1. //
  2. //
  3. // Groupe H
  4. // Barcelone/Milan AC

Messi, le coup de la panne ?

Avec un seul but en cinq rencontres, la machine Messi serait-elle en crise ? Oui, répondront les statistiques. Non, contestera le bon sens. Malgré une légère baisse de régime, rien d’inquiétant pour l'Argentin et son Barça qui dispose d’autres armes de destruction massive.

Modififié
6 42
« 我的身体状态还未100%恢复,但随着比赛的进行,我一定会逐渐进入状态 » . Les amoureux du mandarin – et abonnés au réseau social chinois Tencent Weibo – l’ont compris, Lionel Messi n’est pas « physiquement à 100 % » . Après le derby de Barcelone, l’unique message laissé par la Pulga ne pousse pas à l’optimisme. Pas vraiment remis de ses deux gênes musculaires contractées depuis le début de saison, l’Argentin galère à retrouver son rythme de croisière. Un coup de moins bien qui n’occulte pas le meilleur départ de l’histoire du club. Mais qui, période de Ballon d’or oblige, pousse les suiveurs du Barça à s’interroger sur cette « méforme » soudaine. Une fois la question soulevée, les premiers éléments de réponse rappellent que la machine à marquer peut se gripper. Depuis l’arrivée de Gerardo Martino sur le banc, les traitements de faveur lui sont retirés et les joies des rotations lui sont également appliquées. Surtout, avec un Alexis Sánchez en feu et un Neymar à l’adaptation supersonique, le jeu offensif barcelonais ne repose plus uniquement sur sa simple personne. Un bien fou pour le fanion blaugrana et le principal intéressé.

Les choix de Tata

Arithmétiquement, les versions azulgrana de Tito Vilanova et de Tata Martino connaissent les mêmes débuts. Après 12 journées de championnat, ils cumulent tous deux le total de 34 points – l’unique différence est le goal average (+24 pour Tito, +27 pour Tata). Mais, contrairement à l’exercice précédent, ce Barça est un tantinet moins dépendant de son quadruple Balon de Oro. Il y a un an, à la même époque, le génial Messi caracolait en tête du classement du pichichi avec déjà 17 unités au compteur. Cette saison, il n’en est « qu’à » huit. Plus intéressant et significatif, alors qu’il inscrivait 44 % des buts barcelonais l’an dernier – toujours après la première douzaine de journées – ce ratio est redescendu cette saison à 24 %. Des chiffres qui appuient une dépendance moins forte à Lionel Messi. Et qui prouvent que ce Barça version 2013-2014 a retrouvé de sa superbe collective. Les péripéties musculaires (un biceps fémoral défectueux) de la Pulga y sont pour beaucoup, les choix de Gerardo Martino également.

Arrivé sur la pointe des pieds, l’ancien sélectionneur du Paraguay a rapidement mis son effectif au diapason. Premier choix fort de son management, le système de rotation. Adepte d’un roulement de l’effectif, Martino n’hésite pas à faire souffler ses cadres. « Leo n’aime pas sortir, Neymar n’aime pas sortir, Andres n’aime pas s’asseoir sur le banc, Xavi et Cesc non plus, avouait Tata Martino avant d’affronter le Celtic Glasgow. Mais moi, on m’a recruté pour prendre des décisions pour la santé de chacun de mes joueurs. Je dois m’y plier pour que les joueurs soient tous aptes dans les moments cruciaux de chaque compétition. Donc je vais continuer à le faire. » Des paroles aux actes, le boss barcelonais n’a donc pas hésité à sortir Messi en plein match. Une banalité pour bon nombre de clubs dont le Camp Nou avait perdu l’habitude. Malgré son appétit gargantuesque, Messi s’est plié aux nouvelles exigences. Avec un Mondial en ligne de mire, l’Argentin n’a de toute façon d’autre choix que d’écouter son corps, à défaut de regarder ses statistiques.

