1. //
  2. // Real/Barcelone (0-2)

Messi fait taire le Real

Un combat de boxe, un coup de génie, des cartons rouges, et un match retour qui s'annonce bouillant. Le Barça s'est imposé à Bernabeu 2 à 0 au terme d'un drôle de match. Le clasico troisième du nom n'avait d'espagnol que le nom. Les vrais sauront apprécier.

Modififié
0 61
Real Madrid - FC Barcelone : 0-2


Buts : Messi (2x) pour le Barça

Ready to rumble! Le présage était net, la réalité l'était tout autant. Ce soir, à l'occasion du troisième clasico de ce mois d'avril, le Santiago Bernabeu chauffé à blanc, avait tout d'un Caesar Palace un soir de combat. De grand combat. Ceux qui voulaient du classique version football seront sans doute déçus, mais ce soir, ce derby espagnol, apologie du beau jeu et terre promise des champions du monde 2010, avait tout d'un Ali vs Frazier, version 8 mars 1971. Couverture de journaux à gogo, envoie de punchlines via presse interposée, et clash d'avant-match, à la pesée, entre José "le putain de chef" Mourinho et Pep Guardiola. Vous l'aurez compris, ce soir, c'est pas la Coupe du Roi qui est en jeu. Alors plus question de tiki-taka, de manita, ou de quelconques fioritures. Ce soir, peu importe la manière, seule la victoire est belle.


Comme tout grand combat qui se respecte, le match a commencé bien avant le coup de sifflet. Dans le coin madrilène, on réserve une petite surprise au rival catalan. La pelouse est aussi mal rasée que Gerard Pique. 4,5 centimètres, de quoi ralentir une passe appuyée de Teddy Bertin, voire une patate de Tyson. Les Barcelonais s'en foutent, ils sont dans leur match. Pique, inspiré par Taiwo, va taquiner les supporters madrilènes, qui pourraient bien se venger sur Shakira au Camp Nou. Même privés d'Iniesta, les disciples du Pep décident de jouer leur football UHU. La balle colle au pied, la passe à dix commence. Première alerte sur le but de Casillas dès la troisième minute après une volée cadrée de Xavi. La balle tourne dans les pieds catalans mais les Blaugranas peinent à passer la moitié de terrain. Dans l'arène, les socios madrilènes commencent à se faire chier. Du coup, les gladiateurs dégainent le glaive et l'épée. La chasse aux chevilles est lancée. Dans un tel combat, dire que le retour de Carles Puyol, même en latéral gauche, fait du bien aux Catalans n'est qu'un doux euphémisme. Poids mouche, Lionel Messi, plus à l'aise que lors de ses dernières sorties face à Madrid sème la pagaille dans la défense madrilène.

L'Argentin esquive les uppercuts et les crochets avec la grâce d'un Ali et envoie un amour de passe dans le dos de la défense à destination de Xavi, dont la frappe instantanée est déviée par un Casillas toujours aussi impérial. 30ème minute, fin du round d'observation. Une légère obstruction d'Arbeloa sur Pedro déclenche une émeute. Pique et Ramos, qui se cherchent depuis le premier clasico de la saison, remettent le couvert et d'une manière générale, tous les protagonistes présents sur la pelouse viennent mettre leur grain de sel. Le minutes passent, le temps pour Cristiano Ronaldo d'envoyer deux coup-francs dans le mur alors que Valdes avait un laser vert dans la gueule. Dommage, il suffisait de cadrer. Énervé par ce gâchis, CR7 déclenche une frappe terrible sans élan juste avant la mi-temps. Valdes ne peut que repousser la balle et Ozil, en position de hors-jeu, ne parvient pas à ajuster le portier catalan. Mi-temps. Ou presque. L'échauffourée de la pause était presque inévitable. Tout le monde se chauffe, Arbeloa taquine Keita, et le tressé Pinto vient se mêler au combat. Eh ouais, avec une coupe de cheveux comme ça, agir en cas de danger est une question de street-credibility. Une crédibilité qui a un prix. Cocasse. Un carton rouge sans fouler la pelouse.


