1. //
  2. // Demi-finale
  3. // FC Barcelone/Bayern Munich

Messi-Neymar-Suárez : meilleur trio de l'histoire blaugrana ?

Trop souvent « réduit » à sa déjà centaine de buts cette saison, le trio Messi-Suárez-Neymar offre sans doute au Barça son attaque la plus prolifique depuis sa création. Un constat arithmétique qui s'explique autant par la mutation du jeu blaugrana que par la gestion de Luis Enrique.

7 55
Les gossips agitent plus que de raison la presse espagnole. Entre quelques articles approfondis et analyses intelligibles, rumeurs et ragots se taillent bien souvent la part du lion. La querelle qui a opposé Luis Enrique à Lionel Messi le temps d'un entraînement a donc occupé l'espace médiatique de nombreuses semaines durant. Toujours aujourd'hui, cette brouille, rapportée face caméra par Jérémy Mathieu, continue d'alimenter les colonnes des médias. Le principal est lui aux oubliettes. Trop occupés à blablater sur les « je ne parle plus à Pep depuis son départ » et « il n'y a plus de problème entre Luis Enrique et moi » d'une Pulga de retour en conférence de presse deux ans après, les canards partisans rivalisent d'ingéniosité pour trouver une polémique à monter en épingle. Pour sûr, une panacée de chiffres rappelle que le trio Messi-Neymar-Suárez roule vers une destinée historique, qui écrase tous les records établis par les anciennes triplettes blaugrana. Des statistiques qui ne rendent pour autant pas justice au travail et à la gestion de Luis Enrique, capable de s'être mis en retrait pour ne pas faire d'ombre à ses trois « véritables phénomènes  » , dixit Ángel Cappa.

Guerre des chiffres et identité changée


Car à la question « ce trio est-il le meilleur de l'histoire du FCB » , les chiffres répondent déjà par l'affirmative. Alors que cet exercice peut encore offrir sept rencontres aux Barcelonais en cas de finale européenne, Messi, Suárez et Neymar affichent un rendement combiné, et ahurissant, de 104 buts toutes compétitions confondues - 49 pour l'Argentin, 22 pour l'Uruguayen et 33 pour le Brésilien. Un total qui les place déjà devant les triplettes que Messi partageait avec Cesc Fàbregas et Alexis Sánchez en 2011-12 (101 réalisations), Samuel Eto'o et Thierry Henry en 2008-09 (100), et Villa et Pedro en 2010-11 (98). Mieux, pour cet exercice, ce sont les facettes de distributeur de caviars de la Pulga et du Pistolero qui sont en valeur. Avec déjà 25 passes décisives pour Messi et une quinzaine pour l'ancien Red, ils forment une paire de serviteurs rare. Bref, des chiffres dignes des lignes de stat' de la NBA qui font le bonheur des adeptes de calculatrice. Et qui obligent, presque, Luis Enrique à les aligner sans interruption depuis janvier : « J'ai quatre grands attaquants, mais si ces trois-là jouent tant, c'est grâce à leur rendement et aux possibilités qu'ils m'offrent » .

Grand oublié, Pedro se morfond sous la guérite et aperçoit depuis son siège les exploits de ses coéquipiers et concurrents. Chouchou d'un Guardiola qui l'a lancé dans le bain professionnel, l'ailier des Canaries n'est plus qu'une seconde lame. Pourtant toujours aussi performant lors de ses apparitions, sa situation raconte la mutation du jeu barcelonais. Plus que la pression des transferts aux prix astronomiques de Neymar et de Luis Suárez, et du statut d'inamovible de Leo Messi, ces trois larrons ne laissent aucune miette, car ils reprennent le flambeau du plus beau milieu de l'histoire du Barça - voire du football. Avec un Xavi vieillissant et sur le départ, un Iniesta plus stakhanoviste que flamboyant, impossible pour Rakitić et Busquets de reprendre le flambeau. De fait, l'identité blaugrana se détourne de sa terre du milieu. « Il faut que les ballons arrivent à eux plus rapidement parce qu'ils vont créer des occasions et marquer des buts. Ils sont si bons qu'ils nous poussent à changer par moment notre manière de jouer » , confirme ainsi Gerard Piqué, observateur à l'œil aiguisé.