Un Clásico à droite

Les fulgurances du duo chilo-brésilien ont aussi leur part de responsabilité dans la moindre dépendance du Barça à Messi. Transfiguré, Alexis Sánchez n’apporte pas que ses déhanchés et a déjà claqué autant de buts en trois mois qu’en un an – 12 sous les liquettes barcelonaise et chilienne. Neymar, lui, a mis son monde d’accord. Plus qu’un goleador, l’international brésilien est un passeur fantasque et fantastique. Ajoutez-y le bon début d’exercice de Cesc Fábregas, et une grande diversité des profils s’ouvre à Martino. Pour le premier Clásico annuel, c’est donc un Lionel Messi ailier droit qui s’est présenté face à Marcelo. Un retour aux sources qui, à défaut d’un succès total, peut donner des idées à Martino. Avec un tel positionnement, Messi, moins buteur, serait un chouïa plus au service du collectif. Un collectif qui le dorlote puisqu’en ce début de semaine, les capitaines (Valdés, Iniesta, Puyol) emmenés par Xavi se réuniront avec l’Argentin pour désamorcer tout début de crise de confiance. À l’heure actuelle, seul un but suffirait au bonheur de la Puce. Ça tombe bien, le Milan est sa cible favorite sur la scène européenne.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

pas de souci leo , je m'occupe d'Antonella pour quelques jours !
Messi a à mon avis accusé un peu le coup de ses 2 blessures, surtout celle de Paris, mais la rechute en Septembre l'a un peu fait douter. Du coup, je pense qu'il est moins en confiance, et n'est pas complètement dans son élément, ça peut poser problème à moyen terme pour le barça s'il ne remet pas la mécanique en marche.

Cela dit, je suis d'accord avec l'article, ça fait du bien au Barça d'être moins dépendant par rapport à Leo (btw, imaginez le Real sans Ronaldo, je pense qu'ils auraient déjà bien plus décroché en Liga), gagner le clasico avec un Messi en demi-teinte (même s'il a joué un rôle intéressant en libérant des espaces et en neutralisant Marcelo, qui était obligé de rester derrière) est un bon signe pour le Barça, l'ensemble de l'équipe gagne en équilibre, même si je trouve Iniesta, Xavi et Messi en dessous de leur niveau pour le moment (à l'exception du Clasico pour Don Andres).

Bref, il a besoin de sortir un gros match et ça peut reprendre, ce soir?
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Ben Arfa n'a jamais été aussi prêt de se rapprocher du niveau de son idole.

Il avait peut être raison le bougre !
Message posté par med78
Messi a à mon avis accusé un peu le coup de ses 2 blessures, surtout celle de Paris


Pitié ne reparlons plus de cette confrontation contre Paris, j'ai encore des fortes douleurs au cul à chaque fois que je l'évoque. Un Messi sur une jambe a éliminé quasiment à lui seul le PSG de Zlatan, Thiago Silva et Jallet. Je me souviens de ce plan large sur le visage d'un joueur parisien (il me semble que c'était Verratti) au Camp nou au moment où léo s'apprête à faire son entrée pour sauver la catalogne. J'ai vu dans le regard de ce joueur parisien la terreur d'être dominé par lui, et là je me suis dit on est foutu, ils vont égaliser ce n'est qu'une question de temps. Bordel* on la tenait cette 1/2. Laurent Blanc Démission!!!!
'Les amoureux du mandarin – et abonnés au réseau social chinois Tencent Weibo – l’ont compris'

... de même que les utilisateurs de google translate.
On peut parler de crise de confiance et tout le bordel, mais il y a quelques mois, après la défaite contre le Bayern, on était quelques uns à dire que si le Barça voulait renouveler son jeu et trouver des solutions pour pourvoir varier dans sa manière d'apporter le danger et marquer, cela passerait par une Messi-dépendance réduite, et donc par moins de buts de la pulga. Ce gars là est devenu avec le temps un passeur de génie. Si on lui colle des gars capables de finir les actions, il peut être tout autant décisif, mais d'une autre manière.

Aujourd'hui c'est un peu ce qu'il se passe. Après, normal que le gars ait un peu de mal à se faire à cette nouvelle situation. Mais si les résultats en C1 reviennent (on parle là d'une victoire finale évidemment) et le titre de champion d'Espagne reste en Catalogne, le doute ne restera pas présent bien longtemps dans la tête de Messi.

