Messi, et maintenant ?

Après une Coupe du monde paradoxale où il a brillé en poules avant de s'éteindre dans les derniers matchs, Messi doit maintenant reprendre sa vie normale. Et repartir de l'avant, alors qu'il vient d'échouer à un tir croisé de remporter le trophée suprême à lui seul, ou presque.

Modififié
140 73
C'est entendu, l'élection de Messi comme meilleur joueur de la dernière Coupe du monde est un scandale. Thomas Müller, qui a eu le bon goût de se retrouver maintes fois à la conclusion des manœuvres allemandes, ou Arjen Robben, qui a porté son équipe à bout de crochets jusqu'en demi-finale du Mondial, auraient fait de bien plus légitimes lauréats. Sans évoquer James, le frisson colombien. Ou Manuel Neuer. Bref. Messi, lui, a simplement échoué à un poil de barbe de devenir l'équivalent de Diego Maradona, et failli faire triompher une équipe dans laquelle évoluent Rojo et Biglia. Rien que ça. Si l'Argentine a cru en son destin, si Mascherano s'est cassé le cul (littéralement) à mobiliser tout le monde, c'est bien grâce à la présence de Leo. Et plus particulièrement à son premier tour de feu, que tout le monde semble avoir trop vite oublié. Premier match des siens dans le tournoi, « Le Petit » claque le but du 2-1 contre la Bosnie. Deuxième match et deuxième but de Leo, le seul du match pour une victoire au buzzer contre l'Iran. Troisième match, un doublé pour lui qui met les siens sur les rails d'une victoire 3-2 contre le Nigeria. Huitièmes de finale, passe décisive de Leo pour Di María et le seul but du match, en prolongation, contre la Suisse. En quart, contre la Belgique, c'est son travail au milieu de terrain qui amène le but d'Higuaín. Puis, il y a cette passe, absolument divine, pour Di María.

Youtube

Non mais, vous avez vu cette passe ? À elle seule, elle légitimerait presque le titre de meilleur joueur du tournoi. Sauf qu'ensuite, quand ça compte vraiment, en demie puis en finale, c'est vrai, Messi n'a pas planté. N'a pas offert de passe décisive. Ni fait basculer la partie, même s'il a mis son tir au but contre la Hollande, alors qu'on pouvait craindre le pire. En effet, qui plus est après la blessure de Di María, Leo avait l'air fatigué, vieilli, usé. Au final, Messi termine le Mondial sans avoir marqué en match à élimination directe. Comme en 2006. Comme en 2010. Surtout, il le termine en marchant.

Les meilleures stats du tournoi ?

Ainsi, Lionel Messi aurait couru moins de 10% de son temps passé sur la pelouse, la plus faible moyenne du Mondial. Même si cette stat' est à relativiser (un Messi qui marche va sans doute plus vite qu'un Pinilla qui court), elle souffre de la comparaison avec Thomas Müller qui, lui, cavale pendant plus de 21% de son temps passé sur le pré. Sauf, surprise, qu'on parle ici de foot et non d'athlétisme. D'ailleurs, si vous aimez tant que ça regarder des mecs courir, y a toujours le biathlon. Car en football, Michel Platini vous le dirait mieux que personne, c'est le ballon qui doit aller vite, pas nécessairement les joueurs. Surtout, rien ne sert de courir quand on maîtrise les changements de rythme, comme le fait si bien Messi. Pour un mec qui a raté son Mondial, il possède d'ailleurs des statistiques plutôt correctes. Pour cause : ce sont tout simplement les meilleures de la compétition. Lionel Messi est le joueur qui a créé le plus d'occasions et réussi le plus de dribbles dans la compétition. Et le pire, c'est qu'il a joué pour tout sauf sa gloriole personnelle. C'est peut-être ce qu'on lui reproche ? Il aurait perdu en demie mais inscrit un triplé, son élection serait peut-être mieux passée. À croire que l'essentiel dans le football n'est pas de gagner… En parlant de ça, la parole à la défense, incarnée par José Mourinho : « Il voulait gagner au-delà de toute considération individuelle. Il n'avait pas en tête de finir meilleur buteur ou de finir avec le Soulier d'or ou le Ballon d'or. Il a été avec sa sélection dans le but d'essayer d'écrire l'histoire. » Messi a tout essayé, mais il a raté. Et comme l'histoire est écrite par les vainqueurs (et les Allemands)...

