1. //
  2. // 27e journée

Messi, pour changer...

Messi en démonstration, l'Atletico reçoit une raclée, Séville foudroyé, le Real échappe au pire, le Depor est humilié à domicile, Villarreal sombre encore, Valence s'impose et Xerez gagne un match. Résumé d'une 27e journée bizarre.

Modififié
0 0
Saragosse - Barcelone : 0-3


Beaucoup sont ceux qui se demandent pourquoi les défenseurs ne taclent pas contre Messi ? Tout simplement parce qu'il est insaisissable. La Pulga a encore été le rayon de soleil du Barça et de la Liga avec une prestation tout simplement exceptionnelle. Auteur d'un triplé et également à l'origine du pénalty transformé par Zlatan, l'Argentin a frappé fort contre Saragosse. Très très fort même. Le Barça, qui jouait ce soir sans meneur de jeu (Xavi, Iniesta sur le banc), s'impose facilement et presque sans forcer, malgré la prestation pitoyable d'Ibrahimovic. Les Blaugranas rejoignent le Real Madrid en tête du championnat. Le clasico est pour bientot... Ça va être très chaud.


Buts: Messi (x3), Ibrahimovic.

Real Madrid 3 – Sporting Gijon 1


Après une première mi-temps emmerdante sous les sifflets du Bernabeu, le Sporting a décidé de mettre du piquant au match en ouvrant la marque par Barral. Cela aura eu le don d'énerver les Merengues et l'arbitre du match qui a scandaleusement accordé le but du volleyeur Van Der Vaart. Comme d'habitude et malgré l'habituelle confusion tactique générale qui le caractérise, le Real Madrid a repris l'avantage sans surprise avant qu'Higuain fasse le perso pour mettre son but. Celui qui ne sert à rien, si ce n'est à continuer à lutter pour le titre de Pichichi. Le Real est leader et mis à part Cristiano Ronaldo, on ne comprend toujours pas comment ils font.


Buts : 0- 1, Barral. 1- 1, Van der Vaart. 2-1, Xabi Alonso. 3- 1, Higuaín.

FC Valence 2- Almeria 0


Après son exceptionnelle qualification contre le Werder, Valence a enfoncé le clou en s'imposant brillamment et de manière intelligente face à des Andalous décidément surprenants depuis l'arrivée de Lillo. Trois points mais une joie mitigée pour les supporters : en effet, Manchester United aurait fait une proposition de 40 millions d'euros pour David Villa. Cette fois-ci, les dirigeants valencians vont vraiment avoir du mal à retenir leur vedette... Wait and see.


Buts : 1-0, Mata. 2-0, Silva.


Espanyol Barcelone 2 – FC Séville 0


Séville aurai pu l'emporter sans les blessures de Navas puis Capel et si l'arbitre avait sifflé deux pénaltys flagrants. Au final, les Rojiblancos n'ont rien eu. Le destin, la malchance et l'efficacité quasi-insolente des Pericos ont tué les Sévillans. Sale week-end. Vivement le mois d'avril, celui de la Feria ...


Buts: 1-0, Osvaldo. 2-0, Osvaldo.

Athletic Bilbao 2 – Getafe 2


En cas de victoire, Getafe pouvait sortir du gras double du championnat. Malgré une bonne prestation, les banlieusards ont couru après le score durant toute la partie. Au final, match nul logique, qui permet à l'Athletic de rester en course pour l'Europe.


Buts: 1-0, Orbaiz. 1-1, Manu del Moral. 2-1, Llorente. 2-2, Pedro León.

Xerez 2 – Tenerife 1


Le duel de reléguables a donné tout ce qu'il avait à donner, c'est-à-dire pas grand-chose. Deux bourdes énormes du gardien insulaire Aragoneses auront suffi pour que les Andalous remportent le match. Malgré sa victoire, Xerez reste dernier avec 5 points de retard sur le vaincu du jour.

[page]
Deportivo La Corogne 0 – Real Valladolid 2


Avec cette première victoire à l'extérieur depuis six mois, Valladolid met fin à une série de onze matchs consécutifs sans gagner. Durant la semaine, le capitaine Marquitos avait traité ses coéquipiers de « petits connards vaniteux » . La remise à plat a visiblement porté ses fruits.


Buts: 0- 1, Nauzet Alemán. 0- 2, Medujanin.

Real Majorque 4 – Atletico Madrid 1


Sans Tiago, Ujfalusi et Agüero, les Madrilènes se sont fait écrabouiller par une équipe de Majorque invincible sur ses terres et clairement supérieure aux joueurs de la capitale. A noter le golazo de Mattioni pour Majorque et l'excellente prestation de De Gea, le gardien de l'Atletico. Sans lui, les Colchoneros auraient pu encaisser une dizaine de buts...


Buts : 1-0, Víctor Casadesús. 1-1, Forlán. 2-1, Aduriz. 3-1, Perea, (CSC). 4-1, Mattioni.

Osasuna 1 – Racing Santander 3


Le Racing crée la surprise en s'imposant clairement face à un Osasuna toujours redoutable au Reyno De Navarra. Après une série de cinq matchs sans le moindre but, Canales, la future petite perle du Real, s'est enfin réveillé pour distiller trois caviars à ses attaquants. C'est le sixième match sans victoire pour Osasuna.


Buts: 1- 0, Miguel Flaño. 1- 1, Colsa. 1- 2, Christian. 1- 3, Diop.

Malaga 2 – Villarreal 0


Il aura fallu quarante minutes au Franco-Marocain Nabil Baha pour mettre deux jolies roquettes au sous-marin jaune. Grâce à son buteur providentiel, Malaga assure presque son maintien. Pour Villarreal, une nouvelle fois très décevant, l'Europe s'éloigne définitivement. Sale saison.


Buts : 1- 0, Baha. 2- 0, Baha.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Mars attaque !
0 0