Et puis un point crucial aussi, le Mondial 2014. Le plus important pour lui c'est ça, le reste, ça ne vaut plus grand chose.
Message posté par ozymandias


Pitié ne reparlons plus de cette confrontation contre Paris, j'ai encore des fortes douleurs au cul à chaque fois que je l'évoque. Un Messi sur une jambe a éliminé quasiment à lui seul le PSG de Zlatan, Thiago Silva et Jallet. Je me souviens de ce plan large sur le visage d'un joueur parisien (il me semble que c'était Verratti) au Camp nou au moment où léo s'apprête à faire son entrée pour sauver la catalogne. J'ai vu dans le regard de ce joueur parisien la terreur d'être dominé par lui, et là je me suis dit on est foutu, ils vont égaliser ce n'est qu'une question de temps. Bordel* on la tenait cette 1/2. Laurent Blanc Démission!!!!


T'es mignon mais Laurent Blanc n'est là que depuis cet été. Donc ptet t'es pas au courant mais Ancelotti a bien démissionné après cette 1/2.

Si c'est pour faire de l'humour, laisse Blanc ou il est car il a fait plus niveau jeu en 6 mois que Carlo en 1 an et demi.
Message posté par ozymandias


Pitié ne reparlons plus de cette confrontation contre Paris, j'ai encore des fortes douleurs au cul à chaque fois que je l'évoque. Un Messi sur une jambe a éliminé quasiment à lui seul le PSG de Zlatan, Thiago Silva et Jallet. Je me souviens de ce plan large sur le visage d'un joueur parisien (il me semble que c'était Verratti) au Camp nou au moment où léo s'apprête à faire son entrée pour sauver la catalogne. J'ai vu dans le regard de ce joueur parisien la terreur d'être dominé par lui, et là je me suis dit on est foutu, ils vont égaliser ce n'est qu'une question de temps. Bordel* on la tenait cette 1/2. Laurent Blanc Démission!!!!


Laurent Blanc démission....???? Oui, c'est à discuter.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par So4Sheva


T'es mignon mais Laurent Blanc n'est là que depuis cet été. Donc ptet t'es pas au courant mais Ancelotti a bien démissionné après cette 1/2.

Si c'est pour faire de l'humour, laisse Blanc ou il est car il a fait plus niveau jeu en 6 mois que Carlo en 1 an et demi.


En même temps, Blanc a mine de rien bénéficié du boulot de Carlo.

C'est impossible de cloisonner comme ça.

Puis, on verra surtout où Blanc amènera le PSG en LDC cette année.
Je préférerais revoir Messi faire des appels comme en 2008-2010 ou jouer en 10 comme en Argentine (ou en général dans les clasico) que traîner sur le côté droit où il perd beaucoup d'influence. Quand t'as un type capable de marquer 90 buts par an, tu ne lui demandes pas de bloquer Marcelo... Y'a Pedro pour ça.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Article sur le coup de mou de Messi = Octuplé du joueur ce soir.


CQ putain de FD !
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
mode anigolemagicien "on"
ca y est encore un article sur le barca ou les parisiens ne parlent que de leur club.
mais arrêter de troller partout, on vous a pas vu beaucoup hier soir.
mode "off".
hmm
je crois que je vais me remettre en "on", j'avais une sensation de légèreté au niveau du crâne que je trouve délicieuse.

il est évident que messi et ses stats records ont quand meme phagocyté les capacités de buteurs de ces partenaires d'attaques, voire poussé au départ plusieurs d'entre eux. donc si les défenseurs se mettent a 5(comme le milan de l'an dernier) autour de lui, ça cree des brèches pour les autres. encore faut il une volonté de ses partenaires a jouer sans lui. c'est plus psychologique que tactique en fait.
madjerinho Niveau : CFA2
Je crois que Martino a "libéré" les joueurs du Barça. Parmis les changements, on peut dire que l'équipe ne gravite plus à 100% autour de Messi, et ça s'en ressent sur le jeu. Ceci se voit dans le jeu de Sanchez par exemple, avec ce but face au Real qu'il n'aurait même pas tenté la saison dernière.

A celà s'ajoute qu'il est indéniable que Messi accuse un peu le poids des blessures, et les matchs joués pas à 100% de guérison.