Si Messi avait mis ce maudit tir croisé face à Neuer, il serait entré dans l'histoire par la plus grande porte, et regarderait aujourd'hui Diego Maradona les yeux dans les yeux. Lui aussi, il aurait gagné son Mondial à lui tout seul. C'est ce qu'on aurait retenu, malgré Mascherano, Romero, Garay, Di María voire Higuaín. Comme on retient que Diego a illuminé 86 seul comme un grand, le plus grand, alors qu'il a raté quelques crochets, et n'était pas si mal entouré qu'on veut bien le dire. C'est tout le drame de Messi : être sans cesse comparé à Maradona. Müller et Robben auraient peut-être fait des MVP légitimes, mais eux ne seront jamais sérieusement comparés au plus grand de tous les temps. Messi, lui, si. Tout le temps. Et on lui demande même l'impossible : le dépasser. Il faut voir ici toute la bénédection, la malédiction, d'être Lionel Messi. De là, il faut imaginer Messi heureux.

31 ans en 2018

Même si… Même si ce maudit tir croisé... Aujourd'hui, non seulement Messi ne peut toujours pas regarder Diego les yeux dans les yeux, mais en plus, il doit les baisser. Et retourner s'entraîner. En espérant que sa chance n'est pas définitivement passée. En évitant de se dire qu'il faut se rendre à l'évidence : il y a des chances, maintenant, qu'il ne gagne jamais la Coupe du monde. En Russie, il aura 31 ans, et tout le monde a remarqué les inquiétants signes de fatigue, voire de lassitude, qu'il a pu laisser échapper ça et là (sans parler de ses vomis). Des signes du genre à vous faire redouter que le Barcelonais ne glisse définitivement, qu'il nous fasse une Ronnie. Se laisser vivre car il n'y a plus rien à gagner... Il faut imaginer Messi heureux, mais surtout déterminé à rester au top pour se donner une autre chance de marquer l'histoire. Car il ne faut pas s'y tromper, si Leo n'était pas forcément le meilleur joueur du Mondial, il reste le meilleur joueur du monde. La Coupe éponyme peut bien l'attendre encore quatre ans. Reste à savoir si lui attendra aussi longtemps.

Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

denis brognard Niveau : Loisir
Donc messi entouré de aguero, higuain, lavezzi, di maria a permis à l'argentine de marquer 2 buts en 4 matchs (dont un en prolongation) à élimination directe...

A part ça il a porté l'équipe!

C'est mascherano qui a fait la différence sur cette coupe du monde, aucunement messi!
"Ce fut un honneur d'être le coach du meilleur joueur que j'ai vu, et probablement le meilleur que j'aurai l'opportunité de voir dans ma vie". La citation est de Pep Guardiola et se passe de commentaire. Je suis bien-sûr, extrêmement déçu, et il n'y a pas de mot pour exprimer ma tristesse. Triste qu'il n'ait pas su terminer sa carrière sur une note plus joyeuse, comme si ce devait être le lot de toutes les grandes épopées. Triste que l'univers nous reprenne si brusquement ce qu'il nous a généreusement offert il n'y a pas si longtemps, car c'est bien d'une fin de carrière dont on parle. Symbolique en tout cas. La fin de carrière d'un génie qui aura réussi l'exploit de banaliser l'extraordinaire pendant si longtemps. Qui aura su gaver d'irréel les spectateurs ingrats et capricieux que nous sommes. Depuis un an, Leo n'est plus le joueur qu'il a été, et l'enfant qui vit en moi rêvait à une dernière étincelle, une dernière apparition. Je crois qu'il a vraiment essayé, mais il n'en était simplement plus capable. J'ai toujours dit que le jour où il arrêterait de jouer, le retour à la réalité serait très difficile. Savoir se réhabituer à l'ordinaire après neuf années à voyager dans le cosmos. 2005-2014, neuf années et cette sensation permanente d'assister à une représentation de ce que le football pouvait offrir de mieux. Je crois que l'heure n'est pas à l'ingratitude et aux jugements définitifs envers cet homme qui n'a pas su repousser une dernière fois les limites du possible. L'ampleur de ma déception n'est que le reflet de la beauté du spectacle auquel nous avons eu la chance d'assister pendant si longtemps. L'heure est aux remerciements pour ces neuf années passées à flâner à des années lumière de la Terre, quelque part dans l'univers, dans cette constellation où le soleil ne se couchait jamais.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par denis brognard
Donc messi entouré de aguero, higuain, lavezzi, di maria a permis à l'argentine de marquer 2 buts en 4 matchs (dont un en prolongation) à élimination directe...