« La liberté pour bouger où il le souhaite »


« Suárez est rentré dans le moule à la perfection, Messi est capable de régler et régaler des matchs comme il souhaite, et Neymar est un joueur qui parfois peut sembler dans un mauvais jour, mais qui, au final, crée toujours du danger » , diagnostique Ángel Cappa, ancien entraîneur argentin aujourd'hui consultant sur les ondes d'Onda Cero. Son compatriote, recentré en son temps par un certain Guardiola, retrouve son poste originel. Sur l'aile droite, il renoue avec une partie de son passé. Les ajustements sont pourtant notables : « Sur le côté, il n'y a pas les deux centraux ni les deux milieux axiaux qui le suivent. À cet endroit, il n'a qu'un vis-à-vis. Il devient alors imparable » . Et renvoie aux yeux des spectateurs et de ses partenaires des airs et des gestes à la Xavi. Pourfendeur de caviars succulents - sa spéciale restant le ballon aérien dans le dos de la défense -, il régale tout particulièrement Luis Suárez. Luisito, sans doute la meilleure pointe au monde, offre un point d'appui magistral et la plus belle panoplie d'appels qui soit. Une complémentarité qui a poussé Leo himself à se rabattre sur l'aile.

« Messi a la liberté pour bouger où il le souhaite, il décide. La seule chose pour laquelle il doit rester vigilant, c'est de ne pas déséquilibrer l'équipe » , avoue un Luis Enrique tancé par certains observateurs. Sa faute ? Avoir accepté cette inversion décidée par ses poulains. Pourtant, la touche de l'Asturien se sent bien sur le pré. En laissant cette autonomie à son numéro 10, il profite du constant pressing de Luis Suárez et convertit peu à peu Neymar en un plot mobile à défaut d'être à l'arrêt. « Nous parlons de quelqu'un qui comprend ce sport comme personne. Sur le terrain, il voit des choses que les gens normaux ne voient pas, c'est pour cela qu'il est le meilleur au monde » , entame le Jefecito Mascherano, avant de poursuivre sur Neymar : «  Son un-contre-un est impressionnant. Si l'équipe arrive à alterner sur son côté et qu'il se retrouve face à un seul adversaire, c'est certain qu'il en tire l'avantage » . En avouant qu'il « ne parle plus à Guardiola depuis son départ  » , Messi a sûrement rendu le plus bel hommage à Luis Enrique qui lui permet d'étoffer encore son bagage. Et de former un trio sur le point de passer à la postérité.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Déjà c'est pas "104 buts" mais plutôt 108.
Merci.
Je retourne à ma lecture.
Si ils raflent le triplé, je pense que oui.

Mais ce n'est pas fait.
Note : 7
Suarez, Messi et un pote chinoir
Chaud de faire mieux sincèrement. Après je suis probablement pas assez vieux pour faire des comparaisons mais Suarez-Neymar-Messi c'est quand même très poilu. A mon sens, tu peux mettre un milieu moyen derrière ça, ça marquera toujours.
So foot va-t-il battre le record du nombre d'articles autour d'un match ? Vu le rythme c'est bien parti. Je serais mort de rire que ça finisse sur un vieux 0-0....
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le problème c'est que TOUTES les attaques de Barcelone sont la meilleure de l'histoire du club si on écoute ce que tout le monde dit... dans 10 ans, on dira de l'attaque qu'ils auront que c'est la meilleure de l'histoire du club vous verrez.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Henry-Eto'o-Messi
C'était pas dégueu non plus...
Ou alors Ronaldinho-Eto'o-Messi, avec un Ronnie au top absolu.
Note : 11
Message posté par Kit Fisteur
Le problème c'est que TOUTES les attaques de Barcelone sont la meilleure de l'histoire du club si on écoute ce que tout le monde dit... dans 10 ans, on dira de l'attaque qu'ils auront que c'est la meilleure de l'histoire du club vous verrez.


S'ils marquent 150 buts en une saison, bien sûr qu'on dira dans 10 que c'est la meilleure attaque.

Au delà du style, de l'élégance et autre caractéristique difficilement quantifiable, pour juger de la force d'une attaque le nombre de buts reste encore un indicateur assez parlant. Là, ils sont déjà au dessus avant la fin de la saison et avec un joueur ayant débuté 3 mois après les copains. Je vois pas ce qu'il y a de gênant à dire que c'est peut être la meilleure attaque que le Barça ait connu.