Du coup, normal que Messi marque un peu moins. Parfait, au moins le Ballon d'Or récompensera un Ronaldo ou un Ribéry.
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par vale
Je préférerais revoir Messi faire des appels comme en 2008-2010 ou jouer en 10 comme en Argentine (ou en général dans les clasico) que traîner sur le côté droit où il perd beaucoup d'influence. Quand t'as un type capable de marquer 90 buts par an, tu ne lui demandes pas de bloquer Marcelo... Y'a Pedro pour ça.


je suis d'accord à l'exception que Messi en 2008-2010 jouait à droite (couloir de feu Alvès-Messi avec Xavi en relais à l'intérieur) et ce n'est qu'au cours de la saison 2010-2011 qu'il a été replacé dans les meilleurs conditions pour qu'il puisse utiliser toutes ses qualités.
Ce qui arrive à Messi actuellement n'est du qu'à sa forme physique, et rien d'autres. Ce ne sont ni les choix de Tata, ni la présence de Neymar/Sanchez qui l'empêchent d'être en forme.

Ça fait 6 mois qu'il enchaîne les blessures et qu'il n'arrive pas à s'en remettre. Il vomit en plein match, se tient souvent la cuisse... On le sent lourd lors de ses accélérations, moins vif...
En plus de ça, sa dernière blessure d'il y a un mois à l'air de lui avoir mis un gros coup au moral. Il a peur pour sa coupe du monde.
Mais il enchaîne les matchs depuis quelques temps sans rechuter, c'est bon signe. D'ailleurs il fait son meilleur match de la saison contre le Celta la semaine dernière, même s'il ne marque pas.
Ce qui lui faut c'est enchaîner les matchs sans blessures, pour reprendre confiance en son corps et prendre le rythme des matchs. Rien de plus.

Quand à son repositionnement à droite, ce n'est que temporaire étant donné sa condition physique. Tata c'est très bien que Messi n'était pas capable de jouer dans sa position habituelle car besoin d'être au top physiquement. Mais il ne pouvait pas se passer non plus de la présence de l'Argentin qui focalise l'attention des adversaires. Il décide alors de le placer sur le côté droit, mais de manière inhabituelle. Messi est resté assez bas et a beaucoup collé la ligne de touche. Son repositionnement à ainsi rendu Ramos inutile et à empêcher Marcelo (au marquage sur Messi) de monter aux avants postes rendant le Real complètement innofensif. Puis évident cela à libérer l'espace pour Cesc, Neymar, Iniesta...

En qui concerne la Messi dépendance, elle n'existait seulement parce que ses coéquipiers au Barça n'étaient pas au niveau. Villa cramé, Pedro Cramé, Cesc moyen, Alexis perdu... Là le Barça à la chance d'avoir un Neymar qui confirme, un Alexis qui retrouve son niveau, un Xavi qui à l'air d'en avoir fini avec son coup de mou, Cesc remotivé par Tata... Bref, un problème d'individualités qui n'ont rien à avoir avec Messi.

Mais il faut bien se dire qu'il y aura toujours une Messi dépendance, c'est normal c'est le meilleur. Même si le Barça gagne en ce début de saison, on sent qu'il lui manque plus que son génie Argentin pour vraiment être sensationnel, pour se rendre la vie plus facile.
Plus qu'à attendre que Leo se remettre progressivement de ses pépins physiques!
@ozymandias : laurent blanc n'était pas l'entraîneur l'année dernière. ...
Message posté par pauloradiobemba


je suis d'accord à l'exception que Messi en 2008-2010 jouait à droite (couloir de feu Alvès-Messi avec Xavi en relais à l'intérieur) et ce n'est qu'au cours de la saison 2010-2011 qu'il a été replacé dans les meilleurs conditions pour qu'il puisse utiliser toutes ses qualités.



Messi a commencé à jouer dans l'axe fin de saison 08/09, puis définitivement en cours de saison 09-10.
Il a peut être la tête ailleurs, un truc comme le Mondial en fin de saison.
"en ce début de semaine, les capitaines emmenés par Xavi se réuniront avec l’Argentin"

bougez-vous on est déjà mercredi les gars !
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par Elessar


Messi a commencé à jouer dans l'axe fin de saison 08/09, puis définitivement en cours de saison 09-10.


faux sa première apparition dans l'axe est le 6-2 à Bernabeu mais c'est ponctuel, il y joue lors de la blessure d'Ibra en 2009-2010 et s'y installe progressivement à partir de ce moment.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 42