A part ça il a porté l'équipe!


Ouais. Sauf que ce que tu ne soulignes pas, c'est que ces "2 buts en 4 matches" représentent la totalité des buts inscrits par son équipe en phase éliminatoire. Messi a pesé lourd dans le parcours de vice-champion du monde de son équipe, c'est incontestable.
floyd pink Niveau : CFA
Ha oué... la France est vraiment en dépression quoi...
Sinon Messi n'a que 27 ans
Messi est impliqué sur 6 des 8 buts argentins donc oui offensivement il est le seul a avoir tenu son rand . Contrairement a di Maria , Higuain , aguero et palacio
Et pourquoi tant de mépris pour la phase de poule? Sans Messi, pas sûr que l'ARG passe les poules, tout simplement.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Sidney G'Ovule
Ouais. Sauf que ce que tu ne soulignes pas, c'est que ces "2 buts en 4 matches" représentent la totalité des buts inscrits par son équipe en phase éliminatoire. Messi a pesé lourd dans le parcours de vice-champion du monde de son équipe, c'est incontestable.


En fait j'aurais pu faire plus simple en concluant que Messi est directement impliqué sur 100% des buts inscrits par son équipe en phase éliminatoire. Hop.
Message posté par nelsoninho
"Ce fut un honneur d'être le coach du meilleur joueur que j'ai vu, et probablement le meilleur que j'aurai l'opportunité de voir dans ma vie". La citation est de Pep Guardiola et se passe de commentaire. Je suis bien-sûr, extrêmement déçu, et il n'y a pas de mot pour exprimer ma tristesse. Triste qu'il n'ait pas su terminer sa carrière sur une note plus joyeuse, comme si ce devait être le lot de toutes les grandes épopées. Triste que l'univers nous reprenne si brusquement ce qu'il nous a généreusement offert il n'y a pas si longtemps, car c'est bien d'une fin de carrière dont on parle. Symbolique en tout cas. La fin de carrière d'un génie qui aura réussi l'exploit de banaliser l'extraordinaire pendant si longtemps. Qui aura su gaver d'irréel les spectateurs ingrats et capricieux que nous sommes. Depuis un an, Leo n'est plus le joueur qu'il a été, et l'enfant qui vit en moi rêvait à une dernière étincelle, une dernière apparition. Je crois qu'il a vraiment essayé, mais il n'en était simplement plus capable. J'ai toujours dit que le jour où il arrêterait de jouer, le retour à la réalité serait très difficile. Savoir se réhabituer à l'ordinaire après neuf années à voyager dans le cosmos. 2005-2014, neuf années et cette sensation permanente d'assister à une représentation de ce que le football pouvait offrir de mieux. Je crois que l'heure n'est pas à l'ingratitude et aux jugements définitifs envers cet homme qui n'a pas su repousser une dernière fois les limites du possible. L'ampleur de ma déception n'est que le reflet de la beauté du spectacle auquel nous avons eu la chance d'assister pendant si longtemps. L'heure est aux remerciements pour ces neuf années passées à flâner à des années lumière de la Terre, quelque part dans l'univers, dans cette constellation où le soleil ne se couchait jamais.


Amen
Castelejo24 Niveau : CFA2
Message posté par denis brognard
Donc messi entouré de aguero, higuain, lavezzi, di maria a permis à l'argentine de marquer 2 buts en 4 matchs (dont un en prolongation) à élimination directe...

A part ça il a porté l'équipe!

C'est mascherano qui a fait la différence sur cette coupe du monde, aucunement messi!


A 100% d'accord, d'ailleurs ça s'est vu que Mascherano était autant le patron sur le terrain qu'en dehors.

Je n'ai rien contre la personnalité introvertie de Messi mais qu'on ne nous fasse pas croire que c'est un leader, par son aura peut être un peu, mais certainement pas hors du terrain.