D'autant plus que c'est très bien expliqué dans l'article. Cette omniprésence de l'attaque est rendue possible par un léger effacement du milieu comparé aux autres époques fastes du Barça. Encore une fois, rien de choquant, si ce n'est la puissance de feu de ces trois-là.
Triple ou pas, cette année on s'est regale tactiquement a voir la mue de cette équipe.
On a eu du spectacle avec des buts magnifiques, des sequences de jeu comme oubliées depuis 2-3 ans, des emotions avec ce parcours en coupe du roi et surtout ces 2 matchs fondateurs face a l'atletico et le kiff absolu de voir ce Messi tranformé re-devenir le meilleur joueur de l'histoire ou du moins le plus beau a voir jouer.

Triplé ou pas, j'ai bien revé cette annee
Moins d'un an de vie commune et on en fait déjà la meilleure attaque de l'histoire des blaugranas.
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Oui c'est les meilleurs!!!!Mais en tant que fan du barca, j'ai peur qu'il retrouve le réal en finale car il paraît que ce real a trouvé son milieu....RAMOSSSS!!!! hahahahahahaha
Note : 4
Au niveau star le seul trio du barca qui tiens la comparaison c'était Eto'o, Ronaldinho et Henry.

Mais bon Messi a tapé l'incruste tout le temps après.

Maintenant celui que je préfère au niveau du jeu c'est celui actuel. Car en plus des nombreux buts ils jouent ensemble d'une façon excellente ça fait vraiment plaisir de voir un tel trio évolué.

Ils sont fort quand ils ont la balle , ils sont fort en contre attaque , ils font mal au crane. Quand deux font un match moyen le troisième te sort un doublé tranquillement.

A voir si ne équipe arrive à faire déjouer tout ce petit monde, bonne chance au Bayern ce soir ...
Message posté par Kit Fisteur
Le problème c'est que TOUTES les attaques de Barcelone sont la meilleure de l'histoire du club si on écoute ce que tout le monde dit... dans 10 ans, on dira de l'attaque qu'ils auront que c'est la meilleure de l'histoire du club vous verrez.


Cela dit rarement une attaque du Barça n'aura été si indépendante du reste de l'équipe, ils construisent et s'offrent la majorité de leurs buts eux même et entre eux en plus de se mouler parfaitement au toque.

Non franchement, si Neymar devient constant, ca chiera plus de bulles qu'à Boleyn Ground.
Meilleure attaque de l'Histoire Blaugrana, sans doute. Je pense même qu'ils peuvent se faire une place parmi les meilleures attaques tout court (d'ailleurs est-ce que quelqu'un a des stats dans l'absolu des meilleurs trios de l'histoire? Ça m'intéresserait.) Quand tu vois leur complémentarité et leur capacité à se créer des pelletés d'occasions et cela alors qu'ils évoluent dans un Barça beaucoup moins totalitaire dans le jeu que du temps de Guardiola, ça force le respect. En tout cas, l'affrontement de ce soir s'annonce grandiose.
Je ne sais pas, mais je vois un Barca trop confiant avant ce match... et c'est pas du tout rassurant, mais passant.

Tout le monde parle d'un Messi qui a retrouvé son ancien poste sur l'aile pour libérer l'axe à un Suarez plus que bon et que le Barca n'es plus dépendante de son milieu et qu'elle peut passer directement du défense à l'attaque (via une passe longue) grâce à l'autorité et le sens du placement d'un Suarez impérial dans sa couverture et ses déviations de la tête... oui tout ça est vrai mais pas que...
Le Barça est toujours dépendante du/de son milieu, sauf que les manœuvre ne sont pas orchestrées par les pieds d'Iniesta mais plutôt par Messi lui même, qui, dans les attaques placées, (re)devient un n10 (pas un neuf/2) qui mène les attaques depuis le mileu de terrain : et ainsi on retrouve un Inieta et Rakitic (Pratiquement) collé à la ligne de touche (pour écarter le jeu et couvrir les montés des latéraux), et un suarez et neymar qui prennent la profondeur et permutent inlassablement entre eux pour donner plus de solution au porteur du ballon (soit la passe soit le sprint/dribble vu qu'ils tirent les défenseurs avec leurs mouvement souvent intelligents et synchronisés).

