerons pas cette Liga » , n’a cesse de répéter Guardiola. Peut-être bien, mais en attendant, pour la première fois depuis un bail, le Barça aperçoit le Real Madrid au loin. Cinq points, avec un match en plus. C’est beaucoup. Beaucoup trop, sans doute. Un doute qui repointe quand même le bout de son nez. En enchainant une sixième victoire consécutive en Liga face à Grenade (5-3), le Barca a mis un petit peu plus de pression sur les Madrilènes, qui se déplaceront à Villarreal demain soir. Le Real a de la marge, mais il est prévenu. Il a derrière lui une bande de Catalans lancée à sa poursuite à un rythme de champion. Avec à sa tête le nouveau meilleur buteur de l’histoire du club, Lionel Messi, auteur de trois buts ce soir.

Messi ne fait pas durer le suspense
Pour la réception du promu andalou, Guardiola fait tourner en laissant Busquets dans les tribunes et Iniesta, Fabregas, Mascherano et Pedro sur le banc. Le Barça ne perd pas de temps. Trois minutes de jeu, Cuenca centre au deuxième poteau, remise la tête de Messi pour Xavi qui conclut. En ce début de match, Cuenca est en feu sur son côté gauche. Servi par Puyol, il élimine deux défenseurs et centre au deuxième poteau pour Messi, qui met d’emblée fin au suspense de la soirée. Avec ce 232ème but en compétition officielle sous le maillot blaugrana, le triple Ballon d’or rejoint César Rodriguez comme meilleur buteur de l’histoire du club. Les écrans du Camp Nou affichent côte à côte les photos de leurs deux héros. De l’autre côté du terrain, Alexis Sanchez monte en puissance et doit bénéficier d’un pénalty que Mr Teixeira oublie. Avec un Keita maître des débats à la récupération, le Barça utilise ses armes habituelles. Exploitation maximale de toute la largeur du terrain avec des Adriano et Dani Alves ultra-offensifs, et perforation dans la profondeur avec les passes de sniper de Xavi et Messi. Grenade est étouffée. Incapable d’en sortir une proprement. Cuenca multiplie les frappes en angle fermé et agace Messi, qui lui demande de lever un peu plus la tête. L’Argentin a un record à faire tomber, et un classement des buteurs à dominer.


Dani Alvés participe à la fête
A la pause, Mascherano remplace Adriano, et c’est Puyol qui récupère le poste d’arrière gauche. Xavi trouve Messi en bonne position mais l’Argentin écrase sa frappe. Messi veut son but et en oublie parfois de lâcher son ballon. Le Barça est plus brouillon, moins fluide. La sanction est immédiate. Coup-franc côté gauche botté par Martins, cabezazo de Mainz. Grenade marque sur sa première occasion franche. Et ce n’est pas fini, Dani Benitez lâche les chevaux et sur 50 mètres donne dix ans à Dani Alves, qui le retient grossièrement dans la surface. Pénalty indiscutable, que Siqueira transforme. Le match s’emballe, Grenade commence à croire à l’exploit et Uche manque de tripler la mise en contre. Le Barça est en danger, mais le petit numéro 10 ne veut pas qu’on lui gâche sa fête. Alors, bien servi par Dani Alves, il contrôle et lobe Julio César bis. Cette fois, Messi est bien seul sur les écrans d’un stade qui n’en finit plus de scander son nom. L’entrée d’Iniesta a mis un peu d’ordre au milieu de terrain. La fin de match est complètement folle, Tello est à la conclusion d’une action menée par le duo Iniesta-Messi, puis l’Argentin prend le large en tête du classement des buteurs en inscrivant un triplé, sur une nouvelle passe décisive de Dani Alves. C’était aussi la soirée du Brésilien, qui en détournant un centre de la main prend un deuxième jaune et offre un deuxième pénalty à Grenade, que Siqueira transforme à nouveau. 5-3, le Camp Nou a eu ce qu’il voulait, voire plus. Messi rentre au vestiaire le ballon du match sous le bras. Il est encore un peu plus entré dans l’histoire ce soir.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Quevilly dégage l'OM !