Et c'est quoi ce taquet contre Rojo ? Au Sporting il joue DC pas latéral, il est solide, a une énorme frappe, un excellent jeu de tête et a fait un excellent tournoi, même Gilbert Montagné l'a vu !

D'ailleurs on veut à tout prix nous vendre l'équipe d'Argentine comme Messi + 10 peintres, c'est plutôt le système de jeu qui est impressionniste : dans la moitié de terrain argentine c'était propre parce que Mascherano était souverain, mais pour ce qui est de l'animation offensive, ça cherchait constamment Messi qui jouait bas et voulait à tout prix faire la différence seul.

Enfin on n'attend pas d'un joueur qu'il court partout comme un idiot mais qu'il donne l'impression de se défoncer pour son équipe, au moins après une perte de balle ou dans sa zone d'activité. Et sur ce point là Messi n'est pas présent du tout, le voir marcher en finale perpétuellement c'est la pire des aberrations, putain Zizou avec presque 10 ans de plus il a cavalé jusqu'à son carton rouge !

Quoi qu'il en soit et là où il y a sans doute consensus c'est pour dire que Messi a un vrai problème, soit psychologique soit physique, peut être le résultat de son traitement aux hormones
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Au regard de ses performances cette saison, Messi a paru "redevenir" humain, en connaissant des périodes de doutes et en se blessant plus en 1 an et demi que depuis le début de sa carrière.

Lui qui nous avait habitué à enchaîner les triplés et les doubler, à planter un quadruplé tous les 5 matchs et à victimiser tous ses adversaires, terrassant les forts, humiliant les faibles, son rendement a baissé depuis 1 saison et demi, mais au fond, quoi de plus normal?

On oublierait presque que ce joueur reste un homme et que, comme tout homme, il a des faiblesses et peut échouer. C'est justement l'échec qui paraît tellement surprenant de la part de Messi, lui qui n'avait qu'à entrer sur un terrain pour gagner le match.

Cette sorte de "déchéance" pourrait malgré tout lui être salutaire pour la suite, car maintenant qu'il a montré que l'armure avait des failles (un peu comme Federer avait changé d'envergure quand il était autant détesté qu'adulé avant de craquer dans un gros tournoi), il a ainsi dévoilé aux yeux de tous qu'un humain se cachait derrière l'icône.

Après tout, ne dit-on pas que la plus grande des forces, c'est de savoir dévoiler ses faiblesses...
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Danses, biatch!
Au regard de ses performances cette saison, Messi a paru "redevenir" humain, en connaissant des périodes de doutes et en se blessant plus en 1 an et demi que depuis le début de sa carrière.


Le nombre de rencontres qu'il enchaîne malgré une certaine fragilité physique est effrayant
Message posté par denis brognard
Donc messi entouré de aguero, higuain, lavezzi, di maria a permis à l'argentine de marquer 2 buts en 4 matchs (dont un en prolongation) à élimination directe...

A part ça il a porté l'équipe!

C'est mascherano qui a fait la différence sur cette coupe du monde, aucunement messi!


classe le pseudo
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 2
"La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute." - Nelson Mandela.

Je suis sur qu'il reviendra après ce "passage à vide" dont tout joueur lambda rêverait.
"C'est entendu, l'élection de Messi comme meilleur joueur de la dernière Coupe du monde est un scandale." Non, c'est pas entendu.

C'est marrant qu'on parle si peu de la demi-finale de Robben d'ailleurs... Le seul match difficile des Pays-Bas.
Message posté par Danses, biatch!
un peu comme Federer avait changé d'envergure quand il était autant détesté qu'adulé avant de craquer dans un gros tournoi)


Bitch please, Sa Majesté a toujours été adulé, aucun être humain censé sur cette putain de planète n'a pu, ne peut ou ne pourra le détester.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Quelque chose a changé en Messi. Il reste un grand joueur mais n'est plus le Messi stratosphérique qu'on a tous connus et aimés. Il faudrait être de sacré mauvaise foi pour haïr le Messi de 2008 ou 2009 par exemple. Nous ne sommes ni dans sa tête ni dans son corps donc impossible de savoir quoi, mais quelque chose à changer. D'autant qu'il a que 27 ans hein... il peut encore être là en 2018, voire 2022 si il nous fait une Pirlo.
Il a encore des choses à faire en club. Les deux records qui comptent pour lui vont tomber dans les deux ans max (buts en liga et LDC) et logiquement, la perspective de jouer avec Suarez et Neymar au lieu des Pedro/Sanchez frustrants et souvent inutiles (dans ce système et contre le type d'équipe qui affronte le Barça - je précise) devrait le remotiver un peu.