L'heure de la vraie mi-temps est arrivée. Le temps pour le Mou de se creuser un peu la tête. Ce soir, ses joueurs n'ont pas les mêmes jambes qu'en finale de Coupe du Roi. La clé du match réside dans les coup de pied arrêtés. L'heure de la tige togolaise a sonné. Adebayor remplace Özil, moins inspiré que d'habitude. Le gentil Barça ne gagnera pas en jouant au dur. Les joueurs du Pep le savent. Mais après avoir essayé de produire un peu de jeu sur dix minutes, les Catalans n'en peuvent plus de faire les Bisounours. Trop bons trop cons parait-il. Alors les Catalans font les malins. Taquinent un peu les nerveux Madrilènes. Les cibles sont bien choisies. Et la stratégie fait mouche. Pepe, brillant à Mestalla la semaine dernière, va faire plus ample connaissance avec la cheville de Dani Alves. Le Brésilien s'effondre, les Barcelonais s'excitent, les Madrilènes prennent peur, à juste titre. La couleur du carton, José Mourinho la connait. Une nouvelle fois, il ne finira pas le match à 11. Pire, cette partie, il la finira dans les tribunes à passer des petits mots à son adjoint. Le football reprend ses droits par intermittence, et les héros sont les mêmes qu'en finale de Coupe du Roi.

Bien lancé par Xavi, Villa envoie une belle frappe qui fille dans les buts de Casillas, mais le mur madrilène écœure une nouvelle fois l'attaquant barcelonais. Ramos n'en finit plus d'insulter Pedro. Bah ouais, Pique est trop loin en phase défensive. Quoi qu'il en soit, s'il y en a bien un que cette succession de clasico doit déprimer, c'est bien Vicente Del Bosque. 270 minutes que sa Roja s'effrite, et c'est pas parti pour s'arrêter. Surtout que l'entrée d'Affelay à la place de Pedro n'est pas pour calmer les nerfs de Ramos. Deux minutes après son entrée, le néo-Barcelonais déborde sur le côté droit et trouve Messi dans la surface. L'Argentin ne se fait pas prier et claque son but. Un crochet du gauche violet dans la mâchoire du Real, KO debout. Alors qu'ils pensaient finir le match tranquilles, les Madrilènes vont passer du calvaire au cauchemar. 90ème minute, Messi, parti balle au pied, vient remettre le football au gout du jour. Slalom à la Jean-Baptiste Grange, petite frappe croisée du droit. 2-0. Propre. Les Merengues prient déjà les dieux du football pour le match retour qui se fera sans Ramos, qui a reçu un carton jaune et donc, sans Pepe. Le Barça ressort donc vainqueur aux points et aux poings d'un match de boxe dont ils n'étaient pas vraiment les favoris. Comme quoi, en football comme en baston, la fourberie l'emportera toujours sur les muscles.

Swann Borsellino

Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

En toute logique, Barça sur une autre planète, le Réal en mode pitbull, ca passe en Coupe, pas en Champion's

Curieux de voir ce que les royalistes vont tenir comme discours. (si ils viennent)
Tout le monde sait que je conchie Messi et le Barça mais là, je ne peux que me réjouir!
Autant Messi ne méritait pas le ballon d'or en 2010, autant il le mérite plus u'amplement cette année!
Toutefois, Pedro n'a vraiment pas le niveau de ce genre de matchs, j'espère qu'il sera remplacé par Afellay.
Quant au Real, 1 milliard d'euros pour ça???? pour faire du Real la plus petite équipe du monde?jeu pitoyable, honteux, détestable, à vomir.
Le Real de Perez n'aura marqué que deux buts en 6 matchs, un sur un penalty injustifié, un autre sur un coup de bol. alors que celui de calderon et des néerlandais en aura planté 7 en 4 matchs.
Le seul qui mérite la mention du jury est... Mario!
Bravo pour le prono!!! (j'en étais presque à te penser fou il y a 2h)
C'était moche mais on s'est bien marré quand même. Cristian Jean-Pierre je n'en peux plus, je vais lui faire un drive-by à la GTA 4, c'est plus possible.

En tout cas, tout le monde chiait sur Affelay depuis quelques temps, mais c'est lui qui débloque bien le match parce qu'encore une fois, le Barça n'avait pas eu beaucoup d'occasions avant l'expulsion ( comme souvent finalement ).
Sinon, je sais bien que Patrice Evra répétait toutes les semaines que Cristiano Ronaldo est un mec super sympa que tous ses coéquipiers adorent, mais moi j'aurais vraiment du mal à jouer avec un mec qui m'engueule dès que je fais un mauvais choix, et qui dans le même temps perd tous ses ballons. Enfin bon.
Acte 1 : le Real tente de jouer au foot contre le Barca. Résultat : une manita.

Acte 2 : Mourinho réagit et muscle le jeu de son équipe à la limite du tolérable. Résultat : une coupe du Roi.

