Messi pris à partie par un député espagnol

Modififié
3 42
Nous sommes loin des sorties de Roselyne Bachelot sur les racailles de l'équipe de France, mais l'Espagne a aussi de la ressource quand il s'agit d'épingler des footballeurs professionnels au comportement de voyous.

C'est Alberto Garzón, député du parti Izquierda unida, qui a déclenché la polémique, comme nous l'apprend le journal Sport. Dans une séance du congrès espagnol, le candidat à la prochaine présidentielle a cité Lionel Messi pour montrer son écœurement face à la justice : « Nous vivons dans un pays où si tu t'appelles Messi, que tu payes assez d'argent et négocie avec le ministère, tu ne vas pas en prison. Ça, ce n'est pas la justice, c'est indigne » .

L'homme politique de gauche a ainsi reproché au ministre des finances, Cristóbal Montoro, ses relations troubles avec l'ex-directeur général du FMI, Rodrigo Rato, aujourd'hui accusé de fraude fiscale et de blanchiment de capitaux.

C'est définitif, même de l'autre côté des Pyrénées, le football ne met plus tout le monde d'accord. TF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Autant je déteste les extrêmes de gauche ou de droite, autant il a complètement raison, le père Garzón. Messi doit des millions au fisc espagnol et de ce fait, au peuple espagnol. Ca a beau paraître inimaginable pour les fanboys de la pulga, mais si Serge, patron d'une pme de 8 employés dans le Gers oublie de payer ses impôts, on ne va pas se gêner pour lui tomber dessus et le traiter d'enculé. Pourquoi alors ces mecs-là ont des passe-droit? Les chômeurs continuent d'acheter les produits dérivés à son effigie et vu que le mec sait jouer au ballon on le laisse plus ou moins tranquille. Ca me fout vraiment les couilles à l'envers.
Note : 1
Un nom de famille à chercher la merde, Garzon. Après Baltasar, Alberto, et bien !
Estebanana Niveau : CFA
Il a payé son amende, non?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 42