Qu'il se refasse son armure déjà, sa santé, comme à l'époque où il se prenait des taquets toutes les semaines et où il était jamais blessé, et ça donnera des années plus réussies que celle-là, qui était quand même sacrément chaotique (malgré des stats toujours imbattables).

Et si la question se posait pour la sélection, bah... 31 ans, ça passe encore largement, surtout s'il joue 10. Et si c'est pas lui qui fera gagner l'Argentine, c'est sûrement pas lui qui la fera perdre donc la question, c'est surtout de savoir qui il y aura à côté de lui. Avec un Higuain un peu plus réaliste, Di Maria et Aguero pas blessé, il la gagnait déjà, celle-là...
nivuniconu Niveau : CFA2
Quoi de plus normal que d'avoir un coup de blues après les blessures le corps qui craque et qui vomit, le fisc, un Maradona qui gonfle, des super coéquipiers qui en finissent en club. Il arrive à l'âge où on se pose des questions, sur une vie finalement bien étrange, ou l'argent compense une jeunesse volée, un corps maintes et maintes fois usé et abusé, jusqu'à en vomir, et ce génie qui ne profite plus qu'aux autres et qui le dirige vers la souffrance; mais Lionel a maintenant un enfant, n'a pas le caractère à Ronnie, n'enchainera pas les fessiers, mais dans le fond c'est le même tabac, il en a marre du foot de très haut niveau, qu'il se détache de son niveau et qu'il profite de son gamin, de toutes façons il a presque tout gagné, et il ne sera jamais Diego et tant mieux pour lui.
Près des cimes... Niveau : CFA2
Quand même, cette passe...
Message posté par nelsoninho
"Ce fut un honneur d'être le coach du meilleur joueur que j'ai vu, et probablement le meilleur que j'aurai l'opportunité de voir dans ma vie". La citation est de Pep Guardiola et se passe de commentaire. Je suis bien-sûr, extrêmement déçu, et il n'y a pas de mot pour exprimer ma tristesse. Triste qu'il n'ait pas su terminer sa carrière sur une note plus joyeuse, comme si ce devait être le lot de toutes les grandes épopées. Triste que l'univers nous reprenne si brusquement ce qu'il nous a généreusement offert il n'y a pas si longtemps, car c'est bien d'une fin de carrière dont on parle. Symbolique en tout cas. La fin de carrière d'un génie qui aura réussi l'exploit de banaliser l'extraordinaire pendant si longtemps. Qui aura su gaver d'irréel les spectateurs ingrats et capricieux que nous sommes. Depuis un an, Leo n'est plus le joueur qu'il a été, et l'enfant qui vit en moi rêvait à une dernière étincelle, une dernière apparition. Je crois qu'il a vraiment essayé, mais il n'en était simplement plus capable. J'ai toujours dit que le jour où il arrêterait de jouer, le retour à la réalité serait très difficile. Savoir se réhabituer à l'ordinaire après neuf années à voyager dans le cosmos. 2005-2014, neuf années et cette sensation permanente d'assister à une représentation de ce que le football pouvait offrir de mieux. Je crois que l'heure n'est pas à l'ingratitude et aux jugements définitifs envers cet homme qui n'a pas su repousser une dernière fois les limites du possible. L'ampleur de ma déception n'est que le reflet de la beauté du spectacle auquel nous avons eu la chance d'assister pendant si longtemps. L'heure est aux remerciements pour ces neuf années passées à flâner à des années lumière de la Terre, quelque part dans l'univers, dans cette constellation où le soleil ne se couchait jamais.



Je trouve que tu enterres Lionel Messi un peu rapidement. Il reste de belles choses à faire au Barca, notamment avec Suarez en pointe. Je ne crois pas que ce joueur hors norme (je te rejoins ici) soit fini.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
140 73