PS. désolé pour les fautes de concordances et d'orthographe)
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Je ne sais pas pour vous mais moi ce trio m'a fait oublié l'année dernière catastrophique sans titre. J'ai l'impression que plus personne en parle.
Ils peuvent faire la totale des coupes/championnat.....dire que certains disaient que la performance de la première année de l'équipe de Guardiola ne pourra pas être égalée...je commence à me dire que c'est possible. OUIIIII c'est possible.
Et en plus Suarez ne mord plus. :)
Meilleure ligne d'attaque de l'histoire du Barça et de l'histoire du football, carrément!

Messi a retrouvé la joie de jouer et de gagner. Partager la vedette avec deux autres sud-américains lui a rendu l'enthousiasme. Et quels sud-américains! Le meilleur attaquant uruguayen de l'histoire (meilleur buteur de l'histoire de la Céleste, en tout cas) + sans doute un jour le meilleur buteur de la sélection brésilienne + le meilleur buteur de l'albi-céleste, lui aussi, un jour prochain.

On dit que Messi fait l'équipe depuis quelques saisons. C'est probable. En tout cas, le club lui a offert les plus beaux joujoux sur le marché.

Et quand Messi est heureux, je ne vois pas qui peut lui résister. Le Bayern? Même pas!
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Message posté par amine
Je ne sais pas, mais je vois un Barca trop confiant avant ce match... et c'est pas du tout rassurant, mais passant.

Tout le monde parle d'un Messi qui a retrouvé son ancien poste sur l'aile pour libérer l'axe à un Suarez plus que bon et que le Barca n'es plus dépendante de son milieu et qu'elle peut passer directement du défense à l'attaque (via une passe longue) grâce à l'autorité et le sens du placement d'un Suarez impérial dans sa couverture et ses déviations de la tête... oui tout ça est vrai mais pas que...
Le Barça est toujours dépendante du/de son milieu, sauf que les manœuvre ne sont pas orchestrées par les pieds d'Iniesta mais plutôt par Messi lui même, qui, dans les attaques placées, (re)devient un n10 (pas un neuf/2) qui mène les attaques depuis le mileu de terrain : et ainsi on retrouve un Inieta et Rakitic (Pratiquement) collé à la ligne de touche (pour écarter le jeu et couvrir les montés des latéraux), et un suarez et neymar qui prennent la profondeur et permutent inlassablement entre eux pour donner plus de solution au porteur du ballon (soit la passe soit le sprint/dribble vu qu'ils tirent les défenseurs avec leurs mouvement souvent intelligents et synchronisés).

PS. désolé pour les fautes de concordances et d'orthographe)


Et de ponctuations. :)

Sinon, ils ne montrent pas qu'ils sont confiants. Je ne suis pas joueur de foot mais tu as un trio devant qui a un égo démesuré pour chacun de ses membres. Ils veulent tous les trois marquer mais ce qui se passent c'est que chacun fait marquer l'autre ce qui fait qu'ils marquent tous (dommage quand même qu'il y ait autant d'occasion manquées). Tu aurais pu avoir une catastrophe, genre chacun ne joue que pour sa pomme comme dans certaines équipes (vous connaissez la direction de mon regard) mais non ils commencent à vraiment jouer ensemble et en plus on voit l'apport d'un poste de numéro 9 qui manquait ces dernières années.

PS: Oui, je me suis permis de te tutoyer (vu que tu as le même prénom que moi. :)
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Message posté par mario
Meilleure ligne d'attaque de l'histoire du Barça et de l'histoire du football, carrément!

Messi a retrouvé la joie de jouer et de gagner. Partager la vedette avec deux autres sud-américains lui a rendu l'enthousiasme. Et quels sud-américains! Le meilleur attaquant uruguayen de l'histoire (meilleur buteur de l'histoire de la Céleste, en tout cas) + sans doute un jour le meilleur buteur de la sélection brésilienne + le meilleur buteur de l'albi-céleste, lui aussi, un jour prochain.

On dit que Messi fait l'équipe depuis quelques saisons. C'est probable. En tout cas, le club lui a offert les plus beaux joujoux sur le marché.

Et quand Messi est heureux, je ne vois pas qui peut lui résister. Le Bayern? Même pas!


si Ronaldo... par jalousie
Rakamlerouge Niveau : National
Stoichkov Romario Laudrup ? Figo Rivaldo Kluivert ? Pedro Messi Villa ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 55