Acte 3 : le Barca se dit que quitte à subir des fautes, autant les exagérer pour en tirer bénéfice. Résultat : une finale de LdC quasi-dans la poche.

Acte 4 : le Real envoie du jeu au match retour ?
Pas mal du tout Batigol !

Et en phase avec le com de Delacroix.

Match chiant à regarder à 11 vs 11, encore plus à 11 vs 10.

Le but de Messi sauve ces deux heures devant la télé à supporter CJP.

Revanche MU-Barça à Wembley, pas mal du tout.
Baptigol

"Acte 3 : le Barca se dit que quitte à subir des fautes, autant les exagérer pour en tirer bénéfice. Résultat : une finale de LdC quasi-dans la poche. "

C'est bien, le mec il a un demi cerveau. On va la faire dans l'autre sens :

Le Real se dit que quitte à refuser et muscler le jeu, autant exagérer les fautes pour en tirer bénéfice (à savoir détruire le jeu du barça).

Que c'est c.on un faux supporter madrilène, mais les faux barcelonais ne sont pas mieux.

Sinon dommage, moi qui rêvais déjà d'un Real-ManU en finale...
T'appelles les joueurs du Real, des cracks?
Une danseuse qui ne sait que courir et tirer des coups francs, une pale imitation de Robben, un meneur génial mais asthmatique, un latéral responsable de toutes les valises du Real depuis 5 ans, un brésilien simuulateur, le meilleur défenseur mais hélas, défonseur du monde...Etc.
Si mou joue comme ça avec le Real, c'est qu'il n'a ni un grand meneur comme Sneijder, ni un chirurgien devant les buts comme Milito.
N'empeche que à part Messi, le Barça manque singulièrement de percussion et Pedro et Villa, n'ont pas le niveau pour ça
Non mais ne vous inquiétez pas, certains journalistes de SoFoot, dont Thibaud Leplat "à Madrid" vont nou soutenir que tout ça faisait partie des plans de Murinho. Parce qu'ils l'aiment tellement leur Mourinho et son jeu dégueulasse que pour eux un 2-0 à Bernabeu c'est forcément fait exprès.
@radiowead bravo pour ton invitation à Ronaldo, moi aussi j'aimerais avoir son opinion. Lui qui s'astiquait carrément sur son idole et Mourinho.

Ronaldo a encore montré le jeune ado qui chiale, râle, perd le ballon et écarte les jambes. Messi a encore prouvé qu'il était le meilleur joueur au monde sans aucune contestation possible, même pour le plus débile qui soit.
La coupe du roi, les madrilènes, vous la devez uniquement à l'arbitrage beaucoup trop tendre et frileux. Je rappelle les deux expulsions de Arbeloa et Pepe qui doivent quitter la pelouse trèèèès tôt et peut-être même celle de Ramos. Aujourd'hui avec un arbitre qui a des couilles, ça passe plus, ça. On va voir si Mourinho va rejoindre la catégorie d'entraîneur qu'il venait de créer pour parler de Guardiola, celle qui inclue les coachs qui critiquent les arbitres parce qu'ils prennent de bonnes décisions.

Merci le Barça pour ce spectacle ! Merci à Messi de corriger certains abrutis ! Merci au Barça de rendre exemplaire et hégémonique votre incroyable sens du jeu !

Vivement le retour !
Bien vu la comparaison avec un match de boxe,on était en plein dedans mais la c'est du foot et franchement il y avait l'embarras du choix pour foutre du rouge.Ramos est une sinistre buse à l'intelligence tactique au niveau d'un triso,Pepe ben c'est Pepe,Arbeloa on dirait un plot,Marcelo ne sait pas garder ses nerfs,il n'y avait que Casillas pour remettre un peu de classe au sein de la maison blanche.
Parce que globalement quel match pourri,heurté comme un match de hockey mais heureusement le salut est venu de Puyol qui a su garder un certain flegme(mais par pitié fais quelque chose pour cette coupe de douille)et puis Messi...
Le plus gros budget du monde pour jouer comme l'AS Nancy-Lorraine...
Pellegrini/Capello/Schuster aurait été pendu pour bien moins que çà.
Mais, lui, Mourinho dira que le Barça a volé, que Pepe ne méritait pas le rouge, que Messi est dopé, que l'arbitre a un poster de Messi dans ses WC, etc... et puis la presse criera au génie, AS et Marca appuieront tous ses dires et L'Equipe suivra et hop, on repart pour un tour...
Arbitrage UEFA ca ce sentait à 10 km.... 57eme Pepe est fauché par Mascherano, carton jaune. 4 minutes plutard Pepe se jette pied en avant sur Dani Alves et c'est la rouge direct.

J'espère un bon home referee à Wembley pour le coup
ben là contrairement à la finale le real a pas essayé de jouer au foot DU TOUT. Et le rouge est justifié, à vouloir exclusivement bourriner on se prend forcément un rouge. surtout que il n'y a pas lieu pour pepe à faire une telle faute à cet endroit.

En tous cas je veux bien accepter un jeu défensif, si c'est pour gagner, là Mourinho a seulement cherché à faire un 0 0 dégueulasse, et ça on a pas le droit au Bernabeu.
http://www.lequipe.fr/Football/breves20 … d-pas.html

Je n'apprécie aucunes de ces deux équipes, je n'ai vu qu'une mi temps (avant j'étais à Gerland, belle Ligue 1 ce soir, 11 buts en 2 matchs) mais le Réal a juste été putassier et ils ne s'en rendement même pas compte.

Pathétique de Madrid...
Match merdique de A à Z ; rien à sauver des deux côtés, à part Casillas (exceptionnel) et Messi (mais bon). Comment un mec comme CR7 a pu tirer les coups francs de manière aussi nase ? Comment Pepe peut se lancer crampons en avant sachant que l'arbitre ne lui fera pas de cadeau ? Incroyable cette déconcentration. Il fut un temps où les classicos avaient une autre saveur.
Pour moi les deux équipes sont énormes, je donnerais même un petit avantage pour le Real sur l'ensemble de l'effectif.

Mais le Barca ils ont Messi, Xavi, c'est des diablotins géniaux, OK on s'est grave fait chier en début de matchs, à la limite fallait pas regarder, mais putain qu'est-ce que ça me faisait marrer de voir le Real tomber dans le panneau et perdre les nerf xD, non mais sérieux quoi, Mourinho sait très bien comme ça marche, il sait très bien que le Barca cherche à les énerver, il a dû le dire à ses joueurs de pas risquer de carton bête, mais non, ils tombent dans le panneau comme des cons, franchement ça me fait marrer.

Dès que le Real a les nerfs à vif, boum on entre dans le vif du sujet, on casse la défense, on fait tourner, on fonce au but, on fait tourner, et... carton rouge xD xD, et hop la porte est entre-ouverte, mais même si marquer n'est pas une formalité, avec Messi c'en est une, et il claque deux buts le salaud.

Sur le deuxième j'ai halluciné, j'étais là "non il va pas le faire, il va pas le faire... OOOOHHHHHH !!!!" ça force le respect, Ronaldo (le con d'ici) doit pleurer à chercher des excuses en ce moment.

Et à la fin les barcelonais les poussaient encore plus à bout, quand ils se faisaient la passe à deux xD.

Finalement tout le monde a pris Pep pour un con après la défaite en coupe du Roi, mais lui a trouvé le moyen de niquer sévère le Real et Mourinho, Mourinho lui n'a pas su tenir ses joueurs, grand respect pour Pep, c'est pas très beau d'un côté, mais putain qu'est-ce qu'on s'est marré, et en plus on a vu du football, ce qui est pas le cas du côté du Real.
Aux dernières nouvelles le Poulpe ibérique se serait noyé dans son encre...
Et ouai, plus difficile de réussir le même coup que l'an passé quand on a plus les même défenseurs. Juste pour rappel, Maicon - Lucio - Samuel - Chivu > Arbeloa - Ramos - Albiol - Marcelo. La comparaison est drôle, on n'a même pas besoin de la commenter ! Et quand CR7 ne peut pas proposer les même appels que Milito, ou qu'Ozil n'est pas encore aussi bon que Sneijder ça devient encore plus difficile.
Putain le Real va encore dépenser combien de dizaines de millions cet été ? Je serais Florentino j'essaierai d'acheter Messi, juste pour la blague.
Comme dit, c'était du grand n'importe quoi encore un remake de la final de Coupe Du Monde... Et dire qu'il y a des gens qui auraient parlé du génie tactique de Mourinho s'il y avait eu match nul, c'était nul NUL NUL. Je connais quedal mais niveau tactique quand je regarde Manchester United ça me donne plus l'impression de ressembler à quelque chose que le Real avec ses joueurs qui jouent totalement à contre nature... Heureusement que Messi, sur un énième coup de génie parvient à nous donner quelques frissons en toute fin de match, Ouf...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ayew en leader
0 61